NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Fukushima en niveau 7 et les oies sauvages

Article publié le 28 avril 2011

Fukushima en niveau 7 et les oies sauvages

Je sais, je vais encore recevoir des mails ou des commentaires pour me dire que c’est inadmissible d’avoir un titre comme celui là pour un drame de cette ampleur. Aux empêcheurs de titrer en rond je répondrais ceci : offusquez vous donc de ce qui se passe autour de la communication et du tout nucléaire en France et ailleurs, au lieu de faire de la sémantique stérile.

Ceci étant maintenant dit, passons au cœur du sujet. Les oies sauvages de mon titre sont les oiseaux que l’on nous montre dans les médias pour détourner l’attention de ce qui est la plus grande catastrophe capitaliste de tout les temps : l’explosion d’une centrale nucléaire. Mais aussi les oiseaux qui regardent cela sans réfléchir et comme un divertissement dramatique de plus. Et en fait, cette catastrophe est une des catastrophes les plus importantes de ces dernières années (n’oublions pas que le nucléaire à sa dose de saloperie anti-humaine depuis 1945).

Pourquoi je souligne capitalisme me demandent certains de mes lecteurs (merci à eux) ? Et bien parce que quand Tchernobyl a eu la mauvaise idée de rappeler aux humains qu’ils n’étaient pas des dieux, fusent ils sous un régime pseudo communiste de grandeur de la nation, les occidentaux sous régime capitaliste, où l’on surclasse aussi la nation, avaient beau jeu de nous expliquer que « c’est parce que la centrale était communiste que cela a eu lieu ». Ils oubliaient au passage Three Miles Island mais bon…

Donc voilà : le nucléaire n’est pas lié au régime politique. Il relève d’un choix politique, certes, mais il n’est pas meilleur sous un système ou sous un autre. Tout simplement parce qu’il présente un danger de rayer de la carte des millions d’humains, d’hectares de terrains et ce pour des milliers d’années. Et que ce risque, qu’il soit infime ou fréquent, ne doit pas être encouru.

Revenons donc à nos choix politiques (dans le sens « choix de société » en somme). Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Autour de l’envie d’avoir la bombe atomique, les centrales civiles ont proliférées de par le monde. Et nous sommes allés jusqu’à installer des centrales dans des zones de forts séismes, tsunami ou autre. Et pas qu’au Japon s’il vous plait.

Face à cela, le bon peuple qui est un peu endormi ces derniers temps, pour ne pas dire autre chose, se voit diverti. Tels des oies sauvages, mais en regardant passer leurs congénères. Abrutissement de masse, faux débat (avec que des pro-nucléaires autour de la table ou des écolos mous), fausse rivalité.

Sortir du nucléaire est une urgence sans nom. Mais cela va demander que chacun d’entre nous fasse des efforts pour changer de mode de vie. Voilà ce que ne veulent pas la plupart de nos politiques (ou même écolos de salon, façon Nicolas Hulot et ses 33 000 € par mois pour 4 mois de travail pas an, sans compter les royalties et autres autour des produits). Non, changer de mode de vie cela sonne trop comme changer de système (et ça sera le cas). Donc silence total autour de tout cela ! Et Fukushima peut bien continuer à émettre des millions de Becquerel dans l’atmosphère, la terre ou au sein des corps. Il y aura toujours une tête d’ampoule bien pleine de propagande pour expliquer que c’est un bien. Comme lorsque l’on nous fait un reportage sur Tchernobyl pour nous expliquer que « la nature y a repris ses droits »…

Là est la question : combien va-t-il falloir de catastrophe avant que les oies sauvages se posent un peu, et commencent à réfléchir ?

Nous avons la lourde tâche de léguer une planète habitable pour nos descendants. Car ne rêvons pas, la planète s’en sortira toujours, nul besoin de la sauver. C’est l’humanité qui est menacée aujourd’hui (par elle-même en grande partie). Voilà à quoi nous devons nous atteler.

Alors pour cela nous avons le choix : continuer à être des oies sauvages du capitalisme, de l’oligarchie que nous servons, ou commencer à relever la tête, ouvrir les oreilles et nous battre.

Fukushima est une catastrophe, Tchernobyl en est une, toutes les catastrophes nucléaires peuvent être écrites ici. Mais il est temps de se poser la question : sommes-nous prêt à cesser de voir des catastrophes dans le futur en changeant profondément ce que nous sommes ?

Source image : http://musique-militaire.fr

Thèmes

Nucléaire

Bookmark and Share
2 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx1.178.38) le 28 avril 2011 à 12H25

"""sommes-nous prêt à cesser de voir des catastrophes dans le futur en changeant profondément ce que nous sommes ?"""

L’intelligence de notre Belle Nature saura faire entendre raison aux êtres qui osent se dire ’rationnels et cartésiens’. Pour épurer le bas-mental, il est utilisé l’élément ’eau’. Pour épurer le mental et ses pollutions, elle utilise le ’feu’ . Le ’vent’ est utilisé pour remettre le Beau dans les esprits qui polluent par la laideur psychique surtout donc j’ai trouvé le manque d’Amour les uns pour les autres. Afin de ne pas mettre un quiproquo dans le mot ’Amour’, je précise qu’il ne s’agit pas du tout de la volonté que l’on peut avoir parfois d’être horriblement et très égoïstement aimé mais de la volonté d’aider l’autre à être meilleur s’il en fait la demande.

Voilà ce que j’ai remarqué depuis un article ancien qui m’avait très surpris et que j’ai lu sur yahoo.

votez :
par Fab (IP:xxx.xx1.164.66) le 28 avril 2011 à 12H31

Point de mysticisme dans mon article, au contraire même. Mais si c’est votre point de vue, je pense que vous sous estimer l’homme ou surestimez la nature...

votez :
(IP:xxx.xx1.178.38) le 28 avril 2011 à 14H06

Ce n’est pas du tout ’mon’ point de vue. J’ai lu, et ai vérifié, ça a l’air de tomber pile poil, même pour la pollution par le pétrole. Pour le reste...j’avais un avis opposé avant cette vérification. J’ai aussi repensé depuis à des observations de mes professeurs, environ en 1972, sur les conséquences qu’auront les mensonges qui pénétraient dans la société. Je constate que les esprits rationnels et cartésiens ont du reconnaitre et stopper le mensonge en Physique, en science aussi et même en médecine puisqu’aucun médicament ne dépasse 40% dans l’essai en double aveugle ! Comment se fait-il que l’on soigne 100% des malades avec ce médicament comme l’exigent les protocoles de remboursement des soins. Je ne vois pas où vous placez le mysticisme dans ces faits avérés, sauf à me fournir d’autres preuves. Je ne pense pas être ’borné’ non plus. On peut peut être faire un rapprochement entre les mensonges dans l’enseignement qui sont passés de générations en générations sans même être repérés et la mauvaise utilisation de l’atome en ce moment.

votez :
par Fab (IP:xxx.xx1.164.66) le 28 avril 2011 à 14H16

Aucun protocole de remboursement n’exige 100% de réussite pour un médicament ...

votez :
(IP:xxx.xx1.178.38) le 28 avril 2011 à 17H56

"""Aucun protocole de remboursement n’exige 100% de réussite pour un médicament ...""" On est bien d’accord la dessus !

Mais alors, pourquoi ces protocoles rendus ’z-obligatoires’ pour les médecins ? La prescription d’un médicament pour un type de maladie est OBLIGATOIRE par l’assurance maladie pour 100% des malades.

Le problème est le mensonge présent dans tous les stades de notre société dont l’éducation nationale qui va donc enseigner des erreurs apprises bêtement et répétées bêtement pour l’obtention de l’examen . Les messages de nos amis d’URSS nous le précisaient très bien du reste. Il y a toujours des individus pour profiter égoïstement de cet état de fait, l’industrie nucléaire comprise ainsi que leurs fonctionnaires qui obtiennent ainsi une rente de situation.

votez :
par Fab (IP:xxx.xx1.164.66) le 28 avril 2011 à 23H16

Ce qui est obligatoire c’est l’obligation de soin, pas la prescription de médicaments...

votez :
(IP:xxx.xx1.255.150) le 29 avril 2011 à 09H18

""Ce qui est obligatoire c’est l’obligation de soin, pas la prescription de médicaments..."" OUI, mais quand il faut un médicament, le médecin ne peut choisir dans les meilleurs traitements mondiaux mais dans les médicaments acceptés par l’administration dont justement il semble bien que les salaires n’imposent pas la justesse. Nous en avons encore un exemple avec deux antidiabétiques et je ne voudrais pas me trouver au milieu de cette bataille pour la conservation des salaires, primes et avantages.

Vos réponses me prouvent bien que là aussi, le mensonge est présent dans ce domaine qui devrait au contraire défendre les plus faibles de la population puisque gens malades. Ceci semble être une préoccupation absente de notre administration et je précise pour vous même, pas de tout le personnel de cette administration ou de ces administrations.

votez :
par Fab (IP:xxx.xx1.164.66) le 29 avril 2011 à 11H42

J’ai du mal à vous suivre pour le coup....

Il n’y a pas d’obligation de prescrire ce qui est rembourser, seulement ce qui est autorisé... A moins de considérer que l’on autoriserait pas des médicaments qui soignent ? Mais pour les réserver à qui dans ce cas là ?

votez :
(IP:xxx.xx1.255.150) le 29 avril 2011 à 13H34

Je fais la différence d’obligations. Un médecin doit soigner mais il n’a pas la liberté de choix des remèdes. J’ai remarqué que jamais un nouveau médicament n’était moins cher que le précédent et que curieusement ils étaient tous très chers comme le trou de la sécu le prouve encore cette année. """A moins de considérer que l’on autoriserait pas des médicaments qui soignent ? Mais pour les réserver à qui dans ce cas là ?""" Si l’on se rapproche d’autres pays, je le pense. Il semble exister des techniques de soin très peu couteuses et surtout beaucoup moins mortelles pour le diabète de type 2 par exemple au Canada, en Inde,en Chine et en Australie. Elles seraient moins efficaces que les nôtres officiellement, seulement on apprend que trois mois après le début d’un traitement, on peut faire un cancer... ’y a comme une erreur quelque part’. De plus, il faudrait pouvoir avoir accès au résultat du double aveugle qui doit être comme pour les autres médicaments de moins de 40% d’efficacité ? Dans une petite tête comme la mienne, prendre un médicament avec 40 chances sur 100 seulement qu’il soit efficace MAIS 100% de chance de pouvoir avoir un effet nocif...ça fait douter de mon administration.

votez :
(IP:xxx.xx0.172.213) le 28 avril 2011 à 14H13

Bon...

J’aime bien les articles de ce genre où en gros le message çà reste "Mais remuez vous un peu la graisse bande de larves.... vous voyez bien que nos enfants vont en souffrir !!!!" le tout sans rien dire de la façon de s’y prendre pour "commencer à relever la tête, ouvrir les oreilles et nous battre"

Ça ne vous est jamais venus à l’idée que les oies sauvages soient tellement endormies qu’elles en ont oublié comment se réveiller ?

Ca c’est pour les endormis... le reste ce sera pour ceux dont la vie pourrait se résumer à "après moi, le déluge... pourquoi je m’en ferais pour des gens que je ne connais même pas ? Nos enfants ? pfff c’est qui çà ? ils sont même pas nés alors hein...."

votez :
par Fab (IP:xxx.xx1.164.66) le 28 avril 2011 à 14H17

L’article est un billet de mon blog, repris par Naturavox. J’y développe plusieurs choses, y compris le "comment" ;) Et le "par quoi on commence" ;)

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 28 avril 2011 à 17H44

Vous nous parlez de catastrophe.

Mortalité imputable à Tchernobyl 150 000 personnes.

Sous-alimentation 3 millions de décès

Pratiques sexuelles dangereuses 2,9 millions de morts

Hypertension artérielle : 7 millions de décès par an

Tabagisme : 5 millions de décès par an

Alcoolisme : 1,8 million de décès par an

Utilisation d’eau non potable et le défaut d’assainissement et d’hygiène : 1,7 million de morts

Carence en fer 1 million de décès par an

Hypercholestérolémie : 4 millions de décès par an.

Et la principale catastrophe imputable au capitalisme est à venir.

Obésité : un milliard d’adultes ont un surpoids, dont 300 millions d’obèses.

Puisque vous aimez les sujets qui choquent.

Je me permets une suggestion.

Taxer les gros et les obliger à faire du sport.

Ils passeront ainsi moins de temps devant leur télé auront besoin d’un frigo plus petit, supporteront la chaleur sans clim, monteront au deuxième étage par l’escalier,.....et cela se traduira par un besoin réduit en électricité et donc en nombre de centrales nucléaires.

votez :
par reponse (IP:xxx.xx6.50.179) le 28 avril 2011 à 18H44

Concernant Tchernobyl vous êtes loin du compte si vous n’incluez pas tout les malades !!!

Et la perte de territoire.

Et l’absence de solution définitive.

Et au problème de contamination permanent.

Bref...

Les chiffres ne peuvent relater toutes les conséquences humaines sur la santé et sur la vie au quotidien liées à une telle catastrophe nucléaire qui 25 ans après perdure alors que la plus part de vos exemples ne perdurent pas dans le temps et se solutionnent.

Triste époque, triste société !!!!

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 28 avril 2011 à 21H12

Je souhaitais simplement faire remarquer à l’auteur que le nucléaire est encore très loin de constituer une cause de surmortalité significative.

Et la perte de territoire me dites vous. Sommes nous émus par les populations repoussées par l’avancée du désert.

Et l’absence de solution définitive. La malnutrition n’a jamais trouvé de solution définitive, et cela ne nous inquiète pas.

Et au problème de contamination permanent. Des kilomètres carrés de territoire de pays du tiers monde sont irrémédiablement pollués par le dépeçage de nos déchets industriels. Et cela ne nous pose aucun problème lorsque nous jetons notre télé en parfait état de marche.

La question de Fukushima n’est pas un problème de nucléaire mais de victimes. Un tel accident s’il avait eu lieu et avait été circonscrit à un pays en voie de développement ne nous aurait pas intéressés plus d’une semaine.

Mais les Japonais vivent comme nous, plus vieux que nous même. Entassés dans une métropole gigantesque. Et les cochonneries sortant de leur centrale peuvent arriver chez nous en quelques jours. Quelle horreur. Jetons vite nos centrales nucléaires. Mais en gardant la clim, le frigo américain et la télé plasma et sans rejeter de CO2 parce que Hulot nous a dit que ce n’était pas bien.

’Le problème aujourd’hui n’est pas l’énergie atomique, mais le coeur des hommes’. Albert Einstein

votez :
par Fab (IP:xxx.xx1.164.66) le 28 avril 2011 à 23H20

Je ne segmente pas ma pensée en focalisant sur telle ou telle chose, mais j’essaie d’être global.

Ce billet concerne Fukushima, mais d’autres concernent bien d’autres sujets (en particulier ceux que vous "dénoncez") sur mon blog.

Par contre, le relativisme est très mauvais quand on cherche à minimiser un fait (la catastrophe de Fukushima) en hiérarchisant les horreurs...

Le coeur du problème est le capitalisme et le productivisme.

votez :
(IP:xxx.xx1.255.150) le 30 avril 2011 à 10H45

@(IP:xxx.xx3.65.100) le 28 avril 2011 à 21H12 :""’Le problème aujourd’hui n’est pas l’énergie atomique, mais le coeur des hommes’. Albert Einstein"".

Merci de nous indiquer cette citation. C’est le départ et l’arrivée de tout et dans tous les types de sociétés Humaines. Si l’Humanité a reçu "l’atome", c’est pour qu’elle l’utilise. Cependant, des physiciens sont allés jusqu’à mettre le mensonge dans leurs théories comme ils nous l’ont confié du reste. Ainsi les théories étaient fausses au départ et sont à refaire et la physique n’est plus une science finie comme ils nous le clamaient dans les années 1990. Les esprits rationnels et cartésiens ont appris bêtement comme seuls ils sont capables de faire. Ils ont donc remis le jour des examens bêtement des théories apprises avec leurs erreurs. Certains sont devenus professeurs et ont enseignés ’au mieux’ ces erreurs. L’application fut qu’un mauvais et très dangereux principe soit sélectionné.

Revenir sur le passé est mauvais, l’avenir est devant nous. Chacun aura à se mettre en conformité avec sa conscience. Peut être le "Cœur de L’Homme " permettra -t-il de trouver la bonne voie d’application de l’atome. Les erreurs sont quand même très grossières !

votez :
(IP:xxx.xx1.255.150) le 30 avril 2011 à 10H24

@(IP:xxx.xx3.65.100) le 28 avril 2011 à 17H44 : Bizarre, le pays même, l’Ukraine, nous donne des chiffres très différents. Je ne peux dire si vous avez raison ou pas, mais je pense très fortement que les habitants du pays ont su comptabiliser leurs morts et surtout ils paient pour leurs malades ’en larmes’ et en fric.

Pour le traitement du diabète de type 2 il semble bien qu’on ne comptabilise pas les morts dus à l’amaigrissement,et donc au traitement, pourquoi cet oubli ? Pourtant, il est prouvé que certains individus gèrent leur taux de glucides par les hormones secrétées par leurs cellules graisseuses donc par ’leur graisse’ ai-je traduit ...ai-je bien traduit ?

Alors, laissez les gros comme ils sont, s’ils en ont l’envie. Parmi les amies de ma mère, la seule qui reste dépassait les 150 kg, à 95 ans elle se porte comme un charme avec beaucoup de jovialité et toujours prete à aider ses voisins malgré la perte déjà de deux de ses filles qui avaient écouté leurs médecins pour leur ligne et leur santé. Dans cette famille, il ne fallait surtout pas maigrir ! Chacun à sa place et les mensonges qui impliquent l’incompétence surtout des spécialistes devraient être déposés dans une bonne poubelle. Être dans une moyenne ne signifie pas forcément être en bonne santé !

votez :
(IP:xxx.xx9.131.148) le 6 mai 2011 à 11H24

(IP:xxx.xx1.255.150) le 30 avril 2011 à 10H24

".... Parmi les amies de ma mère, la seule qui reste dépassait les 150 kg, à 95 ans elle se porte comme un charme

".... Être dans une moyenne ne signifie pas forcément être en bonne santé !"

- De la même manière que généraliser à partir d’un seul cas ne signifie pas que celà représente la totalité de la situation et la vérité !

votez :
(IP:xxx.xx1.255.150) le 29 avril 2011 à 13H17

""Le coeur du problème est le capitalisme et le productivisme."" Et les salaires qui deviennent des rentes à vie comme à l’époque des seigneurs ! L’URSS et les scandales ne sont pas si loin quand même !

Il y avait bien présence d’homme en armes dans la centrale de Tchernobyl et le plan d’invasion de l’Europe a bien été récupéré dans les archives de ce pays.

Le problème est donc le mensonge qui se trouve à tous les niveaux des pays. Nous avons l’abondance et d’un coté et de l’autre des êtres veulent ’tout’ pour eux mêmes : " A moi, rien qu’à moi, tout à moi". D’un coté, les rentes que deviennent les salaires et de l’autre le capitalisme sauvage et égoïste. Les deux systèmes peuvent être valables, les Hommes font la différence.

votez :
(IP:xxx.xx9.131.148) le 6 mai 2011 à 11H33

cet article a été écrit par : Né en 1977, proche des idées des objecteurs de croissance, membre de la CGT, d’Utopia, du CADTM, (...)

"Et bien parce que quand Tchernobyl a eu la mauvaise idée de rappeler aux humains qu’ils n’étaient pas des dieux, fusent ils sous un régime pseudo communiste de grandeur de la nation, les occidentaux sous régime capitaliste, où l’on surclasse aussi la nation, avaient beau jeu de nous expliquer que « c’est parce que la centrale était communiste que cela a eu lieu ». Ils oubliaient au passage Three Miles Island mais bon…"

- Sauf que Three Miles Island (de même que Fukushima ) était un véritable accident et que Tchernobyl a été le "dérapage" d’une bande d’ingénieurs ivres ayant décidé de leur propre chef de lancer des tests pour voir jusqu’où ils pouvaient allez trop loin dans l’évaluation de "l’efficacité" des systèmes de contrôle du réacteur et que la situation leur a échappé..... Tchernobyl n’a pas été un accident nucléaire mais un accident dû à l’incurie, à l’impéritie, au j’m’enfoutisme et à l’incompétence chronique d’un système politique.....

votez :
par Fab (IP:xxx.xx1.164.66) le 6 mai 2011 à 18H00

Parce que vous pensez (je suppose) pas vos mise en gras que je suis un fan de l’époque de l’URSS ? Franchement....

Bref, c’est toujours la même chose : capitalisme, ce sont des accident, Tchernobyle c’est pire... Ca rassure hein ? Ben je vois pas ne quoi mais si ça vous rassure !

votez :
(IP:xxx.xx9.131.148) le 7 mai 2011 à 11H56

par Fab (IP:xxx.xx1.164.66)

"Parce que vous pensez (je suppose) pas vos mise en gras que je suis un fan de l’époque de l’URSS ? Franchement...."

- La CGT n’a-t-elle pas toujours été la courroie de tra,smission du PCUS ?

"Bref, c’est toujours la même chose : capitalisme, ce sont des accident, Tchernobyle c’est pire... "

- Ce n’est qu’une simple constatation : le seul "accident" majeur sur les 3 (Three Miles Island, Tchernobyl et Fukushima), seul celui de Tchernobyl a été initialement provoqué par une grosse connerie de personnels ivres et incompétents sur un système rudimentaire ne présentant même pas les éléments de sécurité élémentaires. Je n’y peux rien. Il convient de remarquer à ce sujet que l’URSS a été le seul pays à laisser pourrir tels quels ses sous marins nucléaires "au grand jour" sur les rives des mers du grand nord et çà continue d’ailleurs....

"Ca rassure hein ? Ben je vois pas ne quoi mais si ça vous rassure !"

- Moi je vois pas ce qui vous fait dire que "çà me rassure"... Cette affirmation gratuite de votre part laisse simplement tranparaître votre idéologie.

votez :
par Fab (IP:xxx.xx1.164.66) le 7 mai 2011 à 13H00

Oui ça doit être ça monsieur "IP quelque chose"...

La notion de puissance est autant valable dans l’URSS triomphante que dans le capitalisme triomphant qui pense pouvoir maitriser l’atome, c’est tout ce que je voulais dire, point.

votez :
(IP:xxx.xx9.131.148) le 8 mai 2011 à 17H43

C’est un peu court camarade ! Cà s’appelle botter en touche ou encore essayer de noyer le poisson. Mais cette réaction bien classique n’est pas faite pour nous étonner.

votez :
par Fab (IP:xxx.xx1.164.66) le 9 mai 2011 à 17H46

Venir sous une IP plutôt qu’un pseudo (ce qui serait un minima) n’est ce pas déjà un peu court ?

Pour le reste répondre à quoi ? Au fait que la CGT a des positions que je n’apprécie pas sur le nucléaire, oui c’est un fait, comme tous les syndicats ou presque (SUD se tâte et la CNT est clairement anti nucléaire) en France. Mais cela évolue, comme tout.

Donc voilà, c’est si simple de venir galvauder et cracher sur le mot camarade, et ce sous IP masqué et de dire "c’est un peu court" sans poser réellement de question développer quoique ce soit...

votez :
(IP:xxx.xx9.131.148) le 20 mai 2011 à 17H48

par Fab (IP:xxx.xx1.164.66) le 9 mai 2011 à 17H46

"Venir sous une IP plutôt qu’un pseudo (ce qui serait un minima) n’est ce pas déjà un peu court ?"

- Et si j’avais un pseudo idiot comme la plupart de ceux qui traînent ici, que cela changerait-il ? Seriez-vous plus avancé ? Est-ce que les commentaires en seraient modifiés ?

"Donc voilà, c’est si simple de venir galvauder et cracher sur le mot camarade"

Le terme de "camarade" n’a pas attendu après moi pour être galvaudé et traîné dans la fange ! Cà remonte à 1917.....

" et ce sous IP masqué "

- Décidément c’est une idée fixe.

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles