NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Le Bisphénol A en ligne de mire du CRIIGEN

Article publié le 17 mars 2009

Un nouveau rapport accablant vient de tomber début mars sur le bisphénol A et ses effets.

Campagne Réseau Santé Environnement pour biberons sans BPALe Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique (CRIIGEN) vient de publier un rapport regroupant les connaissances toxicologiques sur le Bisphénol A. Daté de février 2009, ce rapport met en évidence la toxicité du Bisphénol A et ses effets néfastes sur l’être humain et sur l’environnement.

Le Bisphénol A est utilisé fréquemment dans l’industrie. On le retrouve majoritairement dans les emballages alimentaires. Le Bisphénol A est aussi utilisé dans la composition de certains pesticides, des CD et DVD, des téléphones portables, des jouets pour enfants, des verres de lunettes de soleil, des équipements médicaux et de nombreux matériaux de construction. Le rapport du CRIIGEN souligne par ailleurs que le Bisphénol A est particulièrement redoutable lorsqu’il est ingéré après diffusion dans les liquides ou les aliments, ce qui est le cas dans les boites de conserve, ou les biberons. Il est également connu pour avoir des activités endocriniennes perturbatrices.

Actuellement, d’après une enquête du Nouvel Observateur datant de septembre 2008, 700 000 tonnes de BPA sont utilisées en Europe, et 90% des biberons vendus aujourd’hui en France contiennent du Bisphénol A. Depuis 2008 cependant, certains fabriquants, à l’instar de Green to Grow, proposent sur le marché des biberons sans BPA.

Encore plus préoccupant, 97 conserves achetées en mars 2006 ont été analysées par un laboratoire Indépendant. Le but est de détecter la présence ou non de BPA dans ces conserves. Sur l’ensemble des aliments en conserves testés, il est apparu que la soupe au poulet, les préparations pour nourrissons, et les raviolis ont des niveaux de Bisphénol A fortement inquiétant. Les enfants ne sont donc pas les seules victimes du Bisphénol A : tout être humain est exposé quotidiennement. A noter cependant que les nourrissons et les enfants sont plus vulnérables aux effets néfastes du BPA que les adultes, le niveau d’exposition variant en fonction du poids de l’individu.

En effet, les études menées ces 20 dernières années ont permis la détection de BPA dans de nombreux fluides corporels tels que le lait maternel, le sérum, la salive, les urines, le fluide amniotique, et le sang du cordon ombilical. Ces études, réalisées sur 2200 personnes en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, montrent une forte contamination de la population du monde entier.

Le rapport signale également qu’il existe deux sources principales d’exposition au Bisphénol A pour l’homme : la migration dans les aliments du BPA lorsque la nourriture est emballée dans un conditionnement contenant du BPA et la migration du BPA, contenu dans des emballages ayant déjà servi, dans la nourriture ou l’eau.

 

(Pour lire la suite de l’article et voir le rapport complet : cliquer sur le lien)

Thèmes

Alimentation Santé Cancer Empoisonnement Toxicité Principe de Précaution

Bookmark and Share
36 votes

commentaires
votez :
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 18 mars 2009 à 22H06

Ras le bol des marchands de peur. Les bébés n’ont rien à craindre du bisphenol A . Ce n’est qu’invention d’organisation ’indépendantes’ et de politiciens qui prospèrent sur les peurs qu’ils entretiennent.

Conclusion du rapport de l’afssa

Concernant le chauffage des biberons en polycarbonate aux micro-ondes au regard du risque de transfert de Bisphénol A, dans l’état actuel des connaissances et après analyse des publications et des rapports les plus récents l’Afssa estime que :

• Lorsque le contenu des biberons en polycarbonate est chauffé via un traitement au four à micro-ondes en conditions réalistes (durée de chauffage inférieure à 10 minutes), les quantités de Bisphenol A transférable à l’aliment restent très inférieures à la valeur maximale de 50 µg de Bisphenol A par litre retenue par l’AESA pour son calcul d’exposition conservateur. En conséquence, les conclusions des avis de l’AESA de 2006 et 2008 sont donc applicables à l’usage du chauffage aux micro-ondes de biberons en polycarbonate et ne justifient pas de précaution d’emploi particulière.

• La dureté de l’eau ou des traces de liquide vaisselle sont des facteurs qui favorisent un transfert de Bisphenol A à partir de récipients en polycarbonate, transferts qui restent inférieurs à la valeur maximale de 50 µg de Bisphenol A par litre retenue par l’AESA.

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx7.214.121) le 19 mars 2009 à 11H29

afsaa = organisation qui ne prend pas en compte le principe de sécurité !

La preuve, ils ne s’appuis sur aucune études fiables pour affirmer que les OGM sont sans danger.

Arrêtons plutôt de jouer aux apprentis sorciers et de faire du profit sur le dos des gens !

C’est toujours 15/20 ans après qu’on s’apperçois qu’on a fait des erreurs et pris de mauvaises directions en matière de santé publique...et qu’on compte nos malades !

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx9.52.72) le 31 mars 2009 à 15H36

afsaa = organisation qui ne prend .......

>>> AFSSA

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx7.214.121) le 31 mars 2009 à 19H37

Plaît-il Zygomar ? Si vous n’avez rien à dire, ne dites rien !

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx9.168.138) le 27 mars 2009 à 13H57

"Arrêtons plutôt de jouer aux apprentis sorciers et de faire du profit sur le dos des gens !"

Bien dit, bouffi !!!

Venant de la part d’un magneto-naturo-phyto-gemo- truguduc, la remarque est assez croquignol et vaut son pesant d’ellebore.....

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx7.214.121) le 28 mars 2009 à 14H53

Et revoilà cet empaffé de Zygomar qui essaye encore de défendre son déséquilidré d’acolite, le Capitaine Poltron, qui a d’ailleurs curieusement déserté Naturavox à force de se faire moucher par certains rédacteurs et internautes du forum !

Comme d’habitude, vous continuez dans vos critiques stupides et sans fondement plutôt que de vérifier comment mes confrères et moi travaillons sur le terrain.

Vous pouvez bien parler de supercherie ou de charlatanisme, le sectarisme est donc de votre fait Zygomar !

Vous vous permettez de vous exprimez sur des sujets que vous ne connaissez pas et critiquez la profession et le travail des autres alors que vous n’êtes ni un scientifique, ni un spécialiste en quoi que ce soit et ni même un amateur qui aurait au moins l’intelligence de se renseigner...en fait, vous n’êtes rien !

Vous n’évolurez jamais Zygomar.

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx7.214.121) le 28 mars 2009 à 14H57

"Venant de la part d’un magneto-naturo-phyto-gemo- truguduc..."

Non, dans mon cas, je suis juste Naturopathe !

Vous par contre, vous êtes un crétin...sur patte :-))

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles