NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Construction, déchets, transports, distribution : les grands défis de la ville durable

Article publié le 15 avril 2011

Le 15 mars dernier, la conférence « La ville de demain : une ville qui respire » était organisée par le Réseau Femmes & Développement Durable. Retour sur les principaux enjeux soulevés…

Construction, déchets, transports, distribution : les grands défis de la ville durable

La ville de demain, une ville qui respire ? C’est autour de cette thématique que se sont retrouvés André Gessalin, (Laboratoire Ville-Mobilité-Transports), Yannick Gueugnon (Envac), Léa Marzloff, (Groupe Chronos), Sandrine Mercier (Carrefour) et Philippe Pelletier (Plan Bâtiment Grenelle), respectivement spécialisés dans les initiatives durables privées, le traitement des déchets, les transports, la grande distribution et la construction écologique.

La discussion a convergé vers une approche systémique du monde urbain. La ville durable ne saurait être une accumulation d’éco-quartiers : ses différents espaces doivent être pensés en relation les uns avec les autres.

Le succès de la ville durable implique également une double collaboration : celle de tous les niveaux de gouvernance, et celle des secteurs publics et privés.


Repenser la mobilité

Du côté des transports, deux possibilités se présentent : réduire la mobilité, ou la repenser. Dans cette seconde optique, on remarque par exemple que les pratiques de covoiturage ou d’intermodalité sont de plus en plus développées.

Cette dernière est d’ailleurs, elle aussi, une affaire de collaboration : elle requiert une coordination des différents acteurs des transports, par exemple en matière de tarifs et d’information. L’enjeu est caractéristique du développement durable : il s’agit de créer l’environnement nécessaire à un changement des comportements.

C’est sur cette dernière idée que s’est clôturée la conférence : là où certains voient une contrainte, il faut construire un sentiment d’opportunité. Celui-ci est une des conditions du succès de la ville durable.


Pour plus d’informations sur la conférence et ses intervenants : 

http://femmesdd.hautetfort.com/files/Programme_ville_durable.pdf

 

Retrouvez toute l'actualité de la Mobilité Durable sur Mobilité-durable.org, ainsi que sur Facebook et Twitter.

Thèmes

Déchets Transports Construction Ville Mobilité durable

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx1.180.3) le 16 avril 2011 à 11H40

Et bien si déjà on cessait de construire sur des terres fertiles alors que la faim tenaille plus d’un milliard d’êtres Humains...et qu’on réoccupait de très beaux sites qui sont à l’abandon, on ferait un très grand progrès.

Nos responsables ont-ils un semblant de cerveau pour accepter cet état de fait ?

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 16 avril 2011 à 18H37

"Là où certains voient une contrainte, il faut construire un sentiment d’opportunité" Les dirigeants de Carrefour l’ont bien compris en se faisant représenter. L’évolution de la mobilité les inquiète, tout leur business étant basé sur la voiture. Ils n’ont rien à craindre, les commerçants qu’ils ont poussé à la faillite voici trente ou quarante ans sont morts et enterrés. La place est libre pour eux en centre ville, il leur suffira de pousser un peu leurs copains banquiers et assureurs qui occupent majoritairement le terrain.

votez :
(IP:xxx.xx1.180.3) le 20 avril 2011 à 07H38

@(IP:xxx.xx3.65.100) le 16 avril 2011 à 18H37 : Que votre message respire la vérité. Pourvu que la fin en soit un peu modifiée. Il y a tant de villes qui sont désertées. Or, ces villes et villages étaient construits sur des zones difficiles à cultiver et pourraient être facilement repeuplées comme par de simples incitations. J’insiste sur ce point puisque même nos usines de dépollution des eaux ne dépolluent que peu de choses ; l’essentiel des produits toxiques vont bien intoxiquer notre belle terre actuellement.

Je n’oublie pas que les super et hyper-marchés se sont développés pendant que des monstres osaient parler de "La modernisation de la France" dans les années 1974. Nous assistons ce mois-ci à la grandeur et à la générosité de peuples qui vont devoir très vite abandonner l’exemple de la mortelle modernité de nos très pauvres pays occidentaux pour réinventer encore plus vite une société où l’Homme et ses descendants auront un espoir de survie. La première réunion des pays représentant la moitié de la population mondiale a eu lieu et nous a donné une très belle leçon de savoir réfléchir et penser ainsi qu’un très grand espoir de possibilité de survie.

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles