NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
 La mobilité durable trouve un nouveau cheval de bataille

Article publié le 11 novembre 2010

A la fois retour à la tradition et progrès de la mobilité durable, la collecte hippomobile fait son grand retour dans les communes françaises, et on en parle jusque dans la presse étrangère !

 La mobilité durable trouve un nouveau cheval de bataille

Jusqu’alors réservée à des activités ludiques ou touristiques, l’hippomobilité s’inscrit désormais dans les services de certaines municipalités. Le principe de l’hippomobilité est simple : utiliser le cheval de trait pour le débardage, la collecte des déchets, ou encore l’entretien des espaces verts.

L’association Equittera, à l’origine du projet d’hippomobilité urbaine depuis 2005, a su convaincre la société Sita, géant français de la collecte et du traitement des déchets, ainsi que plus de soixante petites communes françaises.

Si elle peut paraître folklorique au premier abord, l’hippomobilité gagne du terrain dans les petites communes grâce à ses avantages économiques et surtout écologiques.

Les arguments en faveur d’une telle collecte sont nombreux : réduction des émissions de gaz à effet de serre, maintien des savoir-faire locaux, outil pédagogique et de sensibilisation auprès du grand public… le cheval a tout pour plaire !

Dans la presse anglo-saxonne cette semaine, c’est une commune de la région parisienne, Saint Prix, qui était donnée en exemple de ville durable grâce à son système de collecte hippomobile aux résultats probants.

Saint Prix expose ainsi des résultats qui laissent penser que la collecte hippomobile constitue une véritable solution d’avenir : le tri a été nettement amélioré et la production d’ordures ménagères s’en ressent.

Concrètement, c’est une baisse de 26 % du tonnage dans la collecte des ordures ménagères classiques qui aura permis à la ville d’économiser plus de 80 000 euros depuis mai 2010. On retrouve le même son de cloche dans toutes les communes qui ont adopté le projet en France.

 

Inciter au recyclage

Plus largement en Europe l’hippomobilité séduit aussi. L’exemple emblématique reste la ville de Castelbuono en Sicile, qui, dès 2007, a troqué ses camions poubelles contre quatre ânes dans le cadre d’une opération "Des ânes pour sauver le monde". Un succès salué reconnu internationalement et qui a fait des émules.

Par ailleurs l’usage du cheval de trait pour la collecte des déchets a permis de sensibiliser la population au recyclage. Le cheval bénéficie en effet d’un énorme capital sympathie et s’est converti en un véritable ambassadeur du tri.

Véhiculant une image positive, écologique, facteur d’intégration sociale, l’hippomobilité s’inscrit aujourd’hui de plus en plus dans la nouvelle dynamique développement durable des petites communes. Un exemple à suivre…

Toute l'actualité de la mobilité durable sur www.mobilite-durable.org

Thèmes

Déchets Recyclage Mobilité durable Hippomobilité

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par nonmaisdisdonc (IP:xxx.xx2.194.186) le 11 novembre 2010 à 18H33

Pourquoi pas sur des utilisations ciblées, réfléchies et pertinentes. Des moutons sont employées pratiquement en milieu urbain pour nettoyer une colline à Rouen. Les exemples similaires peuvent être multipliés a l’envie. Le débardage est un exemple de pertinence ; il suffit de voir de visu les dégâts occasionnés par un tracteur en zone forestière et terrain gras pour comprendre

votez :
par Graves (IP:xxx.xx6.8.123) le 30 octobre 2011 à 03H43

Terrible Contenu, en vous souhaitant une bonne réussite. Amicalement

site de paris

jouer sur les portails de parie sportif licencier en france afin de miser en ligne.

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles