NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
New York à l'heure de l'auto-partage

Article publié le 2 décembre 2010

La municipalité de New York a annoncé qu’elle se lançait dans l’auto-partage, en en faisant bénéficier ses employés dans le cadre d’un programme pilote.

New York à l'heure de l'auto-partage

L’éco-mobilité fait son entrée dans la grosse pomme ! Michael Bloomberg a officialisé le 13 octobre le lancement d’un grand dispositif d’autopartage dans la municipalité. C’est en partenariat avec la société Zipcar que le projet sera mis en place.

Le programme s’inscrit dans une stratégie globale de réduction des coûts et de désengorgement du trafic dans la ville. Selon Michael Bloomberg : « C'est un nouvel exemple de la façon dont nous travaillons constamment sur les nouvelles façons d'offrir de meilleurs services à moindre coût à la fois pour le contribuable et pour l'environnement. "

La municipalité compte actuellement une flotte de 26 000 véhicules, et cherche depuis un an à en réduire les coûts. C’est donc un dispositif pilote qui est aujourd’hui mis en place avec ce programme d’auto-partage qui se déroulera sur une période d’un an avant de s’étendre plus largement.

 

Optimiser l’allocation des véhicules

 

Une flotte de vingt-cinq véhicules, dont la grande majorité sont alternatifs, sera accessible aux trois cents employés du Département des Transports pendant leurs heures de travail. Le soir et les week-ends, les véhicules seront mis à la disposition des habitants de la ville afin de maximiser leur utilisation. A l’heure actuelle, ces employés utilisent cinquante véhicules municipaux, qui occupent inutilement les emplacements de stationnement le week-end.

Il s’agit d’optimiser l’allocation des véhicules en permettant le partage entre employés et particuliers. C’est sur Internet que les particuliers pourront réserver les voitures de la municipalité. On soulignera que seul un petit nombre de voitures seront disponibles aux heures de pointe, avec l’objectif affiché de désengorger la ville en incitant les utilisateurs à étaler leurs déplacements dans la journée.

En pariant sur l’autopartage, New York compte réaliser une économie de 500 000 dollars en quatre ans (350 000 euros) : en effet, la municipalité n’aura plus à investir dans l’achat et l’entretien de véhicules. Le système a déjà fait ses preuves à Philadelphie, Washington, Portland et Austin et pourrait s’étendre à d’autres services municipaux de New York.

Depuis dix ans, Zipcar s’est imposé outre-Atlantique comme le leader de l’auto-partage. Avec plus de 400 000 membres se partageant 7000 véhicules dans 66 villes américains, la société connaît un franc succès. Elle a été nommée dans le classement de tête du rapport annuel Global CleanTech publié la semaine passée. Ce rapport souligne les efforts des entreprises privées les plus prometteuses internationalement dans le domaine des technologies propres.

Thèmes

Automobiles Covoiturage

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par Nonmaisdisdonc (IP:xxx.xx2.175.225) le 2 décembre 2010 à 19H18

C’est au Maire de Paris qu’il faut suggérer d’étudier cela pour Paris. Ils sont au bord de la crise de nerf là bas parait-il nos petits parisiens !

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles