NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Atoubus, la révolution des transports lyonnais

Article publié le 10 octobre 2011

Pour la rentrée, les transports publics lyonnais amorcent un véritable tournant. Nom de code de l’opération : « Atoubus ». Le projet prévoit une offre de transport plus large, avec 3 millions de km parcourus en plus par an et la création de 230 arrêts supplémentaires.

Atoubus, la révolution des transports lyonnais

132 lignes de surface modifiées, 1000 bus numérotés différemment, 230 arrêts créés, 1,3 millions d’habitants concernés, 470 agents présents jusqu’au 10 septembre pour orienter les usagers… Des chiffres vertigineux pour une réorganisation radicale des transports publics lyonnais.

C’est sans hausse tarifaire que les Lyonnais bénéficient depuis le 29 août de cette nouvelle offre de mobilité. À l’échelle d’une agglomération, un changement d’une telle ampleur est une première européenne ! L’organisation des transports publics lyonnais est passée « de l’étoile à la toile » selon la formule consacrée par Gérard Collomb, président du Grand Lyon.

L’objectif est d’augmenter de 14 millions le nombre de voyages à l’horizon 2012 en offrant aux usagers un réseau en adéquation avec leurs besoins de mobilité. Cette hausse de la fréquentation devrait permettre de compenser le coût du projet pour les opérateurs (42 millions).

 

Nouveaux besoins, nouvelles mobilités

Trois années d’étude ont été nécessaires pour définir les attentes et les besoins des Lyonnais en termes de transports en commun. Depuis trente ans, l’offre avait finalement assez peu évolué. C’est donc une restructuration totale qui a été pensée par le Syrtal (Syndicat des transports en commun de l'agglomération lyonnaise) et son délégataire Kéolis.

Le projet Atoubus, c’est également de nouveaux équipements plus respectueux de l’environnement avec la mise en service de 79 nouveaux bus, pouvant transporter jusqu’à 110 personnes. Plus lumineux, moins gourmands en énergie, plus spacieux, ces bus spécialement conçus pour le réseau lyonnais devraient séduire les nouveaux usagers.

Thèmes

Transports Pollution Urbanisme Mobilité durable

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx4.246.235) le 13 octobre 2011 à 11H44

Dans le pays de montbéliard, le personnel des transports en commun est tellement anarchiste que j’ai du porter plainte contre eux parce qu’ils harcelaient systématiquement des jeunes en les accusant de délits qu’ils n’avaient pas commis pendant qu’ils laissaient faire sans dire un mot ceux qui en commettaient et j’ai du signaler de nombreuses fois leur comportement au ministère de l’intérieur et meme à amnesty international. Les gens ne prennent pas le bus parce que les chauffeurs ne sont que des délinquants légaux et parce qu’on n’est pas en sécurité, malmenés et que les trajets, les arrêts de bus et les horaires ne sont pas adaptés.

votez :
par zaza (IP:xxx.xx8.125.141) le 13 octobre 2011 à 19H34

" le personnel des transports en commun est tellement anarchiste "

lol ! qu’est ce qu’on peut lire comme ânerie ...

votez :
(IP:xxx.xx3.94.193) le 15 octobre 2011 à 19H19

"...j’ai du signaler de nombreuses fois leur comportement au ministère de l’intérieur et meme à amnesty international."

- Vous avez oublié l’OTAN et les Nations Unies.....

votez :
(IP:xxx.xx3.94.193) le 15 octobre 2011 à 19H21

(IP:xxx.xx3.94.193) le 15 octobre 2011 à 19H19 "...j’ai du signaler de nombreuses fois leur comportement au ministère de l’intérieur et meme à amnesty international."

Vous avez oublié l’OTAN et les Nations Unies.....

- Essayez la Cour Européenne des droits de l’Homme, ou la HALDE on ne sait jamais

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 14 octobre 2011 à 22H10

Les habitants de la Communauté Urbaine de Bordeaux ont eu droit à une réorganisation orchestrée par Kéolis.

Résultat de l’opération, mon fils qui doit aller d’une commune périphérique non desservie par le tram, au campus de Talence met une demi-heure de plus qu’avec l’ancien concessionnaire, et encore si le chauffeur a bien voulu le prendre à l’arrêt.

Côté harcèlement des clients (qui ont payé par l’abonnement et par leurs impôts), pour qu’ils valident en montant dans le bus, pas de problème, c’est le seul point pour lequel ils semblent efficaces.

Nous avons reçu en début d’année les voeux de Kéolis, accompagnés d’une menace d’amende en cas d’absence de validation à la montée. Un comble.

Bon courage aux contribuables Lyonnais.

votez :
(IP:xxx.xx3.94.193) le 15 octobre 2011 à 13H09

"Côté harcèlement des clients (qui ont payé par l’abonnement et par leurs impôts), pour qu’ils valident en montant dans le bus, pas de problème, c’est le seul point pour lequel ils semblent efficaces."

- Ne croyez-vous pas qu’ils, les chauffeurs, ne devraient pas "être obligés de harceler les clients" pour qu’ils valident leur ticket en montant dans le bus ? Que ce geste devrait être spontané chez les clients s’ils étaient un tant soit peu honnêtes ? Qu’on ne devrait pas être obligé de les "harceler" pour qu’ils paient le prix de l’utilisation des transports en commun ? Cà c’est tout français ! Je veux tout, tout de suite et pour rien ! Affligeant de connerie.

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles