NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Gustav se fout du monde !

Article publié le 2 septembre 2008

Gustav se fout du monde !

Comment ?!! Un ouragan qui se permet de diminuer d’intensité et de repasser de Force 4 à Force 2 alors qu’on avait tout fait, pour une fois, afin de rassurer l’électorat en faisant évacuer près de deux millions d’habitants ! Que le Dieu des Républicains est cruel !

C’est donc sur une ville morte, La Nouvelle-Orléans, que vont souffler des vents beaucoup moins forts que prévu. Georges Bush peut rentrer à la Maison Blanche et Mc Cain à son congrès républicain. Il n’y aura pas de catastrophe, en tout cas pas climatique... Tout juste un grand mécontentement populaire d’avoir été pris pour des girouettes !

Le catastrophisme élevé au niveau d’un mode de gouvernement comporte ses revers, et l’agitation déployée par les Républicains pour tenter de compenser ce qu’ils n’avaient pas fait en 2005 lors de la catastrophe provoquée par Katrina (cyclone de force 5), tombe donc à plat et pourrait bien se retourner contre eux. On aura jeté sur les routes de l’exil près de deux millions de personnes qui auraient pu, en fin de compte, rester tranquillement chez elles. J’appelle ça de l’incompétence dans l’évaluation des risques. En 2005 une sous-estimation flagrante et irresponsable, en 2008 une exagération patente pour raisons électorales qui n’est pas moins irresponsable.
C’est plutôt bon pour Obama qui, lui, avait pris un peu de recul face au catastrophisme ambiant et attendait d’avoir davantage d’informations sur le danger imminent, annoncé à grand renfort de spots médiatiques où il ne se passait rien, et où l’on pouvait juste voir des envoyés spéciaux qui racontaient que la ville était vide. Impressionnant, une ville vide ! Mais encore plus impressionnante est la bêtise des décideurs qui mêlent la politique à tout, de crainte que tout ne rattrappe la politique.

En est-il de même en politique qu’en météo ?

Il semble que certains de nos politiciens européens, se sentant inspirés par les méthodes de l’administration bushesque, pratiquent eux aussi la politique du catastrophisme. Mais, de même que la science est bien incapable de contrer les forces de la Nature et doit se contenter de les étudier, de même nos moyens politiques sont incapables de contrer la volonté d’un gouvernement fermement décidé.
On le voit bien avec l’affaire du nucléaire iranien où l’on cherche en vain à étouffer dans l’œuf les velleïtés des mollahs visant à rétablir un équilibre militaire au Moyen-Orient.
On le voit également avec la convocation en urgence par Nicolas Sarkozy d’un « Sommet Européen » exceptionnel afin de trouver des « sanctions » à opposer à la position des Russes en Georgie... Face à la fermeté de Moscou, on a un peu l’impression d’un flop programmé. Quelque chose qui rappelle la vanité d’un père « faisant les gros yeux » à son fils après une énorme bêtise, ou même le scénario bien connu de Coluche au comptoir d’un bistrot qui s’en prend aux CRS beurs et se dégonfle peu à peu face à l’un d’eux, pour finir par lui demander ce qu’il peut lui offrir...
La Russie ne craint évidemment aucune « sanction » européenne car elle sait parfaitement que l’essentiel de l’énergie dont l’Europe a besoin vient de chez elle...
Les « sanctions », c’est elle, la Russie, qui pourrait les prendre !

Thèmes

Politique Catastrophe écologique

Bookmark and Share
16 votes

commentaires
votez :
par oussteadexan1972 (IP:xxx.xx6.56.45) le 21 août 2013 à 06H12

To hindrance fiber eye industry, constitution judgement clothes is over involving view with horror straightforward streamer together with can dread ballyhoo gain substitute categories which inlcudes everywhere Hosting Elite

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles