NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Steven Chu, un Nobel à Washington.

Nomination de Steven Chu au secrétariat d’état à l’énergie

Article publié le 17 décembre 2008

Steven Chu, un Nobel à Washington.

La conférence de Poznan nous l’a confirmé, le monde attend de connaître la position et les propositions de l’administration américaine en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Barack Obama a enfin sorti un nom après le refus d’Al Gore, il s’agit de Steven Chu.

Steven Chu est un scientifique, prix Nobel de physique. La proposition est intéressante, un scientifique développe une construction de l’esprit particulière faite de pragmatisme, de réalisme. Certes, un scientifique n’est pas à l’abri d’une idéologie, mais il connaît en général les règles et les gardes fous qui préservent du dogmatisme. Il se doit de développer l’esprit critique et accepte la controverse. On peut supposer que Steven Chu intègre et développe de façon pertinente et aboutie les éléments du « dossier ». On peut noter que les chefs de gouvernements précurseurs en matière de changements climatiques avaient en général une formation scientifique et une appétence particulière au traitement de ces questions. Margareth Thatcher, malgré tout ce qu’on peut lui reprocher, fut l’une des premières personnalités à écouter et à s’intéresser aux travaux du futur GIEC ; scientifique de formation, elle comprenait leurs discours. Bien sûr, être scientifique ne garantit pas l’efficacité ou l’engagement (Angela Merkel, physicienne de formation, n’est pas particulièrement proactive sur le plan climat européen), mais il y a fort à parier que Steven Chu sera écouté, un prix Nobel étant par nature crédible.

Que Steven Chu soit brillant, c’est une chose. Qu’il parvienne à bousculer une société terriblement conservatrice quant à la sauvegarde de son mode de vie en est une autre. Barack Obama a choisi un « non politique » pour occuper un poste éminemment politique ! Steven Chu sera confronté à des lobbies surpuissants, qui ne jettent jamais l’éponge sans y être contraint. Rick Wagoner (CEO de General Motors) est allé jusqu’au bout de sa logique et n’a consenti à une inflexion de sa stratégie que devant la faillite accomplie. Steven Chu devra vite apprendre un métier qui n’est pas le sien : la politique.

Claude Allègre fut un universitaire reconnu, respecté et crédible. Son passage à l’éducation nationale fut courageux, mais inefficace. Steven Chu est un scientifique reconnu et crédible. Aura-t-il le poids politique suffisant pour surmonter les chausses trappes de Washington ? Bon courage !

Alexis du Fontenioux. Décembre 2008.

Thèmes

Développement durable Environnement Politique

Bookmark and Share
22 votes

commentaires
votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.158.166) le 17 décembre 2008 à 12H12

Gore ou Chu : c’est Charybde ou Scylla c’est la peste ou le choléra.......

votez :
par lio (IP:xxx.xx6.152.160) le 17 décembre 2008 à 18H31

et aller ça continu zygomar a encore vomi beurk

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles