NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Biocide et humanicide

Article publié le 25 août 2010

Comment alléger son empreinte sur la biosphère ?

Biocide et humanicide

 Jusqu’à aujourd’hui, nous pensions qu’il n’était pas possible de faire mieux que Diogène le Cynique (vers 410-323 avant J.-C.). Ayant vu un jour une souris qui courait sans se soucier de trouver un gîte, sans crainte de l’obscurité, et sans aucun désir de tout ce qui rend la vie agréable, il la prit pour modèle. Ce « Socrate en délire », comme le surnommait Platon, marchait pieds nus en toute saison, dormait sous les portiques des temples et avait pour demeure habituelle un tonneau. Méprisant les biens matériels, il jeta un jour son écuelle en voyant un enfant boire l’eau de la fontaine avec ses mains : « Cet enfant m’apprend que je conserve encore du superflu. » Le principe de sa philosophie ? L’homme doit vivre sobrement, s’affranchir du désir, réduire ses besoins au strict minimum. Il justifiait sa conduite en affirmant que les hommes s’imposent des efforts démesurés en oubliant de vivre simplement et sainement selon la nature.

 Mais LeMonde du 3 août nous apporte la preuve qu’il y a plus fort encore. Des moines anachorètes se mettent en position de méditation assise, jambes croisées, et entrent dans l’immobilité (nyujo). Ils retiennent leur souffle et les battements de leur cœur, commencent un long jeune anorexique. Pour abandonner leur enveloppe corporelle, ils se laissent dépérir en se privant de céréales puis, après 2000 jours, se privent encore de fruits et d’herbes pour ne plus boire que de l’eau. Au moment où la mort d’inanition advient, le corps est déjà presque momifié. Dans les temples de la région de Yodona au Japon, on peut encore admirer une vingtaine de ces momies. Ces moines sont parvenus, du point de vue de la doctrine ascétique, à vivre simultanément dans le monde des vivants et le Nirvana. Ce n’est pas plus stupide que d’endurer 660 km de bouchons le samedi 31 juillet ou d’emprisonner les parents de mineurs délinquants comme le propose l’UMP en France.

 Plus sérieusement, cela pose la question des limites : A quel moment faut-il s’arrêter de consommer, s’arrêter de procréer, s’arrêter de respirer ? Alors que nous ne parvenons pas à freiner l’hystérie consumériste et la détérioration de la planète, certains en arrivent à envisager des positions extrêmes. Le politologue Paul Ariès nous a révélé par exemple qu’il existait une Eglise d’Euthanasia qui a son siège social à Somerville (USA) et revendique officiellement un statut religieux. Cette « Eglise » fut reconnue officiellement le 25 mars 1994 dans l’Etat du Delaware, puis, le 22 août 1995, par l’administration fédérale américaine. Sa devise est limpide « économisez la planète, détruisez-vous ». La population humaine serait, selon cette « Eglise », responsable de par sa croissance d’un vrai écocide. Elle menacerait d’extinction toutes les autres espèces végétales et animales. Seul un humanicide pourrait arranger la situation : « Nous avons quelque chose à faire très rapidement et la chose la plus importante que nous puissions faire est de réduire notre population (…) C’est quelque chose que chacun de nous peut faire, elle n’exige pas de formation spéciale et c’est pourquoi chaque membre de l’église d’euthanasia prend le vœu de ne plus jamais procréer ».

Source : http://www.prevensectes.com/euthanasia1.htm

Source image : http://3.bp.blogspot.com

Thèmes

Empreinte écologique

Bookmark and Share
1 vote

commentaires
votez :
par Ninive (IP:xxx.xx5.136.191) le 27 août 2010 à 11H14

Vous écrivez : ""c’est pourquoi chaque membre de l’église d’euthanasia prend le vœu de ne plus jamais procréer ». ET,...""Le politologue Paul Ariès nous a révélé par exemple qu’il existait une Eglise d’Euthanasia qui a son siège social à Somerville (USA) et revendique officiellement un statut religieux. ""....RE-LIGIEUX, statut religieux, il y a comme quelque qui ne peut se faire ? On ne peut être "au champ et à la ville en même temps" dans notre monde physique dense....’y a comme quelque chose qui ne va pas !’.....

Par contre, "" Plus sérieusement, cela pose la question des limites : A quel moment faut-il s’arrêter de consommer, s’arrêter de procréer, s’arrêter de respirer ? Alors que nous ne parvenons pas à freiner l’hystérie consumériste et la détérioration de la planète, certains en arrivent à envisager des positions extrêmes. "" Et bien, il me parait naturel que devant les résultats de notre comportement actuel dans nos pays favorisés, des Êtres prennent l’autre extrémité...Il faut bien un équilibre pour notre terre. A qui la faute ? Est-on obligé de consommer autant ? Est-on obligé d’avoir autant de déchets par habitant ? Nos Communautés de Commune ne savent plus les gérer ! Personne n’avait prévu cette augmentation stupide , idiote et meurtrière de notre consommation et donc de nos déchets. J’en suis donc arrivé à penser comprendre que les intellectuels technocrates et énarques qui ont mis en route bien irresponsablement notre "société de consommation" ne doivent plus être mis à la tête de nos rouages administratifs et politiques. Peut être que leur mental, qu’ils qualifient de supérieur, et qui trouve la solution aux problèmes le vite est biaisé. Leur solution trouvée est peut être ’la meilleure’ pour le court terme mais s’avère nuisible à long terme comme les résultats nous l’indiquent actuellement.

votez :
par Manso (IP:xxx.xx4.46.18) le 28 août 2010 à 07H34

Dès que le sujet de notre effectif pléthorique est abordé, c’est pour faire référence aux positions les plus carricaturales... Pourquoi ne pas parler de ce que proposent des associations comme Optimum Population Trust en Angleterre, Rientrodolce en Italie ou Démographie Responsable en France. La population mondiale doit être stabilisé de toute urgence et les moyens à mettre en œuvre sont tout à fait humanistes et démocratiques : instruction des femmes, planification familiale et gratuité de la contraception. http://7343.lapetition.be/

votez :
par France (IP:xxx.xx1.236.50) le 28 août 2010 à 08H59

Je suis pleinement d’accord avec Manso. Si notre objectif est humaniste, c’est à dire qu’on vise au maintien de la vie humaine le plus longtemps possible, dans dans conditions de santé, dignité et convivialité acceptables, il est urgent de stabiliser la population humaine à une valeur qui permet de préserver nos ressources et notre environnement. Même si nous ne connaissons pas exactement cette valeur, il est évident que nous l’avons déjà dépassée ! Si certains individus décident librement de ne pas avoir d’enfants, c’est un choix généreux et respectable. Mais cette décision ne peut et ne doit pas être imposée. L’idéal est d’avoir des enfants, mais juste assez, ni trop, ni trop peu : la voie du milieu. L’inconscience et l’ignorance des générations passées et présentes qui se sont mutipliées sans prendre en considération les limites de la planète (ou de leur pays) nous obligent à réduire pendant quelques générations notre taux de reprodution en dessous du taux de renouvellement, tant que nous n’aurons pas atteint un effectif en harmonie avec nos ressources (aussi bien au niveau mondial qu’au niveau de chaque pays). Pour faire reculer l’ignorance et l’inconscience qui sévissent encore sur ce sujet tabou, le rôle des associations comme OPT et Démographie Responsable est primordial.

votez :
(IP:xxx.xx3.94.232) le 28 août 2010 à 09H47

"....il est urgent de stabiliser la population humaine à une valeur qui permet de préserver nos ressources et notre environnement...."

* C’est précisément ce qui est en train de se passer depuis les années 1970.

votez :
par Ninive (IP:xxx.xx5.136.191) le 28 août 2010 à 10H37

@France (IP:xxx.xx1.236.50) et Manso (IP:xxx.xx4.46.18) . Bonjour France et Manso, je viens vous dire que vous avez certainement raison. Il doit y avoir un nombre d’habitant pour la planète terre que l’on a dépassé à ce jour. Cependant, ce nombre doit pouvoir être augmenté de façon très significative. En effet, si l’on essaie de voir nos modes de fonctionnement et de consommation , on ne peut qu’être horrifié de constater ce qu’il se passe dans nos zup comme nos centres villes. La consommation et donc la pollution semblent y avoir trouvé leur maximum. L’égoïsme règne en maître. Nos valeurs de Liberté et de Fraternité sont bafouées comme nous le prouve cette ’obligation’ légalisée de ’retraite obligatoire’. Il suffit d’écouter les plaintes de certains à son approche et de regarder les courbes de mortalité en fonction de l’âge pour s’en convaincre.

Voilà donc le constat actuel, on arrive encore à vivre et beaucoup à survivre. Nos ancêtres ont réfléchi pour nous donc le problème ne date pas de ce temps mais il devient sérieux.

Même pour "l’enseignement"reçu et bien reçu , ...il y a quand même encore loin de la "pratique", et je crois que vous en serez d’accord. C’est la raison qui m’a fait pensé que pour effectuer le passage à la "pratique", il nous faut, nous Êtres Humains, accepter une nouvelle mentalité. Nous voilà devant une grande difficulté car cela ne se fait pas simplement en le demandant aux Hommes. Il nous faut trouver de vraies valeurs qui seront acceptées par plus de 80% de l"Humanité. Encore une plus grande difficulté ! je constate qu’en occident nous sommes moins nombreux ...il faudrait donc bien nous "’pacifier’ " vers l’océan Pacifique. C’est ce qui me fait penser à ce jour que seule la mise en application de "Justes Relations Humaines" pourraient nous faire ’encaisser’ l’augmentation de la population mondiale.

Début, tout début certes, Linux pour les ordinateurs, la monnaie libre dans certains états des USA ainsi que la Suisse, et un peu la Belgique depuis peu nous prouve que cela est faisable si l’on a des responsables compétents aux principaux rouages. Un dispositif sur les moteurs qui ’fait’ de la vapeur d’eau permet d’économiser du carburant,de beaucoup moins polluer et d’allonger la durée de vie des moteurs MAIS sa performance serait de -55% à + 15% et cela en fonction des expérimentateurs !!! donc, de leur moralité ? Peut être comme pour les expériences en physique sur les énergies ?

Déjà des camions, des tracteurs, des bateaux, des tondeuses à gazon fonctionnent avec cela. Le principe a été donné à l’Humanité. Il est donc ’gratuit’. De nombreuses personnes viennent gratuitement donner de leur temps et compétences dans les festivals ce qui prouve que déjà pour certains cela va de soi de penser vivre avec d’autres principes de Civilisation.

Je me permets d’ajouter : Vive la Vie !

votez :
(IP:xxx.xx3.94.232) le 28 août 2010 à 11H17

"....cette ’obligation’ légalisée de ’retraite obligatoire’. Il suffit d’écouter les plaintes de certains à son approche et de regarder les courbes de mortalité en fonction de l’âge pour s’en convaincre."

==> Plus l’âge de la retraite, volontaire ou obligatoire, sera tardif, et plus le taux de mortalité sera élévé !! Et même si l’on supprimait la retraite, on finirait quand même par atteindre un taux de mortalité de 100% car la vie elle-même est une maladie sexuellement transmissible dont l’issue est constamment fatale que l’on soit en retraite ou pas..........

votez :
par Ninive (IP:xxx.xx5.136.191) le 28 août 2010 à 18H38

@(IP:xxx.xx3.94.232) le 28 août 2010 à 11H17 : Merci de me rappeler ces faits. Il n’empêche que cette obligation est ressentie par certains comme un véritable supplice. Les courbes de mortalité indique bien que les plaintes de certains qui voient leur heure arriver avec la retraite n’est pas un cadeau de la société pour eux ! Cependant, d’autres y tiennent tant que cela leur est égal. Je nomme cela de l’égoïsme ! ....

votez :
(IP:xxx.xx3.94.232) le 28 août 2010 à 16H01

"La population humaine serait, selon cette « Eglise », responsable de par sa croissance d’un vrai écocide. Elle menacerait d’extinction toutes les autres espèces végétales et animales. Seul un humanicide pourrait arranger la situation : « Nous avons quelque chose à faire très rapidement et la chose la plus importante que nous puissions faire est de réduire notre population (…) C’est quelque chose que chacun de nous peut faire, elle n’exige pas de formation spéciale et c’est pourquoi chaque membre de l’église d’euthanasia prend le vœu de ne plus jamais procréer »."

Les membres de cette secte sont des petits bras qui mégottent. Ils ne sont même pas logiques avec eux-mêmes. La chose la plus rapide et la plus importante pour réduire la population serait qu’ils montrent l’exemple et aillent jusqu’au bout de leur propagande en se suicidant en masse.

votez :
(IP:xxx.xx5.136.191) le 29 août 2010 à 20H56

@(IP:xxx.xx3.94.232) le 28 août 2010 :Je viens de lire votre réponse, je ne peux que vous faire remarquer que ces êtres Humains ont le mérite de chercher une solution . Cette solution est loin de me convenir . Nos "grands cerveaux" qui sont aux principaux rouages de notre société ne semblent pas avoir de solution plus ’accueillante’. Ils n’ont trouvé comme solution que l’aggravation de l’état de nos finances en augmentant les dettes des pays et de leurs subdivisions.

votez :
(IP:xxx.xx3.94.232) le 30 août 2010 à 10H32

"@(IP:xxx.xx3.94.232) le 28 août 2010 :Je viens de lire votre réponse, je ne peux que vous faire remarquer que ces êtres Humains ont le mérite de chercher une solution"

== D’après eux, ils l’auraient même trouvée la solution ! Ce que je leur reproche, c’est de ne pas commencer par montrer l’exemple et de l’appliquer à eux-mêmes.....

votez :
(IP:xxx.xx5.136.191) le 30 août 2010 à 11H09

@ (IP:xxx.xx3.94.232) le 30 août 2010 à 10H32 ""== D’après eux, ils l’auraient même trouvée la solution ! Ce que je leur reproche, c’est de ne pas commencer par montrer l’exemple et de l’appliquer à eux-mêmes...."".

Mais on est bien d’accord...""D’après eux,"" !

Je me réserve simplement le droit d’écrire ce que je pense et donc que je ne partage pas du tout la ’pertinence’ de cette solution. Par contre, je les félicite d’avoir eu le courage de chercher. Et il en faut du courage pour ’chercher’ dans notre monde actuel où nos technocrates ne cessent de nous clamer que eux seuls peuvent trouver des bonnes solutions. Je crois que pour commencer à chercher, il faut être certain que nos technocrates nous conduisent tout droit dans le mur. L’instauration de leur religion a le mérite de nous faire comprendre que des Hommes ont découvert un énorme problème dans notre société Humaine . Si j’en crois les actualités dans yahoo, les technocrates aux USA pensent actuellement à une nouvelle façon d’augmenter la population...ET, ...et, il faut de plus trouver les bons chromosomes pour faire de bons gros consommateurs. Et bien, oui, un gros consomme plus qu’un maigre !

L’idée de l’enfant unique en Chine a donné qu’ils ne peuvent plus obtenir le chiffre exact de leur population. De plus, on jetterait les êtres de sexe féminin ? Et cela non plus ne me convient pas du tout !...

Le problème "population" deviendrait donc primordial.

votez :
(IP:xxx.xx3.94.232) le 30 août 2010 à 18H32

"Le problème "population" deviendrait donc primordial."

Malthus pensait déjà comme vous il y a 250 ans et s’est toujours planté depuis.......

votez :
(IP:xxx.xx5.10.93) le 31 août 2010 à 10H10

@(IP:xxx.xx3.94.232) le 30 août 2010 à 18H32, """Malthus pensait déjà comme vous il y a 250 ans et s’est toujours planté depuis.""" Mais on est bien d’accord. Un problème est fait pour être résolu. Nos guides énarques et technocrates peuvent-ils y penser ?

votez :
par maxou567 (IP:xxx.xx7.15.208) le 12 septembre 2010 à 23H26

Le problème ce n’est pas la population mais le mode de vie "occidentale" qui n’est pas compatible avec la préservation de notre planète !

Un occidental pollue en moyenne 12 fois plus qu’un non occidental, sans notre façon de surconsommer la planète ne serait pas en danger !

Nous devons rapidement diminuer de moitié notre niveau de vie, revenir a celui du début des années 90 !

votez :
par BRUNET (IP:xxx.xx2.152.55) le 23 janvier 2011 à 23H38

bonsoir, 23.01.2011

Le problème humain & demographique est connu avec une terrible lucidité,depuis qques décennies,à ce point,celle de équilibre/déséquilibre entre une ’masse’ qui travaille et une autre,diversifiée,qui devient à la charge des ’actifs’, certes.

L’eglise Euthanasia n’a pas à montrer l’exemple par un suicide collectif,elle reste en vie au nom de la conception humaniste qui est un dressage educatif,rien de plus et rien de moins.Eviter de s’émotionner face à cette position qui me pose aussi un problème.Un humanicide et ecocide ?C’est tout de meme triste pour l’inteligence qui a arraché l’espèce humaine à la Nature.

Pas besoin d’etre membre d’Euthanasia pour se dispenser de faire des enfants.Depuis des decennies,j’ai dit que nul n’était CONTRAINT de se reproduire.Mais les multiples aides sociales, en Occident, constituent une ’appétence’ vers "l’enfant comme placement".

Et,ainsi,on connait tous des familles de 8-10 enfants(et meme 15 enfants)qui rapportent de l’argent. En meme temps, ils ne sont pas élevés par leurs...géniteurs.

Qui se choque de cette idée,moi qui ai entendu des ados de 14-15 ans repondre : "si j’ai pas de boulot,je ferai des enfants et j’aurai du social ?"

Au moins,c’est vrai qu’Euthanasia ou autres a posé le problème.A mon sens,il n’y a pas de solution globale.En revanche,observer les comportements animaux, et s’informer sur l’ETHOLOGIE ( pas l’éthnologie !).

Mais les enormes progrès de la médecine ont accentué une demographie qui s’auto-régulait.Témoin,entre autres,le livre de Mme Badinter:L’amour en plus(1980 ?).

Dans ma famille,au 18e siècle,mon ancêtre eut 14 enfants et...UN seul qui a survécu !Le survivant a marié une sage-femme et s’est entouré de sécurités sanitaires avancées pour l’epoque.Et ainsi,je suis heureux de vous ecrire ! Je suis allé en CHINE.Je n’y ai vu qu’un seul enfant en deux semaines !

je ne suis pas le seul à estimer qu’il ne faut plus se reproduire.Et si les aides et primes à la naissance étaient minorées,des gens feraient bcp moins d’enfants.De toute façon,on est bien assez sur Terre pour ne pas s’entêter dans la voie de la reproduction.

L’un de mes amis me disait qu’il se felicitait,45 ans plus tard,de ne pas avoir d’enfants !Lui-meme,enfant unique, estimait qu’il etait de trop en famille !

La consommation ? Pas parce qu’on est plus nombreux qu’on consomme plus. Au contraire,des regions surpeuplées sont à la charge d’autres Etats.Et les coûts de santé sont consi-derables !

Autorégulation ? Mais seuls les intellectuels & idealistes vont mettre fin à leurs lignées !

Le ’péché originel’ de la demographie galopante et du gâchis des ressources naturelles est bien un excès d’individus reproductifs qui doivent,par l’education,etre conscients qu’ils alourdissent la planète et que leur niveau de vie et de satisfaction baissera.

J’ai un seul enfant,je n’ai pas envie et pas l’obligation de mettre fin à mes jours.Mais je dis aussi à mon descendant de ne pas répondre,à n’importe quel prix,à l’appel de cette idée délirante de la survie de l’espèce et qu’il lui faut bien réfléchir à ’la suite’ qui est largement assurée. Ne sommes-nous pas encviron + 6 milliards ?

Je regrette de ne pas connaitre la quantité de suicides sur la planète,de morts ’globaux’, par an,entre 20 et 70 ans. Qui peut m’éclairer ?

Quelle est la masse humaine,additive,par an,sur la Terre ? cordialement natan

votez :
par Marc (IP:xxx.xx2.38.210) le 20 avril 2011 à 09H36

Si depuis le début on se soucie plus de l’environnement où l’on vit, plus que le confort de soi, si tout le monde vivait comme ce Socrate en délire, le monde n’aurait pas connu son état de dégradation actuelle. Mais l’homme est de nature égoïste et c’est pour cela que ces principes et philosophies écologiques basées sur l’initiative de l’homme demeurent le plus souvent de simples principes. tondeuse tracteur

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles