[Enquête IFOP] Beauté, complexes, sexe et sentiments au sein du couple

0

 Avoir une bonne estime de soi est la clé pour se sentir belle. Mais rares sont les femmes à se trouver belles et elles se considèrent plus dans « la moyenne ». La vision que la femme a d’elle-même est bien souvent très dure pour ne pas dire négative.

Dans une société où l’image prime, dans la publicité, dans la mode, au travail, dans la rue ou sur les réseaux sociaux, il devient facile malheureusement de développer des complexes.

Dans quel pays européen les femmes sont-elles en surpoids ? Est-ce en France que les femmes se trouvent les moins jolies ? Est-ce que les femmes trouvent leurs partenaires plus beaux qu’elles ? C’est ce qu’a voulu savoir Naturavox en imaginant avec l’IFOP un sondage 100 % féminin et européen intitulé « Beauté, complexes, sexe et sentiments au sein du couple ».

Ce sondage a été réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 11 au 15 avril 2019 auprès d’un échantillon de 5 026 femmes âgées de 18 ans et plus dans 5 pays européens différents (Italie, Espagne, France, Allemagne, Royaume-Uni).

Les Françaises ne sont pas les plus en surpoids mais…

Le ton est très vite donné avec ce sondage Ifop. En France, la proportion des femmes obèses est inférieure à la moyenne des principaux pays étudiés. Les Françaises ne sont donc pas les plus en surpoids mais parce qu’il y a un mais, ce sont celles qui possèdent l’estime de soi la plus négative. Ce sont les Britanniques qui sont les plus en surpoids suivies de très près par les Allemandes et les Espagnoles. 4 Françaises sur 10 sont obèses. Ce chiffre peut sembler important mais finalement moins que les autres pays européens étudiés.

Pourquoi les Françaises se trouvent-elles les moins jolies ?

Selon le sondage Ifop, c’est en France que les femmes se trouvent les moins jolies. Mais c’est également en France que le taux d’exigence est le plus important. Aux yeux du monde, la Française est mince mais également branchée.

Paris, ses défilés de mode, ses magasins de luxe, donnent une image de la Française qui se veut mince. Ces normes esthétiques poussent donc les Françaises à un plus grand désir de minceur.

Le sondage Ifop nous révèle également que les femmes qui habitent dans les Hauts de France (22 %) sont celles qui sont les plus touchées par le surpoids ou l’obésité contre 12 % pour les femmes qui habitent dans le Sud. Il semblerait donc que dans les régions où il fait le plus chaud et donc où les femmes sont le plus souvent en tenues légères, celles-ci font plus attention à elles.

La France et l’obésité

Depuis 40 ans, l’obésité en France a été multiplié par 3. Parmi les femmes obèses on trouve le plus souvent des femmes appartenant à des groupes sociaux inférieurs. On remarque également que plus les femmes ont un niveau de vie élevé et moins elles sont affectées par les problèmes de surpoids.

Le niveau de vie social n’est pas étranger à cela. Une femme avec un niveau de vie inférieur à la moyenne n’a pas les moyens financiers pour manger varié et sainement, n’a pas un budget à consacrer à une activité physique et n’a pas toujours les bonnes informations concernant l’alimentation.

L’estime de soi féminin dans le couple

L’estime de soi a un rôle très important dans le couple. C’est en France que les femmes trouvent leur conjoint plus beau qu’elles (29 %). Ce chiffre s’explique par le fait que les Françaises sont celles qui ont la plus faible estime de soi. Moins elles s’estiment et plus elles estiment donc leur conjoint.

Le sondage Ifop nous révèle également que lorsqu’un couple est ancien, le désir est moins important et l’attirance physique moins élevée. Les Françaises sont également 24 % à trouver que leur conjoint ne portent pas assez attention à leur plaisir contre 18 % pour les Britanniques par exemple.

L’analyse de François Kraus, directeur du pôle “Genre, sexualités et santé sexuelle” à l’Ifop

On observe qu’au cours des 40 dernières années, l’obésité a été multiplié par 3 en France !

On observe d’ailleurs, une grande inégalité au sein des différents groupes sociaux : ainsi, plus le niveau de vie est élevé, moins le risque d’être affecté par les problèmes de surpoids est important. En cause probablement le manque d’informations et de sensibilisation, le manque de moyens pour s’offrir de la nourriture saine, ou encore pour pratiquer une activité physique régulière.

Pour autant, les Françaises sont les championnes d’Europe de l’exigence, puisque la France est le pays où les femmes se trouvent les moins jolies. C’est dans ce pays où l’idéal féminin et l’idée de minceur sont les plus forts. Nous avons un taux d’exigence supérieur, supporté par l’idéologie mondiale de la Française mince et branchée. En effet, Paris est à la pointe dans l’industrie de la mode et du luxe, ce qui accroît les normes d’esthétiques et de minceur plus qu’ailleurs et donc poussent les Françaises à un plus grand désir de minceur.

Bien que le terme « Jolie » ne signifie pas forcément mince, il est étroitement lié à l’IMC. Plus les filles sont minces, plus elles vont se juger jolies et inversement. Nous avons également pu observer que plus les femmes sont jeunes, au capital social élevé, plus elles se trouvent jolies. A l’inverse, les femmes possédant des revenus faibles et un niveau de vie moins élevés se trouvent moins jolies.

Dans cette logique, c’est en France que les femmes jugent leur partenaire plus beau qu’elles car elles ont la plus faible estime de soi. De ce fait, moins elles s’estiment personnellement, plus elles estiment leur conjoint.

Conclusion

Ce sondage réalisé par l’Ifop nous montre, et ce n’est pas une surprise, que les femmes subissent encore et toujours une pression sociétale. La faible estime de soi des femmes est la conséquence des diktats et des stéréotypes de la beauté de nos jours. Chaque femme va s’identifier et se former selon un environnement et cet environnement est bien plus exigeant en France qu’ailleurs en Europe.

Mais l’estime de soi chez les femmes jouent également un rôle important sur le regard que leurs conjoints portent sur elles. Plus une femme se trouve jolie et plus son partenaire est attentif. A l’inverse, moins une femme se trouve belle et moins il sera attentif.

Vous pouvez télécharger les résultats complets de l’enquête via ce lien.

Commenter