NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
L'Empire du Milieu s'électrise

Article publié le 7 février 2011

Le dragon rouge a certes encore des progrès à faire pour définitivement s’affranchir de sa dépendance au charbon, mais il n’a jamais craché autant de vert que cette année. Explications.

L'Empire du Milieu s'électrise

Les murs des palais de la République populaire n'ont rien perdu de leur opacité. La communication doit passer par une multitude de filtres, tant et si bien que finalement la population et le monde occidental ont généralement une vision tronquée des réalités du terrain. Il est des scandales environnementaux que Pékin met un point d'honneur à ne pas dévoiler et quiconque tente d'en savoir davantage, caméra à l'épaule ou carnet de notes à la main, s'expose à de lourdes sanctions.

Cependant, il est aussi des réalités incontestables, de celles qui restaurent en partie l'image d'un régime désespérément rétif à la liberté d'expression. Ainsi le leadership chinois en matière de production d'énergie éolienne et la volonté claironnée de mettre au pas les industries les plus polluantes (ce qui ne sera pas une mince affaire).

 

Sur le plan automobile aussi les voyants sont au vert. Entre projet de bus volant dans l'ouest de la capitale et clins d'œil répétés à la filière électrique, les Fils du Ciel s'emploient désormais à décarboner les transports du pays. À renfort de centaines de millions de yuans, parce que comme le pressentait Alain Peyrefitte la Chine s'est bien éveillée, au point de bientôt supplanter économiquement un Oncle Sam qui de son côté est toujours régi par des lobbies conservateurs. La Chine s'est éveillée, et elle s'offre désormais autant à l'automobile propre qu'aux emplois verts.

 

 

Trente-six mille infrastructures de recharge d'ici 2012

Ambitieuses – et sans doute insatiables dans les mois qui viennent -, les autorités viennent de lancer un vaste projet de développement de la filière électrique. Celui-ci doit consister en l'installation de quelques trente-six mille bornes de recharge d'ici 2012 - rien qu'à Pékin ! Lesdites bornes alimenteront les trente mille véhicules zéro émission et hybrides qui devraient alors, d'après les estimations étatiques, sillonner les artères de la capitale chinoise. L'entreprise de séduction ne s'arrête cependant pas là, les décideurs s'étant entendus sur une prime à l'achat destinée à récompenser les éco-conducteurs. Celle-ci pourrait culminer à six mille huit cents euros.

 

Un programme pour ainsi dire nécessaire compte tenu de l'empreinte écologique galopante de la Chine. Deux cents millions de véhicules devraient circuler sur les routes du pays d'ici la prochaine décennie, et plus largement un accroissement peu encadré de la demande énergétique laisse entrevoir de terribles perspectives.

Officialisé au début du mois, le projet fait d’ailleurs suite au lancement courant septembre d'une autre folle entreprise : la création d'un consortium de seize entreprises publiques, dont trois constructeurs automobiles, pour « maîtriser le coeur de la technologie des véhicules électriques » et créer des modèles commercialisables, y compris en dehors des frontières. L'alliance pèse déjà cent cinquante millions d'euros mais l'État pourrait lui apporter un soutien budgétaire colossal de plus de onze milliards d'euros à l'horizon 2012 (!).

 

Bien qu'encore relativement marginalisées à l'échelle nationale, les voitures électriques font donc l'objet d'une impulsion historique et sans équivalent dans le reste du monde. Dans ce domaine aussi la Chine pense et voit grand. Le premier émetteur de gaz à effet de serre (GES) de la planète, avec ses métropoles baignées dans le smog et ses spectaculaires pics de pollution, semble avoir compris que son salut ne passe pas par les énergies fossiles mais par le développement durable. La progression à vitesse grand V des vélos électriques, dignes successeurs des pousses-pousses, atteste elle aussi de cette prise de conscience.

Puissent les pouvoirs publics européens, avec certes des moyens financiers moins conséquents mais un savoir-faire enviable, en prendre de la graine et dérouler à leur tour le tapis rouge aux clean cars.

 

Guillaume Duhamel est journaliste de formation. Il a fait ses études à l'ISFJ (Institut Supérieur de Formation des Journalistes). Il est journaliste et secrétaire de rédaction pour le blog zegreenweb.com

Thèmes

Environnement Automobiles Ville Chine Véhicule électrique

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par chuppa (IP:xxx.xx3.173.200) le 7 février 2011 à 18H10

l’automobile "tout électrique" me semble fort audacieux et risqué. D’autres filières sont pourtant possibles dont l’hydrogène.Quid de ces optiques en Chine ?

votez :
(IP:xxx.xx1.248.10) le 8 février 2011 à 10H48

Je crois comprendre que la Chine travaille, encore plus de 10% de hausse en 2010. Elle nous en a averti, du reste, par les discours lors de la visite de ses dirigeants ainsi que par les échanges avec ses savants venus en France.

Elle travaille avec le fruit de ses découvertes millénaires que nous refusons de partager pour je ne sais quelle raison.

C’est je crois la plus grande erreur que notre pays se permet de faire.

Officiellement, nous ne pouvons plus nier l’existence de ce monde interface entre la matière et l’énergie. C’est le coup des deux chiens dans une grande salle, on pique l’un avec une aiguille d’acuponcture et on opère l’autre sans anesthésie...Cette expérience fut réalisée avec comme témoins, les médecins des usa les plus réputés.

Si ce monde existe bien, une énergie ABONDANTE est à notre portée...avec toutes les conséquences pour le monde capitaliste où les dirigeants, les plus cartésiens et rationnels, sélectionnés et endoctrinés par l’éducation nationale, pensent surtout à se servir et à asservir même parfois, au lieu de servir. En effet, le prix des choses augmente avec la rareté selon la fameuse loi de l’offre et de la demande dans une civilisation capitaliste...

Notre monde occidental, par son refus des valeurs orientales, offre la possibilité à nos grands amis de confisquer l’Empire du monde . En effet, ils ne vont pas utiliser des moyens qui risqueraient de les déstabiliser et de supprimer la pompe à fric que l’occident leur a fourni ! Les usa sont sur le point de dépasser leur possibilité d’emprunt, il y a fort à parier que les dettes soient dans le giron de nos grands amis.

votez :
par Hoheinheim (IP:xxx.xx9.132.168) le 1er mars 2011 à 10H49

"L’Empire du Milieu s’électrise"

- En pillant systématiquement les brevets des autres !

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles