NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Home : cinéma dérisoirement durable

Article publié le 28 mai 2009

Dans la série "les bobos sauvent la planète", voici maintenant que Yann Arthus-Bertrand (YAB), le photographe dont chaque cliché ou presque dégage une légère odeur de kérozène, nous annonce la sortie de son nouveau film Home, dont la bande-annonce se termine par ce mystérieux plan :

Que le luxe se prétende durable n’est pas une nouveauté ; il pourra même le devenir un jour, une fois que la volonté nécessaire sera sortie du ghetto de la com’ corporate.

Mais que des marques de la grande distribution comme Conforama ou La Redoute s’associent à un tel film nous laisse rêveurs.

Il suffit d’aller visiter une grande surface de bricolage pour constater que l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments n’est toujours pas la préoccupation réelle de ces enseignes ni de leurs clients ; pour ceux (et surtout celles) qui ne les fréquentent guère, nous vous recommandons de jeter un oeil sur cette récente étude terrain de la question.

cette bande-annonce oppose des paysages naturels intacts et enchanteurs à des images de puits de pétrole, d’autoroutes, de quais remplis de conteneurs maritimes... Mais comment feraient la FNAC ou Puma sans ces derniers ?

Si vous aimez les bons films, nous vous recommandons plutôt d’aller voir le film home-onyme avec notre Isabelle Huppert nationale. Encore un film d’autoroutes, direz-vous, mais au moins sans ce lassant message  au goût de "fais ce que je dis, pas ce que je fais" qu’on trouve, sirupeux et dégoulinant, dans la présentation du film de YAB :
En 200 000 ans d’existence, l’homme a rompu l’équilibre sur lequel la Terre vivait depuis 4 milliards d’années. Réchauffement climatique, épuisement des ressources, extinction des espèces : l’homme a mis en péril sa propre demeure. Mais il est trop tard pour être pessimiste : il reste à peine dix ans à l’humanité pour inverser la tendance, prendre conscience de son exploitation démesurée des richesses de la Terre, et changer son mode de consommation.
Dix ans pour changer le monde... Vous y avez cru ? Revenez sur Terre, la vraie : c’est juste du cinéma.
Thèmes

Développement durable Art Luxe Cinéma

Bookmark and Share
51 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx4.90.230) le 28 mai 2009 à 14H59

Bon, nous on s’en fout que l’Amazonie brule, on l’a en vidéo. Prendre un hélico pour dénoncer la pollution peut sembler contradictoire, sauf si cette vision de la beauté vierge séduit et donne envie de respect général.

C’est moins grave que la star du X qui participe à un collectif féministe contre le viol...après avoir implicitement milité insidieusement en l’installant derrière la télécommandé de chaque foyer raccordé.

derrière cette brebis se cache un loup, mais son petit est un oeuf si fragile qu’il faut le survoler d’hélicoptère une seule et unique fois pour ne pas plus le perturber.

Cessez de mettre l’accent sur la forme et la panoplie de marques sous l’écran des images, http://www0.agoravox.fr/smileys/en_..., elles ont participé à détruire la terre pour féconder leurs produits nuisibles et se retrouvent en noir et blanc sur un triste panneau...à la place du " fin "...

votez :
par bermuda (IP:xxx.xx6.213.210) le 3 juin 2009 à 21H38

Tellement simple ce genre de critiques... Je présume que toutes les personnes dirigeantes de ce sites WEB, rédacteurs d’articles, webmestre et autre qui prônent le message que vous véhiculez avec fierté à travers votre site INTERNET, n’ont jamais pris l’avion pour aller se faire bronser la pillule à des milliers de KMS de chez eux, que vous n’avez jamais mangé de fraises en hiver et que vous préférez miles fois les bas prix MADE IN CHINA que la qualité MADE IN FRANCE à des prix que le porte monnaie n’apprécie que très peu de fois. Arrêtez donc de jouer les arbitres qui donnent l’impression d’être blanc comme neige. Je pense que nous n’avons plus le temps de tergiverser trop longtemps sur ce genre de critique. Agissons au quotidien, réduisons notre boullimie consommatrice, préférons la vie locale, comme nos ancetres, à cette frénésie de la bougeotte, forgeons nous des limites à ne plus jamais franchir et arrêtons de courir après le toujours plus. Etes-vous prêts à franchir ce cap, Messieurs les personnes dirigeantes de ce sites WEB, rédacteurs d’articles, webmestre et autre ? Si vous vous trouvez de l’autre coté de la barrière, je m’incline et vous tire ma révérence et même bien plus que ça. Si ce n’est pas le cas, remballer vos critiques, éteigner vos ordinateur et rentrer chez vous...

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx5.191.200) le 4 juin 2009 à 08H15

Etes-vous prêts à franchir ce cap, Messieurs les personnes dirigeantes de ce sites WEB, rédacteurs d’articles, webmestre et autre ?

OUI !!! Et j’ai personnellement déjà commencé depuis longtemps...ce qui ne m’empêche pas non plus de me connecter sur Naturavox de temps à autre pour y laisser quelques commentaires !

votez :
par mimille (IP:xxx.xx7.118.3) le 5 juin 2009 à 22H12

Il faut sauver la planète ... et nous sauver nous même. Nous étions 2 milliard d’individus en 1950 et maintenant 6 mialliard et demi ! Et vous vous étonnés !

Il faut arrêter cette croissance destructice. J’appellerai cela de l’autodestruction. Ces films, malgrès leur beauté ne servent absolument à rien . On les a en tête les quinze premiers jours puis l’on ne se souvient plus des informations importantes ni de rien.

Il ne faut plus de la prévention, il faut agir ! Il faudrais que le gouvernement, les politiciens agissent comme les écologistes ; que les moyens de transports en commun se développe et réduire notre consommation ( si vertigineuse ) de tout . Apprendre à se déplacer pour le besoin, à manger pour le besoin, à revivre.

Ces artifices qui nous entourent servent à quoi ? Nos ancetres vivaient très bien sans. Oui, mais il n’était pas dans le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui me diront certains... Alors quelle est la solution ?

Nous sommes tous menacés autant que nous sommes et la vérité est que nous sommes de vrais egoïstes... L’on profite de la vie tant que l’on peut alors que nos arrières petits enfants connaitront un monde de technologie, sans vivant, sans nature, sans plus jamais la beauté pure d’une espèce vivante sauvage...

Et je sais que je parle dans le vide et qu’il en sera toujours ainsi.

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.13.13) le 16 juillet 2009 à 20H04

Ces artifices qui nous entourent servent à quoi ? Nos ancetres vivaient très bien sans.

Back to the trees...... Back to the caves......

votez :
par Nicolas (IP:xxx.xx2.82.248) le 6 juin 2009 à 08H52

D’ici quelques mois, on ne parlera plus de ce film, comme tous les autres. je regrette d’être pessimiste, mais c’est là le propre du cinéma. Alors que ce film nous montre la réalité crue de ce qu’il se passe, les gens ne doivent pas avoir une conscience réelle du terrain, il ne voit que des images. Et oublieront. Jusqu’au jour où ce sera trop tard. Alors gardez bien ce film dans votre bibliothèque, afin de montrer comment était le monde avant les catastrophes (d’ici 5 à 10 ans)

votez :
par Nelly (IP:xxx.xx7.31.23) le 6 juin 2009 à 10H56

Non bien sûr, vous avez raison, mieux vaut ne rien dire, ne rien faire, et allez voir votre isabelle hupert plutot... Et puis le vilain YAB a pris un helico pour aller filmer, et ça, ça pollue... Mais c’est peu être à cause des gens comme vous qu’il faut filmer et montrer les choses, parce qu’il ne voient que leur petit interêt et leur petit confort ! Je m’arrete là, mais NaturaVox je vous salue, je vous laisse avec I. Huppert, et vous rassure, je regarderais le film de YAB, mais c’est votre site que je ne regarderais plus.

votez :
par bullekideambule (IP:xxx.xx5.49.79) le 6 juin 2009 à 16H17

Je suis révoltée par cette critique du film : Je l’ai regardé hier soir, je n’ai pas vu le temps passer et à la moitié, je sentais la nausée m’envahir. Je m’intéresse beaucoup à l’écologie mais je ne pensais pas que le tableau était si noir. Heureusement qu’il y a des gens comme YAB pour essayer de réveiller les consciences. Mm si l’effet risque d’être de courte durée, c’est mieux que de ne rien faire. Le fléau des sociétés riches est l’égoïsme à tous les niveaux, que ce soit celui des hommes politiques qui ne pensent qu’à être élus pour bien en profiter après (berlines énormes, résidences immenses et inchauffables et jen passe), ou celui du français moyen qui parcequ’il paye ses impôts et ses factures et que la retraite approche se fout littéralement de ce qui se passe au dela du portail de son petit pavillon de banlieue où le gazonn est vert même l’été ! Si ne serait-ce qu’un pourcent ou même moins des gens qui ont vu ce film dans le monde prennent un peu conscience de l’urgence, c’est toujours ça de gagné. je préfère encore voir un film comme ça qu’une grosse productio américaine qui aura généré carrément plus de gaz à effet de serre.

votez :
par pas-d’issue (IP:xxx.xx2.4.31) le 7 juin 2009 à 01H20

Et le CO2 que votre site internet génère ? Il est alimenté par des panneaux solaires et consomme moins d’1 watt/H ? Je m’’excuse.

Le principal est de manger ou le "encore+" hein ?

Donc YAB et ses compatriotes polluent, ben moi aussi. Nous sommes tous responsables, on critiques tous et on ne veut pas partager nos biens. Le principal étant de s’améliorer et de faire vraiment pour le mieux, et pas semblant. Je suis optimiste par rapport aux évolutions techniques, etc (quoi qu’on peut vraiment-vraiment-vraiment mieux faire (...)), mais je suis très fortement pessimiste par rapport a notre esprit qui en veut encore et encore plus (je ne sais pas pkoi)

Si on ne veut pas tous crever, ben il est temps de résoner avec d’autre mots que l’argent, le pouvoir et le "encore +", et j’en passe ...... Il y en a plein qui pense écologie, mais il y a encore plus d’égoïstes, et aussi un mix entre les 2. Un changement est obligatoire YAB nous donne 10 ans, mois je pense qu’on a au moins 10 ans de retard. Donc c’est marche ou crève et là on est tous concernés (a 100%)

votez :
par Nicolas (IP:xxx.xx2.79.205) le 7 juin 2009 à 12H59

Honnêtement, on parle de réduire le confort des gens, mais qui est vraiment prêt à abandonner sa voiture pour de bon, réduire à fond l’utilisation de son frigo et de ses appareils électriques si "indispensables" pour de bon ? Croyez-vous qu’en réduisant un peu les déplacements, cela va changer quelque chose ? Cela va y contribuer mais ce n’est pas assez, et il faut un grand bouleversement dans les actions de tous les jours pour réduire les effets des gaz à effet de serre, comme réduire au maximum les consommations de viande et de poisson, autrement dit devenir quasiment végétarien. N’oublions pas : 1 kg de viande, c’est 13000 litres d’eau utilisée ! Ne nous décourageons pas, au contraire, mais ce n’est pas avec de si petits gestes comme faire 2 km en moins par semaine sur les 100km réalisés que l’on va vraiment réduire les effets. Les personnes sont-elles prêtes à ce rythme de vie, à oublier le confort si facile ? Je suis entièrement pour changer tout et essayer.

votez :
par Chloé (IP:xxx.xx6.51.235) le 8 juin 2009 à 00H55

Je trouve votre critique à coté de la plaque et très peu constructive... Votre attaque sur le fait que YAB ai utilisé un hélico pour filmer est pathétique quand on sait que c’est un film ’compensé carbone’. C’est à dire que les émissions de gaz carbonique sont calculées et compensées par des sommes d’argent destiné à donner des energies propres à ceux qui n’en ont pas. (Le rédacteur de cette critique peut il en dire autant concernant sa consommation d’essence quand il utilise au choix : sa voiture son scooter les transports en commun ?).

Si vous vous sentez concerné par l’écologie, les problêmes de notre planète, et plus précisement le réchauffement climatique, n’hésitez pas à signer la pétition sur http://www.copenhague-2009.com/

"Avec le réchauffement climatique, on ne négocie pas. ON AGIT !"

1 million de signataires nécessaires avant le mois de décembre. La planète compte sur vous et moi aussi :)

votez :
(IP:xxx.xx4.10.197) le 15 juillet 2009 à 17H48

quand on sait que c’est un film ’compensé carbone’.

Ah !!!! "Compensé carbone" !! Le gadget hors de prix inventé par les bobos technocrates écologues de salon pour se donner bonne conscience....

votez :
par Lilo (IP:xxx.xx1.26.90) le 10 juin 2009 à 14H45

Déçue par cet article qui montre encore le côté élitiste de certains écolos... Oui il y a des partenaires douteux, oui YAB a utilisé un hélico mais sommes-nous tous exemplaires ? Comment peut-on informer, sensibiliser sans polluer ? Vaste sujet... Par exemple, faut-il alors interdire l’utilisation du papier pour les livres scolaires ? Je connais des personnes qui sont parties en Asie pour aider une ONG, au total une quinzaine. N’auraient-ils pas dû prendre l’avion ?...

Pourquoi beaucoup de personnes s’insurgent contre ce film alors qu’il vaudrait mieux être attérés par les pratiques honteuses des industries chimiques ? Je crois que vous vous trompez d’ennemis.

YAB a pollué, certes, mais tellement moins que ces industriels qui ne font rien pour la planète, pire qui la détruisent ! Comme le dit une internaute plus haut, si ce film a permis de convaincre quelques personnes, c’est toujours cela de gagné. Encourageons ces initiatives plutôt que de les critiquer vaille que vaille, dans cette logique intégriste qui ne fait vraiment pas avancer les choses...

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles