NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Montrez-moi ce sein que je vous le répare

Article publié le 17 décembre 2010

Montrez-moi ce sein que je vous le répare

Vous saviez déjà que je vis au pays des seins siliconés. Le silicone, c’est une vraie obsession nationale au Venezuela. Même les filles qui ont, ma foi, une bien jolie poitrine, en veulent une plus grosse, au risque de les défigurer à jamais. Allez comprendre…

L’industrie -car c’en est une- de la chirurgie esthétique est en plein essor, et ce n’est pas le chavisme qui va l’arrêter. Le président peut nationaliser les mines d’or, les cimenteries, l’industrie métallurgique, les supermarchés, les compagnies immobilières, que sais-je encore… , il ne nationalisera pas mon corps, ma beauté, mes seins.

La médecine esthétique fait donc feu de tout bois : publicités pleine page dans les journaux, panneaux publicitaires géants dans les villes, cliniques hyper-modernes. Laissons les médecins cubains faire le sale boulot, concentrons-nous sur le rentable, voilà ce que se disent les médecins du cru.

Consultation virtuelle

Dernier avatar : la consultation de chirurgie esthétique sur Internet. C’est ce que propose notamment la Clinica Dempere :

La consultation virtuelle est la forme la plus rapide, la plus complète et la plus sûre d’avoir une consultation en chirurgie plastique et médecine esthétique.

Ne perdez pas votre temps à vous déplacer et à attendre dans le cabinet. Posez vos questions par Internet et envoyez-nous votre photographie.

Suivent les instructions : en premier lieu (bien évidemment), il faut verser le coût de la consultation (200 Bs., soit 45 US$ au taux officiel) à l’un des comptes bancaires indiqués. Ensuite, il faut prendre des photos de son corps et les envoyer à l’adresse de courriel mentionnée. Des instructions précises sont données selon qu’il s’agisse de photos du visage, des seins, du corps ou des cuisses. Enfin, on posera ses questions personnelles sur un formulaire ad hoc.

En prime, la clinique offre une consultation en esthétique dentaire totalement gratuite ! Quant à la facture, elle vous sera envoyée par courrier électronique.

Potiches ambulantes

sein, beauté, corpsCette petite anecdote vous illustrera le stade où nous en sommes ici au Venezuela en matière de beauté féminine : un stade plutôt désolant où des filles naturellement jolies veulent se faire faussement jolies. Le tout poussé par une industrie médiatique qui impose ses diktat en matière de beauté : la moindre présentatrice de nouvelles doit correspondre aux canons de la beauté factice, sans parler des vedettes de telenovelas, véritables potiches ambulantes.

L’industrie médicale n’est pas en reste. Elle s’engouffre à fond dans le créneau, promettant de réparer les soi-disant imperfections de la nature. Elle multiplie publicité et offres sur tous les canaux possibles. Le bouche à oreille entre amies bien informées fait le reste.

Face à cette pression à la fois médiatique, médicale et sociale, il est difficile pour une jeune fille de résister bien longtemps. Elle a toutes les chances d’entrer tôt ou tard dans le circuit bien balisé de la beauté industrielle. Et si, d’aventure, elle ne peut se payer (ou on ne peut lui payer) ces dépenses extravagantes, elle vivra dans une frustration à peine retenue.

Refabriquez-moi ces seins, qui ne sont pas comme il faut. Resculptez-moi ce nez, trop long à mon goût. Rabotez-moi ces fesses, qui sont trop rebondies. Réparez-moi ce corps, que je ne supporte plus.

Rares sont celles qui, à quinze ou vingt ans, échappent à ce rouleau compresseur bien orchestré.


Filed under : Désolant, Insolite, Pratique, Sexuel Tagged : Amérique latine, beauté, chirurgie esthétique, femme, seins, sexe, Venezuela

Thèmes

Industrie Esthétisme

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx1.171.160) le 17 décembre 2010 à 14H18

Pensez à conserver votre moral. Tout passe !

Ou bien, nous sommes des êtres humains et nous sommes ’UN’ en corps physique dense, corps ’énergie ’ avec nos pulsions, nos passions, nos désirs, nos émotions, avec l’affectivité bien égoïste qu’on a le culot de vouloir l’appeler ’amour’ et pour de trop rares exceptions avec le besoin du ’Bien de l’Ensemble’....et l’humanité finira par comprendre et retrouvera son but.

Ou bien, nous sommes des erreurs de la nature, donc de passage, sans but sur cette terre et les partenaires de copulations se rendront compte du manque d’harmonie de ces entités rapiécées que sont devenues ces victimes.

Vous semblez avoir compris le principal de notre belle et très intelligente nature. Ne perdez pas ’ le nord’ dans ’votre’ Venezuela. Vous semblez avoir compris qu’une mauvaise nouvelle avait une conséquence directe et rapide sur l’apparence du corps physique dense comme toute influence mentale. Profitez de ces nombreux "cas", pour vérifier, si en changeant le dernier maillon, on remonte facilement et que le mental change ...Voilà une observation que l’on attend... Dans ce dernier cas, préparons notre ’compassion’ lorsque la Nature imposera ses propres vues comme on croit le comprendre pour certains pays déjà.

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 17 décembre 2010 à 15H39

Mon cher Crucifix,

Je ne ferai qu’un commentaire : "à chacun sa croix"....

votez :
par planunlicu1970 (IP:xxx.xx6.56.156) le 31 mai 2013 à 15H30

It has a pair of pink boot-like toes, but no noticeable arms. He promised that in among 3 and 30 days an HIV test would display adverse success. continued

votez :
par critvihbestsa1974 (IP:xxx.xx6.60.28) le 23 août 2013 à 07H24

These epoch tract roughly forgo peeve world, shape parades benefit knockout contests are yon big centre of people. Forever martial http://hostingelite.pl

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles