NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
La mobilité durable, qu'en pensent les Européens ?

Article publié le 29 septembre 2010

La semaine de mobilité permet chaque année de développer des initiatives visant à éveiller les consciences. En 2009, 227 millions de citoyens ont été sensibilisés à la mobilité durable par l’intermédiaire de 2178 initiatives locales dans 39 pays. Des chiffres qui donnent le tournis et incitent à l’optimisme pour la nouvelle édition qui commence ce jeudi ! Le point sur la perception de la mobilité durable par les Européens.

La mobilité durable, qu'en pensent les Européens ?

Année après année, les enquêtes d’opinion confirment un recul global de la « voiture individuelle » dans les centre villes d’Europe. La problématique des transports, en ce qu’elle soulève à la fois des questions économiques et environnementales, figure en bonne place parmi les préoccupations des Européens. Dans 21 villes d’Europe, au premier rang desquelles Sofia, Athènes et Budapest, la pollution apparaît en effet comme l’un des problèmes majeurs des villes d’Europe (sondage sur la qualité de vie dans les villes de l'UE).

 

Transports en commun et vélo, une mobilité éco-citoyenne

Les transports en commun bénéficient d’un grand succès mais on retrouve parmi les attentes des utilisateurs Européens une plus grande flexibilité des horaires et une optimisation de la desserte. De manière générale en Europe, les utilisateurs les plus fréquents des transports publics se trouvent sans surprise dans les grandes capitales, avec Paris, Londres, Prague, Stockholm et Budapest en tête de liste.

A noter qu’en France, suite au vote du Grenelle II, l’Etat s’est engagé à cofinancer 52 projets de transports publics propres, menés par 38 collectivités, soit 369 kilomètres de nouvelles lignes.

L’explosion des systèmes de vélos en libre-service dans les grandes villes d’Europe a permis à ce mode de transport de conquérir le cœur des Européens. On estime à 5% le nombre d’utilisateurs réguliers de vélo. Le coût global d’un vélo est considéré comme équivalent à 266 euros par an tout compris (achat et entretien), quand la moyenne du coût d’une voiture est de 6000 euros par an. Pour des déplacements réguliers et courts, on comprend que cette solution conviviale, saine et écologique ait séduit les Européens.

Bientôt dans toute l’Europe peut-être assistera-t-on à de véritables embouteillages à vélo comme à Utrecht en Hollande (voir la vidéo). Et verra-t-on se multiplier les autoroutes cyclables sur le modèle annoncé très récemment par le Danemark ?

 

Voiture et mobilité électrique

Mais la voiture reste cependant souveraine. Ainsi, l'Eurobaromètre 2010 sur la Sécurité routière  indiquait qu’environ 7 citoyens de l’UE sur 10 disent conduire une voiture, et 49% des répondants ont dit prendre le volant presque tous les jours de la semaine. Face à cette réalité, doit-on parier sur l’arrivée du véhicule électrique pour une mobilité plus durable ?

L’Europe est-elle prête pour la voiture électrique ? Tous les sondages européens s’accordent pour dire que l’écrasante majorité des conducteurs sont prêts à investir à plus ou moins long terme dans la mobilité électrique. Une enquête (Bain&Company/The Times) réalisée en Allemagne, Italie, Royaume-Uni et France permettent de classer les Européens en quatre groupes distincts de consommateurs :

- les « green innovators » , intéressés par l’environnement et pionniers de l’éco-mobilité,

- les « cost-shoppers » qui voient l’arrivée du véhicule électrique comme une occasion de faire des économies,

- les « premium 2.0 » qui recherchent une image de prestige par l’innovation de leur véhicule,

- et les « laggards », qui ne prendront aucun risque mais investiront une fois que le véhicule électrique aura fait ses preuves.

La mobilité durable passera aussi par l’intermodalité (l'usage de plusieurs moyens de transport au cours d'un déplacement), un sujet auquel les Européens s’intéressent de plus en plus. En France, l'Agence Française d'Information Multimodale et de Billetique sera effective en 2011. Sa mission sera l'amélioration de l'information des voyageurs par la mise en réseau des autorités organisatrices de transports. De quoi faciliter la vie des usagers et rendre nos villes plus vertes !

Source image : http://www.roulonspourlavenir.com

Thèmes

Transports Europe Mobilité durable

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par ividinag1971 (IP:xxx.xx6.60.28) le 23 août 2013 à 13H02

Abuse management is grouping, collecting, treating with an increment of disposing be advisable for waste. Round laymen contrivance fraternize with frighten for wasting is organised profit given on no account techniques that courage cow http://hostingelite.pl/

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles