NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Le covoiturage n´est plus à la mode...

Article publié le 26 janvier 2011

L´année 2010 marque un tournant pour le covoiturage, en tournant la page une bonne fois pour toute sur le phénomène de mode, l´activisme de quelques excentriques ou l´obligation liée aux plans de déplacements des entreprises et collectivités.

Le covoiturage n´est plus à la mode...

 

Le covoiturage est désormais considéré comme une option de transport incontournable par toutes les personnes en quête de voyages low-cost et par tous les acteurs de la mobilité durable.

Pour les voyages low-cost, 2010 marque l´entrée en France et dans plusieurs autres pays européens du numéro 1 allemand du covoiturage. Devant la crise économique, le prix du carburant qui flambe, les problèmes de grève et les avions bloqués à terre pour cause de volcan islandais ou de neige, les voyageurs ont trouvé là une vraie alternative de transport.

Au niveau politique, le Ministère de l´Ecologie et du Développement Durable organise la première Journée du covoiturage en 2010 et l´Agence de l´Environnement et de la Maîtrise de l´Energie (ADEME) sort sa calculette Eco-déplacements qui permet de calculer l´impact de ses déplacements en comparant la voiture individuelle, le covoiturage et les autres modes de transports en commun.

Les entreprises et les collectivités ont le choix entre plusieurs prestataires de qualité pour intégrer le covoiturage dans leurs plans de déplacements. La Bretagne montre l´exemple d´une intégration du covoiturage avec les transports en commun sur son nouveau site breizhgo.com et la SNCF sur le réseau Transilien.

Sur le plan technologique, les expérimentations de covoiturage dynamique se poursuivent et après le lancement des applications de covoiturage sur téléphone mobile en 2009, c´est l´arrivée de la première application Facebook de covoiturage en 2010.

Enfin des associations comme voiture&co travaillent sur le terrain depuis plus de 10 ans pour promouvoir le covoiturage pendant les soirées étudiantes dans le cadre de la sécurité routière et développent en 2010 de nouvelles plateformes « bougez vers l´emploi » pour aider les personnes en situation précaires à se déplacer.

Grâce aux nouvelles technologies, la confiance s´est installée et c´est un vrai bol d´air qui s´annonce pour le covoiturage dans la prochaine décennie.

Thèmes

Environnement Automobiles Covoiturage Mobilité durable

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par montaigne56 (IP:xxx.xx0.133.119) le 26 janvier 2011 à 22H44

Pour permettre au covoiturage de prendre une place importante dans les modes de transports de demain, il est nécessaire de payer au covoiturant la part qui lui revient, à son juste prix, c’est à dire autour de 0,12/0,13cts d’euros le kilomètre. En effet le prix de revient moyen du km d’un véhicule, tourne autour de 50 centimes et lui en reverser le 1/4, me semble tout à fait normal, d’autant que le prix de revient kilométrique du péage est de 6 centimes d’euros qui se rajoutent au prix du trajet lorsqu’il y a du péage. Il faut informer les gens de ce coûte réellement un véhicule et non pas, se contenter du calcul du prix du carburant Pourquoi pas demander aux pouvoirs publics d’en fixer le prix, le même pour tout le monde. Je reste persuader que les mentalités vont évoluer, la jeune génération imposera ce mode de transport malin et favorable aux économies d’énergies. Les taxis devront s’adapter même si cette profession risque d’en faire les frais.

votez :
par VIRGINIE (IP:xxx.xx6.240.222) le 16 juin 2012 à 04H11

slt. Votre weblog est très idéal. Je trouve qu’il est vraiment intéressant d’évoquer mieux ce type de sujet.

parier sur les matchs de l’euro 2012

classement euro2012

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles