NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Tourisme vert et Wwoof

Article publié le 26 février 2009

Tourisme vert et Wwoof

Je vous ai parlé de mon futur projet et de la façon dont nous allions voyager et apprendre toutes les choses qui nous intéressent, en revanche je n’ai pas beaucoup donné de détails sur le Wwoofing  ! Alors qu’est-ce que c’est ?

Le Wwoof (Willing workers on organic farms) est né en Océanie, c’est-à-dire en Australie et en Nouvelle-Zélande. C’est une manière de voyager « alternative » qui a souvent la faveur des jeunes Indiana Jones comme nous ! Voyager oui, mais attention ce ne sont pas des vacances.

L’idée c’est de participer à la vie quotidienne et au travail de fermiers, d’exploitants agricoles ou de familles en échange du gîte et du couvert.

Vous adhérez à l’association Wwoof du pays où vous souhaitez vous rendre et vous recevez un petit livret avec beaucoup d’adresses d’hôtes. Il faut faire sa sélection, de manière géographique, ou en fonction des activités qui vous intéressent, peut-être en fonction du feeling avec les gens, quoi que toutes les personnes que nous avons contacté nous ont semblé extrêmement sympathiques, en France aussi bien qu’au Canada.

Vous définissez avec votre hôte la période de votre séjour. Je vous recommande d’essayer de faire comme ceci : vous vous mettez d’accord sur une semaine de « test » aussi bien pour vous que pour eux et ensuite vous avisez si vous souhaitez rester plus longtemps. Rien ne sert de se supporter quand le feeling ne passe pas, sans être négative, ce sont des choses auxquelles il faut penser, après tout vous avez rarement l’occasion de voir vos hôtes avant la période dite.
Il y a des personnes qui vous proposeront des périodes longues, d’autres des périodes courtes, tout dépend de ce que vous voulez faire, mais cela peut-être intéressant de visiter plusieurs familles pour vous faire une idée des activités qui vous plaisent le plus.

Définissez bien votre temps de travail journalier, mieux vaut savoir à quoi s’attendre ! Certains vous proposent de travailler environ 5 heures par jour, 5 jours par semaine, c’est la moyenne que nous avons observé. D’autres vous demandent beaucoup de travail (peut-être 8 heures par jour), mais vous offre en retour de profiter de leurs vélos, de leur barque, de balades à cheval … Tout est une affaire de compromis et d’échange. Par exemple, pour notre voyage au Canada, nous tenons à avoir nos weekends de libres, quitte à travailler plus en semaine, pour pouvoir visiter la région où nous nous trouverons. Nous nous en fichons d’avoir le samedi et le dimanche, nous pouvons par exemple avoir deux jours en semaine, ce qui peut-être encore mieux pour les activités touristiques !

En ce qui concerne l’organisation de votre « intimité », renseignez-vous bien sur ce point. Certains hôtes vous proposent des chambres doubles, d’autres des dortoirs, d’autre un coin de verdure où planter la tente. En ce qui nous concerne, nous avons privilégié les hôtes qui nous offrent un petit coin à nous. Après tout nous sommes un couple et nous souhaitons garder notre intimité un minimum. Nous sommes également satisfaits si l’on nous propose un coin de verdure un peu isolé, nous voyageons en été et nous avons tout le matériel de camping nécessaire. C’est à vous de voir ce qui vous arrange le plus, une expérience en dortoir peut-être très sympa également !

Parlons cuisine ! Le Wwoofing est à la base une activité agricole biologique, il est donc fort probable que vos hôtes aient la même éthique que celle de ce blog (écologique, respectueux de la nature et des hommes). Il est probable que l’on vous propose de manger végétarien, pour nous ce n’est pas un problème, d’autant plus que si vous êtes vraiment en manque de viande, vous pouvez toujours aller manger un tartare au bistrot du coin le weekend ! Avec Nicolas, nous avons souhaité partager le maximum de choses avec nos hôtes, ce qui inclut donc le repas. Certains vous proposent une cuisine et vous fournissent de la nourriture pour faire votre popote tout seul, à vous de voir ce que vous préférez. Attention aux habitudes de vie complètement différentes des vôtres tout de même. Nous avons par exemple discuté avec de charmantes personnes, mais qui étaient crudivores (ne mangent que des choses crues), nous avons du refusé un séjour chez eux car cela était trop éloigné de nos goûts.

Condition, hébergement, nourriture, activité, il me semble que vous savez tout maintenant !
N’oubliez pas de bien prendre le petit livret que propose l’association, c’est une trentaine d’euros bien investis qui permettent à l’association de continuer son travail de recensement d’hôtes, c’est important pour que ce mode de voyage perdure et que tout le monde puisse en profiter !

Sachez que voyager ainsi est écologique, économique et enrichissant à condition d’ouvrir son esprit ^^. Ne vous attendez pas à être reçus comme dans un gîte de France, la simplicité et le partage sont les mots d’ordre du wwoofing. Il faut s’accommoder de la frugalité de ce style de vie et compenser par l’extraordinaire échange de culture, de savoir et de bons moments avec ses hôtes !

Bon voyage …

Thèmes

Agriculture Bio Tourisme

Bookmark and Share
30 votes

commentaires
Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles