NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
CHAMPIGNON ATOMIQUE

Article publié le 6 septembre 2011

CHAMPIGNON ATOMIQUE

Petite histoire pas drôle...

Depuis le drame de Fukushima, j'ai fait l'acquisition d'un petit compteur geiger. C'est un RADEX QUARTA RD 1503. Je crois en effet que l'on est jamais aussi bien servi que par soi-même et de plus, j'ai une confiance plus que limitée dans les "rassurantes et lénifiantes" informations délivrées par le lobby nucléaro-politique de mon pays... 

Voici les mesures que j'ai effectué le dimanche 7 août au matin dans un champ, pas bien loin de chez moi. Précisons que le temps était sec, qu'il n'y avait pas de vent, pas de rosée, bref le came plat... A chaque fois, j'ai laissé le compteur effectuer 4 cycles de 40 secondes, pour disposer en chaque point d'une mesure qui soit la plus précise possible.

Tout d'abord, j'ai mesuré le rayonnement de l'air ambiant en différents points, en tenant le compteur à 1 mètre du sol environ. La moyenne de mes relevés est de 0,18 µSv/h, avec des variations allant de 0,16 à 0,20 µSv/h. Rien à signaler, tout est normal.

Puis j'ai effectué des relevés au niveau du sol, en différents points de la prairie, et la moyenne des relevés s'établie à 0,2 µSv/h, sans noter d'importantes variations là aussi. Pas de quoi fouetter un chat...

Enfin, j'ai positionné mon compteur directement sur un petit groupe de mousserons, à 1 cm du chapeau de ces petits champignons... Et là, le compteur, dont le seuil de l'alarme sonore est réglée à 0,3 µSv/h, s'est mis à gueuler ! Résultats des courses, après avoir fait plusieurs mesures : 0,52 µSv/h....

A ce stade, je ne vais pas me livrer à diverses interprétations scientifiques. Tout d'abord je n'ai pas les connaissances d'un ingénieur en physique nucléaire et puis je sais très bien que ce dont je viens de témoigner peut être démonté en deux coups de cuillère à pot par d'éminents savants...

Je ne fais que constater et je vous laisse la parole. Mais une chose est certaine, je ne vais pas manger de champignons ! Et cela m'a inspiré ce petit croquis, autour du drame affectif qu'ils vivent !...

Thèmes

Nucléaire Radioactivité

Bookmark and Share
2 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 6 septembre 2011 à 12H26

"A ce stade, je ne vais pas me livrer à diverses interprétations scientifiques. Tout d’abord je n’ai pas les connaissances d’un ingénieur en physique nucléaire...."

- Allons, allons ! Ne soyez pas modeste comme çà ! Vous venez tout simplement de découvrir que les champignons concentrent la radio activité !

votez :
(IP:xxx.xx3.138.114) le 7 septembre 2011 à 00H43

merdum, je vais hésiter à faire des cueillettes !!

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 7 septembre 2011 à 12H17

Depuis le drame de Fukushima, j’ai fait l’acquisition d’un petit compteur geiger.

Vous n’auriez pas du ! Maintenant vous allez vous pourrir la vie pour pas grand chose ! Votre bidule va faire grrr grrr grrr grrr grrr grrr de temps en temps avec l’aiguille qui va tremblotter sur 0,00005 µ quelque chose dont vous ne comprendrez même pas la signification... Allez amusez-vous bien avec Mr Geiger.

votez :
par Philippe (IP:xxx.xx6.217.59) le 7 septembre 2011 à 13H00

Il faut des gens optimistes comme vous. D’ailleurs les optimistes de la Cour d’Appel de Paris viennent de prononcer un non-lieu général dans l’enquête sur l’impact de Tchernobyl en France ( C.F. Le Monde du jour ). What else ?.....

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 7 septembre 2011 à 16H03

Philippe

Il faut des gens optimistes comme vous

°°°°° Ce n’est pas de l’optimisme ! C’est du réalisme ! De la résistance aux marchands de peur autoproclamés de la CRIIRAD.

votez :
(IP:xxx.xx6.176.155) le 8 septembre 2011 à 06H15

Je préfère les marchands de peur "à priori", aux marchands de mort "à posteriori"... A moins d’être employé ou actionnaire d’AREVA, comment ne pas être vigilant à ce poison sournois que l’homme encore une fois NE MAÎTRISE PAS !!! Lorsque l’on voit que les autorités japonaises ont arbitrairement relevé le seuil annuel admissible, les gosses infectés par cette saloperie... Mais c’est loin, c’est de l’autre côté de la terre... Et puis ce ne sont pas nos gamins, n’est-ce pas ?... Cocorico !!! Et circulez, y’a rien à voir !!!

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 8 septembre 2011 à 11H53

(IP:xxx.xx6.176.155)

Je préfère les marchands de peur "à priori", aux marchands de mort "à posteriori"...

=== Heureusement que vos ancêtres n’ont pas été aussi pleutres que vous sinon vous seriez encore dans votre grotte vêtu de peaux de bêtes

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 8 septembre 2011 à 15H54

" Et circulez, y’a rien à voir !!!"

- Si justement il y a à voir ! Mais à condition de se débarrasser au préalable d’idéologie toute faite, d’idées préconçues, de "l’opinion publique" qui n’en est pas une puisqu’elle est fabriquée et formatée par les médias catastrophistes par intérêt et par les propagandistes militants de la décroissance, de se débarrasser de ses petites lunettes vertes et/ou roses et de retourner sa lorgnette pour ne pas toujours regarder le monde par le petit bout, à condition de se renseigner à toutes les sources et non pas seulement à celles de sa paroisse favorite.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.60) le 13 septembre 2011 à 14H19

"Ce n’est pas de l’optimisme ! C’est du réalisme ! De la résistance aux marchands de peur autoproclamés de la CRIIRAD."

Alors dans ce cas, vous avez un bien curieux sans des réalités !!

votez :
(IP:xxx.xx3.204.49) le 8 septembre 2011 à 14H19

""A quel moment une conviction individuelle se corrompt’elle au détriment d’une conscience collective,du respect des générations futures, de la faune et de la flore""

Et bien pour ceux qui n’ont pas encore compris qu’on est dans le même bocal, ils jouent ’solo’ comme nos énarques et autres responsables PUIS...ils pensent au Bien de l’Ensemble car ils sont dedans. Voici ma pensée actuelle après avoir suivi les scandales en médecine.

votez :
(IP:xxx.xx6.176.155) le 8 septembre 2011 à 15H19

Vous avez raison mais ce ne sont pas seulement des enarques et des responsables qui ignorent volontairement les dangers qu’ils font courir à l’ensemble de la planète.

Observez ce forum, il y a certainement peu de ces gens qui s’y attardent, et pourtant voyez les querelles de chiffre alors qu’il aisé de vérifier cela sur le site de la criirad,voyez l’agressivité de certains face aux évidences .Que défendent-ils,pourquoi s’accrochent ils désespérement à défendre une science arrogante et dangereuse.Quel est leur interet ? Peur de perdre leur job,peur d’ouvrir les yeux et pour certains malheureusement défouler une frustration de scientifique de comptoir.

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 9 septembre 2011 à 10H04

"voyez les querelles de chiffre alors qu’il aisé de vérifier cela sur le site de la criirad,"

- Les chiffres de la CRIIRAD sont tout aussi sujets à caution que les chiffres officiels mais dans le sens opposé !

"voyez l’agressivité de certains face aux évidences "

- Manifestement lorsqu’on émet des opinions opposées aux vôtres c’est faire preuve d’agressivité..... Les chiffres de la CRIIRAD pas plus que vos opionons à vous ne sont des "vérifications" !

" à défendre une science arrogante et dangereuse."

- Cà c’est un jugement purement subjectif donc sujet à discussion !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.60) le 13 septembre 2011 à 14H17

"Cà c’est un jugement purement subjectif donc sujet à discussion !"

Non, non, pas du tout ! Du moment qu’on se tient informer sur le sujet (pas comme vous monsieur l’inconnu), le jugement de cet internaute tient tout à fait la route...et personnellement, je partage largement son point de vue !

votez :
(IP:xxx.xx2.68.159) le 7 septembre 2011 à 22H06

et bien-sûr le mieux est de ne rien savoir. C’est une position très réaliste ! le puant mépris d’un esprit limité.

augmentation de +1% à 1,5% par AN de la prévalence des cancers chez les enfants et adolescents... tâchons vite d’oublier ce genre de faits. la radioactivité n’y est peut-être pour rien, la chimie suffit, juste une attitude de vigilance, privilège (faut-il le le rappeler ?) aux survivants.

votez :
par ad (IP:xxx.xx9.133.119) le 8 septembre 2011 à 18H28

(IP:xxx.xx2.68.159)

"et bien-sûr le mieux est de ne rien savoir"

La question n’est pas de ne rien savoir. Elle est de savoir la signification de valeurs mesurées par un amateur à l’aide d’un appareil inadapté dans des conditions mal définies.

" le puant mépris d’un esprit limité."

L’insulte stupide n’est que l’ultime argument de quelqu’un qui n’en a pas. Vous n’êtes pas d’accord avec moi ? C’est bien entendu votre droit le plus strict et moi je le respecte et ne vous insulte pas. Apportez des arguments montrant que mon opinion est erronée. C’est çà un vrai débat, une vraie discussion.

augmentation de +1% à 1,5% par AN de la prévalence des cancers chez les enfants et adolescents...

Vous avez la référence de la source d’où vous tirez ces chiffres ?

votez :
par Patricia Bechlitch (IP:xxx.xx6.64.42) le 8 septembre 2011 à 23H22

Pour les cancers, je ne sais pas... En revanche je tiens de mon pharmacien que la thyroïdite auto-immune d’Hashimoto est déclarée en préfecture...dans les Alpes maritimes.

Par ailleurs,selon un article paru en 2001 d’après les données Medicam de la CNAM, l’accroissement de Levothyrox entre 1999 et 2000 atteignait 17%... En une année ce médicament était passé du 25e rang au 15e des traitements les plus prescrits en France...A cette époque, le Dr Olivier-Koehret... estimait que le dosage de TSH (hormone thyroïdienne)étaitla troisième analyse biologique la plus pratiquée en France...

Il doit exister des articles plus récents...

Je connais une foule de personnes malades, alors que dans la génération antérieure cette maladie était anecdotique... Ne me dites pas que c’est parce qu’on ne les dépistait pas... je peux témoigner que cette maladie ne peut pas passer inaperçue...

votez :
par Patricia Bechlitch (IP:xxx.xx6.64.42) le 7 septembre 2011 à 16H06

Après L’affaire Tchernobyl, le thym et les champignons étaient radio-actifs, dans les Alpes maritimes... ce n’est qu’en 1992-1993, que cette radio-activité a disparu..d’après les mesures en spectrométrie gamma, du labo où j’étais alors..

Source : Laboratoire de Chimie Atomique, Université de Nice

votez :
par Philippe (IP:xxx.xx6.176.155) le 8 septembre 2011 à 07H46

Bien sur... Je n’ai rien à vous apprendre en matière de nucléaire. Pour autant, des zones restent contaminées dans le Mercantour (Merci le césium et compagnie)... On continue de tuer des sangliers contaminés en Bavière (ils se nourrissent aussi de champignons...). Etant aussi adhérent à la CRIIRAD, je leur fait une confiance totale car une fois de plus, le gouvernement et ses affidés "nucléaro-totalitaires" ne diront jamais la vérité...

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 8 septembre 2011 à 11H55

Patricia Bechlitch

Après L’affaire Tchernobyl, le thym et les champignons étaient radio-actifs, dans les Alpes maritimes...

=== Quel niveau de radio activité ? Etes-vous sûre qu’ils ne sont plus du tout radio actifs ?

votez :
par Patricia Bechlitch (IP:xxx.xx6.64.42) le 8 septembre 2011 à 22H33

Pour ce qui est de la contamination post -Tchernobyl, oui, les éléments radio-actifs ont été pendant 6-7 ans présents en surface , et mobilisés par les végétaux (parce que les atomes de césium et de strontium sont extérieurement très proches des atomes de potassium et calcium et donc sont susceptibles d’occuper leur place dans des liaisons chimiques)... et puis le lessivage des sols par la pluie, et l’infiltration de ses eaux ont "nettoyé " la surface et ainsi à partir de 92-93 le thym sauvage et les champignons n’émettaient plus les rayonnement gamma, caractéristiques des éléments radio-actifs lâchés dans l’atmosphère lors de l’accident de Tchernobyl... En revanche les eaux souterraines ont été polluées... puis cette pollution a été évacuée vers la mer... Après Tchernobyl, les personnes bien informées ne se sont plus baigner... pendant des années... mais pour le grand public, motus, tourisme oblige.

votez :
par Patricia Bechlitch (IP:xxx.xx6.64.42) le 8 septembre 2011 à 22H43

PS : En labo, on a mesuré essentiellement le rayonnement émis par des plantes sauvages... et des fromages de chèvres bio... Un autre labo, lui a même mesuré la radio-activité d’un lapin de garenne... mais ceci était indicatif.. c’est toute la chaîne alimentaire qui était contaminée, en particulier les fruits rouges, tomates... (potassium) et légumes en général... Ceux qui se sont rabattus sur des légumes de serre... n’ont pas gagné grand chose, parce que l’eau d’arrosage, a bien fini par être aussi polluée...

Je peux dire que les premiers mois tout le monde s’était rabattu sur les surgelés... ensuite au pif, les légumes espagnols, qu’on espérait moins atteints, et certaines productions de l’Ouest...On évitait lait et fromages...mais enfin, il aurait carrément fallu émigrer.

votez :
par Patricia Bechlitch (IP:xxx.xx6.64.42) le 8 septembre 2011 à 22H53

Encore une chose : le taux de radio-activité, et sa signification... A cette époque on avait des difficultés à passer des grandeurs utilisées en physico-chime, à celles utilisées en biologie... Alors on a eu l’idée de comparer le rayonnement émis par un fromage, à celui émis par une source radio-active, utilisée pour des expériences et habituellement conservée dans un "château" de plomb...De mémoire, le fromage était plus radio-actif que la source...

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 9 septembre 2011 à 11H04

par Patricia Bechlitch

Alors on a eu l’idée de comparer le rayonnement émis par un fromage, à celui émis par une source radio-active, utilisée pour des expériences et habituellement conservée dans un "château" de plomb...

- Cà pour de la science pure et dure.... Le fromage de chèvre bio promu au rang d’étalon de mesure de la radio activité il fallait le faire.... Sûr que la CRIIRAD ne va pas manquer de s’en inspirer à l’avenir !

De mémoire, le fromage était plus radio-actif que la source...

- Sûr ! Cà dépend de la source !

votez :
par ad (IP:xxx.xx9.133.119) le 9 septembre 2011 à 09H58

on a mesuré essentiellement le rayonnement émis par des plantes sauvages... et des fromages de chèvres bio...

Bio et radioactifs bien sûr........

votez :
par Patricia Bechlitch (IP:xxx.xx6.193.77) le 9 septembre 2011 à 16H53

@ad, ben oui... les producteurs bio sont des gens honnêtes... Ce sont eux qui nous ont amené leurs fromage, et différentes plantes consommées par leurs bêtes pour savoir... et on leur a fait bénévolement le boulot, et on n’a rien divulgué parce que ce n’était pas notre boulot...

A l’autre enfoiré : on voit bien que l’expérimentation, la vraie, c’est pas votre domaine, et j’ai pas la place de vous expliquer le protocole... De la part de quelqu’un qui a bousillé des cobayes humains pendant des années avec un protocole standard sans se poser de question..., sans en référer à qui que ce soit , ça va bien de la ramener..

Aux autres :
- un des profs qui s’occupaient de ce genre de petites manips est devenu conseiller du préfet... Essayez de soutirer des infos à la préfecture des AM, on verra ce qu’on vous répondra..

- Le technicien d’un autre labo, qui s’est livré à ces mesures est maintenant un cadre de l’IAEA... consultez les pubs de l’IAEA...

votez :
(IP:xxx.xx3.222.245) le 9 septembre 2011 à 18H05

par Patricia Bechlitch @ad, ben oui... les producteurs bio sont des gens honnêtes...

- L’honnêteté des producteurs de fromage n’est évidemment pas en cause ! C’est plutôt celle des "expérimentateurs" qui pose problème....

et on leur a fait bénévolement le boulot, et on n’a rien divulgué parce que ce n’était pas notre boulot...

- Manquerait plus que vous leur ayiez fait payer ce genre de manip’....

et on n’a rien divulgué parce que ce n’était pas notre boulot...

- Dommage ! Vous auriez pu devenir "lanceurs d’alertes"...

A l’autre enfoiré : on voit bien que l’expérimentation, la vraie, c’est pas votre domaine, et j’ai pas la place de vous expliquer le protocole...

- Et en plus votre manip’ a été faite selon un "protocole". Vous l’avez trouvé dans une pochette surprise votre protocole à base de fromage ?

De la part de quelqu’un qui a bousillé des cobayes humains pendant des années avec un protocole standard sans se poser de question..., sans en référer à qui que ce soit , ça va bien de la ramener..

- Qu’est-ce que vous entendez par là ? Qui a "bousillé" des cobayes humains pendant des années ? "Sans en référer" à qui" ?

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx7.228.17) le 7 septembre 2011 à 18H31

Bonjour,

Si vous ne voulez pas manger ces champignons à ce taux là, évitez aussi les massifs granitiques ou boire de l’eau minérale...

Plus sérieusement, à ces débits là, un simple compteur Geiger ne permet pas de savoir si l’origine de la radioactivité est naturelle ou artificielle (ni d’ailleurs d’évaluer sa dangerosité). Il faut un spectromètre gamma pour faire cela. Cordialement

votez :
par monsieur tout le monde (IP:xxx.xx6.176.155) le 8 septembre 2011 à 08H55

Est ce qu’une autre question ne se pose pas ? Ce sont les champignons aujourd’hui, car depuis ce sont les centrales japonaises dont il s’agit,le thym à nouveau, puis les poissons dans quelques temps, le thé, le riz, etc...A partir du moment ou l’on met en péril le gagne pain de qui ce soit, de la multinationale au petit entrepreneur,comment réagir ? Individuellement chacun se protège, mais lorsqu’une pollution vient toucher un secteur dans lequel vous travaillez, ce qui n’est pas mon cas mais m’interpelle, que se passe t’il ? A quel moment une conviction individuelle se corrompt’elle au détriment d’une conscience collective,du respect des générations futures, de la faune et de la flore qui sont soumises à notre vision à court terme ? Je me souviens de cette phrase d’un grand chef indien "Quand ils auront coupé le dernier arbre,pollué la dernière rivière,mangé le dernier poisson, ils comprendront que l’argent ne se mange pas.

votez :
par Patricia Bechlitch (IP:xxx.xx6.64.42) le 8 septembre 2011 à 23H45

@Philippe : Les plantes mesurées venaient de Mouans Satroux, et de Sopel...

C’est sûr que dans le Mercantour ou ailleurs, il peut y avoir encore une pollution de surface... parce que le nettoyage dépend de la perméabilité du sol (infiltration), ou de la pente( lessivage) si vous avez suivi mes explications très simplifiées... Les éléments radio-actifs sont déplacés,mais ils ne disparaissent pas d’un coup. Par exemple le césium 137 au bout de trente ans et des poussières aura diminué de moitié, le strontium 90 au bout d’environ 29 ans... Et alors ? ben la moitié restante est encore très nocive... surtout si elle est sur un terrain ou ni l’infiltration ni le ruissellement ne peuvent l’emporter .

votez :
par Philippe (IP:xxx.xx2.135.222) le 9 septembre 2011 à 06H23

Hier, je suis allé en Haute-Savoie pour le boulot. Comment peut-on encore croire que la terre est intacte lorsque l’on passe à côté des complexes chimiques et pétroliers vers Péage de Roussillon ou Feyzin ? Celui qui a respiré l’odeur putride qui émane de tout cela ne peut pas l’ignorer ! Et la centrale de Saint-Alban,... Je n’ai tout de même pas inventé que EDF, pour cause de sécheresse, a demandé l’autorisation de rejeter de l’eau faiblement contaminée dans le Rhône lorsque le débit de celui-ci n’est que de 350m3/sec alors que la norme habituelle, déjà discutable, ne l’autorise pas en dessous de 500m3/sec... Tout le monde devrait savoir que notre magnifique Camargue est pourrie jusqu’à l’os et qu’il serait préférable que les enfants ne jouent pas dans le sable des plages aux Saintes... L’inventaire serait si long pour un si petit territoire à l’échelle de la planète. Au fait, je connais un gars très simple, forestier de son état, qui ne maîtrise pas les subtilités de la science mais qui observe avec bon sens. Il ne mange plus de champignons alors qu’il habite une région qui en regorge... Il a simplement "observé" que 8 de ses potes, gros consommateurs de cèpes, girolles et autres sont morts d’un cancer de la thyroïde dans les années qui ont suivi Tchernobyl... Je reconnais dans certains commentaires, l’arrogance absurde d’une certaine science véhiculée par ses affidés... Et dans d’autres commentaires, une vraie démarche scientifique, celle qui consiste à émettre des hypothèses, observer, vérifier, expérimenter, douter également... Bref, de solides connaissances au service d’une totale neutralité. Ce sont là des personnes qui n’hésiteront pas une minute à remettre en cause leur savoir sans que cela leur déclenche une crise "d’egoïte aiguë" ou "d’urticaire orgueuillistique"... Cette différence fondamentale n’est que l’opposition entre ceux qui ont conscience des choses, et ceux qui resteront "droits dans leur bottes et aveugles", même si on les ligote à une barre de MOX...

votez :
(IP:xxx.xx2.135.222) le 9 septembre 2011 à 22H28

Oui gardez le bons sens, observez.Cette année n’est pas particulièrement bonne pour les champignons,mais après la pluie leur taille laisse perplexe.Maintenant mangez en, conditionné de préférence sinon vous seriez comme nous,très surpris.La taille des dépollueurs est importante. certains abrutis continueront à se réjouir profitant de la manne,beaucoup d’autres s’interrogent sur le marché ou en foret.Arretez avec ces chiffres,regardez la nature se transformer,il n’y a pas meilleure école.

votez :
par Philippe (IP:xxx.xx6.222.54) le 10 septembre 2011 à 04H47

Vous avez raison, on peut observer que certains champignons sont effectivement énormes... Le plus inquiétant concerne la "Lépiote élevée", ou coulemelle. Diverses études ont montré que ce champignon se classait parmi ceux qui fixent le moins le césium... Bien moins en tous les cas que les bolets ou la girolle. Et cette année, on trouve des coulemelles ENORMES... Plusieurs personnes m’en ont parlé et cela les inquiète... Avec bon sens, alors que ce sont des amateurs invétérés de champignons, ils ont décidés de ne pas les ramasser, toutes espèces confondues, et de ne rien consommer. Ce ne sont pas des "ayatollah" de l’écologie pure et dure, ni particulièrement des pourfendeurs du nucléaire. Ce sont simplement des personnes qui "sentent" la nature, la connaissent par coeur et ils ont ce sixième sens qui leur fait dire qu’il y a quelque de "pas normal" dans tout cela... Ceux qui savent observer et qui ressentent les choses n’ont pas besoin de chiffres et de statistiques officielles pour savoir ce qu’une science objective confirmerait rapidement...

votez :
par . (IP:xxx.xx3.222.245) le 10 septembre 2011 à 16H51

Le plus inquiétant concerne la "Lépiote élevée", ou coulemelle. Diverses études ont montré que ce champignon se classait parmi ceux qui fixent le moins le césium... Bien moins en tous les cas que les bolets ou la girolle. Et cette année, on trouve des coulemelles ENORMES...

C’est pas clair. Quelle(s) conclusion(s) faut-il tirer de cette observation ?

votez :
par Philippe (IP:xxx.xx2.135.135) le 11 septembre 2011 à 06H32

En conclusion, toutes ces batailles de chiffres, de statistiques et autres sont stériles et perpétuent des joutes verbales à n’en plus finir. Chacun(e) est LIBRE de ses choix, de manger ou pas des champignons. Par contre, la pollution de la terre n’est plus à discuter, elle est évidente et irréfutable. Avec toutes les conneries de la science au service du profit, nous allons dans le mur, et c’est aussi une évidence. Alors savoir si nous percuterons le mur à 91,654 km/h ou 93,477 km/h, je m’en tape totalement !

votez :
par . (IP:xxx.xx3.222.245) le 11 septembre 2011 à 09H25

@ Philippe

"En conclusion, toutes ces batailles de chiffres, de statistiques et autres sont stériles"

- Calmez-vous, respirez un grand coup et relisez tranquillement ma question. Celle-ci concernait votre message sur la taille des champignons. J’avais pris la précaution, afin d’être clair, de recopier le passage sur les coulemelles.

Je précise donc ma demande :

On aurait constaté (depuis quand et dans quels endroits ?) que les coulemelles étaient cette année de très grande taille. On sait, d’après ce que vous dites, que ces dernières font partie des espèces de champignons qui concentrent le moins le césium. Ce qui en soi serait une bonne chose. Les autres espèces parmi lesquelles vous citez les bolets et les girolles concentreraient nettement plus cet élément radio actif mais conserveraient semble-til leur taille habituelle.

Doit-on en conclure que la taille anormalement élevée des coulemelles est la conséquence de leur faible concentration en césium ?

votez :
(IP:xxx.xx6.82.30) le 12 septembre 2011 à 10H21

Depuis quand ? début septembre aux premières pluies et quand les nuits sont plus fraiches,logique ! A quel endroit, pour ce qui me concerne dans les forets de haute Loire. C’est vrai que l’on a fait le tour en terme de chiffres et d’expèrience.Chacun peut réfléchir,c’est le but. Mon avis,vous avez le choix des armes, consommation ou cueillette puisqu’hier 11 septembre c’était entre autre l’ouverture de la chasse,mort lente ou foudroyante...

votez :
(IP:xxx.xx3.222.245) le 12 septembre 2011 à 10H36

(IP:xxx.xx6.82.30) le 12 septembre 2011 à 10H21

- Ce n’est qu’une partie de la réponse :

La partie la plus importante à mes yeux était :

"que les coulemelles étaient cette année de très grande taille. On sait, d’après ce que vous dites, que ces dernières font partie des espèces de champignons qui concentrent le moins le césium. Ce qui en soi serait une bonne chose. Les autres espèces parmi lesquelles vous citez les bolets et les girolles concentreraient nettement plus cet élément radio actif mais conserveraient semble-til leur taille habituelle.

Doit-on en conclure que la taille anormalement élevée des coulemelles est la conséquence de leur faible concentration en césium ?

Avez-vous une explication ?Merci.

votez :
(IP:xxx.xx3.92.214) le 30 septembre 2011 à 18H54

(IP:xxx.xx6.82.30) le 12 septembre 2011 à 10H21

Ce n’est qu’une partie de la réponse :

La partie la plus importante à mes yeux était :

"que les coulemelles étaient cette année de très grande taille. On sait, d’après ce que vous dites, que ces dernières font partie des espèces de champignons qui concentrent le moins le césium. Ce qui en soi serait une bonne chose. Les autres espèces parmi lesquelles vous citez les bolets et les girolles concentreraient nettement plus cet élément radio actif mais conserveraient semble-til leur taille habituelle.

Doit-on en conclure que la taille anormalement élevée des coulemelles est la conséquence de leur faible concentration en césium ?

Avez-vous une explication ?Merci.

- Manifestement c’est difficile d’obtenir une réponse à cette question pourtant simple :

Doit-on en conclure que la taille anormalement élevée des coulemelles est la conséquence de leur faible concentration en césium ?

votez :
par Philippe (IP:xxx.xx6.60.3) le 2 octobre 2011 à 08H42

Vous avez raison. Il se peut bien que la taille élevée de ces champignons soit la preuve d’une faible concentration en Césium... Mais qu’est-ce que l’on en a à foutre ? Je vous rappelle que le césium 137 est un produit de la fission nucléaire et qu’il n’existe pas naturellement. C’est donc bel et bien une pollution que nous devons aux apprentis sorciers du nucléaire. Alors vous faites comme vous voulez : mangez-en ou pas, ce n’est pas vraiment le problème. Ou mieux, allez en ramasser vers Fukushima car je vous fais confiance : vous trouverez les bonnes explications pour rassurer les japonais...

votez :
(IP:xxx.xx9.7.104) le 7 octobre 2011 à 16H36

@ Philippe

"....Ou mieux, allez en ramasser vers Fukushima car je vous fais confiance : vous trouverez les bonnes explications pour rassurer les japonais..."

- Faut pas vous mettre dans des états pareil mon vieux ! Cà n’avance à rien ! Vous ne supportez pas la discussion ou quoi ?

"...Il se peut bien que la taille élevée de ces champignons soit la preuve d’une faible concentration en Césium... Mais qu’est-ce que l’on en a à foutre ? Je vous rappelle que le césium 137 est un produit de la fission nucléaire et qu’il n’existe pas naturellement. C’est donc bel et bien une pollution ....."

- Bon reprenons calmement.

La taille des coulemelles cette année serait anormalement grande et ce serait dû d’après vous à une faible concentration de cesium137. Par conséquent et selon votre logique, la taille des coulemelles serait normale c’est à dire plus petite qu’elle ne l’est cette année lorsque la concentration de césium 137 est plus élevée. Pas très rassurant votre "raisonnement".....

votez :
par Philippe (IP:xxx.xx6.175.140) le 8 octobre 2011 à 07H32

Vous avez bien raison ! Mais comment rester calme face à tout cela ? Je parle bien sur de ce que nos éminents scientifiques, ignorants et arrogants, sont en train de faire de la terre avec le nucléaire... Pas des commentaires affligeants ! (Oups, j’m’énerve encore !) Un proverbe africain dit :"une mer calme n’a jamais fait de marin expérimenté"... Et puis tenez, un p’tit dernier pour la route : "le calme, c’est la tenaille du bourreau" Vous avez bien raison de rester calme...

votez :
(IP:xxx.xx9.7.104) le 10 octobre 2011 à 18H19

par Philippe (IP:xxx.xx6.175.140) le 8 octobre 2011 à 07H32 Vous avez bien raison ! Mais comment rester calme face à tout cela ? Je parle bien sur de ce que nos éminents scientifiques, ignorants et arrogants, sont en train de faire de la terre avec le nucléaire... Pas des commentaires affligeants ! (Oups, j’m’énerve encore !) Un proverbe africain dit :"une mer calme n’a jamais fait de marin expérimenté"... Et puis tenez, un p’tit dernier pour la route : "le calme, c’est la tenaille du bourreau" Vous avez bien raison de rester calme...


> Tout çà c’est bel et bon mais çà ne répond pas à mon interrogation selon laquelle, d’après vous, ce serait la faible concentration de césium qui serait responsable de la "malformation" c’est à dire de la taille anormalement élevée des coulemelles cette année.

votez :
(IP:xxx.xx8.38.2) le 21 septembre 2011 à 13H17

Bonjour

Je n’ai pas lu tous les commentaires, je réponds simplement à l’article.

Les champignons et autres êtres vivants concentrent certains radio-isotopes, c’est un fait connu. Il n’y a rien de fantastique, ni même de notable à le signaler.

Le compteur Geiger n’indique ni la nature des radio-éléments responsables, ni leur origine.

Pour info, on trouve dans la majorité des fermes du massif central, bien plus de radio activité qu’autour de ces champignons.

votez :
(IP:xxx.xx6.185.137) le 23 septembre 2011 à 11H16

Pour info également on trouve aussi beaucoup plus de personnes atteintes d’un cancer de la thyroide dans les fermes du Massif central, ce doit etre la pierre qui est évolutive.

votez :
(IP:xxx.xx9.7.104) le 4 octobre 2011 à 18H33

(IP:xxx.xx6.185.137) le 23 septembre 2011 à 11H16 Pour info également on trouve aussi beaucoup plus de personnes atteintes d’un cancer de la thyroide dans les fermes du Massif central, ce doit etre la pierre qui est évolutive.

- Les sources naturelles de radon en Auvergne, çà vous dit quelque chose ?

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 6 octobre 2011 à 12H56

A bon, la tyroïde a aussi une sensibilité au radon maintenant ? Je croyais que c’étais plutôt à l’iode ?!!!

Le radon en principe c’est le cancer du poumon.

votez :
(IP:xxx.xx9.7.104) le 7 octobre 2011 à 15H53

@ Hervé

A bon, la tyroïde a aussi une sensibilité au radon maintenant ? Je croyais que c’étais plutôt à l’iode ?!!!

Le radon en principe c’est le cancer du poumon.

- En principe seulement !! En effet, il y a des études épidémiologiques qui ont été mises en place aux Etats Unis (Colorado) à la suite de la constatation par quelques médecins de l’augmentation de l’incidence des cancers thyroïdiens dans certains coins du Colorado (pour commencer) où les concentrations en radon dans les habitations sont élevées.

American Association of Radon Scientists and Technologists 2007 Proceedings Of the 2007 AARST International Symposium Jacksonville, FL,

THYROID CANCER AND RADON LINK ? A PREVIEW OF A HOSPITAL STUDY IN COLORADO SPRINGS, CO

James F. Burkhart, Ph.D., and Perri L. Dumbacher, MD, ABSTRACT

A case-control study looking at a possible correlation between indoor radon exposure and thyroid cancer is just beginning in the Colorado Springs area. The study was prompted by an observation by one of the principal investigators of the high incidence of thyroid nodules and cancers in her practice compared to the previous location at which she worked in Florida

votez :
par Hervé (IP:xxx.xx1.57.113) le 10 octobre 2011 à 22H02

Bonjour (IP:xxx.xx9.7.104) le 7 octobre 2011 à 15H53

Je me suis intéressé à votre explication du cancer de la thyroïde liée au radon. L’hypothèse parait intéressante. J’ai trouvé un document pioché sur le site de l’IRSN qui n’est pas écrit sur ce sujet, mais qui regroupe la carte de la présence du radon (p74) et des données parcellaires sur la localisation des cancers de la tyroïde (P119) :

http://www.irsn.fr/FR/Larecherche/F...

On peut calculer le taux de cancers des départements ou la donnée est communiquée. Bon je peux me tromper, je ne suis vraiment pas expert dans ce domaine, mais en comparant les deux cartes, la causalité ne saute pas aux yeux (c’est plutôt aléatoire).

Bon, aprés, il faudrait être sur des chiffres utilisés, ensuite, il faut dire que pour le radon, la moyenne départementale n’est pas assez précise, certains départements ont une forte teneur au sud et rien au nord, donc les moyennes... Si vous avez des documents plus explicites ça m’intéresse.

Par ailleurs je m’étais intéressé aux travaux du Pr Cohen sur "les bienfaits du radon à faible dose". Il ne mentionne pas de lien avec le cancer de la tyroïde (ou ça m’a échappé, ce qui est très possible).

Cela dit cette théorie pourrait expliquer le taux de cancers de la tyroïde en bretagne ou dans le Tarn (trés difficilement imputables à Tchernobyl...)

Cordialement,

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles