NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Nissan-Renault lance sa première "Prius" toute électrique

Article publié le 14 août 2009

Si je me réfère à la Toyota Prius dans ce titre c’est parce que, étant de loin la plus implantée sur le marché mondial, renouvelée récemment et d’une taille semblable à celle de modèle récemment dévoilée sous le badge Nissan Leaf par Monsieur Carlos Ghosn, elle représente la catégorie de voiture, la berline moyenne, à laquelle Nissan-Renault s’attaque en lançant ce nouveau modèle.

Canablog286_016

Quelles ressemblances et différences entre ces deux modèles ?

La Toyota est une voiture hybride dotée d’un pack batterie et d’un moteur à essence qui recharge le pack batterie et se substitue à lui pour faire rouler la voiture dans les circonstances pour lesquelles les batteries ne suffiraient pas. Elle est totalement AUTONOME et ne nécessite pas de ravitaillement plus fréquent qu’une voiture à essence classique.Elle utilise une technologie de batterie classique également et largement éprouvée sur les millions de Prius qui roulent dans le monde

La Nissan-Renault est une voiture 100pct électrique alimentée seulement par l’énergie stockée dans son pack de batterie et donc avec une autonomie limitée.Pour compenser la perte d’autonomie par rapport aux véhicules hybrides comme la Prius, Nissan-Renault a choisi d’utiliser les batteries Lithium-Ion les plus performantes actuellement, celles qui alimentent nos téléphones portables. C’est une technologie dont on sait qu’elle fonctionne parfaitement en petite taille de batterie mais dont son extrapolation à des batteries de forte puissance pose d’important problème d’échauffement voire de risque d’incendie. Mais surtout, elle coute les yeux de la tête.

Pour palier au problème du cout exorbitant, Nissan-Renault a prévu de vous vendre le véhicule mais de vous louer ses batteries ! Sans nous dire pour l’instant à quel prix. Le pari de Nissan-Renault réside dans l’idée que l’industrialisation de telles batteries sur une grande échelle permettra d’en abaisser le coût considérablement. Acceptons en l’augure.

Sur le plan de l’autonomie du véhicule, Nissan-Renault parle de 160 km avant recharge mais dans des conditions urbaines car dès que l’on demande de la puissance aux batteries comme sur route et autoroute ou en cas d’utilisation du chauffage ou de la climatisation, elle descend rapidement à des kilométrages peu avouables. La pari cette fois est dans le fait qu’effectivement la plupart des trajets sont des petits trajets et que donc les 160km sont largement suffisant pour une utilisation journalière.

Autre pari sorti du chapeau de Carlos Ghosn. Que pour la recharge rapide sur un long trajet, il existe des "bornes flash" qui permettraient une recharge à 80 pct de la charge totale en une...demi-heure.Ce qui sous entend un réseau de bornes flash très resserré, l’alerte "recharge" ne vous laissant vraisemblablement que peu de kilomètres devant vous pour trouver la dite borne flash. Sans compter l’acceptabilité d’un arrêt d’une demi heure tous les 100/120 kilomètres !

Bref la Toyota Prius est la voiture d’aujourd’hui, hybride,autonome,à la fiabilité prouvée et au cout acceptable et la Nissan Leaf celle de demain avec des caractéristiques techniques et des limitations qui exigent une adaptation des infrastructures qui ne seront pas immédiates. Elle préfigure bien néanmoins le type de "mobilité" qui nous attend. Elle permet aussi de réserver dans l’avenir les dernières gouttes de pétrole aux usages pour lesquels il ne pourra être remplacé (Transport aériens ? Transport maritimes, une partie des activités de la Chimie, etc)

Reste à savoir si globalement, elle apportera une vrai diminution de l’énergie consommée dans nos transports individuels. A ce titre, la mention Zéro émission qui orne le flan de la Leaf est une pure escroquerie puisqu’elle se borne à transférer sur le producteur d’électricité la charge de fournir l’énergie primaire. Or, tout dépendra de l’énergie primaire utilisée pour cette production d’électricité. S’il s’agit de gaz ou de produits pétroliers, ce sera bonnet blanc et blanc bonnet. S’il s’agit de charbon, ça risque de se faire au détriment des émissions de CO2 mais également de toutes sortes de polluants (SO2). S’il s’agit du nucléaire, ce sera sans émissions de CO2 mais avec des déchets que l’on saura sans doute d’ici là maitriser.

Reste que pour une conversion aussi radicale du transport individuel du pétrole à l’électricité d’origine nucléaire, cela sous entend de construire des centaines de centrales nucléaires dans un delai très court. Or à dix ans en moyenne le temps de mlse en route d’une centrale et face à une quarantaine d’année de disponibilité du pétrole, je ne crois pas que nous ayons pris conscience de l’impossibilité du challenge qui nous attend ni que nous ayons vraiment commencé à réflechir à l’énorme "Plan Marshall de l’Electricité Nucléaire" dont nous allons immanquablement avoir besoin. 

Thèmes

Automobiles

Bookmark and Share
32 votes

commentaires
votez :
par Patapom (IP:xxx.xx1.70.2) le 14 août 2009 à 12H10

Moui... Elle a l’air moins bien pensée que l’EV1 de GM (http://fr.wikipedia.org/wiki/EV1_%2...), finira-t-elle elle aussi à la casse ?

Quant à construire des centrales nucléaires pour pallier à la demande hypothétique de ce genre de consommations, je suis moyen pour...

Et finalement, en vous citant : "ce sera sans émissions de CO2 mais avec des déchets que l’on saura sans doute d’ici là maitriser.", là je vois mal comment on "saura maîtriser" des déchets nucléaires... A part en les envoyant par fusée au coeur de notre Soleil, ça polluera toujours pendant des millions d’années.

Nan, c’est pas super brillant comme avenir je dois dire. Curieux de voir ça en tout cas ! ^_^

votez :
par karva (IP:xxx.xx1.56.92) le 14 août 2009 à 12H25

Il n’existe rien dans les créations humaines qui ne pose quelque problème afférent. Il en est de même pour l’énergie nucléaire. Mais il faut faire des choix. Moi, je choisis la voiture nucléaire contre la voiture à essence, parce que c’est un choix écologique.

Quant aux déchets nucléaires, ils sont quantativement sans commne mesure avec tous les autres déchets chimiques générés par notre société..et ils ne sont même pas éternels (l’arsenic est éternel, pas le plutonium). Comme on connait des sites géologiques qui n’ont pas bougé sur des centaines de millions d’années, on pourra bien y stocker nos quelques 1000 tonnes annuels de déchets à haute activité et à vie longue pour quelques millénaires.

En fait, c’est un problème fabriqué.

votez :
par rouxel (IP:xxx.xx8.120.197) le 14 août 2009 à 12H39

encore une blague des salopards du pétrole, il y a très longtemps que la technologie air comprimé est au point et utilisé dans l’ industrie agroalimentaire. Leurs véhicules électriques c’ est du bleuf pour garder le contrôle en remplaçant le marché du pétrole par celui du lithium. Regardez cet engin, ils ne nous en parlent jamais.

http://www.aci-multimedia.net/bio/v...

votez :
par faxtronic (IP:xxx.xx3.127.45) le 14 août 2009 à 13H34

Et comment tu la recharge, ta voiture a air comprime... Avec un compresseur, marchant a l electricite.... ( ou a l essence c est aussi possible).

L air comprime est un moyen de stockage de l energie, pas une energie. Quel est le rendement de cette voiture (energie mecanique/energie primaire), compare la avec les autres technologies, et on reparle ensuite.

votez :
par rouxel (IP:xxx.xx8.120.197) le 14 août 2009 à 20H00

je n’ ai pas vérifié mais j’ imagine mal une compression d’ air plus gourmande en électricité qu’ une recharge de batterie, de plus le lithium est très polluant en recyclage, son exploitation va aussi détruire un joyaux du monde. En fait ton commentaire n’ a aucun sens mais peut être est ce que je parle à un porte feuille ? Dans ce cas ne m’ ennuies plus.

votez :
par samregarde (IP:xxx.xx6.229.187) le 15 août 2009 à 13H11

Vous auriez dû vérifier au lieu de commenter à vide :

http://www.electron-economy.org/art...

Cordialement

votez :
par lisa SION (IP:xxx.xx8.196.92) le 14 août 2009 à 15H09

Bonjour,

J’ai entendu sur une radio que Renault comptait louer sa batterie...trois cent euros par mois, c’est à dire un nouveau loyer !

Le problème majeur de cette future voiture électrique est de l’alléger au possible, ainsi, on peut multiplier la longueur de son autonomie temps / kilomètres. Mais alors, elle devient incompatible avec l’actuel réseau où les voiture frisent les deux tonnes trois cent chevaux qui roulent à trois cent à l’heure.

Le concept existe déjà depuis longtemps sur le papier, la deux chevaux deux fois plus solide et deux fois moins gourmande, mais avant, il faut que s’écroule le marché de la priorité au plus lourd en poids d’assistance au contrôle et à la conduite.

Si tous les investissements en recherches s’étaient tournés vers l’énergie électrique transportable et s’étaient détournés du pétrole à tout prix, il y a longtemps que nous aurions tous une mini rechargeable dans la nuit sur la prise du garage ou sur la recharge de l’accumulateur alimentée par les tuiles solaires du toit.

Toutes les solutions actuelles proposées par les grands groupes accros au pétrole, sont vouées à des abonnements plus chers encore que l’essence du réservoir. Tout n’est qu’arnaque !

http://www.imerys-toiture.com/famil...

http://www.outilssolaires.com/pv/pr...

Tout sur la captation des brevets ; http://199.84.131.196/catacombes/EV1Eulogy.htm

Et pourtant, tous en rêvent... ...de grosse berlines allemandes !

votez :
par Michel-Pierre (IP:xxx.xx7.247.89) le 14 août 2009 à 16H27

Pour ceux qui ont deux voitures par ménage, la mutation annoncée sera sans doute une voiture hybride pour les longues distances, la seconde électrique pour les navettes locales et/ou trajets habituels quotidiens.

Pour éviter la multiplication des centrales nucléaires il y a quand même une tentative à faire vers le solaire. A condition de disposer d’assez de place pour mettre du photovoltaïque dans son jardin, car le toit de la maison risque d’être vite trop petit.

Le principe est simple : disposer à la maison de 2 ou 3 batteries pour voiture électrique, l’une pour rouler pendant que les autres sont en recharge. A noter que le photovoltaïque produit du courant continu, ce qui est idéal pour recharger des batteries au lithium. Des chargeurs mixtes photovoltaïque / 220 V - 50 Hz restent à mettre en vente par les constructeurs en fonction des batteries de leurs voitures. L’extraction - échange de batteries à la maison devrait être des plus facile. Ce que Renault nous montre c’est une extraction par en-dessous de la voiture. Avec un chariot automatique. Idéal pour une station service, mais impossible a installer dans un garage à la maison faute de place.

Ensuite le tout est de dimensionner la surfaces des panneaux PV pour produire les KWh nécessaires à faire nos 10-15-20- 25000 Km/an habituels. La surproduction l’été peut être envoyée dans le réseau EDF. Le manque de soleil l’hiver ne nous empêche pas de récupérer notre surproduction d’été d’EDF. Le bilan énergétique est nul sur l’année.

Reste les deux inconvénients : Les coûts pour se procurer 2 ou 3 jeux de batteries, le chargeur, et un outil convenable pour extraire la batterie vide, l’amener au chargeur et remettre une batterie pleine en un minimum de temps. Et chez EDF, le stockage du surplus d’électricité d’été pour l’hiver. On voit que la sortie du nucléaire n’est pas pour demain, mais que la multiplication des centrales nucléaires peut être très fortement atténuée.

Je ne comprends pas pourquoi les Renault-Nissan ne vendent pas leur Leaf avec les panneaux photovoltaïques qui vont avec le chargeur et autres outils ?

votez :
par monbula (IP:xxx.xx5.73.189) le 14 août 2009 à 18H26

C’est un prototype, nous attendons les premiers clients aisés pour l’expérience ? Il faut un début pourquoi arnaque ?

votez :
par Di Girolamo (IP:xxx.xx7.153.157) le 14 août 2009 à 19H43

Le solaire , l’éolien et toutes les autres énergies renouvelables ne pourront nous aider vraiment que si leur développement est pensé dans le cadre d’un réaménagement structurel profond de nos sociétés ; bref dans le cadre d’une nouvelle société très différente de la notre et qu’il faut inventer et mettre en oeuvre . Cette option n’est pas proposée dans le débat public ; la seule option est :on continue et on s’en sort par ces techniques ; c’est stupide .

votez :
(IP:xxx.xx2.59.201) le 15 août 2009 à 01H13

Je suis désolé pour tous les ecolos frustrés et les autophobes primaires, mais les automobiles du futur, electriques, sont particulierement ecologiques.

En effet, elles ne consomment que de l’electricité propre, issus de generateurs naturels (barages, eoliennes, photovoltaiques etc...)

Vous ne semblez pas convaincus, je le sens... mais vous voyez, personne ne peut differentier, au niveau de votre compteur, un Kw ecologique d’un Kw produit par une centrale a charbon, a petrole, ou nucleaire.

Alors, je vous prie de considerer que la recharge des voitures, au nom de la fongibilité des Kw, et au même titre que celui des Euros sur votre compte en banque, ... se fait (cette recharge) exclusivement avec de l’electricité issu des unités de production renouvelable , je me repete, eolienne, hydroelectricité et photovoltaique.

Bonne nuit

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 15 août 2009 à 09H23

Les caractéristiques de la Nissan Leaf ne correspondent pas à une limite technologique mais à la stratégie de Renault. Pour preuve, la Tesla S qui sortira probablement avant la Leaf aura une autonomie de plus de 400 km... Renault souhaiterait-il procéder comme les opérateurs téléphoniques ? Un forfait pour la location des batteries, et le recours obligatoire à des postes de rechargement spécifiques. Cela devrait beaucoup plaire aux distributeurs et aux pétroliers qui seront bien placés pour assurer le rechargement, à l’état qui pourra percevoir un équivalent de la TIPP, et à EDF qui évitera le rechargement nocturne des véhicules au tarif heures creuses.

En bref un système bien organisé se profile, dans lequel il y aura peu de place pour l’intérêt des consommateurs. Une bataille s’engagera probablement avec les constructeurs chinois et indiens qui produisent déjà le petit véhicule électrique deux places autonomie 200 km, rechargeable en une nuit dont nous aurions tous besoin pour aller travailler ou faire les courses, sans polluer les zones urbaines. Belle bataille de lobbies à venir.

votez :
(IP:xxx.xx7.234.120) le 15 août 2009 à 11H57

"Plan Marshall de l’Electricité Nucléaire" : ben oui, mais les réserves d’uranium ne sont pas inépuisables.

votez :
par Di Girolamo (IP:xxx.xx7.153.157) le 15 août 2009 à 13H37

"En bref un système bien organisé se profile," dit avec juste raison l’avant dernier commentateur. Aux problèmes spécifiquement techniques se surajoutent en amont de gros intérêts privés (l’état lui même se comportant en lobby privé et soutenant ses soutiens !) En effet les énergies renouvelables contiennent une logique de décentralisation qui induit une décentralisation du pouvoir et une décentralisation financière : les énergies renouvelables portent en germe une réorganisation totale (et souhaitable ! )de la société et une redistribution des cartes en matière de pouvoir et de richesses. C’est la raison pour laquelle le problème n’est pas technique mais politique : ce sera un choix entre deux sociétés ; le drame étant qu’ un nombre infimme de personnes posent le problème en ces termes et que de ce fait on a de grandes chance de se faire "blouser".

votez :
par Nimbus (IP:xxx.xx7.250.36) le 15 août 2009 à 18H33

Nissan-Renault lance sa première "Prius" toute électrique 1/Prius-Leaf une association mal venue. Ce sont deux catégories différentes la Prius est pour la période transitoire pendant laquelle le pétrole est encore bon marché, la Leaf est une des alternatives pour le pétrole cher voir hors de prix. Les tenailles, peak-oil et réchauffement climatique, nous imposent un de choisir : automobilité oui ou non et à quel prix. Enfin il est probable que même la Prius ne disposera plus de pétrole.

2/Il est évident qu’aujourd’hui sur le marché solvable=civil* pour l’électrique il faut 250kg de batterie pour 100km ou 100miles(160km) et 3/que le chargement est lent concrètement 30mn pour 80% sur une prise triphasée 50kwh ou 8heures pour 100% sur prise 220v-15kwh.

4/Sécurité des grosses batteries lithium-ion La sécurité est un sujet sensible et sérieux. Le lithium-ion est sur les téléphones, pda, ordinateurs et vélos ou véhicules à assistance électrique Vae(5kg pour 0,5kwh) statistiquement les accidents sont réels, spectaculaires mais comparés au voitures brûlants quotidiennement ici ou là le nombre est anecdotique pour le lithium-ion. Pour la brulabilité le lithium-ion n’est pas encore champion.

Pour la baisse des prix je ne promettrai rien ce sera à nous de choisir
- quelle mobilité voulons-nous ?
- à quel prix
- à quelle vitesse
- avec ou sans gadget (le vélo est sans climatisation comme les décapotables)

Pour ce qui est d’un réseau pour des charges rapides voir substitutions de batteries, Tepco Edf ou plutôt Ref sont dans les starting-blocks. Toutes les stations services ont l’électricité. Investir dans des cables 10-fois plus gros n’est qu’un problème financier.

Bref la Prius est une solution provisoire le Véhicule Électrique, VE ou EV, et la Leaf est une des solutions pour la mobilité à venir.

Pour le zéro pollution parler d’escroquerie tient d’un parti-pris catégorique et mal argumenté. Pétrole charbon gaz brulés dans des centrales thermiques aux normes sont plus efficacement épurés. Le rendement y est meilleur même que celui d’une Prius produisant ses 10km d’électricité.

Le problème de la ressource énergie reste entier. Si l’éolien, le solaire, les mouvements vagues, marées, différences de température, géothermies etc... produisent assez nous roulerons propre sinon... Nimbus à ce jour 7680km avec 74,18 kwh en VAE à 17kmh au 15/8/2009

* dans Autobio n°7 dec-2008 page-9 ...pour l’armée Saft vient d’annoncer un accu lithium-ion de 30kw(h ?)/kg ! 20 fois plus que la meilleure batterie lithium-ion « grand public » du moment. Pour l’armée les prix sont … ce qu’ils sont.

votez :
(IP:xxx.xx3.70.22) le 16 août 2009 à 01H08

ça fait du bien de lire un petit troll de çadérange de temps en temps. j’ai bien rigolé à la fin (et aux commentaires) ;-)

Les Auteurs deConso
Anissina - 5 articles
J. Yster - 11 articles
Dynamicsauto - 37 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
çaDérange - 299 articles
Bartik - 2 articles
Mobilité durable - 178 articles