NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Démographie responsable

Article publié le 17 septembre 2010

Certains font le choix de la nulliparité. Ainsi Mireille Dumas : « Depuis toujours, je suis enceinte d’un non-désir d’enfant qui ne fait que se confirmer. Je n’ai jamais, jamais ressenti cette nécessité de porter, de me prolonger, de me retrouver dans un enfant, de concrétiser dans un autre cet amour fort qui nous lie, depuis trente ans, mon compagnon et moi. Je préfère transmettre. Je crois plus en l’éducation qu’à la génétique. »

Démographie responsable

Dans les pays anglo-saxons des associations de non-parents se sont crées au milieu des années 1980 et ont imposé l’usage du mot childfree à la place de childless, histoire de montrer que leurs adhérents ne souffrent d’aucun manque.

 Certains préconisent le modèle d’un seul enfant par famille. Le Kenya annonce que des « programmes agressifs » de planification familiale vont être lancé (LeMonde du 2 septembre). Ils se sont rendus compte que le fait de passer de 28,7 millions d’habitants en 1999 à 38,6 millions en 2009 allait être insupportable. Ils peuvent suivre l’exemple chinois. Si tu es intéressé par la question démographique nous te conseillons de contacter : http://www.demographie-responsable.org/

Cette association a pour objet d’œuvrer pour la stabilisation voire la diminution de la population humaine en incitant à l’autolimitation de la natalité. Elle s’appuie entre autres sur le rapport 2009 du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) : « L’effort à long terme nécessaire pour maintenir un bien-être collectif qui soit en équilibre avec l’atmosphère et le climat exigera en fin de compte des modes viables de consommation et de production, qui ne peuvent être atteints et maintenus que si la population mondiale ne dépasse pas un chiffre écologiquement viable. »

 La Biosphère te rappelle l’énorme responsabilité de donner la vie dans le monde tel qu’il est aujourd’hui. Une femme (un homme) devrait être terrifiée devant la décision de produire un être humain supplémentaire car ce n’est pas l’enfant qui donne un sens à la vie de ses parents ; ce qui compte, c’est la place que cet enfant va pouvoir assumer dans l’équilibre de moins en moins durable des écosystèmes.

Source image : http://global.arte.tv

Thèmes

Démographie

Bookmark and Share
1 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 18 septembre 2010 à 18H15

Certains font le choix de la nulliparité. Ainsi Mireille Dumas : « Depuis toujours, je suis enceinte d’un non-désir d’enfant qui ne fait que se confirmer. Je n’ai jamais, jamais ressenti cette nécessité de porter, de me prolonger, de me retrouver dans un enfant, de concrétiser dans un autre cet amour fort qui nous lie, depuis trente ans, mon compagnon et moi. Je préfère transmettre. Je crois plus en l’éducation qu’à la génétique.

- C’est le choix de Mme Dumas, c’est son droit également de penser ce qu’elle pense ! Je ne vois pas en vertu de quoi je serais obligé de le partager et de suivre son exemple. Mme Dumas sera bien contente à l’heure de la retraite (et même avant)que d’autres n’aient pas pensé et agi comme elle.

votez :
par Kelson (IP:xxx.xx6.255.208) le 19 septembre 2010 à 12H34

Commentaire limite stupide : * Faire dire aux autres ce qu’ils n’ont pas dit/écrit (en tout cas pas dans cet article). * Si tout le monde fait la même chose, il y a de tout manière un problème quel que soit le comportement. * On parle ici d’un sujet/problème global... pas de la petite personne de untel ou untel. * La retraite est un sujet compliqué et qui si il a un rapport avec la démographie, celui-ci reste limité.

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 19 septembre 2010 à 18H53

@ kelson

- Pourriez vous précisez votre pensée parce que votre intervention est pour le moins ambiguë. Merci.

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 21 septembre 2010 à 10H14

* La retraite est un sujet compliqué et qui si il a un rapport avec la démographie, celui-ci reste limité.

- Ce n’est pas l’avis des démographes...

votez :
par Biosphère Blog (IP:xxx.xx4.230.150) le 19 septembre 2010 à 19H39

Il ne s’agissait pas simplement de Mme Dumas, mais de savoir si nous sommes ou nous responsables en matière de démographie.

La réalité actuelle nous montre que nous ne sommes pas responsables, sauf exception (par exemple Mireille Dumas !)

votez :
par WXCV (IP:xxx.xx9.3.155) le 23 septembre 2010 à 11H26

"La réalité actuelle nous montre que nous ne sommes pas responsables, sauf exception (par exemple Mireille Dumas !)"

- Mme Dumas est responsable de ses choix, pas des miens.

votez :
par France (IP:xxx.xx8.120.186) le 19 septembre 2010 à 22H44

Démographie Responsable ne préconise pas de ne plus faire d’enfants, mais de se limiter volontairement à 2 au maximum. Elle propose de stabiliser la population en rendant les moyens contraceptifs accesssible à tous, en développant l’éducation et le sens des responsabilités, en cessant toute politique d’encouragement des familles nombreuses et d’incitation à la natalité. Les gens qui décident de ne pas avoir d’enfants ont une position courageuse, à contre-courant de l’opinion majoritaire. En affichant ainsi leur choix, ils nous interpellent, ils posent question, ils nous forcent à réfléchir, ils lèvent un tabou. Même si leur position ne saurait être généralisée, leur choix est donc bénéfique à la société.

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 21 septembre 2010 à 10H22

Cette association a pour objet d’œuvrer pour la stabilisation voire la diminution de la population humaine en incitant à l’autolimitation de la natalité.

- La population du globe n’a pas attendu les élucubrations des sectes du genre de celles dont il est question dans cet article pour commencer à diminuer de façon sensible (voir l’infléchissement de la courbe établie par l’ONU). Le seul moyen efficace de limité la croissance de la population globale est l’éducation, surtout des femmes et le relèvement général du niveau de vie (qui est en partie lié à l’éducation). Tous les autres moyens préconisés (dont certains ont été essayés sans succès)ne sont des cautères sur des jambes de bois.

votez :
par Didier (IP:xxx.xx4.19.2) le 2 décembre 2010 à 13H52

Oui, c’est évidemment la grande question. on ne fera rien de sérieux pour la préservation de l’environnement si l’on ne s’occupe pas d’abord de la démographie. Il faut que cesse le grand tabou. La démographie est la clef de voute de notre avenir. La croissance de nos effectifs est absolument effrayante et leur niveau est intenable pour la planète

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles