NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Phytothérapie : Le goji et ses bienfaits

Article publié le 14 février 2011

Phytothérapie : Le goji et ses bienfaits

Le goji :

On trouve trace du Goji dans un récit de voyage publié à la fin du 19ème siècle par un ethnologue anglais nommé Hurst, qui en parlait en ces termes : « Un médecin de Lhassa m’a fait voir et goûter un fruit d’un goût très particulier, une petite baie rouge, acide et astringente, mais parée selon lui de toutes les vertus possibles et imaginables : guérison des cancers et des tumeurs, victoire contre les épidémies, développement des forces physiques et mentales, vitalité , et même éveil de la spiritualité. Toutes les maladies de l’homme semblent pouvoir être guéries par cette plante bénie des Dieux, jusqu’à la vieillesse et à la mort, retardées bien au-delà des limites que nous connaissons en Angleterre. Ce fruit et ses vertus seraient connus depuis des millénaires par les médecins de la vieille Chine des mandarins, ainsi qu’en Inde et dans toutes les régions de l’Himalaya. »

Les bienfaits du Goji :

Le Goji séché fait partie de la pharmacopée des médecines traditionnelles tibétaine et chinoise depuis des millénaires. Enfin, certaines tribus himalayennes (peuple Hunza) lui attribuent également des propriétés antidépressives c’est pourquoi dans leur dialecte le Goji s’appelle “plante du bonheur” ou “fruit du sourire”.

Depuis le début des années 1990, la baie du goji a fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques qui justifient l’usage historique de ces merveilleuses petites baies rouges. La plus importante découverte concerna la présence dans la pulpe de polysaccharides uniques au Goji qui furent baptisés LBP pour Lycium Barbarum Polysaccharides.

Les recherches sur les LBPs publiées depuis ont confirmé leurs effets positifs et notamment :

- l’action antioxydante qui fait du Goji l’aliment le plus antioxydant au monde (loin devant la grenade ou le pruneau),

- l’action anti-âge,

- la protection hépatique,

- la régulation du sommeil et de l’humeur,

- l’action antitumorale,

- l’immunostimulation,

- la protection des cellules de la rétine,

- la régulation de la glycémie,

- l’action anti-cholestérol,

- la régulation de la tension artérielle.

Le Goji étant un fruit extrêmement puissant, 10 à 20 grammes de baies séchées par jour suffisent à en ressentir les effets. Il est recommandé d’éviter de consommer le goji le soir en raison de ses propriétés stimulantes.

Source image : http://blog-goji.pharmanath.com

Thèmes

Nature Phytothérapie

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par zelectron (IP:xxx.xx1.94.134) le 15 février 2011 à 09H37

Il n’y a aucuns équivalents européens ? pourquoi tant de kilomètres pour un effet discutable pour le moins ? L’herbe du voisin est meilleure ?

votez :
par ThemisII (IP:xxx.xx4.189.9) le 15 février 2011 à 12H06

S’il n’est pas bien mûr,le lyciet peut contenir des solanines toxiques.

votez :
(IP:xxx.xx3.93.100) le 16 février 2011 à 11H27

http://www.encyclogoji.com/content/...

Le Goji bio existe-t-il ?

lun, 11/24/2008 - 13:37 — encyclogoji Les gens qui consomment le Goji sont pour la plupart des gens qui en recherchent les propriétés nutritionnelles. Dans cet optique, le Goji biologique semble être le meilleur choix. Mais est-il possible de s’approvisionner ou d’acheter du Goji biologique ? Cette question du Goji biologique est quelque peu tabou dans le milieu du Goji car plusieurs éléments ne sont pas très clairs. D’une part, 98% des Gojis commerciaux vendus proviennent de région de chaque côté des Himalayas (Chine, Mongolie et Cachemire), soient des pays où la corruption omniprésente fait en sorte que tout ce qui en sort est entaché d’une crédibilité douteuse. La question du Goji biologique se pose en deux volets : #1 Peut-on se fier aux certifications biologiques délivrées par les autorités chinoises ? On sait que les chinois sont les maîtres de la contrefaçon et de la tricherie en tout genre, on peut légitimement se demander si les documents fournis sont officiels et ce même si lesdits documents sont approuvés par de grandes instances internationales comme CERES et USDA. #2 Les fournisseurs de produits bio sont-ils honnête avec leurs clients ? Il s’agit là d’une question qui en préoccupent plusieurs. Il est tellement difficile d’obtenir certains produits produits avec l’étiquette biologique, en l’occurence le Goji, que lorsqu’on en trouve, on a tendance psychologiquement à vouloir en profiter sans se poser de questions. Pourtant, nous avons été témoins de cas où des gens qui étaient en panne de Goji biologique, achetait du Goji non bio en grande quantité, qu’ils mélangeaient à leur petite quantité de Goji bio, et vendait le tout sous leur label bio. Cette pratique semble d’ailleurs être assez populaire, d’autant plus qu’il est extrêmement difficile de s’approvisionner en Goji bio en grande quantité à un prix concurrentiel, ce qui augmente la tentation chez les distributeurs d’agir ainsi pour combler la très forte demande. Conclusion : Nous avons légitimement le droit de douter de l’authenticité des certificats biologiques des Goji vendus avec de telles certifications. De plus, selon nos recherches, confirmées par les témoignages de producteurs chinois chez qui nous nous sommes informés directement, tous les producteurs de Goji utilisent des pesticides, mais en très faible quantité. L’analyse en laboratoire du taux de pesticides lors de la cueillette démontrerait que la quantité qui demeure dans les fruits présente une concentration inférieure au maximum autorisé par les agences de vérifications tel que CERES. Étant donné que le Lycium Barbarum est vendu presqu’exclusivement pour ses propriétés thérapeutiques, tous les distributeurs au détail exigent avoir un Goji de la meilleure qualité possible. L’absence de pesticide détectable dans le Goji est devenu le principal facteur de concurrence entre les fournisseurs, après le prix. Nous avons donc des raisons de croire que tous les Goji Lycium Barbarum sont cultivés dans les meilleures conditions. À ce titre, il est donc inutile de payer plus cher pour un label biologique qui ne certifie finalement pas grand chose. Annexe A) : Certains distributeurs de Goji affirment s’être personnellement rendus dans les champs de Goji pour s’assurer de leur qualité, et peuvent donc par la même occasion garantir sur leur honneur que le Goji est réellement biologique. Nous pensons qu’un tel argument ne vaut strictement rien. Pensez-vous que le cultivateur chinois va étendre des pesticides pendant la visite du client ? Pensez-vous que le client s’est personnellement rendu dans le laboratoire chinois pour faire lui-même l’analyse de détection des pesticides ? La réponse est évidemment non. La seule et unique raison pourquoi un distributeur se rend sur place c’est simplement pour s’assurer que le lot de Goji qu’il veut acheter existe réellement, qu’il est entreprosé dans un environnement ou les conditions sanitaires sont acceptables et qu’il pourra prendre toutes les garanties financières nécessaires pour s’assurer que le Goji qu’il veut acheter lui sera livré dans les délais prévus. En aucune manière le distributeur peut vérifier si son produit est réellement biologique, il n’y a aucun moyen de garantir une telle chose... surtout pas en Chine. Annexe B) : Durant l’été 2008, une rumeur chez les cultivateurs de Goji a couru à l’effet que des avions avaient circulés à proximité des champs de Goji afin d’étendre par voie aérienne des pesticides pour combattre un insecte qui ravageait supposément les forêts avoisinantes. Le gouvernement chinois disait que c’était des avions américains, les américains disaient qu’ils n’avaient rien à voir là dedans et que c’était des avions chinois. Quoi qu’il en soit, une crainte s’est installé chez les agriculteurs biologiques à savoir que si ces pesticides se retrouvaient sur le Goji, ils allaient perdre leur certification. Il semble que toute cet histoire soit vrai, car plusieurs fournisseurs qui offraient du Goji biologique dans les années passés n’en offre soudainement plus en 2008. C’est le cas de Goji & More, un des plus grands distributeurs américains, qui soutient avoir perdu sa certification 2008 en raison de ces épandages de pesticides. Ryby Goji, un autre fournisseur chinois, n’a pas offert de Goji biologique dans sa cuvée 2008, alors qu’il l’a offert de nouveau en 2009. Cette histoire ne fait que renforcir l’idée que le vrai Goji biologique est plus rare que je jamais, et que par conséquent, les risques de fraudes par la vente de faux Goji bio seront aussi plus présents que jamais. Inutile donc de payer plus cher pour du Goji certifié bio, c’est probablement exactement le même Goji que le non bio, qui est moins cher. Surtout, ne vous fiez pas aux arguments quels qu’ils soient de ceux qui "ont vérifié sur place", ça ne vaut strictement rien. Ne vous fiez pas non plus au Goji dit "sauvage", et par conséquent automatiquement sans pesticide. Nous avons démontré la possible arnaque de ce coup de marketing sur notre page détruisants les mythes

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx8.136.254) le 17 février 2011 à 16H49

Bonjour,

Le lycium, par son action antioxydante de tout premier plan permet entre autre de stopper le développement des radicaux-libres, responsables du vieillissement des cellules qui ne peuvent être éliminés que par un apport en vit. C et E. Sachez que le lycium est reconnu pour être 40 fois plus efficace que le vit. C et 100 fois plus puissant que la vit. E !

Son application thérapeutique est efficace sur :

•Les douleurs articulaires •La vision trouble •Les incompétences sexuelles •Le diabète •Les acouphènes •Les ulcères gastrique et intestinaux •Les brûlures •Les escarres •Les engelures et les furoncles

Par ailleurs, le lycium renforce le système immunitaire et lutte contre les effets toxiques de la chimiothérapie ou d’une pharmaco-dépendance par exemple, à l’image d’un contre-poison et d’un dépuratif du sang.

Utilisé en Chine souvent en association avec la réglisse, riche en bioflavonoïdes, il aura également une action contre :

•La laryngite •Les douleurs abdominales •Le paludisme •Les insomnies •La tuberculose •Les abcès •Les plaies •Les empoisonnements alimentaires •La congestion •Les rhumes et les grippes

De plus, certaines formules de lycium serviront aux pertes de mémoire, aux démences séniles des personnes âgées, aux personnes en chimiothérapie, toute personne atteinte d’une pathologie lourde, tout individu observant des troubles de la fonction cérébrale...et à toute personne souhaitant retrouver pèche et dynamisme !

Sa posologie :

Un comprimé par jour avec chaque repas (2 ou 3/jour) pour une personne se trouvant dans une santé correcte. La posologie peut être augmenté suivant le sujet et avec le suivi d’un spécialiste aguerrit.

N.B : Selon une de mes références, le Docteur Yves Donadieu (faculté de médecine de Paris), ne pas proposer de lycium à quelqu’un qui subirait un traitement de chimiothérapie, serait de la non-assistance à personne en danger !

En conclusion :

Je dirais que le lycium fait sans doute partie des alliés les plus intéressants pour mieux lutter contre les agressions que nous rencontrons dans nos pays occidentaux et notre vie de tous le jours. Je l’utilise personnellement pour moi, mon entourage et mes clients, sous la forme de complément alimentaire biologique (on peut également le trouver en gélule, mais moins efficace) en synergie avec une autre plante ou non, et les résultats obtenus sont effectivement parfois surprenants voir stupéfiants dans le traitement de certains maux.

Cordialement.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 18 février 2011 à 13H31

""Trouble du transit", çà comprend deux aspects : 1. transit trop rapide et c’est de la diarrhée. 2. transit trop lent et c’est de la constipation. Le traitement est-il le même ?"

Oui ! Et il a pour nom "aloè-véra" comme vous le disiez, car dans les deux cas, cette plante à la particularité de réguler le transit intestinal (entre autre).

A noté que je l’utilise moi-même avec succès depuis plusieurs année, associé à la baie de Goji justement, car l’action synergétique des deux produits est très intéressante !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.157) le 20 février 2011 à 12H09

"ce "conflit intérieur" c’est ce qu’on appelle un "trouble du transit"."

Oui alors par contre, je ne peux vous laissez dire cela, ce genre de problème est un peu plus complexe tout de même, et il est toujours bon de chercher les causes des maux. En ce qui concerne les troubles du transit, ils sont très souvent liés au profil psycho-émotionnel de la personne qui en souffre. Également, à partir d’un certain âge, il est toujours à recommander de faire un lavement intestinal en suivant une hydrothérapie du colon.

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles