NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Représenter les générations futures

Plans de relance et développement durabl

Article publié le 26 février 2009

Représenter les générations futures

Comme l’a montré l’analyse du Monde, la plupart des grands pays industriels ont basé leurs plan relance sur des stratégies d’économies plus « vertes » (USA, Grande Bretagne, Japon et Chine), on peut s’en réjouir ! La France, mais plus encore l’Allemagne et l’Espagne, se sont montrés plus timorés en la matière. On peut le regretter tout en comprenant les urgences sectorielles qu’imposent les difficultés du moment.

Ces plans de relance, « verts », « gris » ou « gris vert », représentent des milliers de milliards de dollars et auront des conséquences considérables sur une des composantes essentielle du développement durable : « la non-compromission des besoins des générations futures ». Jamais le monde n’aura développé une telle dette vis-à-vis de ses enfants ! Cette situation est inédite et nous en ignorons l’impact.

C’est dans ce contexte que l’intervention de Barack Obama du 24 février est lourde de significations. Voici en substance le contenu du discours :

« Nous allons réduire de moitié le déficit budgétaire d’ici 2013. Nous ne laisserons pas les générations futures payer le prix de notre déficit. Nous n’empêcherons pas nos enfants (et les générations futures) de réaliser leurs rêves, nous ne les placerons pas dans l’incapacité de rembourser nos dettes ».

Sans faire de l’Obamania primaire, ce discours est inédit et change profondément la façon d’aborder la crise que nous connaissons. Pour la première fois, un homme politique d’envergure (s’il en est) met en perspective les montants faramineux mis au service de la relance, en indiquant que ces dispositifs auront un prix, qu’il faudra tôt ou tard les rembourser et qu’il ne s’agit en rien de « monnaie virtuelle ».  Pour la première fois aussi, un homme politique parle et agit au nom de personnes qui ne sont pas représentées- les générations futures - et qui ne peuvent faire entendre leur voix puisqu’elles n’en ont pas par définition.

On peut se réjouir que la considération des besoins des générations futures et de leur non compromission soit pour la première fois aussi clairement exprimée par un responsable politique de premier plan, il faudra bien cependant trouver un moyen de les représenter plus efficacement dans nos systèmes démocratiques, le développement durable les concernant au premier chef.

Thèmes

Développement durable

Bookmark and Share
17 votes

commentaires
votez :
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 28 février 2009 à 00H05

Tout à fait d’accord.

Je ne supporte plus que certaines personnes parlent au nom des générations futures sans être dûment mandatées.

Il faut une nouvelle constitution ( française,européenne ou mondiale) qui assure une juste représentation aux générations futures.

Convoquons donc les générations futures (par exemple un représentant par millénaire, jusqu’au jugement dernier) à une assemblée constituante.

Par la même occasion, je revendique haut et fort que notre troisième millénaire soit représenté dans tous les gouvernements des siècles passés.

Nous pourrons ainsi promouvoir dans les siècles écoulés un développement qui réponde aux besoins des générations du passé sans compromettre la capacité des générations présentes à répondre aux leurs.

On pourrait par exemple proposer que le principe de précaution soit appliqué à l’invention du feu, pour lequel j’éprouve les plus grandes craintes.

votez :
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 2 mars 2009 à 11H02

J’ajoute que l’idée d’une représentation institutionnelle des générations future n’est pas d’une absolue nouveauté : cf cette proposition farfelue

Mais il me semble que les députés, lorsqu’ils sont élus, deviennent des représentant du peuple (et non pas de leur circonscription, du moins en principe). Les mandats impératifs sont interdits et il serait illégal que certains députés prétendent défendre certains citoyens (ceux du futur) plus que d’autre. Il y a un problème de droit constitutionnel à régler.

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles