NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Encore trop de polluants dangereux dans l'eau du robinet et l'eau en bouteille !

Article publié le 1er juin 2011

En dépit de la publication d’innombrables rapports officiels, la controverse sur les qualités respectives de l’eau du robinet et des eaux embouteillées n’a cessé de s’envenimer ces dernières années en France. Qui croire ? Notre santé est-elle menacée ?

Encore trop de polluants dangereux dans l'eau du robinet et l'eau en bouteille !


Le WWF France passe au crible un échantillon d’eaux de boisson...

EAU DE BOISSON : Encore trop de polluants dangereux dans l’eau du robinet et l’eau en bouteille !

  • Communiqué de presse publié par WWF France
  • Le 19 mai 2011

En dépit de la publication d’innombrables rapports officiels, la controverse sur les qualités respectives de l’eau du robinet et des eaux embouteillées n’a cessé de s’envenimer ces dernières années en France. Qui croire ? Notre santé est-elle menacée ?

Le WWF France passe au crible un échantillon d’eaux de boisson

La polémique sur la qualité, et les risques potentiels pour la santé, de l’eau du robinet est en passe aujourd’hui de devenir un débat mondial, un enjeu commercial, environnemental, et une question majeure de santé publique.

Le WWF France est régulièrement interpellé sur cette question depuis plusieurs années.

Il a pris la décision, à la demande de son Conseil scientifique, de faire effectuer des analyses d’eau du robinet et d’eau en bouteille.

Sachant que le débat est biaisé puisque les réglementations qui définissent les critères de qualité sanitaire pour l’eau du robinet, les eaux de source et les eaux minérales sont différentes !

Cette campagne de prélèvements a été réalisée dans une cinquantaine de villes et communes rurales ainsi que sur une quinzaine d’eaux embouteillées, selon un protocole strict.

Les analyses ont été effectuées par un laboratoire de référence agréé par le Ministère de la Santé.

Plusieurs types de polluants domestiques, industriels, agricoles, ont été recherchés dans cette analyse.

«  Le choix des molécules a été effectué en lien avec la directive REACH, les « substances prioritaires de la Directive-Cadre sur l’eau (DCE) et les molécules résiduelles des traitements de potabilisation », explique Hélène Roche, présidente du Conseil scientifique du WWF France. « Le nombre de molécules analysées est supérieur à celui habituellement retenu par les laboratoires officiels. Le nombre d’échantillons a été restreint en raison du coût élevé des analyses. Tous les échantillons ont été prélevés de manière aléatoire dans chacune des villes concernées, chez des particuliers, et dans des hôtels ou restaurants ».

La dégradation croissante de la qualité des eaux brutes

Les résultats obtenus révèlent la présence de très nombreux polluants dans l’eau de boisson.

Ainsi 14 villes présentent au moins 6 micropolluants (Hydrocarbures aromatiques polycycliques, atrazine, aluminium, dibromochlorométhane...) dans leur eau du robinet, et des traces d’aluminium peuvent être retrouvées dans des eaux embouteillées.

Ces résultats conduisent le WWF France à déplorer les insuffisances du dispositif d’analyse actuel.

Un des points qui ressort des analyses est l’inégalité de la qualité de l’eau du robinet entre villes et communes rurales, ces dernières, logiquement plus exposées aux pollutions d’origine agricoles, disposant de moyens moindres à la fois pour la surveillance et le traitement de leurs eaux.

Il est donc urgent, compte tenu de la recherche sur les « effets cocktails » liés à l’association de certaines molécules, des effets connus des perturbateurs endocriniens et de l’impact des faibles doses de polluants sur le long terme, de multiplier les analyses et de tenir compte de ces effets potentiels dans la révision des normes acceptables.

«  Quelle que soit la qualité des traitements curatifs mis en place, le vrai problème est la dégradation sans fin de la qualité des eaux brutes, à laquelle il faudra bien répondre durablement », souligne Serge Orru, Directeur général du WWF France.

Vigilance sur les nouvelles molécules commercialisées

On continue en effet à commercialiser de nouvelles molécules, que l’on ne sait pas doser, et dont on ne connaît ni les produits de dégradation (métabolites), ni les effets à court et long terme.

Au vu des résultats de cette campagne, le WWF France demande un meilleur accès à l’information sur la qualité des eaux brutes, une redéfinition des critères de surveillance de l’eau du robinet et des eaux embouteillées, une réelle protection de la ressource en amont et une réforme ambitieuse de la politique agricole, gages de la bonne qualité de la ressource en eau.

En savoir plus :

Source image : http://img.over-blog.com

Thèmes

Eau Qualité Pollution Santé menacée

Bookmark and Share
1 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx4.240.196) le 1er juin 2011 à 20H50

La photo qui illustre votre article fut un ’paysage’ des industries du pays minier de ma jeunesse. Je trouve que la station service fait trop moderne . Il manque les flaques noirâtres autour !

Tant que nous ne comprendrons pas que nous sommes dans le même ’bocal’, nous assisterons à de telles horreurs. Je vous remercie sincèrement pour votre courage à aborder ces faits. Vous parlez de l’atrazine dans l’eau et c’est le nom qui apparait sur les circulaires de la mairie qui nous en interdisent l’usage depuis plusieurs années. Quelle saloperie ça doit être.

De mon coté, je suis interpellé par la présence de pyralène dans l’eau du Rhône à une telle quantité que les poissons ne peuvent être mangés. Je trouve curieux que tout le monde trouve que le pyralène est mortel, qu’il y en a eu partout en France puisque les transformateurs d’électricité étaient tous et de façon dictatoriale au pyralène , qu’il n’existe pas de grande usine de dépollution et donc que les transformateurs furent simplement renversés sur le sol. Il est normal que le pyralène soit retrouvé dans les fleuves MAIS pourquoi jamais on ne trouve ce pyralène dans les produits toxiques recherchés dans les eaux de boisson.

Autre fait qui me fait sourire cette fois, est qu’une marque d’eau faisait de la publicité pour les bébés grâce à son zéro nitrate et que maintenant elle continue de faire de la publicité mais moins axée sur les bébés, je trouve. Il est noté 0,3 nitrate sur l’étiquette des bouteilles !

votez :
par Jérémy (IP:xxx.xx9.217.208) le 2 juin 2011 à 12H49

http://centre.france3.fr/info/six-c...

Une belle illustration !

votez :
par Sacs Lancel (IP:xxx.xx2.223.130) le 1er janvier 2013 à 14H04

Cheap Beats Studio http://cheapsbeatsbydrestudio.com Fashion is about a global ambiance than climatic situations. So it is difficult not to acquire motivated by worldwide style tendencies even though Indian winters may perhaps nonetheless be around the milder aspect in comparison with the West. Moncler Pas Cher Following the established guidelines, blacks as well as the greys have already been dominating the scene, but considering the fact that traits travel at the speed of light, the bright items have caught the attention of many designers and style watchers. Semi-fitted and knee-length leather jackets within the brightest of colors can be a sensible solution to defeat the coolness, confirms designer Nachiket Barve.

votez :
(IP:xxx.xx8.220.215) le 11 août 2013 à 09H15

This causes them to devote so substantially money just to get the items that they want retro jordan shoes for sale . cheap jordans for kids 1 point that females can never ever say no to is buying designer handbags http://www.brannonmonument.com/Home3/air_jordan_2013.html .

votez :
par cheap jordans shoes (IP:xxx.xx5.90.52) le 19 août 2013 à 03H38

This, cheap jordan 3 Heidi says, is the most important key to transforming our planet www.highflyshoes.com . "Imagine a world where we are all living our life's purpose air jordans for cheap ."Piercing The Corporate Veil

Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles