NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
I love New York (à vélo) !

Article publié le 18 octobre 2011

On en parle depuis quelques semaines déjà : après Londres et Paris, c’est New York qui se met au vélo. Les défis à relever sont nombreux pour que la petite reine séduise la grosse pomme : l’importance de la superficie à couvrir, la conversion des habitants à la culture vélo, la concurrence des taxis jaunes. Mais jusqu’ici, le succès est total.

I love New York (à vélo) !

C’est Copenhague qui a lancé la pratique du vélo en libre service dans les grandes villes, dès 1995. En 2007, le lancement fulgurant du Vélib’ à Paris consacre le succès du vélo en ville.

 

Et aujourd’hui, c’est New York qui suit la tendance, en annonçant pour l’été 2012 la mise en service de 10 000 vélos disponibles dans 600 stations alimentées à l’énergie solaire, pour l’instant regroupées dans le sud de Manhattan et certains quartiers de Brooklyn. C’est le système Bixi, déjà plébiscité à Montréal ou Denver. Le projet new-yorkais est le troisième de par sa taille, derrière Hangzhou (Chine) et Paris.

Un projet de vélo citoyen

Comme à chaque fois que le vélo s’installe en ville, c’est bien plus que le paysage qui change : c’est toute l’atmosphère urbaine qui évolue. L’arrivée d’un vélo en libre-service fait preuve d’un véritable changement d’état d’esprit : aujourd’hui, les New Yorkais sont très sensibilisés aux questions de santé et d’environnement.

 

Aussi, la DOT (direction des transports) incite les citoyens à s’impliquer directement dans le projet. On relèvera notamment la mise en ligne d’une carte, sur laquelle les internautes sont libres de proposer des endroits où installer les bornes. Quelques heures après sa mise en ligne, la carte était déjà taguée par plus de mille propositions !

 

Autre indicateur intéressant : la multiplication des cours de vélos. A Bike New York, les leçons pour adultes sont prises d’assaut. Là-bas, sont enseignées les bases de la circulation à deux-roues en ville. Il est vrai qu’avec le nombre de voitures à New York, il vaut mieux préparer la cohabitation. Reste à savoir si New York City Bike Share sera à la hauteur du succès de l’opération de lancement.

Thèmes

Biodiversité Ville Vélo Urbanisme Etats Unis

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx3.94.3) le 26 octobre 2011 à 11H27

Un projet de vélo citoyen

- Qu’est-ce donc qu’un "vélo citoyen" ??

Définition : De manière générale, un citoyen est une personne qui relève de l’autorité et de la protection d’un État et par suite jouit de droits politiques et a des devoirs envers cet État. Chaque citoyen exerce à sa façon la citoyenneté telle qu’elle est établie par les lois et intégrée dans l’ensemble des mœurs de la société à laquelle il appartient.

La citoyenneté est aussi une composante du lien social. C’est, en particulier, l’égalité de droits associée à la citoyenneté qui fonde le lien social dans la société démocratique moderne. Les citoyens d’une même nation forment une communauté politique.

Conclusion : l’expression "vélo citoyen" est une imbécillité (de plus !)

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles