NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Mourir pour un peu de chanvre

Article publié le 24 novembre 2010

Il s’appelle Bernard Rappaz et risque de mourir sous peu dans l’indifférence quasi générale.

Il est suisse, et sa condamnation à 5 ans et 8 mois de prison pour utilisation de chanvre l’ont poussé, il y a 90 jours, à se lancer dans une grève de la faim.

Mais comment en est-on arrivé là ?

Mourir pour un peu de chanvre
Si tôt sa condamnation connue, devant l’énormité de la disproportion de celle-ci, Bernard à demandé d’être libéré au bout de six mois, faute de quoi il cessera de s’alimenter.

Devant l’autisme de la justice helvétique, il a donc mis sa menace à exécution. lien

Esther Waeber-Kalbermatten, chef du service valaisan de la sécurité attend en vain qu’il mette un terme à sa grève de la faim. lien

La justice valaisanne veut obliger les HUG (hôpitaux universitaires de Genève) d’alimenter de force Bernard, et ceux-ci on déposé un recours car ils estiment que ce nourrissage forcé est médicalement inapplicable. lien

D’ailleurs le canton de Neuchâtel dispose d’une loi unique en Suisse Romande qui exclut de nourrir contre son gré un détenu en grève de la faim.

C’est ce qu’a expliqué le conseiller d’Etat neuchâtelois Jean Studer. lien

La justice suisse pourrait donc avoir sous peu du sang sur ses belles mains.

Bernard fait l’apologie du chanvre, et comment ne pas lui donner raison.

Il rappelle que le chanvre est une plante écologique, supportant le froid, la sécheresse, l’inondation et se cultive sans engrais chimiques.

Il a toutes les qualités : il n’est pas cher, naturel, ne provoque pas d’accoutumance, soigne et améliore la santé.

Question alimentation, le chènevis contient autant de protéine que le soja, tout en étant plus digeste et on peut en faire du lait, ou du tofu. lien

Son huile est riche en oméga 3 et 6 ainsi qu’en acide gamma-linoléique et est une bonne alternance avec l’huile de palme. lien

Côté bâtiment, le béton de chanvre (chènevotte et chaux), et l’isolation végétale a base de chanvre sont une alternative propre au ciment et à la laine de verre. lien

Pour l’habillement, il est une alternative de qualité au coton, et aux tissus synthétiques, gros consommateurs de pétrole. lien

Le papier produit avec du chanvre donne 4 à 5 fois plus de cellulose à l’hectare que l’exploitation du « bois à papier » de plus, contrairement au papier « de bois », il ne jaunit pas dans le temps et il est beaucoup plus résistant. lien

Industriellement, il est une bonne alternative à l’amiante, par exemple pour les plaquettes de freins, ou l’isolation. lien

Energétiquement, il développe la plus grande biomasse en un minimum de temps, et peut être transformé en carburant. lien

Et puis bien sur, il est récréatif, moins dangereux que l’alcool, ne provoque pas d’accoutumance.

Bernard avait donc défendu ce produit, et l’avait commercialisé.

Pourtant on le condamne pour en avoir vendu, tout à fait ouvertement, avec force factures, comptes vérifiables, la justice appelant cela « blanchiment d’argent » !

Les motifs d’accusations sont nombreux, et pour ainsi dire quasi surréalistes.

Une gifle donnée à son ex-belle fille devient une « lésion corporelle simple »

Il est question aussi de « gestion déloyale aggravée » pour des erreurs commises par son comptable.

L’utilisation de main d’œuvre de bonne volonté, le temps d’un weekend, ou pendant du temps libre devient « violation grave de loi fédérale »

Un excès de vitesse, pour lequel il s’est acquitté d’une amende et de cours de rattrapage devient « violation grave des règles de la circulation routière »

La saisie de son stock de chanvre sous diverses formes a provoqué une perte sèche d’1 250 000 de francs suisses, et la faillite de son entreprise.

Pour agir, il faut aller sur le site de ses soutiens qui propose plusieurs actions allant de jeune de solidarité, aux envois de lettre aux autorités suisses, en passant par des messages à la présidence de la confédération helvétique. lien

Bien sur, Bernard commence à trouver de plus en plus de soutiens, y compris dans le milieu médical, comme par exemple celui de Jean Charles Rielle.

Ce dernier se bat contre la cigarette, et pourtant justifie son soutien à Bernard Rappaz, et il explique que si on peut dire de l’accusé qu’il est un entrepreneur qui a franchi la limite, il n’est en tout cas pas un dealer. lien

Cet article se veut un appel au secours, afin d’alerter les citoyens responsables et d’empêcher la mort d’un homme subissant une peine disproportionnée, et pour le moins injuste.

Car comme dit mon vieil ami africain :

« La figue ne tombe jamais toute seule dans la bouche ».

Source image : http://www.ardechecoucheslavables.com

Thèmes

Santé Oméga3 Eco-construction

Bookmark and Share
11 votes

commentaires
votez :
par Calmos (IP:xxx.xx2.6.209) le 24 novembre 2010 à 11H05

Cabanel

De tout coeur avec vous dans votre combat

Comment la Suisse peut condamner un de ses ressortissant sous le prétexte qu’il voulait isoler sa maison avec ce matériaux végétal des plus nobles

Quand à coté de cela il tolére des piqueries en plein air qui attirent l’Europe entiére

Je frémis à la pensée que ces lois liberticides pourraient faire tache d’huile chez nous

L’économie de nos banlieues n’y survivrait pas

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx9.79.177) le 24 novembre 2010 à 11H30

raoul, on peut aussi faire du beurre de chanvre, qui permet de réaliser des patisseries originales... et puis il y a la biere au chanvre...et beaucoup d’applications alimentaires, j’aurais pu développer, mais j’ai voulu surtout m’en tenir à la défense de Bernard Rappaz.

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx9.79.177) le 24 novembre 2010 à 11H32

calmos, vous êtes en forme à ce que je vois, pour continuer dans votre humour : ayons une pensée émue pour toutes ces banlieues privées de revenus si le pouvoir se décidait à autoriser le chanvre récréatif.  ;-)

votez :
par Lusor Joculator Basiliensis (IP:xxx.xx9.92.63) le 24 novembre 2010 à 13H13

euh le piqûres se font dans les hopitaux calmos et c’est bon pour les vaches dociles qui se laissent dire que le mercure est bon pour leur cerveau

qui préfèrent avoir peur de la grippe plutôt que de la sclérose en plaques ou de l’alsheimer, fournis gratuitement avec les vaccins

le chanvre se fume ou se boit en tisane, est anticancerigène, donne de l’appêtit aux personnes âgées et est libérateur pour l’esprit

vous voyez un problème ? et de transformer toute une génération en alcooliques et en drogués d’alcopops neurotoxiques de 12 ans, vous trouvez cela normal sans doute ?

votez :
par slipenfer (IP:xxx.xx2.6.209) le 24 novembre 2010 à 11H05

Quand on voit tout les vignobles en France on mesure le nombre de toxicomanes et de dilleurs a enfermer. Korsakoff va battre Alzeimer c’’est sur....

Je suis pas médecin, mais je propose cette vidéo : André Gernez : schizophrénie et canabis

votez :
par raoul (IP:xxx.xx4.225.242) le 24 novembre 2010 à 11H09

Il est bon de rappeler que l’on n’est pas forcé de fumer le chanvre, on peut le consommer sous differentes formes, dont l’infusion. D’ailleurs, le houblon qui fait partie de la même famille des canabinacées n’est pas interdit, il me semble... Merci pour l’article, Olivier ! Raoul

votez :
par raoul (IP:xxx.xx4.225.242) le 24 novembre 2010 à 11H11

Cela dit,ce que je ne comprends pas (mais je n’ai pas parcouru tous les liens de votre article) c’est que la vente du cannabis n’est pas interdit en Suisse et qu’il existe des exploitations agricoles entièrement dédiées à cette culture...

votez :
par Lusor Joculator Basiliensis (IP:xxx.xx9.92.63) le 24 novembre 2010 à 13H04

@raoul

il y AVAIT des exploitations

deux grandes pour être précis

le premier était à Dübendorf et a dû s’exiler pour échapper à la vendetta des toutennoirc’estsijoli

la deuxième était celle de bernard rappaz

tous les magasins de chanvre en suisse ont été fermés par quelques magistrats avides de nourrir leur congéniture au vin et aux vaccins !! alors que tout le pays parlait de légaliser la consommation de chanvre !!!

et dire qu’on pourrait même faire un plastique biodégradable avec le chanvre !!!

ces ahuris dépressifs qui se gavent d’anti-dépresseurs POURRAIENT FAIRE FORTUNE en combattant les assassins Rockefeller qui noient le monde sous les immondices du pétrole en offrant une saine alternative aux cochoneries anglo-saxonnes !!!

LIBEREZ RAPPAZ !!!

votez :
par Raoul (IP:xxx.xx4.225.242) le 29 novembre 2010 à 12H42

Renseignement pris, il semble que la législation en Suisse a profondément changé...

votez :
par Clojea (IP:xxx.xx1.133.250) le 24 novembre 2010 à 11H32

Salut Olivier : Bravo de soutenir ce monsieur. Il n’y a pas qu’en France ou la justice est à deux vitesses... Les Suisses.... Comme le dit Bernard Lavilliers dans une de ses chansons : "J’ai l’optimisme Suisse sur un compte bloqué...".

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx9.79.177) le 24 novembre 2010 à 11H35

Clojea, ce qui est grave c’est que le processus vital est engagé pour Bernard Rappaz, et que de toutes façon s’il s’en sort, il aura des séquelles à vie. je crois qu’elles interviennent des le 60eme jour de grève de la faim. merci de ton commentaire.

votez :
par Aude Javel (IP:xxx.xx3.168.178) le 24 novembre 2010 à 12H06

Cet autisme des autorités quand à la légalisation du cannabis, les milliards engendrés par le trafic, ne sont-ils pas les signes qu’une bonne partie de cet argent sert à financer entre autres coups tordus les campagnes électorales de pas mal de candidats de moins en moins au dessus de tout soupçon ?

PS-Il ne faut pas tenir compte des idioties de Calmos, c’est habituel chez lui, à croire qu’il est payé pour ça...

votez :
par Lusor Joculator Basiliensis (IP:xxx.xx9.92.63) le 24 novembre 2010 à 12H57

certains magistrats valaisans poursuivent une politique de vendetta personelle contre bernard rappaz

de l’abus de pouvoir très manifeste

ils ont même vendu sa ferme maintenant

sans pitié, comme tous les débiles qui se disent de bons patriotes et se vendent à des abrutis qui vendent leur or pour des dollars banqueroute, exactement ce que fit Blocher au conseil fédéral, brader la moitié des réserves d’or à 13000 le kg quand il est aujourd’hui à 43000 !!! pour acheter du dollar wall streetien !!! mais le zimbabwe valait mieux !!!

et c’est ces americanades que ces types de l’UDC appellent la Suisse !!!

ces magistrats, bernard viendrait-il à mourir à cause de leur méchanceté sans limites, seront redevables auprès de la population de leur crime.

et pour ceux qui justifient encore l’injustifiable, simplement parce que leur ignorance en fait des benêts, un meurtre de sang froid, à bout portant, se paie deux ans en suisse... et un marcel ospel qui ruine des familles entières, lui, est libre de couler des jours heureux à Dubaï...

le deux poids deux mesures de ces fascistes subordonnés aux rothschilds sans même vouloir le savoir, ces victimes volontaires du système des scientistes sionistes, les larbins neurotoxiqués qui font stériliser leurs gosses en disant merci et se targuent de leur démocratie directe pour n’aligner que des initiatives racistes et dégénérées me font... vomir.

à croire qu’à elle seule l’UDC est capable de réduire tous les piliers du pays à néant... mais ces fascistes qui gangrènent le parti des paysans feraient bien de se montrer plus courageux et de monter un parti ouvertement fasciste, parce que ils sont ANTI SUISSE, anti toutes les valeurs humanistes qui ont fait la beauté du pays, ils réduisent tout à leur petitesse infecte de petits travailleurs sans perspective aucune que celle de jouer les esclaves de wall street... vous devriez les voir sortir les chapeaux de cowboy chaque fois que les journaux débiloïdes leur racontent que la crise est finie... tous les trois jours en gros... lolol !!! ces gens sont ANTI TOUTES TRADITIONS ET NE FONT QUE LES VALETS DE TOUT CE QUI EST VIL ET BAS ET GROSSIER, on en a soupé de leur "règne" nauséabond durant sept ans... tout le pays ne peut plus les voir !!

et puis ils mettent des pancartes pour réclamer un centime de plus par litre de lait... comme je les comprends... mais pourquoi alors continuent-ils de vendre à ces types en cravatte qui les sous-paient ??? C’EST LER REPSONSABILITE DE SE PRENDRE EN MAINS ET DE RPOUVRIR TOUS LES MARCHE S DE VILLAGE !!!

c’est LEUR responsabilité de se rendre de nouveau autonomes face à un système industriel qui pille leur production pour la pervertir et lui adjoindre des poisons cancerigènes !!!

que les paysans les foutent dehors de l’UDC, l’union démocratique (?) du centre (?)réduit au fascisme de l’absence de pensée pour ne véhiculer que des trips identitaires de poulailler raciste, avec ces types comme freysinger, valet des sionistes sans même le comprendre, fossoyeurs de leur pays, les mono neurones qui brandissent des drapeaux en ingurgitant du red bull, poison spécialement affrêté pour eux et dont ils raffolent parce que "leur" télé le vante... donc ils en boivent et leur teint devient gris parce que leur corps se bat contre la mort.

Ce n’est pas l’indépendance ni l’autonomie du pays et encore moins la liberté d’expression qu’ils veulent, mais la liberté de faire et de dire n’importe quoi !! ce qu’ils veulent, c’est la certitude que leur connerie congénitale est géniale !!!

et comme les nazis d’antan, par refus de soigner leur esprit, croient qu’en soignant le corps ils deviennent des saints... d’où les interdictions de fumer partout, d’où tout juste pas le jogging obligatoire. La tranche de suisse qui utilise la démocratie directe pour vivre exprès en stalinisme. Ridicule. Ils pissent sur tout ce qui fit la richesse de leur pays et sa renommée internationale de gardien de paix. Ils piétinent leur héritage ne le voyant même pas !!

leur clapiers à lapins sont l’image-même du new world order et ils croient dès lors qu’à l’abri de pervers en uniforme ils seront en sécurité... ils se demandent, jusqu’à Ueli maurer, s’il faut acheter de nouveaux joujoux de combat... tandis qu’ils se laissent bombarder de neuro toxiques quasi tous les jours sans réagir et ne veulent pas voir les centaines de bombardiers qui sillonent le ciel en laissant leur merde sur leur tronches !!!

alors faut tout faire soi-même et on ne compte pas toutes les fois où il fallut redresser la barre à cause de leur débilité profonde, je songe à l’affaire Kadhafi où insulter une nation entière parce qu’un type a dégénéré leur allait très bien, en se demandant ensuite pourquoi les lybiens étaient furax. Complètement mono-neuronal.

ils se vendent à wall street dans une foi quasi religieuse qui leur dit en substance que soigner leur être humain est vain et que la liberté c’est celle d’enmerder et de réduire la liberté des autres. Ensuite ils se demanderont où ont passés tous leurs droits les crétins !!!

voilà où en sont vos droits messieurs dames de l’UDC, voyez bernard Rappaz, il est le miroir de ce que vous laissez advenir de votre citoyenneté !! voilà à quoi vous l’avez réduite, broyée par vos idiotes croyances que la seule liberté que vous avez est de servir docilement un système qui vous tue et d’obéir aveuglément à des lois iniques !!!

tout spécialement les paysans puisqu’ils sont les piliers de l’autonomie d’un pays !!!

...

si bernard rappaz venait à mourir de leur méchanceté sans limites, à ces alcooliques (il n’y a pas que les indiens d’amerique qui ne supportent pas l’alcool sans devenir idiots) en cas de famine, qui pourrait bien venir au vu de la politique anglo saxonne de mise à sac de leurs alliés pour couvrir leur banqueroute complète (on s’est bien battus finalement !!!) vous pourrez être CERTAIN que ces magistrats valaisans ne trouveront pas une seule baguette de pain nulle part.

leurs copains Habsbourg de wall street, de Londres et de Tell à vif pourront les nourrir si ça leur chante.

votez :
par Janine Thombrau (IP:xxx.xx9.81.108) le 24 novembre 2010 à 13H04

Pétition pour la clémence pour Bernard Rappaz

http://www.legaliseinternational.co...

URGENT : 17 Novembre, 2010

Esther Waeber Kalbermatten a précédemment libéré Bernard Rappaz pour des raisons humanitaires et a cédé à la pression politique pour le ré-enfermer. Nous avons besoin de tout le monde pour aider maintenant à contacter Madame Esther, avec les politiciens suisses du Grand Conseil du Valais qui vont statuer sur sa demande de grâce ce jeudi 18 Novembre. Il est en grève de la faim depuis 82 jours...

Merci d’adresser un email commun aux autorités mentionnées ci-dessous pour montrer votre soutien à Bernard Rappaz dans ce moment de crise aigüe pour la vie de Bernard.

Au-dessous est le texte suggéré à copier et coller dans votre email.

===========================

Objet d’email : Pétition pour la grâce de Bernard Rappaz

=========================== Madame, Monsieur, Conseiller(e) du Canton du Valais,

Nous souhaitons, en urgence, attirer votre attention sur le cas de votre compatriote, Monsieur Bernard Rappaz.

Nous sommes très inquiets et nous suivons avec attention ce qui peut arriver à notre ami Bernard depuis sa mise en détention au mois de mars 2010, ses trois grèves de la faim consécutives, dont la dernière a commencée au mois d’août.

Nous voulons vous dire notre admiration pour ce combattant de la légalisation du chanvre/cannabis, car son action et sa personnalité dépassent largement les frontières étroites de la Suisse et du canton du Valais.

Nous tenons à vous rappeler que si par malheur, il devait advenir qu’une fin tragique nous endeuille tous, c’est l’image de toute la Suisse et du canton du Valais qui serait entachée gravement et pour longtemps.

Cette affaire est d’autant plus regrettable qu’elle concerne la défense d’une plante, une simple plante utilisée depuis très longtemps dans votre pays et dont on redécouvre aujourd’hui le riche potentiel à la faveur des crises qui se succèdent. Peut-on, au nom de la loi, tuer un individu défendant la culture d’une plante ?

Par souci d’Humanité, nous demandons que vous fassiez le nécessaire pour que Bernard puisse vivre en homme libre, de ne pas aller à l’encontre de sa volonté de refuser d’être nourri de force, de lui accorder donc votre grâce, de sorte que cet homme courageux ne meurt pas enfermé dans l’une de vos prisons — ce qui serait un événement unique, inadmissible et invraisemblable, portant préjudice à l’ensemble de la Suisse.

Vous devez surtout savoir que ce n’est pas seulement le canton du Valais qui vous regarde, c’est le monde entier... En réalité, il serait bien moins scandaleux de lui accorder cette grâce, une grâce qu’il demande et qu’il attend, plutôt qu’en faire un martyr.

Rappelons aussi qu’il est urgent d’en finir avec la guerre aux drogues coûteuse et contre-productive. Finissons-en avec cette hypocrisie générale et la longue litanie des drames de toutes sortes. Bernard, en s’étant élevé contre toutes ces injustices, est devenu l’une des grandes figures de son temps.

Le monde vous regarde et vous jugera en bien ou en mal, suivant ce que vous déciderez lors de votre prochain Grand Conseil du Valais et vous porterez longtemps cette responsabilité, dans le cas où vous décideriez de ne point choisir une voie raisonnable et humaniste.

Je vous envoie mes salutations distinguées et vous prie de faire en urgence tout le nécessaire.

VOTRE NOM ICI VOTRE ADRESSE ICI DATE ICI

===========================

Vous pouvez directement copier-coller ces adresses dans vos destinataires :

jean-luc.addor@admin.vs.ch ; grawal@admin.vs.ch ; arcelle.monnet-terrettaz@admin.vs.ch ; andre.vernay@admin.vs.ch ; nicolas.voide@admin.vs.ch ; pascal.gaillard@admin.vs.ch ; felix.ruppen@admin.vs.ch ; jean-albert.ferrez@admin.vs.ch ; jean-francois.copt@admin.vs.ch ; esther.waeber@bluewin.ch

Voici la liste des personnes visées :

1. Esther Waeber Kalbermatten (Cheffe du Département de la sécurité, des affaires sociales et de l’intégration (DSSI)) - email : esther.waeber@bluewin.ch

2. Jean-François Copt (Président du Grand Conseil du Valais) - email : jean-francois.copt@admin.vs.ch

3. Jean-Albert Ferrez (Premier Vice-Président du Grand Conseil du Valais) - email : jean-albert.ferrez@admin.vs.ch

4. Felix Ruppen (Second Vice-Président, Grand Conseil du Valais) - email : felix.ruppen@admin.vs.ch

5. Gaillard Pascal (Parti démocrate-chrétien du Centre) - email : pascal.gaillard@admin.vs.ch

6. Nicolas Voide (Parti démocrate-chrétien du Bas) - email : nicolas.voide@admin.vs.ch

7. André Vernay (Parti libéral-radical valaisan) - email : andre.vernay@admin.vs.ch

8. Marcelle Monnet-Terrettaz (Alliance de Gauche) - email : arcelle.monnet-terrettaz@admin.vs.ch

9. Graziella Walker-Saltzmann (Parti chrétien-social du Haut-Valais) - email : grawal@admin.vs.ch

10. Jean Luc Addor (Union démocratique du centre Valais romand) - email : jean-luc.addor@admin.vs.ch

=========================== Merci à vous de participer à cette urgente attaque éclair d’email pour Bernard Rappaz. Merci de partager ce message avec autant de personnes que possible. Merci.

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 24 novembre 2010 à 13H33

Il est évident à la lecture de la plupart des commentaires que les intervenants n’ont pas hésité à payer de leur personne le soutien au sujet de cet article : ils ont pas mal consommé avant de rédiger leurs interventions.

votez :
par Scipion 2009 (IP:xxx.xx7.76.183) le 24 novembre 2010 à 16H01

"Il est suisse, et sa condamnation à 5 ans et 8 mois de prison pour utilisation de chanvre l’ont poussé..."

C’est terrifiant de lire cela. Bernard Rappaz était un chanvrier qui a réalisé des millions de francs de chiffre d’affaires avec ses cultures, dont il détournait une partie pour alimenter le marché des stupéfiants.

En 2001, ce sont 52 tonnes de chanvre qui ont été saisies dans les hangars de l’aimable amateur de chanvre que nous présente Cabanel. Et il avait déjà un passé pénal chargé, dont un braquage de la succursale de Saxon de la banque cantonale valaisanne (butin 180’000 francs suisses).

A côté de cela, les paysans qu’il a escroqué en les poussant à produire du chanvre dont il a pris livraison sans jamais les payer, c’est de la petite bière !

On notera encore pour ne pas allonger outre mesure : que s’il avait accepté sa condamnation, il serait déjà parvenu à son terme, avec les remises de peine ; que ce sont les médecins de l’hôpital universitaire de Genève qui refusent de l’alimenter de force ; que cet énergumène est en train de bousiller la vie d’une gosse de 12 ans, sa fille ; que, sondés, les Suisses romands se sont prononcés à 64 % contre sa libération ; que, commencée il y a plus de 80 jours, sa grève de la faim est extrêmement suspecte, et plus encore depuis que vendredi dernier, il a interdit aux médecins de rendre public un rapport sur son état de santé.

Nous voici dont extrêmement loin de l’aimable amateur de shit dépeint par M. Cabanel dont la présentation des faits frise, et même un peu plus, l’arnaque intellectuelle.

P.S. - Il n’est pas inutile de révéler que dans son canton, le Valais, à l’évocation de son nom, 8 personnes sur 10, s’exclament "Qu’il crève !"

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx9.79.177) le 24 novembre 2010 à 17H58

scipion vous donnez des infos qui mériteraient pour le moins des liens pour les prouver. non pas que je les mette en doute, mais il est plus sérieux dans ces cas de donner au moins des liens. et de toutes façon, les chefs d’accusations (j’en ai mis les liens dans l’article) sont insuffisants pour justifier la peine qu’on lui a donné, quand aux personnes qui disent "qu’ils crèvent", ils doivent appartenir a une autre époque, une époque ou on exécutait pour un oui, un non, une époque ou l’on coupait la main d’un voleur, et la deuxieme lorsqu’il y avait récidive, vous êtes dans un étrange monde. je vous plains sincèrement.

votez :
par Scipion 2009 (IP:xxx.xx7.76.183) le 25 novembre 2010 à 00H44

"scipion vous donnez des infos qui mériteraient pour le moins des liens pour les prouver. non pas que je les mette en doute, mais il est plus sérieux dans ces cas de donner au moins des liens"

Vous vous rendez compte de votre phénoménal culot ? Vous vous targuez de faire du journalisme citoyen et c’est à moi que vous demandez d’étayer les informations que vous avez été infoutu de récolter par vous-même pour rédiger un article sérieux et crédible ! On marche sur la tête.

La presse écrite suisse romande a consacré des dizaines et des dizaines d’articles à cet hurluberlu qui a décidé de transformer sa vie en orpheline pour satisfaire son éléphantesque ego de bourrique.

Bien que cela me répugne de vous les fournir, voici néanmoins trois liens conduisant à trois articles dont vous auriez prendre connaissance A PRIORI, puisqu’il est trop tard pour revenir sur votre entreprise de désinformation :

http://www.hebdo.ch/refus_des_hug_d... (11 liens supplémentaires sur la page)

http://www.lematin.ch/actu/suisse/b... qui vous en apprendra plus sur sa face fils à papa pourri par ses parents

http://www.letemps.ch/ en tapant "Bernard Rappaz" dans la zone recherche en haut de la page à droite, vous serez renvoyé à plusieurs dizaines d’articles publiés entre 1998 et 2010, puisque cela fait des années que ce personnage emmerde le monde.

Et, pour conclure, je voudrais revenir sur la raison principale qui fait que la mort de Bernard Rappaz est vraiment souhaitable : s’il s’en sort, à peine aura-t-il recouvré la liberté et des forces, qu’il recommencera à cultiver du chanvre.

Or, à ce moment-là, il ne sera de toute manière pas possible de le condamner à mort pour s’être foutu de la gueule du monde et pour persévérer au-delà de toute limite. Voilà pourquoi beaucoup souhaitent qu’ils mettent lui-même fin au cirque dont il est l’unique acrobate. Et tant pis si nous donnons l’impression d’appartenir à une autre époque.

votez :
par topten (IP:xxx.xx2.1.200) le 25 novembre 2010 à 07H25

Ah ! voici ce qu’il pense de ses condamnations :

http://rappazbernard.romandie.com/b...

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx9.79.177) le 25 novembre 2010 à 08H19

topten

merci d’avoir proposé ce lien à sa lecture le lecteur se fera une idée très précise de la personnalité de Bernard, et de l’injustice qui lui est faite. merci

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx9.79.177) le 25 novembre 2010 à 08H16

s’il s’en sort, il recommencera a cultiver son chanvre... et alors ! la belle affaire. si le chanvre peut etre un bon remplacant de l’amiante dont on connait les dangers, si le chanvre peut servir à faire un béton sain et de qualité si le chanvre peut soigner, nourrir, et même avoir un aspect récréatif sans provoquer d’accoutumance, pourquoi se priverait-il d’en produire ? je ne comprends pas votre logique ?

votez :
par Sansouci (IP:xxx.xx8.8.195) le 24 novembre 2010 à 16H57

Vous êtes tous très mal informés. Rappaz est un multirécidiviste qui, depuis son adolescence enfreint les lois. Il a subi plusieurs procès, il a chaque fois fait une grève de la faim, les autorités ont toujours eu pitié de son état. Cette fois il est condamné pour production de tonnes de cannabis à très haute teneur en THC, et pour plusieurs autres méfaits. Une première interruption de sa peine lui a été accordée au début de l’été, suite au début de sa grève de la faim, interruption pendant laquelle il a nargué les autorités. Sa ferme a été vendue parce que, malgré son commerce de chanvre, il est bourré de dettes, ne payant aucune des factures qui lui sont envoyées. Au printemps, lorsqu’il a commencé sa grève de la faim il a déclaré : "Je tiens à la vie, je ne veux pas mourir, je veux simplement qu’on diminue ma peine". Lui céder ne serait-ce pas ouvrir une brèche qui permettrait à tous les condamnpés de faire pareil ? Rappaz est un mec très spécial qui depuis son enfance refuse toute autorité et brave toutes les lois du pays, sans jamais reconnaître ses torts. Dans la région où il habite, les gens en ont ras-le-bol de ses fantaisies.

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx9.79.177) le 24 novembre 2010 à 17H51

sansouci bien peu d’humanité dans votre message, j’ai lu dans sa bio que cet homme n’a pas arreté de manifester, contre malville, au larzac, etc c’est un militant sincère, que ce que vous affirmiez soit vrai ou pas (il faudrait des liens pour le démontrer, ce serait plus sérieux) la condamnation qu’il subit a des raisons insuffisantes pour l’enfermer 5 ans et 8 mois c’est ce qu’on appelle une injustice. avez vous lu le réquisitoire ? il est donné dans les liens à la fin de l’article.

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 24 novembre 2010 à 18H19

"cet homme n’a pas arreté de manifester, contre malville, au larzac, etc c’est un militant sincère,"

Ah ! Alors !! Fallait le dire tout de suite !! Cà mérite bien une grosse indulgence, non ?

"la condamnation qu’il subit a des raisons insuffisantes pour l’enfermer 5 ans et 8 mois"

Je suppose qu’en Suisse il existe aussi un Code Pénal ( à moins que ? Dans certains pays retardés, c’est pas sûr) et que les juges sont chargés de l’appliquer et tenan,t compte des circonstances.

S’il n’avait pas été dans la production et le commerce du chanvre en gros, vous seriez - vous démené autant ? Soyez honnête.....

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx9.79.177) le 24 novembre 2010 à 18H29

l’honneteté consiste à punir les personnes à la hauteur de ce qu’ils ont fait. et si vous avez pris le soin d’ouvrir le lien donnant les détails des motifs de la condamnation, vous verrez clairement qu’il y a une injustice profonde. çà ne sert à rien que je mette des liens, si vous ne les ouvrez pas. quand aux insultes, elles sont généralement le fait de personnes à court d’arguments. vous pouvez donc les garder au fond de votre poche. elles n’ont rien a faire dans un dialogue ouvert et constructif.

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 25 novembre 2010 à 11H53

@ cabanel

"l’honneteté consiste à punir les personnes à la hauteur de ce qu’ils ont fait."

=== C’est précisément ce à quoi sert le Code pénal....

" et si vous avez pris le soin d’ouvrir le lien donnant les détails des motifs de la condamnation, vous verrez clairement qu’il y a une injustice profonde."

==== Je n’ai pas "ouvert" le Code pénal suisse et je suppose, à tort ou à raison, que les juges suisses, comme les autres, sont tenus à l’appliquer.... La Suisse n’est pour lemoment pas encore reconnue comme une dictature sanguinaire.

" quand aux insultes, elles sont généralement le fait de personnes à court d’arguments."

+++ je peux tout à fait vous retourner le compliment ! Premièrement, je n’ai pas eu recours à l’insulte parce que 1. Ce n’est pas le genre de la maison et 2. je n’ai pas utilisé l’insulte à votre encontre. Le recours à l’accusation de l’insulte, c’est à dire se sentir insulté là où il n’y a aucune insulte est caractéristique de ceux qui sentent que leurs arguments sont soit un peu courts ou sont battus en brèche par les contradicteurs. Le sentiment d’être insulté là où il n’y a pas insulte constitue le reguge de ceux qui sont acculés dans le coin....

votez :
par laconscience2010 (IP:xxx.xx0.21.5) le 24 novembre 2010 à 17H38

ils sont aussi con que nos dirigeants Français en Suisse !

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 24 novembre 2010 à 18H22

"Il rappelle que le chanvre est une plante écologique,"

Le pavot Papaver somniferum aussi.....

Alors vive la culture des plantes écologiques !!

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx9.79.177) le 24 novembre 2010 à 18H26

bien sur, le pavot. vous pensiez faire de l’humour ? vous semblez donc ignorer qu’il est utilisé médicalement pour atténuer la souffrance des gens. et d’ailleurs, ce n’est pas le produit qui est en cause, c’est seulement son excès. on peut mourir d’avoir absorbé une trop grande dose d’alcool...

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 25 novembre 2010 à 11H58

bien sur, le pavot. vous pensiez faire de l’humour ? vous semblez donc ignorer qu’il est utilisé médicalement pour atténuer la souffrance des gens.

==== On peut prendre les gens pour des cons, mais jusqu’à un certain point seulement....

et d’ailleurs, ce n’est pas le produit qui est en cause, c’est seulement son excès. on peut mourir d’avoir absorbé une trop grande dose d’alcool...

=== C’est vrai,pour des tas de produits... L’alcool comme vous dites, le tabac, le sucre, le gras, même l’oxygène pur, l’eau aussi, etc..., etc... C’est le genre d’argument qui ne tient pas bien longtemps.....

votez :
par VINVIN (IP:xxx.xx5.78.131) le 24 novembre 2010 à 19H27

Je ne connais pas ce Monsieur "cultivateur de chanvre", et je ne peut me fier a cet pour cent a l’ article de Monsieur Cabanel, pas plus qu’ aux intervenants qui tentent de détruire un peu plus se "noble cultivateur de chanvre".

De plus cela ce passe en Suisse, ( région Neuchâtel, où je ne me suis rendu qu’ une seule fois a l’ occasion d’ un concert de J.H,).

Par contre moi je vis en France, je ne travaille pas, je perçois uniquement l’ Allocation Adulte Handicapé. Et j’ ai eu des échos, ( vraies ou fausses,...) comme quoi les Allocations pourraient être revues a la baisse par notre Dictateur SARKO.

Je ne perçois que 600 euros et des brouettes, ( donc a peine de quoi "survivre". Donc il j’ ai du gazon dans mon jardin pour le moment, mais si Sarko venait a me "niqué" un pourcentage trop important de mon Allocation, je serais bien obligé de remplacer mon gazon par une autre culture susceptible de me rapporter quelques revenus non négligeable et net d’ impôts.

Le Capitalisme sauvage, ne sert qu’ a exploité les peuples de milieux rural, mais lorsque ceux-ci n’ arrivent plus du tout a s’ en sortir, il faut bien qu’ ils trouvent une solution, n’ est-ce pas ?

Et comme souvent ces gens de milieu rural n’ on plus rien a perdre, ils se permettent n’ importe quoi, car tous les coups sont permis pour s’ en sortir. ( culture de chanvre, proxénétisme, braquages a mains armés, etc....).

Il existe des voyous de naissance, mais il existe aussi des voyous qui sont crée par le système, le capitalisme et social démocrate, bref la société.

Bon, je m’ en vais signer la pétition en faveur de ce "noble cultivateur de chanvre" !

Bien cordialement.

VINVIN.

votez :
par Grav (IP:xxx.xx9.200.48) le 24 novembre 2010 à 19H43

Heu, attendez les gars....

Petites précisions sur le personnage que je connais puisque j’habite dans le valais, le même village de "Saxon" que ce "monsieur", il est loin d’être le saint apôtre du chanvre et un gentil agriculteur bio. Les valaisans ne le soutiennent pas car la plupart de ceux qui l’on côtoyé se sont fait rouler dans la farine par des promesses non tenues et des dettes non remboursées, il a trahi la quasi totalité de son entourage, fait mourir son père de chagrin, braqué une banque etc... Ce n’est vraiment pas le héros du chanvre, et dieu sait si j’aime cette substance, la grande cause du pourquoi la loi n’a pas été modifiée en suisse en 2001, c’est parce que ce "Grand défendeur" du chanvre a agi comme il l’a fait, il a planté à grande échelle du canna de bonne qualité sous couvert de fabriquer des coussins thérapeutiques pour contourner la loi, coussins qui ont d’ailleurs été fumés plutôt que de soulager les douleurs rhumatismales, ce qu’il voulait, c’était compter sur la dépénalisation de la culture et de la consommation du chanvre pour obtenir, grâce à sa production, le MONOPOLE au niveau de tout le territoire Suisse de ce nouveau marché... La loi n’a pas été modifiée en grande partie à cause de ce gars là.... Les autorités ne l’auraient pas laisser faire, par tous les moyens De plus, en grande partie à cause de BR, les autres entreprises axées sur la vente et la production de cannabis, échoppes qui fleurissaient dans les villes et particulièrement le site cannabioland.ch ont mis la clé sous le paillasson à cause de cet énergumène...

Il voulait aider la cause du chanvre, il l’a faite couler pour des décennies....

Ne croyez pas en faire un héros, tout le valais sait quel escroc il est, que la seule cause qu’il défend c’est la marque Bernard Rappaz et rien d’autre. Il n’a d’idéologue que lui même, ce n’est qu’un égoïste pourri. N’en faites pas une icône ridicule de plus....

Je vous invite à lire cet article : http://www.lematin.ch/actu/suisse/b...

Pour vous faire une meilleure idée du bonhomme qui se voudrait être le Farinet du cannabis.... Mais qui en a été son fossoyeur....

Désolé de briser vos rêves d’avoir trouvé un "martyr" de plus à défendre les gars....

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx9.79.177) le 25 novembre 2010 à 08H10

grav, même si j’apprécie le débat lancé qui tourne entre pour ou contre le cannabis, je vous rappelle que l’objet de l’article est de dénoncer un jugement excessif par rapport aux chefs d’accusations bien minces avez vous ouvert le lien qui les décrit à la fin de l’article ? croyez vous que cela justifie 5 ans et 8 mois de prison, croyez vous que cela justifie la mort d’un homme ? c’est à votre conscience que je parle, à vous de voir.

votez :
par Grav (IP:xxx.xx9.200.48) le 25 novembre 2010 à 09H15

Monsieur Cabanel, j’apprécie vos articles en général sur AgoraVox notamment, mais ici je ne peux pas prendre fait et cause pour celui que vous défendez et que je connais personnellement, je lui ai parlé une dizaine de fois, et son égo me dégoûtait à chaque fois, il est imbuvable en société, puisqu’il ne pense qu’à lui et c’est le seul à avoir raison, je vous assure qu’il n’y a pas lieu de s’offusquer pour sa peine car il la mérite largement, avez vous lu mon post ou j’en parle de cet individu et que chaque valaisan est au courant de la réelle personnalité de monsieur Rappaz ?

Sa peine, il la mérite, elle n’est pas excessive, car contrairement à ce que vous semblez croire, ce n’est pas pour avoir cultivé ou même fumé "un peu de chanvre" qu’il est condamné, cela a été dit et répété dans les coms.

Mes parents ont personnellement connu les parents de Rappaz, il avait tout pour bien faire, il a préféré jouer les révolutionnaires d’opérette, il a détruit la vie de ses parents et leur entreprise florissante qui ne demandai que la relève d’un fils qui ne méritait pas leur confiance qui les a perdu tous les deux.

Ma conscience est tranquille, puisque c’est Rappaz lui même qui refuse de s’alimenter, et encore, connaissant le bonhomme rusé, il a du planquer quelques vivres pour que son bulletin de santé ne soit pas rendu public. Je respecte un homme qui se suicide, c’est son droit le plus absolu, je ne vois pas en quoi ma conscience à quelque chose à faire là dedans. Rappaz s’est détruit de lui même, ainsi que son entourage. saviez vous que son fils en bas âge à été tué par une moissonneuse batteuse en tombant du tracteur conduit par Rappaz ? Drame horrible oui en effet, mais mettriez vous un gosse de 3 ans sur un tracteur vous ?

Ne vous trompez pas de victime, Rappaz n’en est pas une... Aussi dur que mon jugement puisse vous paraître il est partagé par la plupart de ses anciens amis qu’il n’a pas hésité à trahir... Pour la cause... Bernard Rappaz

Bien à vous monsieur Cabanel

grav, même si j’apprécie le débat lancé qui tourne entre pour ou contre le cannabis, je vous rappelle que l’objet de l’article est de dénoncer un jugement excessif par rapport aux chefs d’accusations bien minces avez vous ouvert le lien qui les décrit à la fin de l’article ? croyez vous que cela justifie 5 ans et 8 mois de prison, croyez vous que cela justifie la mort d’un homme ? c’est à votre conscience que je parle, à vous de voir.

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx9.79.177) le 25 novembre 2010 à 09H48

grav,

merci de votre intéret pour mes articles, c’est sympa. ceci dit, l’histoire de l’enfant tué par une moissonneuse batteuse m’était inconnu. j’habite à la campagne, et c’est très courant de voir les papas mettre leur progéniture sur un tracteur, parfois même ils leur laissent le volant ! bon, ceci n’a rien a voir avec le sujet, vous n’aimez pas Bernard Rappaz, et c’est votre choix. moi j’en reste à un seul point : les motifs de condamnations que vous avez lu sont sans rapport avec la peine appliquée. ce qui s’est passé par le passé n’a rien a voir, et sachez bien qu’au bout de 60 jours de grève de la faim, il y a déjà des dégats irréversibles. comment vouloir la mort d’un homme trop lourdement condamné, et déjà si fragilisé ? je m’interroge. pas vous ?

votez :
par Grav (IP:xxx.xx9.200.48) le 25 novembre 2010 à 13H04

Mr. Cabanel, une question : Connaissez vous Bernard Rappaz personnellement ?

Pour ma part, je le connais et je peux vous dire qu’il ne m’a pas laissé un souvenir impérissable.

J’habite la campagne, le valais est campagnard, je suis vigneron, je fais du vin issu de mes vignes, et je plante un peu de chanvre dans mon jardin pour ma consommation personnelle. Je vis donc dans un monde paysan, hors, pour des raisons évidentes de sécurité, il est peu fréquent que les agriculteurs de la région fassent conduire leur tracteur par leur progéniture en bas âge, le valais étant une vallée encaissée, le tracteur il faut savoir le manier sur de petites surfaces, pas toujours planes et droites.. Bref ce n’est pas le sujet...

Vous soutenez cet homme, libre à vous de le faire, mais je me demande pourquoi, à moins que vous ayez des affinités avec lui je l’ignore....

Maintenant, c’est lui et lui seul qui est responsable de sa situation critique, il est actuellement, au demeurant, théoriquement, à plus de 90 jours de grève, donc vous êtes mal renseigné sur les chiffres de la souffrance que Bernard s’inflige volontairement. Il a décidé de son propre chef, je cite : "Ce sera la liberté ou la mort" ne tenant, comme à son habitude, pas compte de ses proches et je pense à sa fille de 12 ans qui vit avec sa mère en suisse allemande.

Sa fierté passe avant la vie des autres, donc ne voyez pas en lui un révolutionnaire modèle.

Encore une fois je respecte le choix de tout un chacun de s’ôter la vie si il le souhaite, ce que je méprise chez Rappaz, c’est sa manipulation systématique de l’opinion publique par le biais des médias, malheureusement pour lui, il semblerait que la plaisanterie aie assez duré. Même ses partisans de la première heure se rétractent, alors, Mr Cabanel, je ne sais pas si vous le faites exprès ou quoi, mais de ne pas prendre en compte les arguments de ceux qui le connaissent est un peu partial de votre part et limite malhonnête.

J’aimerai juste comprendre votre intérêt pour Bernard Rappaz, si ce n’est pas sur des suppositions fausses, quels sont vos arguments qui plaident en sa faveur ?

Après que j’aime ou je n’aime pas Bernard, peu importe, je ne suis pas en guerre contre lui, loin s’en faut, j’ai juste été étonné par la fausseté de votre article dont le titre : "Mourir pour un peu de chanvre" m’a intrigué et quand j’ai vu que l’article parlait de Bernard Rappaz, ça m’a donné une drôle d’impression venant de votre part. 52 tonnes de chanvre, n’est pas "un peu" dans mes degrés de mesure, et quand j’ai vu qu’en fait vous traitez un sujet dont manifestement vous accusez quelques graves lacunes, je me suis permis de réagir, ne le faisant que très rarement sur internet. Mais ici c’est différent, c’est un sujet que je connais de par sa proximité de mon lieu de vie.

J’entends parler de Bernard Rappaz depuis les années 1970 donc je connais un peu le problème que pose ce monsieur aux autorités, au début il me faisait sourire et j’avais même de l’admiration pour le "rebelle aux cheveux longs", c’était avant de connaître les tenants et les aboutissants du personnage, le José Bové valaisan... Quand on gratte un peu l’emballage, le personnage est beaucoup moins reluisant qu’il n’y paraît.

C’est un imposteur, égocentrique limite mythomane, bourré de qualités qu’il n’est même pas capable d’exploiter jusqu’au bout, c’est dommage, il avait tout pour bien faire ce garçon, une exploitation sur un plateau d’argent, des terres, des idées, de l’avenir... Quand on naît avec une cuillère d’argent dans la bouche, les idées révolutionnaires viennent comme le ketchup sur les frites, pour pimenter une existence terne, pas pour un combat social, dans le cas de Bernard. Il se fout de la gueule du monde depuis trop longtemps, il est temps que le boomerang lui revienne dans la poire. On récolte ce que l’on sème il paraît.... sans mauvais jeu de mot...

Il s’est inventé une cause, il a détruit cette cause, pour lui et ses partisans, dans une région qui allait légualiser le cannabis... Il détruit tout ce qu’il touche....

Voilà, ne m’en veuillez pas d’être long, je tenais à éclaircir un sujet dont apparemment nos points de vue divergent, mais qui touche ma région et ce depuis trop longtemps. L’imposture Rappaz doit être évoquée au même titre que l’imposture BHL ou sans aller jusque là, celle du 11 septembre.

Je suis un partisan de la vérité dans tous les domaines. Et les impostures m’horripilent.

Cordiales Saluations

votez :
par Scipion 2009 (IP:xxx.xx7.139.185) le 25 novembre 2010 à 15H38

"les motifs de condamnations que vous avez lu sont sans rapport avec la peine appliquée..."

Quatre instances judiciaires successives, dont le Tribunal fédéral, ont estimé le contraire, alors il faut arrêter de délirer. Ce type a été puni à hauteur de ses actes, de sa personnalité et de ses actes.

Et puisque vous reconnaissez son droit à recommencer son numéro, vous devriez avoir l’honnêteté de reconnaître que les tribunaux auraient été fondés à lui infliger n’importe quelle peine du moment qu’elle s’inscrit dans le cadre délimité par le Code pénal.

Et n’oublions pas que la peine effectivement exécutée est comprise entre la moitié et les trois quarts de celle qui a été prononcée par le tribunal.

P.S. - Je note que vous n’avez rien eu à dire sur le traitement que ce père dénaturé inflige à sa fille de douze ans. Et rien que cela fait mieux que confirmer ce que Grav écrit de lui : "son égo me dégoûtait à chaque fois, il est imbuvable en société, puisqu’il ne pense qu’à lui et c’est le seul à avoir raison..."

votez :
par NightFlight (IP:xxx.xx2.40.87) le 24 novembre 2010 à 20H52

En préambule, je dirais que j’apprécie beaucoup l’auteur et que ses articles me plaisent en général énormément.

Je cite :

"... et sa condamnation à 5 ans et 8 mois de prison pour utilisation de chanvre l’ont poussé ..."

Comme souvent lorsque l’on aborde le sujet, on joue sur l’ambigüité, donc si j’ai bien lu entre les lignes, et l’on parle bien de cette plante dont les efflorescences ont un effet psychotrope certain.

Je n’ai pas honte de dire que lorsque j’étais jeune, j’ai effectivement consommé de cette substance.

Seulement, aujourd’hui je suis moins jeune et j’ai des enfants, et par ailleurs, m’ont été rapportées des histoires où des ados en quantité non négligeable dans la petite ville qui est la mienne, commençaient dès tôt le matin à fumer leur premier joint de cette substance apparemment inoffensive, ceci ayant pour effet certain d’influer de manière non négligeable sur leur développement et sur leurs capacités d’apprentissage.

Donc il me semblait important de signaler ici que j’étais pour les utilisations thérapeutiques ou autres de telle ou telle substance végétale, pourvu que la disponibilité liée à son emploi courant ne provoque pas de ravages parmi notre jeunesse, et je parle en connaissance de cause pour m’être également entretenu avec un psychiatre sur le sujet d’un ado bien difficile à « Rattraper » du point de vue psychiatrique, bien sûr.

Donc j’ai ici clairement indiqué mon avis sur la question, et il n’est pas neutre.

votez :
par joupakalbas (IP:xxx.xx1.202.44) le 24 novembre 2010 à 20H55

je suis d’accord avec tout sauf l’essentiel du message partagé : FUMER de la cannabis sous quelque forme que ce soit, provoque une accoutumance et détruit la santé des consommateurs multi-quotidiens. entre autres destructions sociales familiales et environnementales. rappelons aux usagers d’exception, ceux qui ont fumé une seule fois dans leur vie.. vous seriez-vous SEULEMENT occupés un après-midi entier de votre enfant de 6 mois en ayant fumé un joint ?

je suis terriblement choquée par les propos de cet article.

le pétrole est une matière extraordinaire grâce à laquelle existent aujourd’hui entre autre, les matériaux de pointe de nos hôpitaux, les fauteuils roulants, mais aussi, les antibiotiques et tout ce qui a fait progressé les droits humains sur la planète entière bien que tant n’en profitent pas encore.. et que nous le sur-consommons en roulant, faute d’autres transports plus écologiques et accessibles à tous. quand j’apprends que certains jeunes préparent des coktails à base de pétrole (gasoil plus exactement, même si c’est en petite proportion) pardon. je ne ris plus.

un enfant qui avant quinze ans est déjà consommateur de cannabis, pourrit ses poumons gravement. l’inhalation d’un joint est entre dix et vingt fois plus puissante que celle d’une cigarette. bousillant la trachée et accentuant les effets sur les poumons en ce qui concerne la petite partie de nicotine (tabac mélangé traditionnellement pour la consommation)

après, que le chanvre ait été la première des matières premières en europe au moyen âge, oui, il est intéressant d’explorer cette piste qui apparemment n’intéresse pas nos dirigeants (cordes, vêtements, thés, etc).

nos courageux fonctionnaires qui s’occupent des stupéfiants et nos médecins généralistes, ont une autre idée que cet article sur les dégâts physiologiques, psychiques et sociaux que génèrent la consommation multi quotidienne DEPENDANTE du cannabis. et je parle même pas du shit et de ses cousins.

le reste.. prions pour ce monsieur, que ses proches réussissent à le faire changer d’avis. la question n’est pas le cannabis, mais l’injustice du jugement.

j’espère lire une suite plausible, même si tous les avis sont sur la planète, et que je n’y changerai rien du tout. très bonne journée à tous. pour ceux qui peuvent, sans droguer, sans auto destruction ici ni là. et courage aux familles touchées par l’injustice, et celles qui sont touchées.. par la régression de leurs fils, leurs filles usagers.. à 40 ans.. 50.. courage.

votez :
par Grav (IP:xxx.xx9.200.48) le 24 novembre 2010 à 21H42

@joupakalbas

Le THC est une drogue effectivement, lui imputer tous les maux de la jeunesse est une erreur, l’alcool fait bien plus de ravages que le cannabis, j’étais un gros consommateur autrefois de cannabis, j’ai arrêté du jour au lendemain sans problème et sans rechute, il m’arrive aujourd’hui, d’en consommer occasionnellement à hauteur d’un ou deux joints par tranches de 3 mois, ce qui n’est pas excessif. Si un jeune se met à fumer du cannabis dès le matin, il faut aussi se demander pourquoi il le fait, il a l’illusion que la drogue le soulage de problèmes sociaux, familiaux, moraux, psychologiques etc....

Il est bien sûr dans l’erreur, une des propriétés du THC est qu’il amplifie les émotions, donc vous êtes mal, vous fumez, vous serez encore plus mal etc... De plus il y a le danger des bad trips, parano angoisses etc...

L’alcool se consomme avec modération, le cannabis aussi, le chocolat aussi d’ailleurs...

Rejeter la faute absolue sur une substance, c’est se voiler la face du problème des vrais drogués et ne pas vouloir comprendre ceux qui comme vous dites, s’auto détruisent. Pourquoi le font-ils ? Chacun a ses raisons... Si vous ne les comprenez pas, respectez les au moins, c’est de la souffrance, et pas du plaisir de s’auto détruire. C’est pas festif de se bourrer la gueule, c’est pas cool de fumer à outrance, ce sont des moyens illusoires d’essayer de fuir des tourments personnels, il y en a qui se passent de drogues pour le faire, d’autres plongent, méritent-ils d’être condamnés pour cela ou méritent ils d’être aidés et mieux compris ? Ils méritent tout du moins d’espérer être entendus.... Car on ne peut pas dire que leur voix soit souvent entendues....

Mais qui veut prêter l’oreille ?

Peace sells but who’s buying ? (Megadeth)

votez :
par L.S. (IP:xxx.xx4.21.115) le 25 novembre 2010 à 04H24

Slu Olivier,

Le problème c’est qu’en redonnant la place que le cannabis avait dans la société humaine, et en lui ouvrant les portes vers les milliers d’applications y compris industrielles, c’est la ruine des multinationales tentaculaires qui n’ont pu prospérer qu’avec l’aval du législateur commun.

Le cannabis pourrait donc être un palliatif local au béton, au métal et pétrole, au tabac et à l’alcool. Mais pour cela, il faut d’abord trouver un solide palliatif au législateur...mais bien sûr que je suis bête...INTERNET !

Lors de mes dernières vendanges dans les Pyrénées orientales, j’ai ensuite fait un séjour vacances en Catalogne, et ai ramené un panier de bières avec une belle feuille de cana sur la capsule. Je n’ai jamais autant rigolé de ma vie dans la même soirée, avec une seule canette...Le cana, c’est terrible ! Quand plus rien ne va, ce qui peut arriver régulièrement, et si c’est l’heure de la récréation, tu veux tout oublier, mets en toi une jetée.

Soutien à Bernard Rappaz après plus de 83 jours de grève de la faim...comment est ce possible ?

j’aime beaucoup cette phrase de Dominique Guillet, président fondateur de Kokopelli france. " la meilleure façon de lutter contre les multinationales quelles qu’elles soient... c’est de s’en passer ! "

Tu gagnerais à aller passer tes prochaines vacances en Suisse...a+

votez :
par VINVIN (IP:xxx.xx5.78.131) le 25 novembre 2010 à 06H22

Avant que le "blancs" ANNEXENT le continent Américain, qu’ ils construisent leur sacro-sainte civilisation", ( qui on se demande si c’ en est une,...) les vrais américains étaient les indiens d’ Amérique. Il vivaient sous des "tipis". Le jour les hommes partaient chasser pour apporter la nouriture a la famille, et éventuellement partagé avec les membres de leur tribu qui n’ avait pas eu de chance a la chasse. Après le repas du soir soit ils dansait et chantaient dehors quand la saison le permétait, mais en hivers, ils restaient a l’ intérieur de leurs "tipis", a parler et a fumer une longue "pipe".

A votre avis que fumaient ils, ces gens ? DU CHANVRE !

Et avant l’ arrivé des "blancs a cette époque il n’ y avait pas de grands hôpitaux, donc le chanvre était le seul médicaments contre le mal a la "tronche" et les rhumatismes !

Je ne remet pas en question les progrès actuel de la médecine, car on fait actuellement des chose formidables, comme de greffes du coeur, du rein, on arrive a guerrir certains cancers, prothèses de bras ou de hanches, et autres saloperies de maladies qui n’ étaient pas soignable a l’ époque de Cochise, et de Géronimo, mais on ne peut pas renier que le chanvre les a bien aidés en attendant !

(Cela étaient pareil dans certains pays de l’ Afrique subsaharienne, ainsi que bien d’ autres pays...).

Don les jeunes qui fument un peu le week-end ne les feras pas mourir, par contre s’ ils fument tous les jours ( ou - "pétards" alors là effectivement sa devient inquiétant, car ce qui est dangereux ce sont les excès.

Et puis ce que je condamne ce sont les jeunes qui se défonces, et qui après font n’ importe quoi, ( par exemple brûler des voitures, les containers a poubelles, qui colorient les murs, voir nos portails, etc, etc...).

Alors j’ ai souvent entendu dire concernant l’ alcool la phrase suivante : ( LORSQU’ON NE SAIT PAS BOIRE ON NE BOIS PAS !). Donc je pense qu’ on devrait également appliquer ce "dicton" aux fumeurs de chanvre qui font n’ importe quoi !

A méditer !....

VINVIN.

votez :
par topten (IP:xxx.xx2.1.200) le 25 novembre 2010 à 07H14

Ceux qui en Suisse font jurer de ne dire que la vérité en levant la main droite, et font poser la main gauche sur la bible, devait l’ouvrir à la première page : voici ce que l’on peut y lire :

Genèse 1:29 ; ?Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture.

Et Dieu, au sixième jour de la création, s’adresse aux humains.

Donc nos autorités interdisent une plante qui est permise depuis 4’000 ans dans les écritures. Au lieu d’en réglementer la production et la vente en vue de protéger la jeunesse, elles ont choisi de favoriser le marché noir. Elles agissent comme si ce dernier n’existait pas, alors que l’ONU a déclaré qu’il avait (toutes drogues illicite confondue) sauvé les banques en 2008 . Donc on retrouve face à face, une intelligentsia à peine sortie de la féodalité, qui s’acharne sur un paysan, qui n’a pas créé un nouveau marché, mais qui propose de remplacer le trafic illicite existant.

Alors que 60 ans de luttes policières ont vu :
- une augmentation du nombre des consommateurs
- aucune protection de la jeunesse
- la couverture du trafic de nouvelles drogues plus dangereuses
- des profits bien plus pharamineux que ceux pour lesquels Mr. Rappaz est jugé
- la mise hors la loi plus de 10% de la population, dans la plupart des pays industrialisés.

C’est cette différence que Mr. Rappaz voit entre "sa" plante et les autres drogues. Ses nombreuses vertus et applications méritent mieux que d’en faire une monnaie d’échange pour l’achat d’armes. Il clame que l’escalade des drogues commence avec le tabac et l’alcool. Il nous pousse à regarder une réalité qui n’est pas énoncée dans le Matin ou dans le 20 minute. Cette vérité n’a pas plu car il n’y a pas assez de philosophes en politique, et ça lui a rendu râpeuse, la nourriture des prisons.

votez :
par topten (IP:xxx.xx2.1.200) le 25 novembre 2010 à 08H31

Voici ce que pense Mr. Rappaz de sa condamnation :

http://rappazbernard.romandie.com/b...

votez :
(IP:xxx.xx5.143.66) le 25 novembre 2010 à 11H19

Il est bien difficile de se faire un semblant d’opinion après lecture de tous ces avis opposés parfois.

Il y a certainement un point commun mais pas facile à percevoir. Bien sûr, les nombreux exemples décris doivent me faire comme un ’rideau’ surtout que l’on ressens de l’émotion dans certains messages. Cependant, je me trouve obligé d’écrire que je sais que la vie de chaque Homme est précieuse pour la société entière. Cela me parait même être primordial puisque c’est la définition d’une société : "on est tous dans le même bocal".

y aurait-il une raison ’supérieure’ qui permettrait l’explication de l’utilisation de cette drogue et de "tout" ce qui l’accompagne ? Si quelqu’un peut expliquer, si possible, sans attaque, afin que la compréhension soit facilitée pour ce sujet qui semble très important, je l’en remercie.

Que peut justifier cette utilisation de drogue ? : Le désir d’émotions ? le désir de ne plus penser qu’à son propre bien être, sans plus aucune pensée envers les autres et le Bien être des autres ? A ce propos, un avis du monde du fric d’un spécialiste de tableaux expliquait sur yahoo que les prix de certains tableaux sans valeur supérieure allaient s’effondrer...j’ai compris, ceux réalisés sous la drogue, dans un état de Conscience du bas-mental qui devaient se relier aux bas-mental des acheteurs et qui n’ont aucune valeur artistique en eux mêmes.

Mes petites connaissances me permettent d’affirmer que la culture du chanvre avec drogue demande des conditions particulières que la culture classique ne donne pas sous nos climats...sauf, peut être si une variété est fournie par la recherche et ses folies. MAIS, encore une fois, il faut le faire VOLONTAIREMENT pour avoir de la drogue. Il faut donc vouloir nuire et détruire donc les êtres humains qui constituent notre société.

votez :
(IP:xxx.xx3.88.140) le 26 novembre 2010 à 15H06

On considère comme "grève de la faim" le refus délibéré d’un individu sain de corps et d’esprit de s’alimenter pour une durée indéterminée, afin d’obtenir satisfaction sur une question pour lui fondamentale, au point de mettre sa vie en danger. Cette grève de la faim entraîne une dégradation biologique lente qui peut être accélérée par une grève de la soif associée.

Elle évolue en 3 phases.

La première dure une dizaine de jours au cours desquels l’organisme vit sur ses réserves puis après une période d’adaptatrion pénible faite decrampes et de coliques, le gréviste rentre dans une sorte de torpeur avec hypotension.

Durant la deuxième phase, avec les douleurs musculaires et l’euphorie on voit s’installer des complications qui, bien qu’encore curables peuvent laisser des séquelles.

La troisième phase débute vers le20e jour avec destruction des tissus musculaires, déshydratation, troubles urinaires, oedèmes,cachexie et troubles neurologiques pouvant aller jusqu’à la mort.

Quoiqu’il en soit, le praticien peut toujours se référer à la déclaration de Tokyo qui, en 1975, a précisé au cours de la 2e Assemblée Mondiale de Médecine Pénitentiaire :

"Lorsqu’un prisonnier refuse toute nourriture et que le médecin estime que celui-ci est en état de formuler un jugement conscient et rationnel quant aux conséquences qu’entraînerait son refus de se nourrir, il ne devra pas être alimenté artificiellement. La décision en ce qui concerne la capacité du prisonnier à exprimer Le médecin devant une grève de la faim http://www.fm.usj.edu.lb/anciens/gr... 2 sur 3 31/01/2005 11:17 un tel jugement, devra être confirmée par au moins un deuxième médecin indépendant. Le médecin devra expliquer au prisonnier les conséquences de sa décision de ne pas se nourrir pourrait avoir sur sa s

votez :
(IP:xxx.xx5.191.6) le 27 novembre 2010 à 10H22

sur sa s...anté.

votez :
(IP:xxx.xx5.65.201) le 27 novembre 2010 à 12H44

Je suis Genevoise et je fais partie du petit tiers de la population romande qui soutient Bernard Rappaz. La première raison est d’ordre éthique et humanitaire : une démocratie ne peut se permettre de laisser mourir quelqu’un d’une grève de la faim, car cela n’a rien à voir avec une forme de suicide. En effet, un gréviste de la faim ne souhaite jamais réellement mourir, il est seulement prêt à aller jusqu’à la mort pour défendre une opinion. La deuxième raison est que la lourdeur de sa peine m’est immédiatement apparue comme suspecte, ressemblant à un règlement de compte nourri de rancoeurs personnelles, ce qui est d’ailleurs attesté par les quelques commentaires de Valaisans qui haïssent le personnage pour des raisons peut-être légitimes, mais avant tout personnelles. Dans les années 80 à 2000, la Suisse était un des pays les plus favorable à la dépénalisation du cannabis. Bernard Rappaz a fait l’objet de nombreux articles et reportages télévisés qui montraient ouvertement son activité pour laquelle il payait des impôts et obtenait même des subventions. Tout laissait croire à ce moment qu’un changement de politique vis-à-vis du chanvre aurait lieu. Cet aspect est aujourd’hui totalement et hypocritement ignoré. La troisième raison s’inscrit dans un cadre plus large, d’ordre idéologique : notre époque se caractérise par une montée d’intolérance inquiétante qui laisse de moins en moins de place à l’individu, à sa liberté et à sa responsabilité personnelle. Le passé fourmille d’exemples qui montrent qu’un climat trop rigoriste est non seulement pénible à vivre, mais bien souvent contreproductif, aboutissant à des situations encore pires que celles qu’il veut combattre, le plus fameux (et déjà ancien) étant celui de la prohibition. Je pense que c’est particulièrement le cas du cannabis dont la dépénalisation, sans résoudre miraculeusement le problème, profiterait à terme à notre société plutôt que de lui nuire.

votez :
(IP:xxx.xx5.148.241) le 27 novembre 2010 à 21H58

@(IP:xxx.xx5.65.201) le 27 novembre 2010 : Bonsoir Madame, Vous évoquez : "’"une démocratie ne peut se permettre de laisser mourir quelqu’un d’une grève de la faim, car cela n’a rien à voir avec une forme de suicide"’" et bien, je ne comprends pas ce point de vue de la démocratie.

J’ai trouvé dans internet : La démocratie repose sur les 3 principes suivants :

* Débat : échange libre entre personnes afin de prendre des décisions, * Institution : pour permettre le débat et mettre en œuvre les décisions, * Justice : afin que l’application des décisions se fasse avec le plus de justice possible.

"La démocratie est le régime politique ou, plus largement, un corpus de principes philosophiques et politiques dans lequel le peuple est souverain et détient le pouvoir collectivement." et wikipedia continue :"« le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple »" Je comprends très bien vos sentiments envers quelqu’un que vous connaissez mais ne peux admettre ce justificatif car je ne le comprends pas. La démocratie est ’La démocratie’ et c’est un régime que nous avons perdu en France depuis les années 1980 avec les scandales de la santé dont celui du sang, des usines de traitement des déchets,...etc...et du traité sur l’Europe refusé par le Peuple par un référendum et signé et appliqué contre cette exigence de façon très peu réfléchi pour le long terme semble-t-il selon l’avis du Peuple.

Peut être pourriez vous me recadrer ce mot ’ démocratie’ par rapport à votre exemple et plus si possible ?

votez :
(IP:xxx.xx5.65.201) le 28 novembre 2010 à 09H01

@IP:xxx.xx5.148.241. Je ne vois pas bien ce qui vous pose problème, mais je vais essayer de clarifier : "un gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple", cela sonne comme un gouvernement humaniste, à l’écoute du peuple, autrement dit altruiste. Lorsque l’un de ses ressortissants entame une grève de la faim, c’est qu’il considère qu’il n’a pas d’autres recours pour faire entendre ses revendications, mais cela ne traduit en aucun cas un désir de mourir, bien au contraire. C’est donc particulièrement hypocrite de se réfugier derrière l’argument fallacieux de "il a choisi de mourir, laissons-le mourir" qui confond grève de la faim et suicide. Que les autorités tiennent tête un moment est tout à fait sain et normal, mais quand le bras de fer va aussi loin, c’est à elles qu’il appartient d’y mettre un terme avant qu’il n’y ait mort d’homme. Qui plus est, elle doit le faire de manière humaine, en évitant de recourir à des moyens comme l’alimentation forcée, qui est discutable du point de vue éthique et dangereuse (60% de risque de décès). Elle doit donc accepter d’entrer en négociation. C’est d’ailleurs ce que vient de faire le canton de Vaud pour un cas similaire. Cela me paraît à la base des valeurs qu’une démocratie doit défendre. Et qu’on ne vienne pas brandir l’argument du précédent, car choisir cette voie en allant jusque-là n’est de loin pas donné à tout le monde. Avec les séquelles que Monsieur Rappaz va garder s’il survit (il est presque aveugle aujourd’hui) la peine infligée devient supérieure à celle de base. Il faut donc une motivation et une détermination hors du commun. Maintenant, je tiens également à préciser que je ne connais pas Monsieur Rappaz beaucoup mieux que vous. Ce que je sais de lui, je l’ai appris à travers les médias. Je ne l’ai jamais rencontré personnellement.

votez :
(IP:xxx.xx5.148.241) le 28 novembre 2010 à 09H57

@(IP:xxx.xx5.65.201) le 28 novembre 2010 à 09H01 : Merci beaucoup Madame de vous être donné tout ce mal. Je me rends compte que je ne connais peut être plus du tout le mot ’démocratie’ . Je vais certainement profiter de ce temps neigeux pour me remettre avec ce ’mot’ et ce qu’il désigne.

Par contre, j’ai approché des problèmes causés par la drogue sur les individus ou plutôt ce qu’il reste des individus et leur environnement, et donc les dégâts de tous ordres causés par cette saloperie de drogue sur les environnements familiaux, amicaux, ’de voisinage ’, sur le cout administratif humain surtout avec l’implication admirable mais très risquée de certains individus et je puis vous affirmer qu’après la souffrance et la déchéance, la mort vient roder et très souvent, elle gagne et dans quelle condition.... Je me permets d’insister sur les dommages des collatéraux avec les comportements à déviances multiples, mais très durement ressentis par les proches puisque physiquement et moralement (j’ai évité le mot "Hospitalièrement" plus parlant et plus vrai mais qui pouvait prêter à confusion)dont sont victimes toutes les personnes qui se retrouvent dans l’environnement d’un drogué et de ses ’relations’. La notion d’esclave humain rode et s’impose à n’en point douter autour de certaines personnes qui se droguent avec un manque de moyen financier et même les autres si l’on en croit les journaux et la justice qui s’approche de certaines vedettes ’médiatisées’.

Je suis certain qu’une démocratie ne peut supporter le rétablissement officiel de l’esclavage.

votez :
(IP:xxx.xx3.88.140) le 28 novembre 2010 à 11H08

Mourir pour un peu (52 tonnes) de chanvre......

votez :
(IP:xxx.xx5.65.201) le 28 novembre 2010 à 11H09

Je comprends votre malaise face à la drogue dans notre société, mais ceci est un autre débat. Comme vous, j’aimerais que l’on trouve le moyen d’en tenir le plus de gens possible à l’écart, du moins d’une consommation excessive et dangereuse. Force est de constater que l’interdiction et la répression en matière de consommation n’empêchent pas le mal. Peut-être même l’amplifient-elles en favorisant le commerce illégal et tout ce qui peut en suivre. Pour vous donner une vague idée de ce que j’entends par là, vous pouvez aller lire l’article http://www.marianne2.fr/Et-si-le-ca...

votez :
(IP:xxx.xx3.88.140) le 30 novembre 2010 à 16H02

Cabanel, pourquoi ne faites - vous pas une chanson de cette histoire exemplaire ? Quelque chose comme "La triste complainte du pauvre cultivateur de chanvre incompris" ?

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx7.0.247) le 30 novembre 2010 à 16H07

une chanson, çà ne se fait pas comme çà, dans mon cas, c’est du domaine de l’inspiration, et rarement dans celui de l’explication... mais comme je sens pointer un humour (discutable) dans votre commentaire, je me demande où sera votre conscience si par malheur, Bernard Rappaz vient à décéder ?

votez :
(IP:xxx.xx3.88.140) le 30 novembre 2010 à 17H22

je me demande où sera votre conscience si par malheur, Bernard Rappaz vient à décéder ?

Ma conscience ? mais elle sera avec moi, tranquillement au coin du feu.

votez :
(IP:xxx.xx3.88.140) le 30 novembre 2010 à 17H26

il y a 90 jours, à se lancer dans une grève de la faim.

Au fait, simple curiosité de ma part, où en est-il après plus de 90 jours de grève de la faim ? Parce que, quand même + de 90 jours, c’est quand même pas banal.

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 20 décembre 2010 à 18H03

il y a 90 jours, à se lancer dans une grève de la faim.

- Cabanel, avez-vous des nouvelles de Rappaz ? Parce que s’il en était à nonante jours de grève de la faim le 24 novembre dernier, aujourd’hui 20 décembre, il devrait en être à 116 jours, non ? De deux choses l’une ou bien il a arrêté et on aimerait le savoir ou bien il est mort et on aimerait le savoir aussi ! Après tout le tintouin que vous avez déclenché autour de son cas, c’est bien la moindre des choses.

votez :
par olivier cabanel (IP:xxx.xx5.105.249) le 20 décembre 2010 à 18H34

j’ai eu des nouvelles de Rappaz il y a 5 jours, et il continuait la grève, mais je dois avouer que je n’en ai pas eu récemment, sinon des remerciements de ceux qui le soutiennent sur place, dans l’article il y avait un lien pour lui écrire, ou le contacter, n’hésitez pas à le faire. merci de votre commentaire.

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 21 décembre 2010 à 10H23

"j’ai eu des nouvelles de Rappaz il y a 5 jours, et il continuait la grève"

- Donc si je compte bien il en était à 110 jours de grève. A qui voulez-vous faire croire que l’on peut faire une véritable grève de la faim pendant plus de 3 mois ?

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles