NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Politique et mobilité durable : où en sommes nous ?

Article publié le 4 novembre 2010

En Europe comme aux Etats-Unis, la mobilité durable devient une donnée structurante des choix politiques. Le concept de mobilité durable englobe les questions d’impact environnemental, de santé et de potentiel économique. Ce sujet répond donc aux préoccupations du grand public et s’inscrit plus que jamais au cœur de l’actualité des gouvernements.

Politique et mobilité durable : où en sommes nous ?

Durant la Semaine de la mobilité, c’est toute l’Europe qui s’est mobilisée pour célébrer la mobilité électrique, les transports en commun, le vélo, ou le covoiturage. Alors que la journée sans voiture a clôturé cette neuvième édition le 22 septembre, à New York, on salue l’ouverture cette semaine de la Climate Week.

Ce Sommet international sur l’environnement vise à mobiliser autant les entreprises privées que les gouvernements et les associations gouvernementales afin de réagir aux changements climatiques. Leur mission ? Développer la nouvelle économie sans carbone.

L’un des grands thèmes de ce sommet est évidemment le transport électrique, avec une conférence dédiée aux modèles de l’Etat de New York et du Québec.

Les déclarations d’intentions et les mises au point, c’est essentiel. Passer à l’acte, c’est encore mieux. Et c’est ce que nous prouve le gouvernement britannique en accordant cette semaine une subvention de 24 millions de livres (28 millions d’euros) pour développer les véhicules à faible émission de carbone.

Pour le Ministre des Transports Philip Hammond, le glissement vers des transports plus respectueux de l’environnement est une révolution comparable à celle qui a vu le moteur à combustion supplanter le cheval au début du siècle dernier.

Pour rappel, en France, le gouvernement a développé un système de bonus à l’achat pour les véhicules neufs émettant au maximum 130 grammes de CO2. On devrait compter sur 2 millions de véhicules verts en France à l’horizon 2020, avec un objectif affiché : faire de l’industrie énergétique et automobile française des leaders mondiaux.

Par ailleurs aux Etats-Unis, la mobilité durable est définitivement dans l’air du temps. Certes, les groupes de pression écologistes en demandent toujours plus à Barack Obama. Ils ont lancé une pétition il y a quelques jours pour pousser le Président à demander des standards très draconiens en termes de pollution et d’efficacité énergétique.

Mais de manière générale, la position globale du gouvernement est très encourageante concernant la mobilité durable. Nouvelles normes de rendement énergétiques, multiplication des infrastructures de recharge pour les voitures électriques, subventions et partenariats : un vaste programme a été lancé par le Président Obama, dont le but est d’obtenir un million de voitures hybrides et électriques sur les routes américaines d’ici 2015.

Dans un pays touché par l’obésité, aujourd’hui la mobilité durable est abordée à la fois sous l’angle de la santé et de l’environnement. La Première Dame elle-même a lancé la campagne « Let’s Move » afin d’inciter les enfants à bouger plus et mieux au quotidien.

La structure des villes américaines évolue aussi. Jusqu’alors principalement réservées aux voitures, les rues pourraient évoluer en faveur des modes de transports alternatifs.

En effet un mouvement s’est formé en faveur des « complete streets », des rues doublement plus larges qui permettent la cohabitation des cyclistes, des piétons, des transports publics et des voitures.

Une nouvelle preuve que la mobilité durable est non seulement une question de transports, mais aussi une question d’urbanisme pour des villes durables. 

Imaginer la mobilité au XXI° siècle, c’est concevoir différemment à la fois nos villes et nos modes de vie : vaste programme politique !

Bookmark and Share
1 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx5.1.110) le 7 novembre 2010 à 10H16

Merci de nous avertir qu’il y a au moins certaines personnes qui pensent à l’avenir et surtout la pérennisation de la possibilité d’avenir pour nos enfants.

Lors de festival en Bretagne, de fêtes ou ducasses dans le nord, j’entends que des tracteurs, des camions, des voitures fonctionnent avec un petit dispositif ajouté qui diminue la quantité de carburant consommée, donc qui diminue la pollution puisque le carburant consommé est utilisé dans sa presque totalité et surtout le drame !, oui, le drame, la vie des moteurs est très augmentée. J’ai cru comprendre 700.000 km pour un simple voiture achetée à crédit et le moteur tient toujours. Que se passe -t- il ? Des camions voisins de la France utilisent ce dispositif dont le principe est libre puisqu’il a été donné à l’humanité et bien sûr, les transports reviennent moins chers que les nôtres...et personne en France pour avertir et parler de ce dispositif ! Je sais qu’un agriculteur peut en fabriquer en deux heures tranquilles du dimanche après-midi. Son inconvénient : il est gratuit., De ce mot qui pour nos responsables semble être un repoussoir !

Mon observation personnelle sur un parcours Nord de la France- Bretagne est que mon aiguille-jauge, indicatrice de ce qu’il me reste de carburant, a beaucoup moins diminué lors d’un parcours dans le brouillard. MAIS, je n’ai pas roulé à plus de cent à l’heure ...Diminue -t-on d’autant sans tenir compte du brouillard ? Il y aurait une parfaite similitude avec le dispositif ! peut être alors les résultats ne seraient pas aussi performants dans le brouillard ? ça m’étonnerait que le réservoir se remplisse ! Mais, comment parler de"" politique et de mobilité durable "" sans penser utiliser tout ce qui fonctionne, même gratuitement ?

ça me fait penser au très beau et très moderne centre de recherche national dans le centre de la France qui cherche sur une qualité de produit alors qu’en yahoo, finances, bourse, on trouve une entreprise mondiale avec un chef d’entreprise Français, chassé de France et installé en Belgique pour cause d’ISF et autres impôts, qui a vendu (avec trop de zéros pour moi après un chiffre, j’ai fait la multiplication du prix fonction du nombre d’actions, trop impressionnant !) son entreprise installée dans le monde entier commercialisant des produits avec ces qualités, fabriqués depuis plus de trente ans, et avec des centres de recherche performants et soucieux de notre santé dans l’entreprise.

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles