Le calcium est-il bon pour la perte de poids ?

0

Le calcium peut-il permettre de perdre du poids ? A moins qu’il ne permette d’en gagner ?

Cette bouteille à la mer médiatique avait été lancée il y a plusieurs années, étayée par des résultats de recherche montrant qu’il y aurait un certain effet « réducteur » de poids chez les gros consommateurs de produits laitiers. Sans en donner le début d’une explication. Alors que les détracteurs clament haut et fort que les produits laitiers sont trop riches en graisses saturées, en calories, en sel pour ce qui concerne les fromages…

Et on refait la une avec des publications qui indiquent tout le contraire : les produits laitiers font grossir… face à une industrie laitière française bien organisée qui réplique fissa – je cite – « pourquoi le calcium laitier est bon pour le poids ».

Je leur laisse le stylo :

Il existe de plus en plus de preuves qu’il existe une relation entre les apports calciques alimentaires, le poids corporel et la masse grasse. Plusieurs études soulignent ainsi l’importance du calcium laitier dans le contrôle du poids, en particulier lors des régimes restrictifs. Pour le Pr Arne Astrup (Université de Copenhague, Danemark), plusieurs mécanismes peuvent expliquer ce bénéfice : le calcium diminue la digestibilité des graisses, en formant notamment des savons insolubles calcium/acides gras. Les chercheurs ont calculé qu’augmenter les apports de calcium laitier jusqu’à 1.200 mg/j augmente l’excrétion fécale des graisses de 5,2 g/j. Ce qui peut faire diminuer le poids corporel de 2,2 kg par an !

Je l’ai toujours dit : ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières…

Des travaux expérimentaux, menés en laboratoire et chez l’animal, font l’hypothèse que le calcium pourrait limiter la formation des graisses et stimuler au contraire leur destruction. De faibles apports alimentaires de calcium pourraient retentir sur la régulation de l’appétit et augmenter la prise calorique quotidienne.

calcium perte poids

Reste l’épouvantail d’un risque cardiovasculaire augmenté du fait de la teneur des produits laitiers en acides gras saturés. La vérité est que l’épouvantail n’effraie plus grand monde. En tout cas de moins en moins de scientifiques. Les études les plus récentes contredisent l’existence d’un risque cardiovasculaire. L’une d’entre elles conclut même que des apports élevés de lait le diminuent. Entre autres explications, le Pr Astrup a montré que les produits laitiers riches en calcium n’affectaient pas le profil lipidique sanguin. D’autres études avancent que le calcium fait baisser les taux de cholestérol.

Bref : en clair : finalement, personne ne peut rien affirmer. Personne n’est sûr de rien. Coluche se serait régalé de ces articles qui ne peuvent rien prouver !

Parce qu’en général, quand on a rien à dire, mieux vaut se taire, non ?

En fait, ce qui énerve un brin – c’est une litote – c’et la conclusion de ce papier – je cite encore :

C’est donc feu vert sur toute la ligne : pour le contrôle du poids, on peut miser sur le calcium laitier ! (Nutrinews hebdo)

Alors là : NON !

Partager.

Leave a Reply