NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Assainir l'intérieur de nos habitats

C’est possible de façon naturelle

Article publié le 27 janvier 2009

Les polluants sont partout dans nos maisons, et les chercheurs s’accordent à dire que certaines habitations sont même plus polluées que l’air extérieurs de nos grandes villes.

Assainir l'intérieur de nos habitats

Il y a des tas de polluants que nous ne voyons pas dans les composants même de nos maisons (murs, peinture, papier peint) dans notre mobilier, ….

 

Voici une liste des principaux polluants que l’on retrouve dans nos foyers :

 

  •  L’ammoniac : on le trouve dans les produits d’entretien. La dose est donc plus forte dans la salle de bain et la cuisine.
  • Le trichloréthylène est une substance que l’on trouve dans les peintures. C’est donc plus présent dans les pièces de vie des habitats rénovés ou neufs mais aussi à proximité de mobilier peint neuf.
  • Le formaldéhyde plus connu sous le nom de “formol”. Il présent presque partout ! (vêtements sortis du nettoyage à sec, mousse isolante, colle à moquette, colle présente dans nos meubles …)
  • Le pentachlorophénol ou PCP est un produit utilisé pour le traitement du bois. Il se trouve donc près de vos meubles ou dans une pièce parquée.
  • Le monoxyde de carbone, est présent dans les chauffe-eaux, chauffages et autres appareils à combustion.
  • Le benzène émane des matières plastiques, des détergents, des encres … pensez aux jouets de vos enfants !

Assainir c’est bien, mais si on commençait par moins polluer !


Alors évitons d’en rajouter en utilisant :

  • des produits d’entretiens toxiques (surtout les bombes sous vides)
  • des aérosols pour masquer les odeurs
  • des parfums de synthèse
  • des bougies (celles qui sont faites avec du pétrole plutôt que de la vrai cire d’abeille)
  • de l’encens (sauf s’il est vraiment aux huiles essentielles, et encore ! )
  • des moquettes murales (surtout dans les chambres)

 

Le premier geste c’est d’aérer au minimum 10 minutes par jour. L’idéal étant le matin pour enlever toute l’humidité des chambres, mais on peut aussi le faire 10 minutes le soir en plus du matin. Si vous n’avez pas le temps de le faire le matin, tampis ! Faites-le quand vous pouvez, mais essayer de le faire tous les jours.

En hiver, il ne faut pas hésiter à faire tomber la température de vos pièces (surtout les chambres) en dessous de 14 degrés. En effet, les acariens vivent entre 15 et 35°. En dessous et au-dessus de ces températures, ils meurent !

 

Pour l’entretien courant de votre intérieur, préférez des produits naturels comme le savon de Marseille, le savon noir, le bicarbonate, l’huile de lin, le citron, le vinaigre blanc,le camphre….

 

Contenu de base d’un panier naturel :

cristaux de soude (nettoi en profondeur)

vinaigre blanc (détartre)

savon de marseille (détache le linge, en paillette pour la lessive)

la pierre blanche (enlève les taches et désinfecte)

bicarbonate (désinfecte)

Sur "tout faire soi même" vous trouverez des recettes de produits d’entretien 100% naturels à faire vous-même.

Limiter la pollution c’est bien, mais comment dépolluer ?


Grâce aux plantes dépolluantes :

On se rend compte aujourd’hui que certaines plantes, loin d’être polluantes dans nos maison, sont d’excellents “aspirateur” à pollution.

On estime qu’il suffit d’une plante de belle taille pour 10m2. Mais comme chacune a sa pollution “préférée”, il faut varier.

Lierre, Azalée, Ficus,... ils ont tous leur utilité.

Certains aiment humidité, d’autres l’ammoniac, c’est en les combinant que l’on arrive à absorber les polluants de nos habitats.

Pour en savoir plus : http://www.toutfairesoimeme.com/ 

 

Thèmes

Flore Habitat Ecologie CO2 Bien-être Astuces Air Bois Architecture

Bookmark and Share
25 votes

commentaires
votez :
par Eco Intelligence (IP:xxx.xx3.79.144) le 27 janvier 2009 à 16H04

Parler des produits d’entretien c’est bien, mais il faudrait aussi ajouter l’ensemble des matériaux de construction : parpaings, ciments, colles en tout genre.

Pour le ménage écologique, le site de Raffa, dit le Grand Ménage http://raffa.grandmenage.info/ et son livre, mais aussi ses livrets accessibles en ligne et très bien faits http://raffa.grandmenage.info/post/.... Afin de se guider sur les solutions simples et sans trop d’effets sur notre environnement.

POur les matériaux, privilégiez les matériaux naturels (bois, pierre, ...) et les revêtements naturels. Au bout du compte cela revient moins cher qu’avoir à se soigner (même si c’est remboursé par la Sécu, on paye au bout du compte).

Je viens de terminer une rénovation totale en matériaux naturels : murs de platre enduits de terre avec peintures à l’argile, enduits à la chaux, plafonds doublés en fermacell, murs chauffants, isolants en laine de bois uniquement en remplacement de la laine de verre, solaire pour l’eau et quelques besoins électriques, bois FSC non traités passés à l’huile dure...

Outre le plaisir de faire (et de former les aides), je m’aperçois que mon beau-fils, sujet à l’asthme dans nos anciens logements, n’a fait aucune crise depuis 1 an que nous sommes dans cet habitat plus sain (toujours en ville). Il y a peut-être un lien de cause à effet ?

Bonne rénovation.

Eco Intelligence.

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx0.38.142) le 29 janvier 2009 à 12H16

"Parler des produits d’entretien c’est bien, mais il faudrait aussi ajouter l’ensemble des matériaux de construction : parpaings, ciments, colles en tout genre."

> Sauf dans les huttes en branchages au milieu des forêts.

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 27 janvier 2009 à 18H38

Et la VMC double flux, vous connaissez ? Pour moins de 1000€ vous pouvez remplacer votre VMC par un caisson qui récupèrera plus des 2/3 des calories de l’air extrait, et filtrera l’air introduit. Consommation électrique et remplacement du filtre 10€ par mois environ. Dommage, la solution ne plait pas aux écolos. Rien de solaire, pas de joli nom pour faire vibrer sa fibre Grenelle. Pareil du côté des industriels qui ne voient pas dans ces VMC des produits permettant de faire de grosses marges. Alors que quelques efforts de recherche sur les ventilateurs permettraient d’obtenir un équilibre énergétique, calories récupérées sur l’air extrait = consommation des ventilateurs, tout en assainissant votre intérieur....

votez :
par bernardparis (IP:xxx.xx4.247.146) le 27 janvier 2009 à 20H04

il serait utile de préciser que toute combustion dégage du formaldéhyde (une simple cheminée tellement agréable en cette saison en produit bien plus que tout ce qui est cité dans cet article - surtout si en plus on l’apprécie en fumant une cigarette !)ou que le PCP est interdit pour la quasi-totalité de ses applications depuis fort longtemps en Europe

votez :
par lio (IP:xxx.xx1.77.205) le 30 janvier 2009 à 10H30

encore une intervention débile ZYGOMAR on en attendait pas moins de toi

Les Auteurs deÉnergies
Pierre Yves - 1 articles
J. Yster - 11 articles
Pierre FG - 1 articles
Dynamicsauto - 37 articles
rcoutouly - 65 articles
lucazal - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Mobilité durable - 178 articles