NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Pneu : Sacrifier la sécurité à l'environnement ?

Article publié le 18 mai 2009

Pneu : Sacrifier la sécurité à l'environnement ?

Nos technocrates, bruxellois en l’occurrence, après avoir inventé le vin rosé produit par mélange de vin rouge et de vin blanc (record du monde de la stupidité), s’intéressent actuellement à un classement tout aussi technocratique... celui des pneus. À grand renfort d’étiquettes pour définir telle ou telle performance des pneus.

Il y aurait donc une notation de la performance du pneu sur une échelle de A à G dans le domaine énergétique, c’est-à-dire sa résistance au roulement visualisé par une pompe à essence. Car effectivement le frottement d’un pneu sur le sol absorbe 20pct de la consommation d’un véhicule. Entre le pneu classé A et celui classé G, il y aurait donc une différence de consommation de 0.6 litre au 100 km, c’est-à-dire qu’un plein sur cinq est consacré uniquement à vaincre la résistance du pneu au sol. Sur la durée de vie d’un pneu, 50 000 km environ cela représente 300 litres d’essence.

Il y aurait ensuite une notation similaire de la performance du pneu sur un critère que l’on peut, qualifier de sécuritaire qui est la distance de freinage pour arrêter la voiture sur sol glissant. Le logo pour visualiser cette performance serait un pneu avec des gouttelettes visualisant la pluie. La vitesse de la mesure de performance choisie serait de 80 km/h, vitesse à laquelle on arrête son véhicule en 40 m en moyenne. Entre un pneu classé A et un pneu classé G la différence serait de 8 m à cette vitesse. L’histoire ne dit pas combien de distance de freinage en plus cela fait à 100 km/h, mais c’est probablement le triple soit 27 mètres de plus pour s’arrêter.

Troisième critère de classification choisi, toujours sur une échelle de A à G le bruit de roulement. Un critère que ne passionnera probablement que moyennement les automobilistes alors qu’abaisser de 3 dB le bruit de roulement revient pourtant à diminuer de moitié le bruit de roulement émis par un véhicule.

Tout ceci est bel et bon et nos députés européens ont déjà entériné le principe d’une telle batterie de classifications lors d’un vote du 22 avril. il restera évidemment à transcrire cette obligation dans les différents droits communautaires ce qui devrait prendre quelque temps, mais c’est parti, la loi nouvelle s’imposera à nous.

Reste à savoir l’effet que la classification aura sur le choix des consommateurs. On risque en effet de les voir sacrifier la sécurité sur route mouillée (et probablement, sèche, car il y a un lien entre les deux) à l’économie de consommation. Voir les voir descendre en dimension de pneus, car le pneu le plus économe d’énergie est le plus étroit c’est-à-dire celui qui freine le moins. Qui sera l’arbitre lors d’un achat entre le pneu à faible consommation qui freine mal et celui qui freine bien, mais consomme un peu plus ? Un autre règlement sur la sécurité des véhicules qui doit entrer en vigueur en 2012 et qui définira des seuils d’acceptabilité des pneus mis sur le marché suivant ces trois critères !

Bref, ça ressemble quand même à une usine à gaz dont nos technocrates ont le secret et sur les résultats desquels ils ne nous rendent jamais de comptes. Les fabricants de pneus y sont assez favorables, car cela constituera une protection commerciale face à de nouveaux intervenants à venir sur ce marché déjà difficile....

Qu’en pensez-vous ?

Thèmes

Politique Consommation Automobiles Europe

Bookmark and Share
30 votes

commentaires
votez :
par SANDRO (IP:xxx.xx4.202.5) le 19 mai 2009 à 11H01

Rigoureusement exact. Plus la gomme est tendre, plus elle adhère, mais plus elle résiste au roulement et plus elle s’use. A 130 km/h, la différence au freinage peut faire 12 mètres, soit la longeur de 3 voitures que l’on percute, alors qu’un pneu large et tendre arréte la voiture....

votez :
par sobriquet (IP:xxx.xx8.33.228) le 19 mai 2009 à 11H15

C’est pas un problème vu qu’on souffre déjà de nombreux inconvénients à rouler si vite : consommation, pollution, entretien, danger, ...

On gagnerait beaucoup à sacrifier la vitesse pour préserver notre sécurité et notre environnement.

votez :
par Gasty (IP:xxx.xx1.133.190) le 19 mai 2009 à 11H34

Les consommations et les performances d’un véhicule sont fait en fonction du montage d’un type de pneus sur le véhicule. Il serait plus judicieux de mettre en avant les différences réalisé avec le montage d’un autre type de pneus. Amélioration du freinage mais augmentation de la consommation en comparaison de la fiche constructeur et vis versa. Savoir qu’avec un montage, on va réduire sa consommation mais aussi réduire la performance de freinage. Il faudrait une valeur étalon.

votez :
(IP:xxx.xx0.207.19) le 19 mai 2009 à 13H01

... euh, un pneu etroit ne "freine" pas plus mal, malgré ce que vous avez l’air de dire.

C’est une question de pression au sol. D’ailleurs, dans des environnements peu adherents, on diminue la largeur du pneu, donc sa surface au sol, pour augmenter l’adherence. c’est le cas des pneus neige.

A moins de mettre des pneus de brouettes passer d’une largeur de 205 mm a 175 mm cela ne va probablement pas changer la distance de freinage, si les reglages geometriques sont adaptés. Il se trouve que les voitures actuelles integrent dans leur geometrie des pneux tres larges (esthétiquement seduisants), mais on pourrait revenir a des tailles plus etroites sans aucun risque.

Par contre, sur la qualité de la gomme, il y a probablement beaucoup à dire. les gommes sont actuellement des compromis adaptés a des situations moyennes. Sur les bords du compromis le pneu n’est plus adapté :

une voiture qui roule moins de 15 mn dans des conditions urbaines ne devrait pas avoir la même gomme qu’une qui fait de la montagne ou plus de 100 km sur l’autoroute.

La temperature de fonctionnement et le "ripping" (glissement) ne sont pas les mêmes. Par temps de pluie, l’hiver ou l’eté, toutes ces conditions devraient modifier le melange de la gomme des pneumatiques pour assurer une bonne adherence et une economie optimale... tout cela, bien sur couplé a la dimension de la roue (largeurxdiametre) et a la geometrie du vehicule.

L’automobile fut un plaisir, maintenant il faut rester dans la "moyenne" : 90 km/h, ne plus doubler, ne plus accelerer, ne plus freiner... et surtout ignorer les autres quitte a en etre un vrai goujat... ah j’oubliais... payer !

votez :
par mandrier (IP:xxx.xx1.185.22) le 19 mai 2009 à 13H39

avec un peu de chance, "ils" vont réinventer le roulement à bille !

votez :
(IP:xxx.xx3.101.137) le 19 mai 2009 à 13H56

Juste avant la fin de la production de la 2 CV, avait paru un comparatif entre tous les début de gammes de toutes les marques européennes. sur dix critères, notre plus bas de gamme de l’époque en avait brillamment remporté quatre dont la distance de freinage à 9O...Elle chaussait à l’époque encore du 125, et s’adaptait la mieux à tous les terrains et toutes les conditions de temps...

Dix ans plus tôt, en sortant d’Alès dans une 2 CV 6 neuve, direction Florac, nous avons été rattrapé par une Fiat 127 et une 132, qui voulaient se tirer la bourre, juste avant le premier virage après La Grande Combe. Bien mal leur en a pris ! Elles ont fait les vingt kilomètres à distance respectables derrière nous !

Plus récemment, en sortant du pot entre collègues après vendanges, je suis sorti de Villesèque les corbières devant les deux, respectivement propriétaires d’une 3O7, Clio Kitée, direction le Portel. Aucun d’eux n’a réussi à me doubler jusqu’au pont tunnel. Je précise que je roulais en BX 75 CV Diésel chaussant du 165...

Alors, les histoire de sécurités votées par l’Europe sur le rapport poids / taille / largeur / gomme / age du capitaine...

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx9.53.94) le 19 mai 2009 à 18H12

Conclusion : l’enfer est pavé de bonnes intentions......

votez :
par SugarBaby (IP:xxx.xx4.170.72) le 19 mai 2009 à 18H33

Je voudrais juste revenir à l’évocation du vin rosé. Vous dites "Nos technocrates (...) après avoir inventé le vin rosé produit par mélange de vin rouge et de vin blanc (record du monde de la stupidité)..."

Je précise que cela se fait depuis bien longtemps en France : en Champagne. Le Champagne rosé est en effet réalisé à partir d’un mélange de vin rouge (Pinot) et de vin blanc (Chardonnay). Et personne ne remet en cause la qualité du produit fini obtenu.

Alors, pourquoi ne pas l’autoriser ailleurs ? Nous aurons alors une nouvelle variété de vins en plus des rosés "traditionnels" qui d’ailleurs, pour pas mal d’entre eux, sont assez décevants.

votez :
par c.d.g. (IP:xxx.xx9.138.198) le 19 mai 2009 à 18H33

le freinage depend aussi d autres parametres :
- par exemple la presence d un ABS/ESP
- l attention du conducteur (c est bete a dire. si celui ci telephone avec un kit main libre, ca va quand meme se sentir. De meme si on a affaire a pépé qui ne voit plus a 20 m)

votez :
par christoff_M (IP:xxx.xx1.75.3) le 20 mai 2009 à 05H48

C’est le problème de toute cette mode bio et de tous les baratins sur l’environnement on finit par perdre toute notion de bon sens !!

Excusez moi mais mieux freiner c’est quand même mieux pour les autres usagers !!

Rappelez vous il y a peu nos plaquettes ont été changées pour des questions d’amiante et il y a eu la aussi une perte d’efficacité, et surtout une usure des pièces qui rippent plus donc y gagnons nous vraiment en changeant les ensembles plus vite ou en usant plus vite les plaquettes ??

A quand le pneu bio vert qui fond en été !! c’est le problème de mettre de l’"environnement" partout commençons a arreter de polluer la nature, de ramasser et de traiter nos déchets correctement !! Je vois trop souvent des abords de bois qui ressemblent à des poubelles !!

votez :
par christoff_M (IP:xxx.xx1.75.3) le 20 mai 2009 à 05H55

autre chose le poids des voitures joue beaucoup !!

Or avez vous remarqué le gonflage des carosseries et le poids qque fois supérieur de 400kg par rapport à d’anciens modèles !! sécurité oblige... et la taille des roues et des pneus ne fait qu’augmenter sur les nouveaux modèles !!?? est ce que cela est écolo !!

J’ai vu les tailles de pneus passer du 155 sur des Fiesta des années 80 à 175 voir 185 maintenant or le pneu plus large ne freine pas mieux, cela est une idée reçue !! un pneu large a tendance à glisser plus facilement malgré les abs et autres !!

votez :
par Frédéric BOYER (IP:xxx.xx0.139.241) le 20 mai 2009 à 11H05

Sacrifier la sécurité à l’environnement : oui, j’en suis partisan.

Il vaut mieux rouler dans des véhicules plus légers, certes moins sûrs que les "tanks" actuels, et lutter contre le réchaufement climatique, qui va provoquer un cataclysme mondial.

Il vaut mieux rouler moins souvent, moins vite, sans clim, sans airbag, sans vitres électriques...et conserver une planète vivable.

Cordialement

votez :
par parkway (IP:xxx.xx1.238.209) le 20 mai 2009 à 11H07

"Entre le pneu classé A et celui classé G, il y aurait donc une différence de consommation de 0.6 litre au 100 km, c’est-à-dire qu’un plein sur cinq est consacré uniquement à vaincre la résistance du pneu au sol. Sur la durée de vie d’un pneu, 50 000 km environ cela représente 300 litres d’essence."

un plein = 1000km, soit 10 * 0,6 = 6l (différence de conso) ; donc 5 pleins, ça fait 30 l pour l’usure des pneus,

soit 1 demi plein d’essence : donc 1 plein tous les dix et non pas tous les cinq, ça fait 50% d’erreur !

50 000 km, c’est 50 x 1000, soit 50 pleins,

soit 50 x 6 = 300litres ,là c’est bon !

si vous faîtes la même chose avec les chiffres économiques, je ne m’étonne plus de vos divagations libérales...

votez :
(IP:xxx.xx8.186.176) le 23 mai 2009 à 17H35

Parkway,

trêve de calculs, la dernière génération d’hybride : un plein = 235O KM...sur le papier.

Et nous, en Europe, on est encore à calculer le taux de taxes sur la dimension des pneus...c’est à dire en deux mots :

le pneu pipole pas cher pollue et sera taxé plein pot. Le pneu plus cher pollue moins, et sera donc taxé moins ! Résultat, vaut mieux être riche, ça coûte moins cher et c’est comme ça qu’on le reste à la fin de vie du pneu...

La réciproque ne nécessite aucun calcul.

votez :
par JL (IP:xxx.xx0.43.213) le 21 mai 2009 à 09H10

Bon article, bonnes remarques.

Mais je voudrais soulever un pb de logique écologique.

Pour de nombreux produits (piles, appareils divers) la loi européenne impose aux fabricants de reprendre à des fins de recyclage les anciens poduits.

Les garagistes conservent la quasi totalité des pneus usagés. Qu’en font-ils ?

Le recyclage des pneus usagés pose un vrai problème de salubrité publique. Les pelouses synthétiques sont, à tous points de vue une calamité. Dans ce domaine, il me paraît souhaitable de ne pas laisser faire le marché, puisque l’on sait que les élus sont corruptibles.

La question est : que faire des anciens pneus ?

votez :
(IP:xxx.xx8.186.176) le 23 mai 2009 à 17H43

Salut JL,

j’avais partiellement résolu le problème avec une de mes bagnoles : j’ai fait un pare-chocs avec une poutre en bois que je couvrais d’un vieux pneu ! moche de trop près, mais pas cher et terriblement efficace !

a+, L.S.

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 18 juin 2009 à 22H34

Dès que l’on parle vin blanc, vin rouge, bagnole et vitesse, que de commentaires. Plutôt que d’ergoter sur la vitesse de référence de 80 km/h, demandez vous dans quelle situation un freinage d’urgence est nécessaire. Lorsque vous avez sous-estimé votre vitesse en arrivant sur un virage un peu serré sur route mouillée. Ou réduit la distance de sécurité à 20 centimètres pour inciter le conducteur vous précédant à accélérer un peu. Vous êtes parti à l’heure à laquelle vous deviez être arrivé. Peut être croisé ou doublé ou trinqué avec un automobiliste ayant abusé du rosé frelaté estampillé par Bruxelles. Enfin beaucoup de situations pouvant être évitées par un peu de responsabilité et de civisme. Le siècle des automobilistes faisant le plein de leur bagnole à la testostérone est révolu. Entrons dans celui du conducteur responsable. La largeur la couleur et la forme du pneu n’auront plus grande importance.

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles