NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Pourquoi l'Ecologie est absente de la campagne présidentielle ?

Article publié le 4 mai 2012

En 2007, Nicolas Hulot avait réussi à faire de l’écologie politique un enjeu puissant. A l’époque, on en avait beaucoup parlé, beaucoup débattu, et la majorité des candidats avaient accepté de passer sous les fourches caudines du pacte écologique du médiatique animateur de télévision. Pourquoi alors cette absence aussi criante lors de la campagne présidentielle actuelle ?

Pourquoi l'Ecologie est absente de la campagne présidentielle ?

Les risques écologiques sont toujours aussi grands. La question du réchauffement climatique était en débat. Aujourd'hui, plus personne ne conteste sérieusement sa réalité. Nous sommes en plein paradoxe : les idées écologiques se sont diffusées largement dans la société. Mais la politique semble inutile pour affronter cette réalité là. Comment l'expliquer ?

 

Les citoyens s'en plaignent : davantage qu'en 2007, la communication a pris la place du débat, le "petit jeu" médiatique efface les "enjeux" de la campagne. Cette compulsion rend inaudible la réflexion collective que réclame l'écologie.

La Crise est passée par là, elle relègue l'écologie au rang de question annexe. Car les experts et les journalistes n'ont, pour la plupart d'entre eux, pas compris le lien entre crise écologique et crise économique.

 

L'impuissance politique pousse, de plus en plus, les citoyens au repli sur soi. L'individualisme les amène à penser que le seul acte qui est du sens à leurs yeux est celui de la réduction de leur propre empreinte carbone. Chacun se donne bonne conscience par quelques actes qui rassurent : l'achat d'un vélo pour l'un, d'ampoules LED pour un autre. 

Les choix du parti écologie les verts (EELV) sont probablement en cause eux aussi. La personnalité d'Eva Joly joue un rôle particulier. Candidate atypique, elle ne joue pas la séduction mais la franchise, abordant avec sincérité des thèmatiques originales, rarement entrevues dans une campagne présidentielle. Mais au royaume des requins et des faux-semblants, cette stratégie se révèle improductive.

Il y a une autre raison à cet échec : en abordant les questions politiques de manière fragmentées, Eva Joly n'aide pas l'écologie politique à être convaincante. Ce qui caractérise le monde actuel, c'est sa complexité et la multiplicité des dangers que nous allons affronter. Eva Joly s'intéresse à différentes minorités, à de multiples droits. Son dernier affichage, par exemple, était celui du combat pour la défense du breton et de l'occitan, une cause honorable mais bien éloigné du coeur du combat écologique. 

 

Or, le monde actuel réclame une analyse globale et des réponses articulées les unes aux autres. Il faut donc aujourd'hui que l'écologie politique produise un récit cohérent et explicite. Ce récit -projeté vers le futur- est la seule manière de décrire le monde tel qu'il est et tel qu'il peut devenir. 

L'écologie est condamné à l'impuissance si elle se contente de travailler uniquement sur l'éduction au développement durable et les comportements individuels car, si ce travail est indispensable, il ne portera ses fruits que dans une génération, c'est à dire beaucoup trop tard pour changer le cours des choses.

L'écologie ne peut, non plus, se contenter d'un discours moralisateur qui insupporte nos contemporains qui se sentent condamnées et culpabilisés.

Seul un récit distancié, porteur d'une dynamique collective, un récit "qui se termine bien" où la société, dans son ensemble, trouve les solutions aux dangers qui la menace, seul ce récit là peut permettre à l'écologie de sortir des ornières où elle s'est fourvoyée.

Des exemples de ces récits :

Se déplacer dans l'agglomération marseillaise en 2025

Pêcheur à Marseille en 2025

 

 Source image : http://actualite.portail.free.fr

 

Thèmes

Ecologie Politique

Bookmark and Share
4 votes

commentaires
votez :
par jef88 (IP:xxx.xx8.206.177) le 4 mai 2012 à 19H13

Si les ecolos n’avaient pas discuté circonscriptions avec le PS au début de la campagne ????? ils auraient été écoutés

votez :
par lemiere jacques (IP:xxx.xx1.100.26) le 4 mai 2012 à 19H23

Je dirais parce que le monde doit être moins socialement injuste . Preuve en est que pour devenir acceptable toute décision à caractère écologique qui se traduit dans l’immédiat par un surcoût doit être pour être acceptée accompagnée de mesure sociale d’exemption.

Et aussi car il reste à prouver que le monde selon les écolo est possible voire acceptable.

Je le dis souvent regardez l’Allemagne c’est un cas d’école ils essuient les plâtres...et se fourvoient sans doute.

r’gad la zoulie maison.. http://notrickszone.com/2012/05/03/...

votez :
par TZ (IP:xxx.xx2.200.23) le 4 mai 2012 à 19H59

Pourquoi cet article alors qu’EELV a bel et bien parlé écologie durant la campagne ?

Il vaudrait mieux reprocher aux médias de ne pas avoir transmis les discours et déplacements d’Eva Joly...

Mais on préfère un président qui dit s’être rendu à Fukushima, alors que Mme Joly, elle, y est passé.

Les français préfèrent donc les menteurs et manipulateurs.

votez :
(IP:xxx.xx9.133.33) le 5 mai 2012 à 12H14

"Les français préfèrent donc les menteurs et manipulateurs"

=== La phrase correcte est : "Les français préfèrent "à 2,3 % des suffrages exprimés" les menteurs et manipulateurs.

votez :
par Sagamore (IP:xxx.xx8.152.147) le 4 mai 2012 à 20H16

Et si il fallait encore attendre l’urgence... et un gouvernement d’extrême droite ? (comme en Allemagne en 1932)

On va encore rater qq chose...

votez :
par TZ (IP:xxx.xx2.200.23) le 5 mai 2012 à 05H57

Non merci.

Il y a tout de même des choses qu’il vaut mieux rater.

votez :
par kuota (IP:xxx.xx3.237.88) le 4 mai 2012 à 23H48

Je ne dirais pas que l’écologie est absente, c’est pire que cela, c’est la démocratie qui est absente.

Il faut aussi se rendre à l’évidence, parler d’écologie, c’est parler d’une conséquence du capitalisme, du libéralisme des marchés, des banques adepte de croissance.

La causes de ce désastre c’est la fausse démocratie et notre modèle économique capitaliste, il faut combattre le capitalisme et terminer la révolution pour installer une vraie démocratie, ainsi on pourra régler l’écologie entre autre.

http://info-resistance.org/

votez :
(IP:xxx.xx9.133.33) le 7 mai 2012 à 12H21

@ kuota

"La causes de ce désastre c’est la fausse démocratie et notre modèle économique capitaliste, il faut combattre le capitalisme et terminer la révolution pour installer une vraie démocratie, ainsi on pourra régler l’écologie entre autre."

=== C’est vrai çà ! Dans le fond, nous avons quelques exemples de pays ayant fait la révolution et qui ont éliminé le capitalisme et institué la démocratie, la vraie, la démocratie populaire. L’écologie a été toujours été l’une de leurs priorités, c’est bien connu. On l’a bien vu et on le voit encore dans la plus populaire des démocraties, celle qui a servi de modèle a plusieurs autres, l’ex-URSS. Les questions d’écologie ont été traitées soigneusement.Il n’y a aucun problème écologique là-bas. Un exemple à suivre certainement.

votez :
(IP:xxx.xx3.91.229) le 16 mai 2012 à 11H01

@ kuota

"... il faut combattre le capitalisme et terminer la révolution pour installer une vraie démocratie, ainsi on pourra régler l’écologie entre autre."

===> Back to 1917 !! On a vu où çà les amenés les révolutionnaires.... Bel exemple en effet !!

votez :
par nonmaisdisdonc (IP:xxx.xx9.253.177) le 5 mai 2012 à 10H42

les solutions écologiques a la crise peuvent se prendre aujourd’hui mais ne verrons leurs effet de masse que dans une décennie (en gros) - Les gens souffrent de plus en plus socialement et attendre des resultats immédiats pour les soulager - On peut ergoter, philosopher et en penser ce que l’on veut c’est ainsi ! De plus la candidate choisie n’a pas aidée à la cause EELV - Sa sincérité d’engagement et la pertinence de ses idées ne sont pas en cause ; on ne peut pas en dire autant de son charisme et de son incompétence notoire, pas vraiment rassurante sur les autres sujets hors écologie - Les français ont certainement eu du mal a la visionner dans un fauteuil présidentiel, a représenter le pays

votez :
(IP:xxx.xx9.133.33) le 5 mai 2012 à 12H17

Le titre de l’article est : "Pourquoi l’Ecologie est absente de la campagne présidentielle ?"

La réponse à la question est : "Parce que Eva Joly est écologiste comme moi je suis cardinal-archevêque de Paris".

votez :
par Ninive (IP:xxx.xx1.30.168) le 5 mai 2012 à 12H55

@ kuota (IP:xxx.xx3.237.88) le 4 mai 2012 à 23H48 : Je partage votre affirmation et me permets d’ajouter que la démocratie est absente depuis 1974, date à laquelle le Président d’alors, s’est permis de nous promettre que l’on avait plus besoin de s’occuper de notre sort puisque de nouveaux et performants administratifs allaient y veiller....

Les énarques et technocrates après nous avoir ruiné vont mettre notre Pays en état de faillite réelle. Comment peut-il en aller autrement puisque des emprunts sont encore en prévision ? Que plus de 22% de nos jeunes ne savent ni lire, ni écrire, ni compter efficacement selon les stat. de l’éducation nationale ?...Ce n’est pas qu’ils ne sont pas intelligents ! c’est que personne ne sait les instruire, quand à parler de les éduquer...Je n’insiste pas sur la grande nullité de nos élites sélectionnés, instruits, éduqués et formés par notre éducation nationale...nos chiffres lamentables parlent d’eux mêmes.

Comment de si petits cerveaux peuvent-ils atteindre le niveau du Bien National ? C’est à dire de notre Bien à Nous, du petit peuple .Ils ne semblent avoir pour seul critère,que la saloperie de pensée : "à moi, rien qu’à moi, tout à moi"...et quand cela ne concerne pas des êtres Humains encore !...Ces cerveaux dévoyés ne peuvent comprendre l’existence d’une Nature et donc l’écologie. Le mot même d’écologie ne devrait même pas exister puisque la présence de la Nature devrait être influente à tous les niveaux de réflexion et donc de décision de nos responsables.

votez :
par Gullivert (IP:xxx.xx2.148.50) le 7 mai 2012 à 16H05

Bonjour, Après la Présidentielle arrivent les Législatives les 10 et 17 juin 2012. Le livre "Gullivert, Spécial Election 2012" Le programme des candidats 2012 sur l’environnement approfondit les questions environnementales.

Le supplément Gullivert « Spécial Elections 2012 » n’a pas vocation à prendre parti pour l’un ou l’autre candidat ni à porter de jugement.

Pour faciliter la compréhension de son programme, chaque candidat a eu le libre choix de commenter et/ou de répondre en exclusivité à onze questions sur le thème du développement durable. Ce supplément inclut aussi l’annuaire du développement durable 2012 actualisé et apporte un éclairage sur trois sujets de fond traitant de la politique et de l’environnement.

Le supplément gratuit Gullivert "Spécial Élections 2012" vient compléter l’abécédaire « GULLIVERT, le guide pratique du savoir vert » édition 2011/2012 qui recense l’essentiel de l’information sur le développement durable, pour permettre à chacun de contribuer à la réduction des déchets.

Plus d’informations sur www.gullivert-le-guide.com

votez :
par Beret Man (IP:xxx.xx2.85.9) le 8 mai 2012 à 13H14

"Seul un récit distancié, porteur d’une dynamique collective" ... d’accord, mais étayé par une analyse non sexiste du concept égalitaire transposé au plan de la cellule familiale !

Plus sérieusement, les paroles écologistes seront portées par les médias quand ceux ci seront indépendants de l’industrie et du royaume de l’argent.

Quel journal publiant des pubs "Alé,va" parlera de débat sur le nucléaire ? Quelle chaîne tv financée par les pubs d’autos Rinault vantera-t-elle les mérites des transports en commun ? Etc

votez :
par la jument verte (IP:xxx.xx9.12.29) le 11 mai 2012 à 23H06

tout le monde s’en fiche de l’écologie, tout le monde se mets la tête dans le sable et se fait botter les fesses par la crise sans comprendre que les deux sont liés et que franchement la mondialisation ce n’est pas du tout écolo et l’hyperproduction et l’hyperconsommation non plus. Mais qu’importe, il faut produire consommer et faire croire aux gens qu’ils seront ainsi heureux. Alors que l’écologie franchement ça rendrait heureux qui ? Pas les capitalistes en tout cas l’écologie ça ne rapporte pas ça rend heureux, tout simplement car quand on est bien que l’on ne consomme que ce que l’on a besoin et non pas ce que la pub nous donne envie et que l’on produit que ce qu’on a besoin dans son propre pays sans en mettre plus de 40% à la poubelle sans s’en servir parce qu’il faut produire produire et encore produire et bien on est heureux. les gouvernements ils ne veulent pas que les gens soient heureux ils veulent du PIB. Incompatible... Alors l’écologie...

votez :
par Philippe (IP:xxx.xx4.84.32) le 1er juin 2012 à 11H27

Et si l’écologie devait s’imposer par la force au terme d’un long conflit ? N’oublions pas que les clivages politiques entretenus par la démocratie font le jeu d’un système qui ne veut surtout pas entendre parler de protection de l’environnement ! La survie de la planète est au centre d’une guerre qui ne veut pas encore dire son nom. Rien ne doit plus être négociable ; ni l’arrêt du nucléaire ; ni l’arrêt de la déforestation ; ni l’arrêt de la pollution des mers ; ni l’arrêt de destruction des terres cultivables par une chimie meurtrière qui nous empoisonne... Etc, etc... Toutes les belles déclarations d’intention et autres colloques internationaux ne sont que des leurres jetés aux écologistes par les pollueurs ! Alors en ce qui concerne EELV, avec les magouilles de Duflot pour être ministre et Placé, qui va maintenant avancer à un train de sénateur, excusez-moi mais c’est lamentable ! Eva Joly est une personne sensible et honnête qui a été sacrifiée sur le plan humain par des requins politiques ! En résumé, il devient évident que l’écologie ne doit pas être politique mais redevenir un mouvement d’opposition qui ne transige pas avec les pollueurs ! Nous n’avons plus le temps de la négociation...

votez :
(IP:xxx.xx9.133.212) le 1er juin 2012 à 12H06

@ Philippe

"... Eva Joly est une personne sensible...."

===> On a bien senti la sensibilité dans ses propos de campagne !! Eva Joly suinte la sensibilité et elle la porte sur son visage, çà se voit tout de suite....... Tous ceux qui sont passés entre ses mains de juge d’instruction l’ont senti et s’en souviennent encore avec émotion !

"et honnête" : çà c’est surement exact.

votez :
(IP:xxx.xx3.217.50) le 27 juin 2012 à 10H11

@ Philippe

"....Toutes les belles déclarations d’intention et autres colloques internationaux ne sont que des leurres jetés aux écologistes par les pollueurs !...."

---> Ecologistes et soi-disant tels trop contents d’empocher les subsides largement distribués par les "pollueurs" puisque toutes les grandes organisations "écologistes" comme le WWF, Greenpeace, Friends of the Earth,etc...sont généreusement financées par les multinationales.

votez :
par Philippe (IP:xxx.xx4.84.32) le 1er juin 2012 à 12H33

Vous voulez parler de ces corrompus et affairistes comme Bernard TAPIE, Maurice BIDERMANN, Roland DUMAS, Loic LEFLOCH PRIGENT ? Ces profiteurs du système ? Mais il fallait "en avoir" face à ces requins ! Et cela n’enlève en rien sa sensibilité. Ne confondez pas avec la posture professionnelle ! A part ça, l’écologie, ça vous parle ?

votez :
par dj_kroket (IP:xxx.xx9.13.91) le 19 juin 2012 à 01H42

"La question du réchauffement climatique était en débat. Aujourd’hui, plus personne ne conteste sérieusement sa réalité. "

Avec une telle propagande mensongère dès la troisième ligne, je n’ai même pas continué la lecture de ce torchon ....

Pour votre information il sont juste plusieurs MILLIERS de scientifiques, dont un bon nombre spécialistes sur le sujet, à mettre sérieusement en doute cette THEORIE qu’est celle du réchauffement climatique anthropique... Retenez donc bien, ce n’est pas une question à laquelle on à trouvé une réponse, mail bel et bien une THEORIE sur le point de s’écrouler.

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles