NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
RATP versus CheckMy !Metro

Article publié le 2 septembre 2011

La Régie des transports parisiens est partie en guerre contre une application iPhone, CheckMy !Metro, qui fournit la cartographie et les horaires du métro. Le transporteur public a demandé à Apple la suppression de l’application.

RATP versus CheckMy !Metro

La RATP a demandé la suppression de l’application CheckMy !Metro à Apple à la suite de la sortie de la version 2 de cette dernière en mai dernier. CheckMy !Metro propose notamment des informations en temps réel sur l’état du trafic, les incidents, les animations dans le métro, la présence de contrôleurs ou de pickpockets, et donne également la possibilité aux voyageurs de communiquer entre eux.

 

Droits de propriété ou Open Data ?

Cependant Benjamin Suchar, le développeur de l’application alternative, a mis à disposition les horaires ainsi que la carte du réseau francilien, à l’occasion de la sortie de la seconde version. C’est cette dernière évolution qui a provoqué les foudres de la Régie parisienne, qui a fait valoir ses droits de propriété sur ces données à l’opposé du concept de l’Open Data.

Les Etats-Unis, l’Allemagne ou des agglomérations françaises comme Rennes et Montpellier ont rendu l’essentiel de leurs données publiques, afin de susciter des échanges constructifs entre citoyens sur les plans politiques, économiques ou administratifs. Par ailleurs, la dynamique de l’open data est désormais encouragée par la directive européenne INSPIRE.

Le fondateur de CheckMy !Metro a finalement accepté d’effacer les données appartenant à la RATP, afin d’éviter la suppression définitive de son application.

Thèmes

Transports

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par Pierre William Johnson (IP:xxx.xx4.27.46) le 5 septembre 2011 à 11H14

Il est courant qu’en France l’Etat et les administrations publiques ignorent les directives européennes. Par exemple, elles paieront bientôt une amende de 300 000 euros par jour pour non-respect des normes de pollution dans les agglomérations proches des périphériques.

Ici, la RATP est d’autres administrations vont clairement contre le sens de l’histoire, et se cramponnent sur un modèle de propriété intellectuelle dépassé.

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles