NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Fukushima « un désastre créé par l'homme »

Article publié le 29 octobre 2012

Le rapport officiel de l’accident de Fukushima évoque la catastrophe en des termes très forts, il est question « d’un désastre créé par l’homme », mais il y pire : « L’accident (..) est le résultat d’une collusion entre le gouvernement, les agences de régulation et l’opérateur Tepco, et d’un manque de gouvernance de ces mêmes instances ».

Fukushima « un désastre créé par l'homme »

Un nouveau tremblement de terre d’une intensité sans précédente secoue le japon.

Cette fois ci, l’origine est un simple document, le rapport officiel concernant le désastre de Fukushima. Bien qu’il ne s’agisse pas de la tectonique des plaques, ce rapport risque bien de faire trembler certaines personnes.

En effet, les termes du rapport officiel sont très forts, il est question « d’un désastre créé par l’homme », mais il y pire : « L'accident (..) est le résultat d'une collusion entre le gouvernement, les agences de régulation et l'opérateur Tepco, et d'un manque de gouvernance de ces mêmes instances ». Le même ton est employé tout au long des conclusions : « Ils ont trahi le droit de la nation à être protégée des accidents nucléaires. C'est pourquoi nous sommes parvenus à la conclusion que l'accident a été clairement "créé par l'homme+". Ou encore « Nous pensons que les causes fondamentales sont les systèmes d'organisation et de régulation qui se sont basés sur des logiques erronées dans leurs décisions et leurs actions, et non pas un problème de compétence d'un individu en particulier. »

Le constat est fait, exprimé sans aucun détours ni fioritures.

 

Le choc ne sera pas uniquement pour tel ou tel dirigeant, mais bien pour les peuples dans leur totalité. En effet jusqu’à ce jour, les causes évoquées ont toujours étés une conséquence conjuguées de phénomènes naturels d’une ampleur exceptionnelle.

Ce constat a même été développé durant la campagne présidentielle pour en conclure que le risque Fukushima n’existe pas en France.

Le rapport s’inscrit donc en faux de cette thèse. Il était donc injustifié d’affirmer que la catastrophe n’est que la conséquence de deux phénomènes naturels.

Il est aussi étonnant de constater avec le recul de l’histoire que le même processus avait fait suite à l’accident nucléaire de Tchernobyl. Dans un premier temps le type de centrales qualifiées de vétustes à été mis en cause. La aussi il avait été exclu qu’un tel accident puisse arriver en France où les centrales sont construites selon une autre technologie. Ce constat initial a par la suite été remis en cause, et il est aujourd’hui admis que le drame a été causé par une suite d’erreurs humaines.


En France, suite à la catastrophe de Fukushima, il a été décidé d’une campagne destinée à relever la sécurité de nos centrales. Outre que cela sous entend qu’avant cela certains risques n’était peut-être pas évalués à leur juste mesure, à la vue de ce rapport ces mesures ne semblent pas à même de garantir l’absence de risque car nos centrales elles aussi ont besoin d’humains pour assurer leur fonctionnement.

Le risque d’accident nucléaire existe donc bien en France et cela quand bien même le niveau de risque de tremblement de terre et de tsunami n’est pas comparable à celui du Japon.

Par ailleurs, quelles assurances avont nous que les collusions entre le gouvernement et l’operateur tels que cité dans le rapport n’ont pas lieu en France ?

Thèmes

Nucléaire Electricité

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par bug-in (IP:xxx.xx7.231.14) le 30 octobre 2012 à 01H25

Es ce qu’il est possible d’avoir un lien vers le rapport en question dans sa version originale ou traduite ?

votez :
(IP:xxx.xx1.27.211) le 30 octobre 2012 à 12H02

ça me fait penser à l’arrêt décrit dans les journaux il y a quelques années déjà, du démantèlement de la centrale de Brennilis dans les monts d’Arrée en Bretagne.

Un tout petit "incident" qui m’a bouleversé : Ce sont les habitants eux-mêmes qui auraient arrêtés, à leurs risques, les camions venant de la centrale et se dirigeants vers la décharge de produits ménagers et industriels....La centrale ne serait toujours pas démantelée en 2012 ! Qui avait "suggéré" cette solution très peu coûteuse à court terme, quand, très égoïstement, on est certain de ne plus jamais mettre les pieds en Bretagne ? Les chauffeurs des camions avaient bien l’ordre d’aller décharger leurs camions et étaient payés pour cela.

Quels éléments radioactifs nouveau "tout à fait naturels" vont encombrer et polluer ce site et ce lac Saint-Michel ???

On peut ajouter au sujet de l’emplacement du dépôt de nos déchets radioactifs officiels : "L’Allemagne fait-elle exprès de réveiller son volcan si inquiétant qui sommeillait depuis si longtemps ?" . Je fais allusion aux articles de journaux de notre entrée en 2012 et au volcan, "Laacher See " et ses semblables.

votez :
par Cassiopée R (IP:xxx.xx4.68.27) le 2 novembre 2012 à 14H38

Un krach économique ou une hyperinflation mondiale va de facto mettre en danger les industries sensibles. La dépendance aux revenus pour le fonctionnement des centrales nucléaires, des industries chimiques ou des laboratoires biologiques est un problème majeur, qui doit intégrer le risque économique.

Lors de l’effondrement de l’ Union Soviétique, toutes les industries sensibles ont été confronté au risque économique. De nos jours, les économies sont inter-dépendantes et le risque économique est donc global. Le krach économique génère de la pauvreté et du chômage de masse, en plus notre civilisation est confronté aux risques des industries sensibles : chimiques, nucléaire, matériaux sensibles et très dangereux ou biologiques.

votez :
(IP:xxx.xx1.25.26) le 4 novembre 2012 à 08H15

@ Cassiopée R (IP:xxx.xx4.68.27) le 2 novembre 2012 à 14H38 : OUI pour cette nouvelle que je partage. Il y a même eu concentration des usines à risques sur de petites surfaces, ce qui fait qu’une seule usine peut mettre en danger trois ou quatre usines à risques, rien moins que cela Je fais allusions à des discutions, avec un médecin responsable d’usines à risques dans les années 1990, sur l’après-Tchernobyl, au sujet de la distribution des comprimés d’Iodure sur la distance à protéger dans la zone de Gravelines dans le nord.

Par contre, la bonne nouvelle est que les cours de management dans le monde prennent en compte ces conneries de nos administratifs des années 1974 à disons 2000. Nous avons donc une chance de nous en sortir. "En serrant bien les fesses", nous passerons à coté, si je comprends ces nouveaux et providentiels nouveaux héros qui forment les futurs industriels dignes de ce nom et leurs collaborateurs. Nous devrions sous peu avoir une reprise en main des responsables de nos administrations et donc ENFIN une prise en compte humaine et matérielle .

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 5 novembre 2012 à 20H13

Il n’est pas forcément idiot de regrouper les activitées à risques. Les éparpiller revient à agrandir la zone d’influence potentielle en cas de sinistre.

votez :
(IP:xxx.xx3.69.139) le 5 novembre 2012 à 21H57

@Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 5 novembre 2012 à 20H13 : Excusez moi mais je trouve que la dose létale est modifiée pour chaque constituant éparpillé quand ils sont mélangés et c’est ce qui risque d’arriver par des réactions en chaine selon des professionnels de santé.

+ Un ingénieur qui ne peut finir ’ses’ réactions à temps puisque lui même est immobilisé pourrait créer ce danger par exemple. Ce sont des évidences qui n’était pas retenues dans les annnées 2000.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 5 novembre 2012 à 20H32

C’est curieux. Vous semblez découvrir que le risque nucléaire existe en France. Pourtant c’est connu. J’ai jamais lu de rapport ou l’on écrivait qu’il ne pouvait rien arriver. Une météorite peut tomber sur une centrale... Le risque 0 ne peut pas exister.

De toute façon, l’homme vit dans le risque. On peut se tuer en tombant d’une chaise, en conduisant sa voiture, en se noyant lors d’une crue, d’intoxication alimentaire... En fait la question n’est pas de vivre sans risque, c’est tout simplement pas possible, mais de savoir si ce risque est acceptable ou pas et s’il est utile de le prendre.

Et lorsque on se pose objectivement la question et qu’on dresse un bilan avantages / risques on peut parfois avoir de belles surprises !

votez :
(IP:xxx.xx3.69.139) le 5 novembre 2012 à 22H11

@Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 5 novembre 2012 à 20H32 : Bien sûr le risque zéro n’existe pas MAIS quand on est certain de l’imminence d’un problème, je crois que l’on ne doit plus parler de risque mais de quasi-certitude. L’empoisonnement de l’eau potable dans le Nord et le Pas de Calais ne surprend pas grand monde. Il serait temps que l’on apprenne que des hommes et des femmes mis ensemble font des enfants et que ces enfants doivent pour le moins bénéficier des avantages d’une Nature Belle et SAINE.

Il me semble bien que l’on ne sait pas démonter et remettre le sol d’une centrale nucléaire. Ou bien alors, il faut changer les responsables d’information des médias !....

La radioactivité va venir s’ajouter à la pollution chimique et même physique.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 6 novembre 2012 à 21H43

//Il me semble bien que l’on ne sait pas démonter et remettre le sol d’une centrale nucléaire. Ou bien alors, il faut changer les responsables d’information des médias !....//

Oui tout à fait et pas que les responsables. En culture technique les journalistes français sont des crétins (ou du moins sont politisé ce qui en fait revient au même !)

A ce jour, plusieurs centrales ont déjà été démontées. La centrale de Maine Yankee de même techno et de puissance comparable aux nôtres à été totalement rasée. Retour au gazon ! Pour un peu plus de 600M$. On sait démonter les centrales et on sait combien ça coute.

Voir par exemple : https://www.oecd-nea.org/rwm/report...

Concernant la pollution oui, mais les fuites normales c’est peanuts en rapport de la radioactivité naturelle. L’industrie du nucléaire n’est pas la plus polluante ni la plus dangereuse des activités humaines. L’activité humaine a un impact important sur la nature c’est clair. Mais certaines activités sont plus dévastatrices que d’autres. Il faut pas se tromper de cible.

votez :
(IP:xxx.xx3.69.139) le 7 novembre 2012 à 09H43

@ Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 6 novembre 2012 à 21H43 : Hervé, je suis désolé mais on ne peut vraiment pas remettre le sol des centrales comme on l’a trouvé à son origine. Pour La centrale de Maine Yankee, ils insistent sur l’impossibilité du stockage pour les produits "longue durée"...Pour moi, ce problème concerne des spécialistes. Je sais simplement que les personnes qui choisissent les sites sont sous influence d’universitaires qui me semblent très très peu documentés. Je sais aussi que pour les déchets plus faiblement "chargés", il en est qui ont été stupidement déposés à des endroits qui ne pourront plus voir de présence humaine avant plusieurs années et peut être même siècles.

Voici un copiè-collé de Wikipédia sur La centrale de Maine Yankee qui semble bien aller dans mon sens.

""Le seul problème qui subsiste concerne les assemblages de combustible usé qui sont toujours bloqués sur le site en attendant le règlement du problème du stockage de longue durée sur le site désigné de Yucca Mountain dans le Nevada.""

Pour la centrale des Monts d’Arrée...Il parait que tout reste en l’état et en état très préoccupant pour moi avec un niveau d’eau dans le lac si élevé qu’il en serait assez inquiétant...(=info de début novembre de cette année 2012)

En fait, c’est l’absence d’explication vérifiable qui me semble le plus inquiétant chez ce genre d’irresponsables administratifs. Il me semble qu’ils en sont restés au niveau très triste "des frontières de la France !" Bon, il faudrait mettre cette phrase à niveau pour les USA. Leurs diplomes et leurs connaissances limitées (en étendue) ne leur fournit aucune compétence quant à notre sécurité et surtout la sécurité de nos descendants contrairement à ce qu’ils croient. Je suis certain qu’ils empoisonnent notre sol sans même en prendre conscience.

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 7 novembre 2012 à 20H33

En principe une centrale de type PWR peut être supprimée facilement (sauf en cas de désastre style Tchernobyl / Fukushima ou là c’est clair que c’est pas terrible)et le retour au gazon n’est pas trop compliqué. La centrale de Maine Yankee en est a ce stade, les poubelles étant stockées temporairement a coté du chantier !

Concernant la centrale des Monts d’Arrée, le problème est plus politique que technique bien que cette centrale sera plus compliquée à démonter que celle de Maine Yankee.

Après vous avez parfaitement raison, la démolition va engendrer 4 types de déchets qu’il faudra gérer.

- Les déchets "non" radioactifs
- Les déchets très faiblement radioactifs
- Les déchets radioactifs à vie courte
- Les déchets radioactifs à vie longue

La première catégorie concerne tous les gravats des parties non nucléaire ou n’ayant aucune radioactivité artificielle détectable.

La seconde famille est délicate dans le sens ou sur cette planète quasiment tout ce qu’on touche est plus ou moins radioactif. Donc par exemple comment classer un bloc de béton contenant une radioactivité artificielle très faible et moins radioactif que le granite naturel, doit il être considéré comme déchet ou pas ? La perception n’est pas la même suivant si vous êtes scientifique (le béton en question est moins dangereux que le granite) ou écologiste (on ajoute de la radioactivité en plus dans la nature).

La troisième catégorie concerne des déchets dont la radioactivité baissera rapidement en dessous de la radioactivité naturelle (quelques siècles) et qui ne nécessitent pas de mesures de stockage très sophistiquées (il suffit de les mettre d’en un trou ou l’eau ne pourra pas aller pendant 300 ans et d’attendre.

La quatrième est la plus problématique. Elle mettra en ordre de grandeur plus d’un million d’année pour revenir a une valeur plancher et sera extrêmement dangereuse pendant environ un millier d’années. Ces déchets là doivent être placés en un endroit sur qui reste absolument étanche pendant au moins 10000 ans (100000 souhaités). Certains sites géologiques le permettent. On double cette sécurité par un enrobage dans du verre (vitrification) afin que même si le site n’était pas étanche, les radioéléments ne se disperseraient pas.

Il faut garder deux chose a l’esprit : La radioactivité est présente partout. Certains sites sont naturellement très radioactifs sans que ça provoque forcément des problèmes de santé (la radioprotection est assez complexe, mais c’est une science bien maitrisée ayant fait l’objet de nombreuses recherches).

La radioactivité de par sa nature disparait avec le temps, ce qui est loin d’être le cas d’autres formes de pollutions tout aussi dangereuses et qui seront encore présentes en totalité dans un million d’années car elles sont stables.

Quand on prend du recul et qu’on regarde l’impact de l’énergie nucléaire en rapport de sa production, c’est une des formes d’énergie les moins dangereuses.

votez :
par Fabrice (IP:xxx.xx3.4.101) le 8 octobre 2013 à 15H41

Quelle tristesse pour l’ensemble des personnes qui vivent autour de la zone sinistrée !

Je n’ose imaginé les conséquences sanitaires aujourd’hui encore !

Que fait Tepco ? Code promo La Redoute

votez :
par -t-il comme en médecine déjà que ce soit le recherche (IP:xxx.xx3.69.139) le 8 novembre 2012 à 14H21

Vous écrivez :"La centrale de Maine Yankee en est a ce stade, les poubelles étant stockées temporairement a coté du chantier !"...C’est un des très gros problèmes. L’endroit où sera entreposé "les poubelles" posera pendant de trop nombreux siècles des empoisonnements à nos descendants.

Aussi, il y a d’autres procédés d’utilisation de l’atome. Régulièrement, nous pouvons le lire. Faudra -t-il que la recherche de nos amis Chinois doivent, comme en médecine par exemple, incliner nos façons d’utiliser ce que nous avons sous la main ?

Pourquoi restons-nous aussi rigide intellectuellement ? Eux répondent, à cause de l’argent. Ce problème semble être présent chez eux aussi MAIS le plus "Haut Niveau" l’évoque et va tenter de modifier cet état de fait. Enfin un espoir pour nous le petit peuple et quel exemple ! et cet exemple nous arrive de là où on s’y attendait le moins !

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx5.210.64) le 11 novembre 2012 à 01H09

@ (IP:xxx.xx2.222.210) le 8 novembre 2012 à 14H46

Vous avez manifestement mal lu mon propos, j’ai indiqué une durée de l’ordre du million d’années. Mais il faut comparer ce qui est comparable. Au bout de 10000 ans, le danger des radiations dans le stockage ne sera pas plus élevé que ce qu’on peut trouver naturellement dans une mine d’uranium.

De plus l’emplacement choisi pour le déchets sera beaucoup mieux choisi que ce qu’a fait la nature pour les gisements d’uranium et de thorium. Les gisements naturels "fuitent" ce qui fait qu’on peut trouver les niveaux de dangerosité radioactive sur une certaine plage française comparable à celle qu’on mesure à 100m de la centrale de Tchernobyl. Et si vous allez au brésil ou en iran …, c’est bien pire.

Les stockages sont prévu en France dans une roche parfaitement impérméable à 600m sous terre.(L’eau piégée dans cette roche ne bouge que d’un cm tous les millions d’années). Et les pyramides d’Égypte nous ont montré que des bâtisses légères (en rapport) arrivent à tenir pas mal de temps. Les américains et les finlandais optent pour le granite. Les allemands se sont carrément plantés en les mettant dans des mines de sel.

Comme pour tout, le risque 0 n’existe pas mais il est infime. Et il sera bien plus facile de démonter le stockage en cas de souci que de récupérer les milliards de tonnes de CO2, et autres saloperies qu’on balance dans l’atmosphère sans trop savoir ce que ça va faire plus tard.

Encore une fois le nuke n’est pas sans inconvénients mais les solutions alternatives réalistes ne sont pas forcément mieux et trés souvent bien pires.

votez :
(IP:xxx.xx2.222.210) le 8 novembre 2012 à 14H46

Vous êtes comique ! Vous oubliez juste de préciser qu’une durée de 10 000 ans, c’est 5 fois la durée de notre civilisation actuelle et qu’en 100 000 ans, l’Homme est passé de la taille du silex à la construction de centrales nucléaires. Enfin vous omettez de dire que pour qu’un échantillon radioactif soit considéré comme inerte, il faut attendre un temps égal à 20 fois sa période radioactive(ou demi- vie). Pour que la radioactivité due à un nucléide particulier soit divisée par 2, il faut attendre une période, ce qui peut être court (ex période du technétium 99 m : environ 6 h) ou très très long (ex uranium 235, le combustible nucléaire "naturel" : environ 700 000 000 années) Et pour que l’échantillon soit vraiment moins radioactif, encore faut-il que le nucléide n’engendre pas un noyau fils lui même radioactif ! Bref, vos considérations se tiennent si vous êtes immortel, voire divin.

votez :
(IP:xxx.xx7.75.53) le 8 novembre 2012 à 17H57

"Faudra -t-il que la recherche de nos amis Chinois doivent, comme en médecine par exemple, incliner nos façons d’utiliser ce que nous avons sous la main ?"

//chine.aujourdhuilemonde.com/la chine embarrassee par une affaire despionnage de haut niveau

La Chine embarrassée par une affaire d’espionnage de haut niveau

30/08/2011 | Benjamin Gauducheau (Aujourd’hui la Chine).

Lors d’une conférence, un général chinois a révélé une affaire d’espionnage international impliquant l’ancien directeur du programme nucléaire chinois. Problème : il était filmé, et la vidéo a circulé sur Internet. …….. Aujourd’hui, voici que la captation d’un cours magistral de l’Université Nationale de Défense de Pékin, postée sur le web, révèle plusieurs affaires d’espionnage impliquant des officiels chinois.

Dans la vidéo, supprimée sur le web chinois mais disponible sur Youtube, le général Jin Yinan se plaint du fait que beaucoup de membres du Parti communiste chinois soient "devenus pourris", et aient vendu des secrets à des pays étrangers.

S’en suit une liste de cas d’espions découverts et punis. Une énumération vraisemblablement destinée à dissuader les étudiants de devenir, à leur tour, "pourris". Sauf que le général mentionne des cas dont l’existence avait jusqu’ici été cachée au grand public.

On apprend ainsi que l’ancien ambassadeur de Chine en Corée du Sud, Li Bin, condamné à sept ans de prison pour corruption, était en fait tombé pour espionnage : il aurait vendu des secrets à la Corée du Sud, compromettant la position de la Chine dans les discussions sur le nucléaire nord-coréen.

Selon le général, les autorités auraient volontairement condamné l’homme pour corruption plutôt que pour espionnage, car cela aurait été trop gênant.

"C’était pour protéger notre "face", explique-t-il. Dans le monde, quel est le pays dont un ambassadeur à l’étranger peut devenir un espion ? Il n’y a que la Chine !"

Un espion à la tête du nucléaire chinois ?

Mais le général ne s’arrête pas là, et révèle une autre affaire, similaire mais plus embarrassante encore, puisqu’elle concerne Kang Rixin, anciennement à la tête du nucléaire chinois.

Etant donné l’ampleur du programme nucléaire de la Chine, qui a actuellement plus de nouvelles centrales en projet que le reste du monde réuni, la condamnation de Kang Rixin à la prison à vie pour corruption, en novembre dernier, avait déjà choqué.

Le fait de savoir la filière nucléaire minée par la corruption n’était en effet pas apte à rassurer l’opinion publique.

Mais si l’on en croit Jin Yinan, c’est pourtant le moindre mal qu’avaient à l’époque choisi les autorités chinoises. En réalité, Kang aurait en fait été suspendu pour avoir vendu des secrets sur l’industrie nucléaire chinoise à des pays étrangers"Le cas de Kang ne pouvait pas être rendu public, car les dégâts qu’il avait fait en vendant des secrets étaient bien plus dévastateurs que les pertes économiques", commente le général.

Si ces affirmations étaient exactes, Kang Rixin serait l’un des fonctionnaires chinois les plus hauts placés à être tombé pour espionnage. En effet, avant sa chute, il était membre du Comité

Quoi qu’il en soit, cette affaire met sérieusement en cause le mode de management et de supervision de l’ambitieux programme nucléaire chinois. Car si, bien installé à la tête de la filière, Kang Rixin n’a pas hésité à vendre des secrets à l’étranger, on peut se demander à quelques magouilles sont prêts à s’adonner ses subordonnés.

D’autant que, comme le révèle un câble récemment publié par Wikileaks, les Etats-Unis considèrent

que la Chine a "énormément augmenté" le risque d’accident nucléaire en optant pour des technologies bon marché qui auront cent ans lorsque les dizaines de réacteurs arriveront en fin de vie.

=== Et bravo et compliments à "vos amis Chinois"qui vont nous donner des leçons n’est-ce pas ?!!!!!

votez :
(IP:xxx.xx3.69.139) le 8 novembre 2012 à 19H36

@(IP:xxx.xx7.75.53) le 8 novembre 2012 à 17H57 : Vous touchez "juste" Monsieur. Je partage tout à fait vos observations sur le fait que la Chine a du se développer et que la corruption et l’argent facile sont rois en Chine. Les responsables au plus haut niveau le déclare officiellemnt en ce moment même.

Mais, la Chine est un pays très important grâce auquel peuvent encore manger à leur faim plus de 75% des Français en 2012. A ce jour, environ 8 millions de Français sont sous le seuil de pauvreté. La Chine possède aussi des individus qui travaillent et qui savent travailler avec d’autres comme dans certaines fac de médecine. Les découvertes révolutionnaires nous sont révélées ! Ce sont, à mon avis, des découvertes qui aboutissent à des traitements très efficaces mais dramatiquement peu couteux comme l’ingestion de bactéries qu’utilise la probiotique mais qu’utilisait tout bon cultivateur-éleveur normalement constitué dans son étable.

La recherche en Chine peut être manipulée mais elle me semble plus que protégée par ces nouveaux héros que sont certains de ses dirigeants.

Ainsi, nous devrions sous peu voir poindre les nouvelles applications de leur recherche qui je n’en doute pas seront des découvertes anciennes qui ne sont pas appliquées pour des raisons obscures d’alliances humaines .

A qui la faute, mon cher Monsieur ???

En 2011, il était encore temps pour nous !

votez :
(IP:xxx.xx7.75.53) le 9 novembre 2012 à 15H51

"Les découvertes révolutionnaires nous sont révélées !"

=== Cà serait très utile à l’éducation des minables ploucs occidentaux si vous pouviez nous faire la liste de ces découvertes mirobolantes !

Une des critiques les plus virulentes de nos industriels présents en Chine, est l’immense pillage systématique et sans vergogne effectué par les Chinois de tous nos brevets !

Pour l’instant, leurs découvertes révolutionnaires qui ne soient pas des plagiats de ce qui existe déjà chez nous on les cherche encore....

votez :
(IP:xxx.xx3.69.139) le 9 novembre 2012 à 21H44

@(IP:xxx.xx7.75.53) le 9 novembre 2012 à 15H51 : Vous écrivez :"Pour l’instant, leurs découvertes révolutionnaires qui ne soient pas des plagiats de ce qui existe déjà chez nous on les cherche encore...."Je ne sais plus comment vous dire que personne ne comprend que nous n’appliquions pas nos propres découvertes qui, elles, sont mirobolentes mais planquées dans des endroits inaccessibles. Nous les découvrirons en regardant ce qui sort de Chine.....

Jusqu’en 1981, nous étions au premier rang en fabrication et invention de médicaments...Pourquoi la France n’applique même pas les découvertes de cette époque, avant la nationalisation du plus grand laboratoire pharmaceutique en invention et en fabrication ??? Il faudra baisser la tête quand nous verrons ces découvertes des années 1960-1980 sur le marché mondial !

Pourquoi brimer certains chercheurs qui découvrent des choses extraordinaires ??? Ce sont ces découvertes là non divulguées qui vont nous évincer complètement et non des petites broutilles de cour de réation d’enfants ....Pourquoi nos responsables scientifiques ne comprennent pas ou font semblant de ne pas comprendre comme pour certaines découvertes sur la radioactivité qui nous furent présentées vers 1980 ?

Au plus Haut Niveau de la Chine, les responsables prennent actuellement le taureau par les cornes à leur risque (qui me semble très gros ! cf internet pour renseignements). Que nos industriels se fassent piller par des Chinois.... mais qu’ils restent chez nous alors. Qui a voulu imposer le libre échange à des communistes qui survivaient très très difficilement en dictature ???

Ne pourrait-on pas arriver à une situation plus saine et plus juste dans nos rapports commerciaux et humains entre pays et continents ? Qui refuse officiellement la remise à plat des règles afin d’obtenir de meilleurs rapports entre nos pays occidentaux très dramatiquement endettés et les pays orientaux avec leur façon de vivre personnelle,très ancienne et qui semble incompréhensive à nos responsables ?

votez :
(IP:xxx.xx7.75.53) le 10 novembre 2012 à 16H37

(IP:xxx.xx3.69.139) le 9 novembre 2012 à 21H44

(IP:xxx.xx3.69.139) le 10 novembre 2012 à 09H32

=== Bon, moi j’abandonne !! N’étant ni psychiâtre ni gérontologue, c’est un cas qui sort de mon domaine de compétence.

votez :
(IP:xxx.xx3.69.139) le 10 novembre 2012 à 17H57

@(IP:xxx.xx7.75.53) le 10 novembre 2012 à 16H37 : OUI bien sûr, plutôt que de prendre acte de nos dramatiques faiblesses ET de nous obliger à réfléchir !

Même nos voisins nous l’indiquent officiellement TRES CLAIREMENT. Que vous faut-il de plus ??? Lisez les traductions dans les presses étrangères si vous ne comprenez pas....ou ne venez pas vous plaindre dans quelques mois !

Ils ne vont pas recommencer 1939...pour indiquer leurs grandes divergences de vue....En rappel Numéro 1 : " Pour manger, il faut le mériter"...etc...

Par contre, le sort de notre peuple et donc de nos enfants parait bien triste si nous ne pouvons trouver des responsables bien secondés qui accepterons de prendre en compte que nous ne sommes pas tous pareils sur notre belle terre...et que tous les points de vue doivent être respectés et appréciés à leur juste valeur.

votez :
(IP:xxx.xx3.69.139) le 10 novembre 2012 à 09H32

BON, il n’y a pas que moi, seul dans mon coin, qui pense qu’il existe d’autres solutions dans notre si performant pays des années 1970.

Voici un copier coller d’une partie d’article de ce matin :" L’exécutif français n’a pas voulu commenter vendredi une information selon laquelle l’Allemagne, craignant un décrochage de l’économie de son principal partenaire, aurait demandé à ses experts économiques de réfléchir à des propositions de réforme pour la France."

Et bien, ce qui semble vrai pour l’économie, l’est pour moi également pour les autres domaines principaux. Le pays Allemagne n’a plus confiance en la compétance de nos responsables...

Et j’insiste, pour la domaine de la physique ce sont eux mêmes, les physiciens, qui nous l’ont annoncé dans les années 2000....L’étude de la physique n’est pas terminée, loin de là parait-il. MAIS, eux travaillent !

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 12 novembre 2012 à 19H28

///Le pays Allemagne n’a plus confiance en la compétance de nos responsables...///

Rassurez vous, moi non plus, et depuis très longtemps...

votez :
(IP:xxx.xx1.154.152) le 13 novembre 2012 à 08H56

@ Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 12 novembre 2012 à 19H28 : Alors, pourquoi ne pas réfléchir sur le début possible de notre déchéance ? C’est à dire sur les actions de nos pédagogues qui forment le peuple et nos élites ?

22% d’entre nous ne savent ni lire, ni écrire, ni compter efficacement à 16 ans, alors qu’à 14 ans nous savions tous lire, écrire et surtout compter et sans papier. Nos élites nous ont précipité dans un gouffre à misère ( déjà plus de 8 millions d’entre nous) . Entre les deux, de certains cultivateurs à des médecins, j’en entends qui sont complètement "déstabilisés"....et ceci depuis 1974. Personne ne peut croire que toutes ces personnes sont devenues stupides du jour au lendemain ! Il pourrait donc s’agir tout simplement de la formation "éducative" qui soit en cause...

En médecine, ils apprennent que jamais un médicament n’agit à plus de 30 à 40% selon le critère d’efficacité qui consiste en essais "de double aveugle". MAIS, les protocoles de soin administratifs demandent aux médecins une application pour 100% des malades. Pour la radioactivité, dans les années 1980, nous avions des scientifiques qui ont été écartés (comme pour la recherche sur le cancer du reste mais là, notre justice nous a prouvé qu’il y avait une volonté de ne pas découvrir de bons traitements puisqu’il y a eu détournement d’argent au plus haut niveau) ...Ces physiciens et scientifiques ne comprenaient pas la direction suivie par la recherche officielle et son application industrielle dangereuse...Nous avons devant le bout de notre nez les conséquences funestes...

Une autre possibilité de notre déclin serait que beaucoup d’entre nous n’acceptent plus de faire ce pour quoi il a été formé... mais la encore, la raison pourrait en être que les êtres se savent mal formés ou/et mal éduqués. Ils pensent donc à essayer d’autres voies quand la société leur permet.

A ce sujet, il est bon d’écouter ce que d’autres peuples pensent de nous et de nos blocages intellectuels...et donc de notre éducation.

votez :
(IP:xxx.xx3.89.190) le 14 mars 2013 à 12H03

En médecine, ils apprennent que jamais un médicament n’agit à plus de 30 à 40% selon le critère d’efficacité qui consiste en essais "de double aveugle". MAIS, les protocoles de soin administratifs demandent aux médecins une application pour 100% des malades.

Vous n’avez manifestement strictement rien compris ! Contentez-vous de parler de sujets que vous connaissez (si toutefois il y en a...).

votez :
par Leo (IP:xxx.xx2.227.22) le 19 septembre 2013 à 12H31

Quelle désastre !

L’homme serait il un monstre dans dignité ?

Je reste sans voix :-/

Leo fromEtam

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 5 décembre 2012 à 18H45

Vous avez tous raison. L’électricité d’origine nucléaire est pourrie. Passez aux actes. Faites un courrier à EDF pour résilier votre contrat. Coupez le compteur. Et sortez acheter des bougies. Les Français sont très forts en gueule. Mais ils ont le plus grand mal à concrétiser leurs convictions...

votez :
(IP:xxx.xx1.18.71) le 3 janvier 2013 à 10H27

@(IP:xxx.xx3.65.100) le 5 décembre 2012 à 18H45 : MAIS, il ne serait pas mieux d’essayer TOUS ENSEMBLE de trouver ce qui ne va pas dans notre pays que de penser retourner à l’âge de pierre ? Tout compte fait, Vauban a écrit de très utiles conseils sous Louis XIV qui semblait peu soucieux, comme nos énarques et technocrates actuels, du peuple que nous sommes. Curieusement les riches sont virés du territoire dans ces périodes de perte de tout contrôle administratif ! Très curieusement ! Les riches protestants et acutuellement les riches MAIS toujours des riches producteurs de richesses !...Un peu avant, ce fut Tommaso Campanella qui nous a laissé certaines thèses de philosophie et de politique qualifiée d’utopique MAIS les esprits étaient CLAIRS. L’organisation d’une société semble bien difficile si l’on regarde l’histoire.

Actuellement, des recherches sur l’atome ont été écartées dans les années 1980. Vers l’an 2000, il fut reconnnu par les physiciens eux-mêmes que la physique n’était pas "close" comme prévue car de grossières erreurs s’étaient glissées ou auraient été glissées dans leurs théories scientifiques. Ils reprennent courageusement leurs théories. Ne pourrait-on pas reprendre la recherche sur l’atome au niveau laissé vers 1980 par certains théoriciens ? Je me souviens qu’une littérature a fait jour à l’époque et s’insurgeait de l’utilisation actuelle de l’atome et bien, il semble qu’au moins sur ce point ils avaient raison ! Le cout de la production de notre courant est prohibitif et meurtrier pour nos suivants. Déjà que la saloperie imposée dans les transformateurs des années 1970 semble loin de terminer ses dégats...

votez :
par aimee (IP:xxx.xx2.56.147) le 18 décembre 2012 à 06H38

By the 1980’s Monclers Jackets and clothes were no for a longer time just sold in the wintertime sports field and became more a fashion moncler bomber jacket aswell as people preferred the trendy patterns along with the practicality of the make up jackets moncler. This new sector drive brought the Italian vogue designer Remo Ruffini to acquire the brand in 2002. Because the brand name started to be Italian owned its fashion output has risen intensely and it today creates a variety of jacket moncler.

votez :
(IP:xxx.xx3.199.242) le 9 janvier 2013 à 08H30

Si quelqu’un sait lire une carte de France, il pourrait nous dire si le site qui devrait un jour recevoir les déchets radioactifs de destructions de nos centrales nucléaires ne se trouve pas justement en zone 3 ou 4 de sismicité selon "Le nouveau zonage sismique de la France en vigueur à partir du 1er mai 2011" ?

J’ai fait sur google : " zonage sismique de la France"....

votez :
(IP:xxx.xx1.30.34) le 20 janvier 2013 à 09H49

Quant au cout peu élevé de la production d’électricité par l’utilisation de l’atome....il faudra y ajouter encore et encore le cout de "petits désagréments" : Le grand réveil : 10 volcans se réveillent en 1 semaine dans la péninsule du Kamchatka...

votez :
(IP:xxx.xx1.30.34) le 21 janvier 2013 à 10H15

Curieux que personne ne reprenne l’utilisation d’autres composés que l’uranium pour produire de l’électricité, comme le lithium par exemple !

Il y a quand même eu des essais effectués, dans les années 1930. Il n’y aurait pas de déchets de durée supérieur à une génération. Est-ce que quelqu’un en sait plus ? Est-ce que l’utilisation de cet atome n’est pas plus dangereux "chimiquement" pour la santé des êtres vivants, puisque c’est un très efficace médicament ? Il serait plus facile de divulguer une technique qui ne produit pas d’armes quand même....et cet atome est plus répandu que l’uranium peut être même.

votez :
(IP:xxx.xx3.196.224) le 15 avril 2013 à 07H56

Le réveil du lundi matin :"Un séisme de magnitude 5,2 a eu lieu dimanche soir 14.04.2013 sur la côte de la préfecture de Fukushima"...Bon, ...c’est rien, c’est rien du tout. Juste quelques pannes à venir et quelques ’troubles’ de pollution très très discrets peut être.

MAIS après un coté de la terre, il y aura un autre coté avec TOUJOURS l’abandon des pauvres Hommes qui s’y trouvent.... C’est de la faute à qui s’ils n’ont pas de chance ?...Un gouvernement ne peut quand même pas s’occuper des gens qui n’ont pas de chance quand même !....

Et puis, il a été décidé en haut lieu après aucune véritable réflexion que ce n’était pas dangereux pour l’Homme et que du reste certains d’entre nous résistent à des doses beaucoup plus importantes que celles imaginées...Et les autres...et bien les autres ne sont plus devant nos yeux ; Pas de chance pour eux.

votez :
(IP:xxx.xx6.226.74) le 2 mai 2013 à 03H13

Matter ce documentaire... une energie propre et illimité existe !!! Les gouvernements atomic empeche la conception par acquisition des brevets, en une generation le monde entier peut etre fournie a titre gratuit. 2h30 qui font tourner la tete a regarder absolument. http://www.youtube.com/watch?v=QIU0... SA VAUT LE DETOUR !!!

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 23 mai 2013 à 19H51

Oui bien sur, nos gouvernements sont contents que la balance commerciale soit fortement négative, que l’énergie coute cher... Alors ils bloquent ces inventions... Ils préfèrent nous faire cracher au bassinet des impôts ça leur permet de perdre les élections à coup sur...

N’importe quoi.

votez :
par Juliette.G (IP:xxx.xx3.137.51) le 25 juillet 2013 à 10H40

Mais heureusement tout n’est pas perdu ! Certains sites ont trouvé une solution pour repousser les radiations et les contenir, je vous laisse juger par vous-même de l’efficacité d’un produit miracle : http://www.consoloisirs.fr/category...

votez :
par Laurent.V (IP:xxx.xx3.142.68) le 30 juillet 2013 à 11H52

Je suis depuis peu absolument nucléarophobe (dans le sens où j’ai peur du nucléaire, pas que je ne l’aime pas). Du coup je n’ai plus d’électricité à la maison, on se chauffe à la bougie. Comme ça, aucun risque que ça explose ! code promo priceminister

votez :
(IP:xxx.xx9.255.182) le 27 août 2013 à 16H56

Je crois que le nombre total de centrale nucléaire est d’environ une centaine. Du coup je me dis "tiens, si par malheur (que les probabilités permettent) deux voire trois centrale nucléaire venaient à être défectueuses voir exploser. Hé ben ce serait la fin du monde quoi, rien que ça ! MAxime.V, directeur de code promo Etam

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles