NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Londres : le mythique bus reprend du service à la mode hybride

Article publié le 26 décembre 2011

Londres a obtenu sa première livraison d’une nouvelle flotte d’autobus hybrides, cette semaine, juste à temps pour Noël. Six ans après l’arrêt de sa circulation, le maire de la ville, Boris Johnson qui avait promis de ressusciter le vieux bus à impériale, a présenté vendredi dernier la nouvelle génération du "Routemaster". Le nouveau bus est censé être le plus écologique de sa catégorie.

La société de transport de Londres (Transport for London : Tfl) a reçu les premiers exemplaires de la nouvelle génération de bus à étage de son réseau. Le bus bénéficie d'un nouveau design : la toute nouvelle génération de bus londoniens renoue avec les courbes du mythique "Routemaster", le bus rouge "à impériale," indissociable de l'image de Londres. 

Quasiment disparus des rues de la capitale britannique (seuls une dizaine d'exemplaires, tous destinés à des parcours touristiques, sont utilisés), les célèbres véhicules vont donc effectuer leur retour. Les vieux bus à impériale ont été progressivement remplacés par des bus plus modernes, à bord desquels on ne peut embarquer que par l'avant. Les nouveaux véhicules devraient permettre aux voyageurs d'à nouveau y monter par l'arrière lorsque le bus circule à petite vitesse.

 

Hybrides et performants

Les bus rouges construits en Irlande du Nord par Wrightbus sont équipés de moteurs Diesel hybrides. Un récupérateur d'énergie de freinage alimente une batterie au lithium-phosphate et un moteur électrique qui aide au démarrage du bus. Le système réduit à 28 litres aux 100 km sa consommation de carburant, soit 40 % de moins que les bus diesel non hybridés !

Les émissions de CO2 passent à 750g/km, contre 1 200g/km pour les bus diesel. Les autres polluants locaux baissent dans des proportions similaires. Il offrira également 15 % de pureté en plus par rapport à la première génération de bus hybrides encore en cours de déploiement à Londres.

A noter toutefois, le nouveau bus ne peut embarquer que 87 passagers, contre 140 dans les bus à accordéon qui roulent actuellement à Londres.

Les premiers exemplaires de cette version futuriste seront testés dans les mois à venir avant leur déploiement par centaines.

Ils rouleront dès février prochain sur la ligne 38 au départ de Victoria Station. Selon Transport for London, la flotte devrait atteindre 300 machines au début 2012 sur les 7 500 unités du réseau.

Thèmes

Ecologie Transports