NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
La composition nutritionnelles ou les compléments peuvent-ils affecter l'énergie mentale ?

Article publié le 19 août 2011

Les aliments enrichis ou les compléments alimentaires qui allèguent sur l’énergie mentale n’ont par trouvé de justifications scientifiques valables. L’International Life Sciences Institute (ILSI) a examiné la littérature, publiée dans Nutrition Reviews.

La composition nutritionnelles ou les compléments peuvent-ils affecter l'énergie mentale ?

"Energie mentale"... le terme, fréquemment exploité, se définit comme « la capacité à accomplir des tâches mentales, l'intensité ressentie des sentiments d'énergie et de fatigue, et la motivation pour accomplir des tâches mentales et physiques ». Par conséquent, l'énergie mentale englobe l'humeur (sentiments d'énergie ou fatigue), la motivation (détermination et l'enthousiasme) et de la cognition (l'attention soutenue et une vigilance).

ILSI a recherché les preuves scientifiques de ces allégations, a exploré les relations entre la consommation d'aliments enrichis, les constituants alimentaires, et / ou des compléments alimentaires et l'énergie mentale.

La recherche a été limitée à des études sur des sujets humains, les adultes de 18 ans et plus, excluant les personnes atteintes de démence. Comme la caféine démontre clairement un effet dose-dépendant sur la fonction cognitive, elle n'a pas été incluse.

Les modifications de l'énergie mentale ont été évaluées pour 35 différents aliments, ainsi que les habitudes alimentaires, les suppléments et les facteurs tels que le calendrier de repas. La plus grande quantité de littérature est disponible pour quatre constituants alimentaires : Ginkgo biloba, le ginseng, le glucose et acides gras oméga-3 les acides gras polyinsaturés (AGPI oméga-3).

La meilleure preuve suggère que Ginkgo biloba peut améliorer certains aspects de l'humeur et du calme y compris la vigilance, démontrée chez les individus sains. Pourtant, les résultats sont contradictoires et les plans d'étude sont trop pauvres pour donner des conclusions définitives. Ginkgo biloba est issu de l'arbre aux quarante écus, principalement utilisé dans le traitement des désordres cérébraux dans la médecine traditionnelle en Chine. D'autres études suggèrent son potentiel pour améliorer l'attention, même après exposition à court terme, et « la vitesse de traitement intellectuel ».

Il existe des preuves à propos des Omega-3 AGPI dont la consommation pourrait réduire les risques de déclin cognitif liés à l'âge. Les AGPI (oméga-3) sont des acides gras essentiels qui sont nécessaires à la structure des membranes cellulaires de tout le corps y compris le cerveau et les nerfs. L'intégration accrue des AGPI oméga-3 dans les membranes améliore leur activité et est donc essentiel pour l'apprentissage, la mémoire et d'autres processus cognitifs complexes.

Les habitudes à long terme pourraient être recommandées afin de bénéficier de ces avantages tard dans la vie. Une note de prudence cependant : l'utilisation chronique de fortes doses d'oméga-3 polyinsaturés (> 3 g par jour) augmente le risque de coagulation du sang avec facultés affaiblies et la réponse immunitaire.


Les preuves qui sous-tendent les effets du ginseng, d'autres constituants alimentaires et de suppléments sur l'énergie mentale sont incohérentes.

Pour les substances à base de plantes, l'incohérence entre les études peut être attribuable à des variations dans la composition des plantes, en raison de conditions de croissance tels que le climat et les précipitations.

Le glucose, sucre simple, est d'un intérêt particulier en raison de son rôle important dans la fourniture de l'énergie au cerveau. Le glucose est nécessaire pour effectuer des tâches cognitives, mais le bénéfice potentiel de la supplémentation au delà des apports alimentaires normaux n'est pas claire. Les données disponibles se concentrent sur la mémoire.

En conclusions, les mesures de l'énergie mentale étant extrêmement variables, c'est un obstacle important pour tirer des conclusions. Un outil de mesure fiable et reproductible est nécessaire à mettre ne oeuvre pour faire ce type d'évaluation. 
Aucune étude n'a fait une mesure appropriée de la motivation avec que l'association constituants alimentaires / suppléments et la motivation reste un aspect important.

Les preuves actuelles suggèrent le potentiel de Ginkgo biloba pour améliorer l'humeur et d'attention, et les Omega-3 AGPI pour réduire les effets du déclin cognitif lié à l'âge. Des études complémentaires sont nécessaires pour confirmer ces effets. Les nombreux autres constituants alimentaires et de suppléments (excluant la caféine) sur le marché qui prétendent améliorer l'énergie mentale à tous égards, ne sont pas actuellement pris en charge par des études scientifiques.

Gorby HE, Brownawell AM and Falk MC. (2010). Do specific dietary constituents and supplements affect mental energy ? Review of the evidence. Nutrition Reviews 68(12) : 697-718. 

Thèmes

Nutrition Cerveau

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx3.204.189) le 20 août 2011 à 13H08

Je n’arrive pas à comprendre que vous en soyez encore à considérer que tous les êtres humains réagissent de la même façon.

Des gens vivent parce qu’ils ont faits un régime amaigrissant et vivent de mieux en mieux MAIS d’autres en sont morts. Je pense qu’ils sont morts puisqu’ils ont perdu avec leurs cellules graisseuses ce qui leur servait à métaboliser le glucose en remplacement de leur insuline déficitaire.

Des gens manifestent pour obtenir une retraite obligatoire d’autres meurent de cette obligation comme les courbes de mortalité aux environs de cette pourriture de saloperie d’obligation le montrent. Il faut être sourd pour ne pas entendre leurs plaintes aux environs de l’arrivée de l’âge...mais, le z-avantages z-acquis l’emportent.

Alors, pour certains les compléments doivent être bénéfiques et pour d’autres...je n’ai pas la compétence pour finir ma phrase !

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 21 août 2011 à 09H04

Alors, pour certains les compléments doivent être bénéfiques et pour d’autres...je n’ai pas la compétence pour finir ma phrase !

- Dans ce cas on ne la commence pas !

votez :
(IP:xxx.xx3.204.189) le 21 août 2011 à 14H14

@(IP:xxx.xx3.89.131) le 21 août 2011 à 09H04 : Ben, c’est vous !...Alors, pour vous, je termine : " pour d’autres, il n’y a pas d’action décelable et pour d’autres encore, il y a peut être une action néfaste"...

ça ne pouvait venir que de vous ! J’espère que Monsieur le Docteur est beaucoup plus avancé maintenant et va pouvoir étudier l’existence de procédés pour nous soigner encore plus efficacement.

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 22 août 2011 à 07H31

Ben qu’est-ce qui vous prend ? Vous attaquez comme çà n’importe qui, n’importe comment dans le brouillard, sans savoir qui dit quoi ?

votez :
(IP:xxx.xx3.204.189) le 22 août 2011 à 08H22

@(IP:xxx.xx3.89.131) le 22 août 2011 à 07H31 : Avec mes plus plates excuses, j’étais certain de m’adresser à un médecin. Je pensais vraiment que la suite allait de soi quand on est un médecin.

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 22 août 2011 à 09H25

Pourquoi ? Vous n’aimez pas les médecins ?

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 27 août 2011 à 08H37

"Pourquoi ? Vous n’aimez pas les médecins ?"

Ben c’est surtout les imbéciles mythomanes dans votre genre qu’on n’aime pas !

votez :
par BienEtrepie (IP:xxx.xx0.231.61) le 24 août 2011 à 18H20

"...et va pouvoir étudier l’existence de procédés pour nous soigner encore plus efficacement."

Si seulement il en était capable... Hélas, ce n’est pas le cas !

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 25 août 2011 à 09H37

(IP:xxx.xx3.204.189) le 20 août 2011 à 13H08

"Des gens manifestent pour obtenir une retraite obligatoire d’autres meurent de cette obligation comme les courbes de mortalité aux environs de cette pourriture de saloperie d’obligation le montrent. "

- Supposez que l’on mette l’âge de la retraite à 80 ans par exemple. Vous constateriez alors une explosion de la mortalité.... Vous "raisonnement" est absurde.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 27 août 2011 à 08H36

"Vous "raisonnement" est absurde." (on dit : votre raisonnement)

Que dire du votre ! Et de votre triste mentalité...

votez :
(IP:xxx.xx1.13.47) le 27 août 2011 à 19H21

@votez :(IP:xxx.xx3.89.131) le 25 août 2011 à 09H37 : Mais, c’est votre raisonnement qui est absurde et complétement absurde comme de nombreuses décisions de nos responsables. POURQUOI mettre des dispositions OBLIGATOIRES dans un pays d’anciennes libertés acquises par nos ancêtres et à quel prix ?

Cette obligation pèse à certains individus. L’étude des courbes de mortalité indiquent bien que la mort de ces pauvres hommes suit le supplice qui leur est infligé afin que des êtres qui tiennent à leur retraite, à eux, soient certain de l’obtenir ! Mais, à quel prix !!!! Que disent nos voisins ??? que vont en penser ceux qui vont nous suivre ????

Ce n’est pas la première fois que l’on vous surprend à biaiser ce que l’on a à dire et que l’on fait dans notre pleine et entière liberté. Alors, je vous répète, cette retraite ’OBLIGATOIRE’ constitue un supplice mortel pour certains Français. Comme tout le monde ne prend pas sa retraite en même temps, les courbes suivent bien les différents âges de prise de retraite et vos divagations dans les 80 ans n’ont rien à faire dans mon essai d’explication.

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 31 août 2011 à 12H03

les courbes suivent bien les différents âges de prise de retraite et vos divagations dans les 80 ans n’ont rien à faire dans mon essai d’explication.

- Plus on augmente en âge, c’est à dire plus on vieillit et plus on augmente ses chances de mourir ! C’est y pas malheureux ?

votez :
(IP:xxx.xx4.118.72) le 22 septembre 2011 à 09H17

@(IP:xxx.xx9.133.119) le 31 août 2011 à 12H03 :

"les courbes suivent bien les différents âges de prise de retraite et vos divagations dans les 80 ans n’ont rien à faire dans mon essai d’explication.

- Plus on augmente en âge, c’est à dire plus on vieillit et plus on augmente ses chances de mourir ! C’est y pas malheureux ?"

>¤ Que c’est vraiment pas beau de railler notre grosse faute d’avoir laisser rendre OBLIGATOIRE cette pourriture de saloperie de RETRAITE. Il y a des professions qui sont mises en retraite à 50 ans, d’autres 55 ans etc...et bien si on regarde les courbes de mortalité, on constate que cette pourriture de retraite OBLIGATOIRE élimine des êtres humains qui n’en veulent pas.

Et ça c’est malheureux !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 27 août 2011 à 08H43

"...et pour d’autres..."

Et pour les autres aussi, je vous rassure là dessus ! Simplement, nos organismes réagissent plus ou moins rapidement dans l’assimilation des nutriments contenus dans ces mêmes compléments alimentaires. Cela dépend également de la qualité des comprimés, gélules, capsules, poudres ou produits buvables ingérés. L’organisme utilise en premier les nutriments dont il a besoin, et stock ou élimine naturellement les autres.

votez :
par France (IP:xxx.xx5.157.250) le 22 août 2011 à 07H53

On pourrait aussi étudier les substances quotidiennement ingérées par la plupart des gens (en Occident) qui pourraient affecter négativement le fonctionnement du cerveau, et dont l’éviction serait bénéfique. Je pense, entre-autres, au gluten et au sucre (pas celui des fruits frais et du miel, mais celui, en poudre ou en morceaux, ou ajouté dans les préparations industrielles). Mais là, les organismes de recherche officiels se gardent bien de faire des recherches, de peur que les résultats heurtent les intérêts de l’industrie agro-alimentaire, et pharmaceutique. Pourtant mon expérience, celle de nombreux amis, et celle de quelques chercheurs indépendants montrent que c’est une voie de recherche très fructueuse pour la santé publique, mais pas pour les industries citées plus haut. Faites vos propres recherches en tapant "gluten" sur google, seul ou associé avec d’autres mots, par exemple : "opioïdes", "troubles nerveux" Puis, à titre d’essai, tentez un régime sans gluten pendant 1 ou 2 mois : ça devient plus facile maintenant que les méfaits du gluten sont de plus en plus connus, et qu’on trouve de plus en plus de produits sans gluten (pain, biscuits, gâteaux, farines ...), dans les magasins bios ou diététiques.

votez :
(IP:xxx.xx3.204.189) le 22 août 2011 à 08H50

@France (IP:xxx.xx5.157.250) le 22 août 2011 à 07H53. Bonjour Madame,vous avez certainement raison pour votre régime puisque vous vous en portez bien. Par contre, je me permets d’ajouter que les protéines sont utiles à la santé en général.

Le fait de supprimer la viande peut améliorer le diabète de type II ainsi que des douleurs de rhumatisme et il me semble qu’il est utile d’en trouver ailleurs.

Alors, peut être est-ce du à votre constitution propre ou bien à la qualité du gluten contenu dans le blé. Les allers et les retours des pulvérisateurs sont très fréquents dans les champs de blé avec de plus des produits retards parait-il, les semences sont "sélectionnées" pour augmenter les rendements et la valeur panifiable, peut être même ajoute -t-on des produits chimiques pour faire le pain...Ainsi les sept milliards d’habitants vont exiger d’approfondir les connaissances chimiques, biochimiques mais surtout physiques des molécules albuminoïdes ainsi que l’utilisation de nos bactéries intestinales et certainement d’autres facteurs.

Une petite expérience sans valeur générale bien sûr, me fait écrire que des œufs de poules nourries dehors avec du blé bio et en présence de coqs améliorent les résultats d’analyse du cholestérol...Peut être par l’exercice physique que cela exige mais peut être y a -t-il autre chose...Je pense certes aux molécules lévogyres et dextrogyres mais aussi à la qualité éthérique des atomes qui constituent les molécules comme nos chers amis Chinois essaient de nous enseigner....

votez :
par France (IP:xxx.xx2.235.152) le 22 août 2011 à 20H18

Je ne comprends pas pourquoi vous me répondez que l’éviction de la viande peut être dangereuse, car dans mon message précédent je n’ai parlé que de l’éviction du gluten. Je ne suis pas végétarienne, je consomme de la viande de temps en temps (pas plus d’une fois par semaine, et en petite quantité), du poisson de temps en temps, des oeufs de temps en temps. En matière de protéines animales je pense que l’excès est pire que l’éviction, mais que cela ne justifie pas l’éviction. La plupart de mes repas sont végétariens, sauf une ou 2 fois par semaine. Quand j’augmente la fréquence, je commence à avoir des problèmes : peau sèche, crevasses. donc, je m’en tiens là. Les produits animaux doivent évidemment être consommés bios, sinon, ils concentrent toutes les toxines des pesticides agricoles. Si l’absence totale de viande peut parfois mener au diabète (ce que je ne savais pas), c’est peut-être que ces personnes (ou certaines de ces personnes) compensent par davantage de produis laitiers, qui eux, sont connus pour augmenter les risques de diabète. Mais cela m’étonnerais que l’absence de viande à elle seule puisse provoquer le diabète. Il y a bien des diabètiques mangeurs de viande aussi ! Si les protéines sont indispensables, on en trouve aussi en abondance dans le règne végétal : noix, noisettes, amandes, champignons, lentilles, petits pois, haricots, avocats, olives, riz, soja, etc . Quant au gluten, je connais pas mal de gens qui l’ont éliminé (sans éliminer les céréales sans gluten, comme le riz ou le quinoa), et qui, toutes, s’en sont trouvé mieux sur le plan nerveux et mental. Ma première prise de conscience du problème remonte à 30 ans, quand j’ai appris qu’il vallait mieux l’éviter pour les bébés de moins d’un an, car il pouvait provoquer des désordres nerveux laissant des séquelles et pouvant provoquer la mort du nourrisson. 10 ans plus tard, j’apprenais que ce même gluten affecte TOUS les systèmes nerveux, mais plus ou moins, selon la sensibilité de chacun. Je l’ai expérimenté sur moi et mes 3 enfants, mon fils était vraiment très sensible, il a gagné énormément en comportement, les 2 filles, moins, mais, significativement. Les résultats scolaires des 3 enfants connurent une amélioration très nette, qui étonna leurs professeurs, à qui je n’avais pourtant rien dit.

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 23 août 2011 à 12H26

Deux articles intéressants (parmi de nombreux autres). La situation n’est pas aussi clairement établie que vous voulez bien le dire :

Journal of Autism and Developmental Disorders Volume 36, Number 3, 413-420,

The Gluten-Free, Casein-Free Diet In Autism : Results of A Preliminary Double Blind Clinical Trial

Jennifer Harrison Elder, Meena Shankar, Jonathan Shuster, Douglas Theriaque, Sylvia Burns and Lindsay Sherrill

Abstract

This study tested the efficacy of a gluten-free and casein-free (GFCF) diet in treating autism using a randomized, double blind repeated measures crossover design. The sample included 15 children aged 2–16 years with autism spectrum disorder. Data on autistic symptoms and urinary peptide levels were collected in the subjects’ homes over the 12 weeks that they were on the diet. Group data indicated no statistically significant findings even though several parents reported improvement in their children. Although preliminary, this study demonstrates how a controlled clinical trial of the GFCF diet can be conducted, and suggests directions for future research.

Research in Autism Spectrum Disorders Volume 5, Issue 1, January-March 2011, Pages 86-88

Review

Addendum to “gluten-free and casein-free diets in treatment of autism spectrum disorders : A systematic review” Austin Mulloya, , , Russell Langb, Mark O’Reillya, Jeff Sigafoosc, Giulio Lancionid and Mandy Rispolie

Abstract

Shortly after the publication of our literature review on gluten-free and casein-free (GFCF) diets in the treatment of autism spectrum disorders (ASD ; Mulloy et al., 2010), Whiteley et al. (2010) published the results of experimental evaluation of a GFCF diet. To update our previous literature review, we herein provide an analysis of the Whiteley et al.’s study. The study was well designed, but also contains substantial weaknesses that suggest the need for caution in interpreting the findings reported by Whiteley and colleagues. In conclusion, we maintain our previous position that GFCF diets are not effective in treatment of core symptoms of ASD and should only be implemented in the event a child with ASD experiences acute behavioral changes, seemingly associated with changes in diet, and/or medical professionals confirm through testing the child has allergies or food intolerances to gluten and/or casein.

votez :
(IP:xxx.xx1.13.47) le 28 août 2011 à 06H52

@France (IP:xxx.xx2.235.152) le 22 août 2011 à 20H18 : Avec mes excuses, je ne me suis pas fait comprendre. Je trouve de plus en plus d’articles qui impliquent la viande dans le diabète. MAIS, il existe aussi des articles qui nous indiquent que les muscles doivent être entretenus et que les muscles sont constitués de protéines. Les protéines sont également utiles en tant qu’enzymes et selon un auteur qui m’a passionné le Docteur Vial (dans internet) sont indispensables dans notre sang en plus du rôle sur la pression oncotique.

Je viens donc simplement vous écrire puisque vous me semblez être une personne pleine de bon sens et que vous avez déjà travaillé sur vous même que ’peut être’ il faudrait avant de supprimer ’tout’ penser à la qualité énergétique des aliments qui devraient correspondre à la qualité énergétique de notre corps physique dense. Ben oui, vous avez déjà travaillé ...peut être pouvez-vous plus...Je pense au jardin de Findhorn et à ses plantes qui poussent sans les causes "rationnelles et cartésiennes" qu’un jour j’espère, je verrai ET également aux réussites des médecines dites parallèles que nos scientifiques ne semblent ne pas vouloir approcher. Ainsi, je me permets d’écrire sans preuve aucune qu’il doit y avoir ’gluten’ et gluten’. De plus, quand on a entendu en cours d’EPU l’amélioration de diabétiques et de lupus par absorption de microbes intestinaux, il est peut être possible de trouver un autre équilibre avec ces petites bêtes...et un bon gluten... ????

Nous serions déjà à 7 milliards sur terre et il va falloir que tout ce monde puisse vivre à mon avis...et vivre en bonne entente même et surtout grâce à nos microbes.

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 31 août 2011 à 11H29

(IP:xxx.xx3.204.189) le 22 août 2011 à 08H50

".....peut être même ajoute -t-on des produits chimiques pour faire le pain..."

- Oui ! Du chlorure de sodium !

votez :
(IP:xxx.xx3.74.7) le 1er septembre 2011 à 08H05

@(IP:xxx.xx9.133.119) le 31 août 2011 à 11H29 : On n’a plus qu’à pleurer.

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles