NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Voiture electrique : projet de prise universelle

Article publié le 24 avril 2009

Voiture electrique : projet de prise universelle

La débacle de l’industrie automobile de ces derniers mois a sans aucun doute mis en évidence l’incroyable stupidité des grands dirigeants de l’automobile, qui ont tout misé sur une production à des niveaux insoutenables autant économiquement qu’écologiquement : les parkings de docks remplis de voitures neuves invendues sont la preuve par l’exemple d’une crise de surproduction pourtant bien prévisible depuis des années compte tenu du taux d’équipementdes ménages dans nos pays.

Alors que les conséquences de ces mauvaises prévisions n’ont pas fini de se développer, les constructeurs automobiles sont en passe de nous apporter le témoignage d’une remarquable sagesse qui a manqué à d’autres secteurs, comme celui notamment de la téléphonie mobile : oui c’est incroyable, une vingtaine de constructeurs ont consacré quelques un de leurs ingénieurs à travailler sur un projet commun de prise électrique 400Volts destinée spécifiquement à la recharge des véhicules électriques.

Plus incroyable encore, cette innovation qui sera présentée à la Foire de Hanovre intervient AVANT le lancement de la plupart des véhicules électriques de série, dont les premiers modèles sont attendus du coté de chez Bolloré (Blue Car). Parmi les groupes s’étant entendu sur ce modèle standard figurent les constructeurs BMW, Daimler, Fiat, Ford, General Motors, Mitsubishi, PSA Peugeot Citroën, Toyota et Volkswagen, ainsi que les fournisseurs d’ énergie comme EDF, EnBW, Endesa, Enel, Eon, Npower, RWE et Vattenfall.

Une voiture doit pouvoir être rechargée en Italie, comme au Danemark, en Allemagne ou en France“, a expliqué la directrice en charge du développement des nouveaux secteurs d’activité chez RWE C’est une avancée importante, car seule une norme commune dans les prises permettra le début de la construction à grande échelle de voitures électriques au niveau européen. au quotidien Die Welt.

Thèmes

Automobiles Electricité

Bookmark and Share
15 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 24 avril 2009 à 20H14

Le problème de la voiture électrique peut-il se résumer à une prise électrique ? Oui lorsqu’il s’agit d’une prise 400 V. Car cette prise pourrait exclure un rechargement à domicile, peu d’entre nous disposant d’une alimentation triphasée permettant de disposer d’une tension de 400 V. On comprend bien la convergence d’intérêt entre constructeurs et producteurs d’électricité. Rien de neuf malgré la crise.

votez :
par bagnolophobe (IP:xxx.xx2.252.246) le 24 avril 2009 à 21H46

Excellente remarque du commentateur précédent. Forcer un monopole de la recharge électrique est aussi un moyen pour l’état de mettre une taxe spécifique : la Taxe Intérieure sur les Prises de Puissance :->

Sinon, les constructeurs pourraient pousser le luxe à inventer une prise située à un emplacement bien précis de la voiture, exemple 3m derrière la roue avant et 50cm de haut. Le conducteur arrive à la station de recharge, engage sa roue avant gauche dans un rail jusqu’à "tomber" dans une légère dépression. La prise voiture est alors pile en face de la prise de la station qui sort grâce à un vérin et se connecte. Le rechargement est automatique.

votez :
par Yvance77 (IP:xxx.xx7.162.146) le 25 avril 2009 à 03H57

Salut,

Le souci majeur de la voiture electrique se situe au niveau de la batterie.

Celle-ci devra etre changer tous les deux ans et le cout est d’environ 3500/4000 euros. Un peui comme si vous changer le moteur thermique dans ce laps de temps.

C’est impensable etle frein est la, pas ailleurs.

A peluche

votez :
par Bagnolophobe (IP:xxx.xx2.252.181) le 26 avril 2009 à 13H13

La voiture électrique n’est intéressante que si elle fait moins de 300kg à vide. Donc en l’allégeant considérablement (biplace). Elle serait alors un moyen de transport citadin intéressant avec 200-300 km d’autonomie à 50km/h max. Largement assez pour 80% des usages effectivement constatés des voitures actuelles.

Pour revenir à mon idée ci-dessus. En fait c’est la batterie elle-même qui devrait être standardisée et facilement changée comme je l’indique. Quitte à avoir une petite intervention manuelle du conducteur : se garer, extraire la vieille par glissement, insérer la neuve. Il paye sur la différence de chargement entre les deux. Avec pénalité possible si le taux de décharge est trop fort.

votez :
par jl (IP:xxx.xx0.45.208) le 27 avril 2009 à 10H13

Changer sa batterie quand elle est déchargée, pourquoi pas, mais alors, quelle dilemme ! Le faire tous les jours, même si elle est encore aux trois quarts pleine, pour avoir constamment une autonomie maximum ? Ou bien attendre qu’elle soit presque vide pour minimiser les arrêts au stand ?

Peut-être un système à deux batteries : la batterie en service se déconnectant automatiquement quand nécessaire.

Ce système supprime les états d’âmes : une batterie déconnectée est à changer avant que la suivante ne se vide. Donc au plus tôt, dès que l’occasion se présente.

votez :
par discount jerseys (IP:xxx.xx6.166.141) le 29 juin 2011 à 11H36

As of this writing, the House leadership’s next move is unclear. Some administration allies have said they have no intention of convening the assembly or extending Arroyo’s term. They say they only want the Supreme Court to rule if "joint voting" is the proper way to convene it so that the next Congress would know what to do. [url=http://www.coach-factorys-outlets.com]coach factory outlet[/url] [url=http://www.coach-factorys-outlets.com]coach outlet[/url]

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles