Comment se prémunir du paludisme ?

0

Le paludisme, aussi connu sous le nom de malaria est une maladie infectieuse causée par un moustique appartenant à la catégorie Plasmodium. Aujourd’hui, ce sont les pays tropicaux qui sont les plus touchés par cette maladie grave, parfois mortelle. Ainsi, si vous partez en voyage dans un pays exotique et que vous souhaitez savoir comment se prémunir du paludisme, alors cet article vous sera très utile.

Ici, nous vous listerons les différentes formes de cette maladie qui existent. Nous vous expliquerons également les symptômes et les diverses manières de se prémunir du paludisme.

Quelles sont les différentes formes de paludisme ?

Selon le parasite qui transmet cette maladie à l’homme, le type de paludisme varie. Aujourd’hui, on en distingue quatre formes :

  • Le Plasmodium falciparum qui représente le parasite le plus dangereux et mortel. Ce dernier est retrouvé dans des états comme l’Asie, l’Amérique latine ou encore l’Afrique.
  • Le Plasmodium vivax est le type le plus courant. On le retrouve le plus souvent dans des régions dites tempérées.
  • Le Plasmodium ovale est moins dangereux que les précédents et souvent, le pronostic vital n’est pas engagé. Ce type prédomine surtout dans la région ouest du continent africain.
  • Le Plasmodium malariae est le type le moins dangereux.

se prémunir du paludisme

Paludisme : comment se transmet-il à l’être humain ?

Comme indiqué auparavant, ce sont les zones tropicales qui sont les plus touchées par cette maladie. Cette dernière se transmet à l’homme par un moustique femelle du genre plasmodium. Si cet insecte est infecté, la transmission de la maladie à l’homme se fera directement au moment de la piqûre. En général, ce moustique attaque le soir et durant la nuit.

Dès la piqûre, le paludisme se développera dans l’organisme de l’homme en une semaine environ et les premiers signes de la maladie apparaîtront entre 8 et 30 jours selon les cas.

Quels sont les symptômes du paludisme ? 

Quelques jours après avoir été piqué par le moustique infecté, différents symptômes feront leur apparition. Les premiers sont le plus souvent :

  • Une importante fatigue.
  • Des douleurs musculaires et abdominales.
  • Certains problèmes d’ordre digestifs.
  • Des maux de tête importants.
  • De la fièvre.
  • Des frissons, des sueurs.
  • Des courbatures.

Si durant votre voyage, vous ressentez ces signes, il est important de demander l’avis d’un médecin afin qu’il traite la maladie très rapidement. En effet, plus la maladie sera soignée vite, plus vous aurez de chances qu’elle soit stoppée rapidement.

Dans des cas plus graves, un coma ou encore des convulsions peuvent apparaître.

Se prémunir du paludisme : comment faire ?

Les préconisations

Avant de découvrir les différents traitements pour éviter d’être contaminé, il existe quelques gestes simples à mettre en place afin de limiter au maximum les risques de piqûres. Les voici :

  • Protégez les fenêtres de votre habitation par un grillage à mailles fines et traité avec un insecticide.
  • Installez une moustiquaire au-dessus de votre lit et traitez-la avec un insecticide.
  • Mettez la climatisation si votre logement en à une.
  • Le soir, évitez de rester longtemps dehors.
  • En soirée, habillez-vous avec des vêtements qui recouvrent votre corps (pantalon, veste…).
  • Sur votre corps, mettez des produits anti-moustiques.

paludisme : les préconisations

Les traitements pour prévenir le paludisme

Le paludisme est détecté grâce à l’avis d’un médecin et à la suite d’analyses de sang.  En revanche, si vous avez prévu de partir en voyage dans un pays tropical où les risques de paludisme sont réels, il est conseillé de prendre toutes ses précautions avant de monter dans l’avion. Ainsi, pour limiter les risques liés au paludisme, différents traitements sont proposés en guise de prévention.

La Malarone

Ce traitement antipaludique est un médicament à avoir sur soi si vous vous rendez dans un état exposé aux risques de la malaria. Prescrit sous ordonnance, ce médicament est conseillé à titre préventif contre le paludisme. La Malarone est à prendre tous les jours et souvent, 4 comprimés quotidiens sont à avaler. Comme tous médicaments, la Malarone a des effets secondaires, mais à la différence de certains traitements anti-paludiques, celle-ci n’est pas déconseillée si vous faites de la plongée. Il est également important de noter que si le traitement est efficace, le prix de la Malarone est relativement élevé.

Le Lariam

Le Lariam est un anti-paludique prescrit lorsque l’on se rend dans une zone où le risque de paludisme est important. Afin de savoir si ce médicament vous convient, il est conseillé de le prendre une dizaine de jours avant votre départ.

Bien sûr, cette liste de traitements antipaludiques est incomplète. Il en existe d’autres comme la doxycycline qui peut aussi être recommandée pour se prémunir du paludisme.

Si vous avez prévu de partir dans un pays tropical exposé aux risques du paludisme, n’oubliez pas de vous procurer les traitements adéquats afin de limiter au maximum les risques de contamination.

Partager.

Leave a Reply