NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Immeubles de bureau verts : Le Diable est dans les détails

Article publié le 3 janvier 2011

Immeubles de bureau verts : Le Diable est dans les détails

La tendance dans la construction de batiment neufs pour les activités de bureau ou pour le logement est à la construction de bâtiments aussi économes que possible sur le plan énergétique.Les promoteurs essayent de promouvoir les batiments HQE, Haute Qualité Environnementale, voire les batiments dit à Energie Positive qui sont censé produire plus d'énergie qu'il n'en consomment mais ces batiments coutent bien sur plus cher à construire de par le surcroit d'isolation ou la mise en neuve de technique sophistiqués pour les chauffer ou les refroidir l'été.Ils souhaiteraient donc récupérer tout ou partie de leur investissement dans des loyers plus elevés

Là où un chauffage électrique peu couteux en investissement suffisait il y a quelques années, on en est arrivé à des techniques multiples avec une combinaison de chauffage par chaudières à bois plus une chaudière à gaz pour la sécurité ou l'appoint des besoins, sans compter le recours à la géothermie ou la production d'électricité photovoltaïque pour la fourniture d'eau chaude. Trois énergies à gérer sans compter les basculement de l'une sur les autres pour optimiser les couts. C'est simple là où le propriétaire ou le locataire dans un immeuble collectif ou de bureau n'avait besoin de personne pour gérer son chauffage et son eau chaude, il faut dans un immeuble HQE, haute qualité environnementale, prendre un syndic expert en chauffage pour faire fonctionner l'usine à gaz que lui a livré le constructeur !

Le propriétaire ou l'occupant locataire,lui, attend de ces nouveaux batiments un niveau de charge très faible. Or il s'apercoit que finalement il n'en est rien ou si peu. A titre d'exemple le loyer de bureau moyen à Paris est de l'ordre de 450 euros par m2 et par an.Dans ce montant global,la consommation énergétique ne pèse que pour 25 euros environ. Si donc vous arrivez à réduire votre consommation énergétique de 20pct ca ne représentera en fin de compte que 5 euros par m2 et par an....C'est donc un bras de fer entre promoteurs ou constructeurs qui veulent répercuter le coût supérieur de leur investissement et les occupants potentiels qui ne sont prêt à payer plus cher que si cela se traduit par une baisse significative des charges sur lequel les propriétaires sont bien incapables de s'engager dans l'état actuel de la technique.

Dans le locatif existant il est encore plus difficile de faire passer des améliorations techniques qui se traduiraient par des hausses de loyer d'autant que des audits récents des modèles de fonctionnement des immeubles de bureaux actuels montrent que la clé des réductions de consommation réside dans les comportements individuels et collectifs et qu'il serait facile de réduire les dépenses de chauffage, climatisation et évacuation des dechets de 15 à 20 pct en travaillant sur ces comportements sans aucun investissement 

L'arbitre c'est le marché comme d'habitude. Et dans la mesure ou en ce moment ce sont plutot les locataires qui sont en position de force, ca veut dire que les locations d'immeubles HQE se font à loyer comparable à ceux des immeubles traditionnels. Pas de quoi donc susciter une floraison de nouveaux immeubles de bureau !

Dans ces cas comme ceux là, l'Etat pourrait légiférer et imposer des rêgles minimales pour les nouveaux immeubles de bureau ou les immeubles existants,montrer la voie en quelque sorte. Hélas, toute reglémentation nouvelle s'applique de facto ...à l'Etat lui même qui est un gros propriétaire immobilier et qui comme chacun sait est plutot à court d'argent.

Et voila pourquoi peu de choses se passent pour mettre nos bureaux au niveau souhaitable.Décidément il sera difficile de respecter nos engagements, et au dela ceux de l'Europe, sur les réductions d'émission de CO2.

Thèmes

Energie CO2 Haute Qualité Environnementale Normes

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 3 janvier 2011 à 21H31

HQE = usine à gaz. Vous avez tout compris. Les solutions existent pour réduire les consommations. Meilleure isolation, moins de vitrage, pares soleil, pas de clim,.....Mais cela n’intéresse pas les industriels. Ils préfèrent vendre des stores pilotés par GTC, des panneaux solaires qu’il faut refroidir en plein été, et autres perfectionnements inutiles, onéreux, et vite fouttus. Ils se font aider en cela par des bureaux d’études spécialisés dans de fumeux calculs de performances thermiques. Beaucoup d’entre eux sont totalement incapables de vous expliquer la teneur des calculs effectués et de vous justifier l’ordre de grandeur des résultats. On définit les paramètres, on les fait passer dans un joli logiciel avant de faire gober les résultats au client. Bonne chance pour l’exploitation. Le pire de tout, est que cela soit fait avec la bénédiction du gouvernement et sous l’impulsion de l’Europe. Le HQE risque être au bâtiment ce que certains médicaments sont pour la santé publique. Un véritable poison.

votez :
(IP:xxx.xx5.12.79) le 4 janvier 2011 à 13H57

Merci pour ce message très explicite. J’ose ajouter : "vous ne faites pas dans le détail !" Et puisque j’ai juste à coté de mon commentaire le résultat du sondage sur la mise sur le marché des médicaments qui indique que 80% de ceux qui ont répondu ne font pas confiance aux autorités sanitaires...ne pourrait-on extrapoler pour le sérieux de nos responsables administratifs dans le choix ’guidé’ d’installations dans nos habitations ?...

Le slogan enseigné dans mon école comme quoi sans pétrole, nous ne pourrions vivre aussi confortablement n’est-il pas trop ancré en moi ? Doit-on continuer de consommer autant d’énergie pour avoir le droit à notre ’survie’ ?

En tout cas, nous n’aurions pas les moyens de démanteler une vieille centrale nucléaire en Bretagne...les moyens financiers ou techniques, je ne le sais pas mais ceci devrait nous faire prendre conscience qu’un problème existe avec notre consommation.....si des techniciens "ingénieux" pouvaient trouver des solutions, je crois qu’on leurs devrait une fière chandelle.

votez :
par cheap womens jordans (IP:xxx.xx5.90.52) le 18 août 2013 à 07H30

highfly shoes To restore shine to your floor in between waxings cheap air jordan , you may want to consider renting or purchasing a floor buffing machine buy cheap jordans .Citizendium Blog Wikipedia latest band

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles