NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
La France injecte 590 millions dans les transports collectifs

Article publié le 31 mars 2011

78 initiatives ont été choisies par l’Etat Français dans le cadre de l’appel à projet « Transports Collectifs en Site Propre ».

La France injecte 590 millions dans les transports collectifs

Les résultats du second appel à projet « Transports collectifs en site propre » ont été annoncés le 9 février par Nathalie Kosciusko-Morizet. Selon Environnement-magazine, les 78 projets sélectionnés dans 54 agglomérations françaises représentent plus de 600 km de voies. 456 kilomètres seront dédiés à 45 lignes de bus à haut niveau de service, tandis que 152 concerneront 29 lignes de tramway. Les 14 kilomètres restant sont ceux du métro de Rennes. Enfin, deux projets de liaisons maritimes ont été retenus.

Cette initiative du gouvernement s’inscrit dans le cadre du Grenelle de l’environnement, et permettra de rendre les infrastructures françaises plus durables. 590 millions d'euros vont être alloués par l'Etat, un budget qui devrait rapporter 7,5 milliards d'euros d'investissements à l'avenir pour soutenir les projets sélectionnés.

 

Cette transformation est inéluctable comme en témoigne un rapport de la Commission européenne publié par Voituredufutur. Le rapport stipule que les carburants alternatifs pourraient remplacer progressivement les sources d'énergie fossiles et rendre la mobilité réellement durable d'ici à 2050. Tout cela en respectant l'objectif de réduction des émissions de CO2 de 80 à 95 %. Le rapport met particulièrement en lumière le potentiel des voitures à hydrogène en expliquant que les principaux problèmes techniques sont aujourd’hui résolus et que le coût des piles à combustible devrait baisser de 90 % d’ici 2020.

 

Electron-economy publie justement une étude réalisée par la Banque Mondiale, sur l’impact du réchauffement climatique sur le PIB mondial. D’anciennes prévisions publiées par Lord Stern déclaraient que le réchauffement pourrait couter 5 % du PIB mondial en 2100. Le nouveau rapport revoit ces prévisions grandement à la baisse en estimant que l’impact sera plutôt de l’ordre de 0,015 % du PIB. Le rapport prend en compte les dommages liés aux tempêtes, canicules, vagues de froid, inondations, sécheresse et cyclones tropicaux.



Priorité à l’efficacité énergétique dans la construction
 

« Le plus grand gisement d’économies d’énergie en France se trouve dans les bâtiments existants » rapporte le président du syndicat ACR dans Cleantechrepublic. Le syndicat a présenté mercredi 9 février un référentiel des actions d’efficacité énergétique à mener dans le cadre de la rénovation des bâtiments. Le référentiel est un outil d’aide à la prescription et à la décision. Il classe les actions d’efficacité énergétique dans les bâtiments en trois étapes, de EE1 à EE3. L’EE1 rassemble les actions de comptage, d’analyse et de mesure à l’intérieur des bâtiments, l’EE2 regroupe toutes les solutions de gestion automatique des systèmes et l’EE3 consiste à équiper le bâtiment d’équipements éco-efficients et à veiller à améliorer son isolation.

 

L’efficacité énergétique, c’est le maître mot du futur campus de la prestigieuse Université de Princeton (USA). L’établissement compte installer sur une superficie de 10 hectares des panneaux photovoltaïques, ce qui en fera la plus grande centrale solaire de ce type pour une université américaine. Selon Enerzine, elle produira assez d’électricité pour faire baisser les dépenses énergétiques de Princeton de 8 %.

 

Une autre avancée significative dans les bâtiments solaires est l’intention du parc d’attraction anglais Devon’s great adventure park d’installer plus de 18 000 m² de cellules photovoltaïques. L’énergie générée par les panneaux solaires devrait couvrir 90 % des besoins énergétiques du parc. Gadling ajoute que les surplus d’énergie serviront à alimenter le réseau national. L’auteur est néanmoins sceptique quant à la capacité qu’aura cette initiative à attirer plus de visiteurs.

Une nouvelle génération de deux roues
 

Greenlaunches présente l’O2 Pursuit, une moto zéro émission tout simplement propulsée à l’air comprimé et à l’énergie solaire. Le moteur DiPietro, a été creé par le département Engineair Pty Ltd, à Melbourne, et permet de créer toute l’énergie nécessaire à la compression de l’air, grâce aux rayons du soleil. De plus, la moto ne produit presque aucun bruit et permettra d’économiser de nombreux litres d’essence, en ces temps d’augmentation du prix du pétrole.

 

Un autre concept de véhicule propre est l’ E-3POD Antistatic. Ce véhicule à mi chemin entre la voiture et le vélo a remporté le prix du projet de design « Double Challenge » du Royal College of Art de Londres. Ce concours parrainé par Citroën a pour objectif de récompenser le meilleur design de véhicule électrique. Physorg explique que ce modèle a été réalisé en matériaux légers et que son design avec deux roues à l’avant et une troisième roue plus grande permet de réduire la taille de la batterie et donc les coûts. Il pourrait par exemple être destiné aux jeunes et notamment aux étudiants.

 

Enfin, pourquoi ne pas équiper les routes de panneaux solaires ? C’est la question que s’est posée le cabinet de consultant en innovation TNO. Ils ont ainsi développé une technique qui permet bel et bien d’intégrer au bitume des panneaux solaires. Dothegreenthing explique que la technologie SolaRoad permettra d’alimenter les éclairages urbains, les feux de signalisations ou encore les quartiers pavillonnaires. Le système pourrait fournir jusqu'à 50 kWh par mètre carré.

Thèmes

Mobilité durable

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles