NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Obama : métissage et verditude ?

Article publié le 5 mars 2009

Obama : métissage et verditude ?
Bien sûr depuis l’élection d’Obama à la Maison blanche, nous sommes obligés de constater l’avancée que cela peut représenter en terme de symbole. En terme politique pourtant, pas de grands changements avec ce que faisait un Clinton (un peu plus progressiste que les républicains, mais pour le maintien de la peine de mort, pas trop pro avortement, pour le port d’arme, etc….).

Mais là où il y a de quoi s’inquiéter, c’est quand les « milieux écologistes » se mettent à voir en Obama un homme… vert !

Il a suffit à Obama de prononcer le discours le plus greenwashing du moment pour qu’une partie des écologistes sombrent dans la plus basse idolâtrie.

Ainsi, j’entends autour de moi que « Obama est pour les énergies renouvelables, Kyoto, les petits oiseaux et les baleines » alors tout va bien…

Retour sur les annonces : Obama commence déjà par parler d’une « relace du système par la croissance verte ». Rien que cela devrait déjà interroger les écologistes : ce système qui a mené la planète au bord du gouffre serait capable d’inverser la vapeur ? La croissance (même verte) serait possiblement infinie ? Et un pays comme les USA (plus riche que tous les autres) aurait encore besoin de… croître ?

Obama parle d’un « plan photovoltaïque ». Oui pourquoi pas. Mais les Verts Allemands viennent de prouver que cela n’a pas un effet énorme sur le CO2 si on ne couple pas cela à un plan drastique de limitation du CO2 global. (Article verts allemands : http://www.reporterre.net/spip.php?article217 ). De plus, l’idée qui est derrière n’est pas tant de faire de l’écologie que… de récupérer des marchés qui sont pour l’instant laissés sur le sol américain à des sociétés européennes ! Le patriotisme américain se peint de vert….

Vient le moment où il stipule qu’il faut « sortir de la dépendance du pétrole ». Là, allez savoir pourquoi, certains traduisent cela par « Obama veut que moins de voitures roulent ». Mais au contraire ! Il mise sur trois axes : les agrocarburants (mortifères comme nous le savons), l’hydrogène (qui pourtant pose des problèmes important / Article sur l’hydrogène : http://www.cirs.fr/breve.php?id=553 ) et … la voiture électrique ! Et qu’est ce qui se cache derrière ce dernier item ? Et bien rien de moins qu’une relance du nucléaire sur le sol américain … Donc au final : moins de dépendance au pétrole mais plus de famine dans le monde, une couche d’ozone dézinguée et des déchets nucléaires (voir un accident) de partout… Ecolo vous disiez ?

Et pour Kyoto c’est encore plus ubuesque. Le président des USA n’a pas annoncé qu’il comptait signer le protocole de Kyoto et prendre le train en marche. La nuance est de taille : il a annoncé qu’il pourrait accepter le protocole comme base de départ. Avec presque deux décennies de retard ! Cela s’appelle gagner du temps en donnant l’impression de changer de cap…

Enfin, regardons en face le plan de relance américain : il porte sur des grands travaux (auto)routiers et maritimes loin d’être écologiques. La relance de l’industrie automobile (ce qui entrainera donc une augmentation à terme du nombre de véhicules et de la consommation). Soutien du secteur aérien. Maintien de forces militaires à l’extérieur (hors plan mais présent quand même). Et la balance est claire : 750 milliards dont… 40 pour l’investissement « vert ». Tout est dit.

Il serait temps de cesser de se créer des faux défenseurs de la planète quand ceux-ci ne fond que du greenwashing environnementaliste pour mieux continuer ce qui nous a mené là où nous en sommes…. Même si Obama fait de micro-efforts de plus que Bush.

Thèmes

Politique Etats Unis

Bookmark and Share
17 votes

commentaires
votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.140.155) le 5 mars 2009 à 11H51

Vont être nombreux les déçus de l’obamisme béat....

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.137) le 5 mars 2009 à 18H16

N’ayant jamais souffert de cette maladie, ça va pour moi, aucune déception :-)

votez :
par JR (IP:xxx.xx5.76.90) le 10 mars 2009 à 13H40

Vos prise de positions transpirent la frustration et l’ignorance. Elles n’ont pour seul égal un parti pris anti riche doublé d’un anti automobilisme et d’un anti américanisme primaire malheureusement très en vogue actuellement et symbolique des dictats de l’ignorance, de la lenteur, de la régression et de l’abêtissement généralisé.

Les Ayatollahs du vert de votre genre sont bien plus dangereux pour la planète qu’un Bush aussi inculte que stupide. Vous aimez certainement à vous définir comme un visionnaire aux idées fondatrices alors que vous n’entraîneriez que le chaos généralisé. Faites donc marcher vos méninges et ne vous laissez plus dicter vos pensées et propos par vos ressentiments.

Je vous propose de faire 2 à 3 séances de psychanalyse par semaine et de consacrer les soirées restantes à apprendre les langues allemandes et anglaises, puis effectuez quelques séjours aux USA et en Allemagne afin de vous imprégner de ces cultures des plus intéressantes avant de les citer ou de les critiquer sans connaître votre sujet.

Je suis de double nationalité franco allemande et j’ai vécu aux USA. Non seulement je maîtrise parfaitement les langues respectives à ces pays mais je cerne leur culture car je les ai côtoyé de très près. J’ai été confronté au sens profond du mot environnement et comportement « éco responsable », comme on aime à le dire aujourd’hui, alors que vous n’étiez pas même au programme de vos parents.

Le manque de recul et votre franchouillardise sont vos problèmes majeurs.

Si les grands travaux (auto)routiers d’Obama sont si critiquables, faites nous donc part de vos idées en la matière. Je pense qu’elles ne voleraient pas très haut. Votre envie d’enlever pour enlever afin de n’assouvir que votre frustration et celles de vos autres petits copains de jeu, parle d’elle-même. Voudriez-vous peut-être mettre l’humanité entière dans les transports en communs ? Ça c’est une idée qui vous passionne certainement mais plutôt que de vous faire passer pour un meneur liberticide traitant les humains comme du bétail, même si c’est pour la bonne cause, vous tolèreriez peut-être des Renault Twingo ou des Smart dont les vitesses ne pourraient excéder 35 à l’heure en ville et 90 sur autoroute ! Quelle merveille ! On se croirait dans 1984 de G. Orwell ! Ça vous dit quelque chose ?

Passons au nucléaire. Le jour ou l’humanité sera réveillée par une ou plusieurs catastrophes « nucléaires » ne serait-ce que parce que la terre ne sera plus qu’une immense déchèterie ou par quelques fuites et déflagrations du type « Tchernobyl » , nous nous rendrons malheureusement compte que les rejets de CO2 étaient une véritable aubaine en comparaison à l’horreur nucléaire.

J’aimerais aussi ajouter à votre mauvaise foi que si les américains relancent leur programme, les français en sont les plus virulents propagateurs au monde. La France, ce doux pays, arbore fièrement la plus grande « densité nucléaire » au monde et la prochaine génération EPR, dressé au firmament du savoir-faire franchouillard en mal de conquête du monde, ne va pas améliorer les choses.

Le nucléaire est une source d’énergie d’un autre temps, totalement dépassée, mais encore présente du simple fait que l’argent règne en maître et que des intérêts financiers et de pouvoir se sont dressés afin d’empêcher toutes débouchées et alternatives réellement intéressantes.

Vos propos sont la désolante expression de tous les pires maux français. Donneur de leçon alors qu’il est le bon dernier de la classe.

Je ne sais pas s’il faut parler de pays, de peuple ou de dirigeants mais avec le recul, je pense qu’il n’y a pas d’innocents en France. La mentalité de petite frappe, du petit voyou et du petit frustré qui se sent dépossédé d’une illusoire gloire passée, de grandeur colonialiste et de ses velléités impérialistes aussi présentes, passéiste qu’affligeantes, représente des combats d’arrière garde lesquels, malheureusement, dictent les stratégies diplomatiques de ce pays.

Pour en revenir à l’EPR, voilà 2 ans, un membre du gouvernement s’est trahi en avouant ouvertement que la France caresse le rêve de devenir l’Arabie Saoudite du 3ème millénaire, mieux encore, l’unique et incontournable pourvoyeur d’énergie illimitée au monde, tenant entre ses mains les rênes et mettant au pas la planète entière.

Il n’y a vraiment que les Français et leurs esprits mesquins et tordus pour penser et être conduit par des motivations d’un autre temps !

La structure mentale du Français est certainement celle qui s’apparente le plus à celle de l’un de ces pays en voie de développement, mené de main de fer par un monarque tout puissant. En France, ce monarque tout puissant est simplement remplacé par un petit tyran à la tête d’un appareil étatique centraliste et élitiste omnipotent et omniprésent, stigmate d’une structure sociale d’un autre âge et vaste simulacre d’une démocratie.

Votre remarque comme quoi un pays riche n’a pas besoin de croître n’est qu’une remarque parmi de nombreuses autres, significatives de votre affligeante ignorance.

Je tiens aussi à préciser qu’au début des années 70, il existait déjà aux USA des parques d’éoliennes alors que seule une demi douzaine de personne savait de quoi il en retournait en France.

Idem pour les voitures électriques en mouvement à Los Angeles alors que les français faisaient croire qu’ils l’avaient inventé.

Même si l’étude allemande sur le photovoltaïque est tout à fait crédible et réelle, il faudrait la resituer dans son contexte et ne pas lui faire dire des choses qu’elle n’a jamais voulu exprimer. Malgré cet état de fait, au jour d’aujourd’hui, il est toujours préférable de s’équiper que de ne pas s’équiper. Premièrement parce que cela réduit la dépendance vis à vis d’une entité étatique manquant totalement de transparence, profitant de sa position dominante de fournisseur d’énergie et prônant les qualités d’une énergie nucléaire bien peu recommandable. Deuxièmement parce que même si l’avantage en nature de cellules photovoltaïques est encore négligeable à l’heure actuelle, il grandira avec les progrès tant en matière de fabrication que de transport et d’installation.

Je ne m’attarderai pas non plus sur votre « patriotisme américain » naturellement insupportable à des Français d’abord préoccupé par leur propre patriotisme et impérialisme économique et culturel.

Dénoncer des américains qui adoptent Kyoto avec soi disant 2 décennies de retards pour n’y voir qu’une base de travail est encore issue d’une manipulation des esprits bien européennes et de la haine que vouent aux Américains certaines populations de ce monde.

Même s’ils restent en chiffre brut le continent le plus pollueur au monde, il faut, là encore, le resituer dans son contexte et également souligner leurs efforts en matières écologiques alors que nous jetions encore nos paquets de cigarettes par les fenêtres de nos voitures sur les routes de nos belles campagnes.

Ces gestes n’ont jamais eu droit de citer aux USA. Peu de pays sont en position de faire la leçon aux Américains et la France n’en fait certainement pas parti. Lorsque la France aura effectué la moitié du parcours « américain » en faveur de l’environnement, alors on lui donnera peut-être la parole. Mais ça n’est pas en réduisant la vitesse des autos de 20 ou 30 km/h lorsque nous déclenchons intempestivement des alertes à la pollution dans un pays déjà en proie au dictat de la lenteur, que nous y parviendrons.

La relance de l’industrie automobile américaine n’aura aucun effet sur le nombre d’immatriculation sachant que le continent nord américain est « saturé ». La population étant stable depuis plus de 20 ans, rien ne changera de ce côté.

En revanche, cette relance aura des effets économique non négligeable et permettra implicitement aux foyers américains de renouveler leur parque automobile plus fréquemment afin de s’équiper de voiture toujours à la pointe de la technologie et donc toujours moins polluantes.

votez :
par Fab (IP:xxx.xx0.117.137) le 10 mars 2009 à 18H04

Lisez mes autres contributions, si cela vous dit.

Maintenant, j’ai pur habitude de ne pas répondre aux insultes, alors je n’irais pas plus loin.

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles