NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Sortir de la sur-consommation énergétique par l'action symbolique et collective ?

Article publié le 18 mai 2011

Sortir de la sur-consommation énergétique par l'action symbolique et collective ?

L'organisation typique du Clan du néon sous-entend un mode d'action-collectif dont l'objectif est d'éteindre les enseignes lumineuses des commerces (pourtant fermés) la nuit. Comment ? Rien de plus simple : il suffit de pousser l'interrupteur à l'extérieur du magasin qui commande l'enseigne ! Ce geste n'est donc pas illégal et ne dégrade en rien l'enseigne. 

Historique du mode d'action

Le clan du néon est né en France en 2007 suite à un coup médiatique orchestré à partir d'un blog. Par la suite, plusieurs actions ont été organisées et suivies par des journalistes et blogueurs qui sont devenus le relais de ces soirées militantes festives. De nombreuses vidéos circulent également sur les réseaux sociaux où les activistes montrent leurs exploits. Cette cascade médiatique s'est terminée par un passage télévisé qui a définitivement popularisé le concept : la petite équipe parisienne a été rapidement dépassée par son succès. Depuis, le blog qui servait de coordination nationale a été quelque peu abandonné, et l'on peut désormais y lire des billets abordant la transition énergétique, le refus des énergies non-renouvelables (nucléaire, énergie fossile)... Pour autant, le mouvement ne s'est pas arrêté.


Objectifs politiques

Si l'action du Clan du Néon reste très ludique, elle n'en garde pas moins une dimension politique essentielle. Le clan du néon veut ainsi pointer du doigt le gaspillage énergétique engendré par les enseignes commerciales inutilement allumées la nuit. Fondé sur une charte, le clan déplore cette négligence des marchands, particulièrement malvenue dans un contexte de réchauffement climatique et d'appel à la sobriété énergétique. La pollution visuelle provoquée par ces néons est également au centre de la critique de ce mouvement, qui regrette la disparition des étoiles dans les milieux urbains, masquées par les halos lumineux des grandes villes. L'éclairage public, lui, est essentiel la nuit - mais les néons des commerces fermés, inutiles, n'ont plus de raison d'être une fois le soir tombé.
Le clan du néon est avant tout une bonne occasion de se retrouver entre potes et de s'en payer une bonne tranche ! Parfois déguisés, et/ou armés d'un parapluie pour mieux atteindre les interrupteurs souvent bien haut placés, les membres du Clan du Néon partent à l'assaut des éclairages privés, pour une économie d'énergie symbolique, mais surtout pour une remise en question de notre consommation énergétique jugée excessive, alors qu'il est de plus en plus urgent d'adopter une utilisation raisonée de nos ressources.

Où se cachent les clans du néon... 

Le Clan du Néon est présent partout en France (Grenoble, Paris, Annecy, Avignon, Caen, Lille, Lyon, Nantes, Niort, Saint-Etiennes, Strasbourg, Saint-Quentin-en-Yvelines...) de manière irrégulière et surtout dans les grandes villes. Il n'y a pas de réseau national. Les groupes sont uniquement locaux et n'ont pas d'autres liens que leurs revendications et moyens d'action. Leur création est la plupart du temps informelle, et les actions très occasionelles. Le principe d'anonymat qui est défendu semble encourager ce mode d'organisation. Certains groupes ont cependant tenté des actions à visages découverts, comme à St-Quentin-En-Yvelines, où les actions sont clairement annoncées par communiqué de presse. On peut expliquer cette spécificité par la présence dans cette agglomération d'un collectif des déboulonneurs (collectif antipub qui agit uniquement à visage découvert), ce qui a pu influencer la culture politique de ce petit Clan. Cette innovation intéressante a débouché sur une prise de contact avec le propriétaire du centre commercial visé par le collectif, qui a bien voulu entamer un dialogue - du jamais-vu pour le Clan du Néon. L'action va même, dans certains cas, jusqu'à la rencontre physique et la discussion avec les acteurs de la ville, afin d'influencer directement les politiques locales.

Pour les Franciliens qui souhaitent découvrir ce mode d'action en grandeur nature, le collectif CdN de St-Quentin-En-Yvelines agira le 7 mai prochain à partir de 21h30. Le rendez-vous est fixé à Élancourt, à la Clef St Pierre, Place de Berlin.

Quelques exemples d'actions en vidéos :

 


Mathilde, Yoann, Antonin.

Thèmes

Energie Consommation

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par Bruce du Clan du Néon (Paris) (IP:xxx.xx8.186.5) le 3 août 2011 à 00H35

Merci de cette analyse qui ne s’éloigne pas tellement de la vérité et garde le souci du respect des idées défendues en toute impartialité. C’est précieux de lire des articles comme celui-là. On pourrait presque regretter l’appel à l’action des dernières lignes qu’on aurait vu continuer sur l’analyse théorique voire une ouverture vers d’autres actions... Oui on a vite été dépassé à Paris pour la coordination d’un tel mouvement qui prenait sans cesse plus d’ampleur, proportionnellement à son exposition médiatique, cercle plutôt vertueux malgré tout (mais horriblement moutonnier et répétitif également).

Quant aux articles moins centrés sur les actions directes et tournés vers le refus de l’énergie nucléaire, on a pensé qu’ils avaient leur place sur un tel blog une fois que la dynamique était lancée et que les différents groupes s’étaient émancipés.

Il y a certainement des modes d’actions à réinterpréter, à réinventer, à copier. Nous-mêmes avons pris les bonnes idées là où elles étaient (antipubs, déboulonneurs, dégonflés, graffeurs, streetartistes, clowns...) tout en mettant une touche personnelle. C’est important de savoir que cette expérience a aussi été pour nous une exploration progressive de ces mouvements que nous ne connaissions pas forcément avant, une façon d’appréhender ces initiatives réjouissantes et qui rendent optimiste sur l’avenir et les capacités d’imagination de l’Homme.

votez :
(IP:xxx.xx8.108.81) le 14 mai 2012 à 12H43

Bonjour Bruce. Pourrais tu me joindre sur mon adresse mail : leonie.place@hotmail.fr Merci beaucoup, je suis très intéressée pour échanger avec toi. Léonie

votez :
par best price beats by dre (IP:xxx.xx7.111.187) le 22 juin 2013 à 19H44

Suggests give up something even though you think you would possibly fail terribly best price beats by dre headphones cheap beats headphones cheap beat by dre , Felix is actually her lesser sibling younger dad and he or she convey thru it by way of indication "language".

votez :
par jordan shoes cheap (IP:xxx.xx6.91.30) le 27 juillet 2013 à 19H01

By finding out a fairly easy trail running shoes evaluation prior to deciding to obtain cheap jordans shoes elegance at affordable price suno.edu/Library/json.php cheap jordan shoes , you"ll be able to truly dramatically enhance your possibilities of avoiding knee pain by having an ideal pair.

votez :
par air jordan shoes for sale (IP:xxx.xx5.87.254) le 14 août 2013 à 21H48

This causes them to devote so substantially money just to get the items that they want. Cheap Louis Vuitton Outlet 1 point that females can never ever say no to is buying designer handbags Fake Handbags http://www.brannonmonument.com/Home3/air_jordan_2013.html .

votez :
par jordan shoes cheap (IP:xxx.xx8.219.31) le 23 août 2013 à 05H57

cheap jordans and nikes the Huemul - a small Andean deer that is a national emblem of Chile www.highflyshoes.com cheap jordan 11 . Destruction of its natural habitat has put this shy creature on the endangered species list

Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles