NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Obama prêt au combat environnemental...

Article publié le 30 janvier 2009

Je ne sais pas si le nouveau président américain à "copié" notre Ségolène nationale pendant la campagne, en attendant, il semble aborder sa prise de pouvoir comme un président hyperactif... Fermeture de Guantanamo, avortement et crise économique… et maintenant environnement. En une semaine, le président américain fait dans la rupture !

Obama prêt au combat environnemental...
Le président Barack Obama et ses équipes ont commencé hier à tenir la promesse d’une nouvelle politique environnementale en annonçant la nomination d’un "monsieur réchauffement climatique" et des mesures pour réduire les émissions automobiles de gaz à effet de serre.

"Nous montrerons clairement au monde entier que l’Amérique est prête à prendre la tête du combat"

Les mesures annoncées lundi signifient une nouvelle remise en cause des politiques suivies par son prédécesseur George W. Bush. 

La secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, va choisir Todd Stern, ancien conseiller du président Bill Clinton de 1993 à 1998 et acteur de premier plan des négociations du Protocole de Kyoto de 1997 à 1999, selon un responsable du département d’Etat.

De son côté, M. Obama a signé, moins d’une semaine après son investiture, deux premiers documents relatifs à l’énergie et l’environnement :

Le premier demande à son gouvernement un réexamen immédiat du refus opposé par l’administration Bush à ce que l’Etat de Californie, à la pointe du combat contre la pollution, impose ses propres règles, plus strictes que celles de l’Etat fédéral, pour limiter les émissions automobiles de gaz à effet de serre.

M. Obama a aussi demandé à son administration de presser le mouvement pour qu’une loi de 2007 sur la consommation de carburant s’applique aux véhicules dès l’année 2011. La loi impose que le parc automobile américain affiche d’ici à 2020 au plus tard une consommation moyenne de 35 miles au gallon (plus de 56 kilomètres pour 3,78 litres). Ces mesures devraient forcer l’industrie automobile à produire des véhicules moins gourmands et plus respectueux de l’environnement si les constructeurs souhaitent bénéficier de l’aide économique de l’Etat américain.

"Nous n’allons pas rester à ne rien faire sous prétexte qu’agir est difficile. C’est le moment de faire des choix difficiles", a dit M. Obama, affirmant que ses priorités étaient de "choisir un avenir plus sûr pour le pays, prospère pour la planète, et durable"...

Source : AFP

GC.
Thèmes

Politique Etats Unis

Bookmark and Share
22 votes

commentaires
votez :
par ch. le bec-troadec, réflexologue (Paris) (IP:xxx.xx7.54.44) le 2 février 2009 à 18H05

Un Président américain qui dit que son but est le retour à la croissance n’est pas dans la rupture, à la limite dans l’illusion.

Je ne pense pas qu’une rupture soit possible si on ne change pas l’essentiel : le système. Je crois plutôt que son dicours est aveuglant, il donne par sa fraîcheur une sensation de rupture, mais en fait il ne va faire que tenter de renforcer le système en l’aidant (à dériver encore unb peu plus longtemps...)

Et l’écologie n’a rien à faire dans cette malheureuse histoire lexicale !

www.lachosenumerique.com

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles