NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Green New Deal Solaire pour Poitou-Charentes

Article publié le 20 février 2009

Green New Deal Solaire pour Poitou-Charentes

Je ne suis pas particulièrement « ségolèniste », et pourtant, je salue haut et fort l’initiative de la Région Poitou-Charentes pour le développement du photovoltaïque, qui mobilise 400 millions d’euros pour le financement de son plan régional PV sur 2009/2012. Une 1ère en France, pour afficher un leadership solaire européen.

Le 6 février dernier, Ségolène Royal, présidente de la Région et Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la Banque Européenne d’Investissement (BEI), flanqués des représentants des caisses régionales du Crédit Agricole et de Crédit Agricole Leasing, ont dévoilé le financement du plan photovoltaïque de Poitou-Charentes. La BEI intervient à hauteur d’un prêt de 200 M€, tandis que les caisses régionales du Crédit agricole et Crédit agricole Leasing cofinancent pour le même montant. La Région Poitou-Charentes apporte sa garantie aux prêts octroyés. Il faudra attendre le 27 février, pour que les mêmes présentent les premiers grands travaux solaires qui vont être lancés, et les conditions pour bénéficier de cette manne. Il s’agit d’une expérience singulière en Europe, qui garantira des financements attractifs pour les collectivités publiques, les entreprises, les professionnels et les agriculteurs.

Le plan photovoltaïque vise à développer la production décentralisée d’électricité solaire, à renforcer l’autonomie énergétique des territoires et à développer l’emploi et les filières économiques dans le secteur photovoltaïque. L’objectif est d’atteindre 65 MW installés d’ici 2012.

Le développement d’une chaîne de valeur solaire en Poitou-Charentes, pour dynamiser un tissu économique malmené par la crise, n’est pas un vain mot. Ainsi, la Région lance-t-elle un appel à projet, pour soutenir financièrement l’implantation d’unités industrielles et tertiaires secteurs photovoltaïque et énergies renouvelables. Une enveloppe spéciale de 1 M€ a été réservée pour financer les projets qui seraient retenus au terme de cet appel à projets en direction des industriels du secteur des énergies renouvelables, qui vise à :

  • favoriser l’implantation d’unités industrielles de production de biens ou de services (fabrication, assemblage, logistique, ingénierie,...) dans le secteur des énergies renouvelables (électricité renouvelable, chaleur et refroidissement, etc.),
  • accélérer en particulier la mise en place d’une filière régionale de production de panneaux photovoltaïques en région, en cohérence avec le plan photovoltaïque régional,
  • favoriser la ré-industrialisation des bassins d’emplois fragilisés par la conjoncture

Les projets retenus pourront bénéficier d’un accompagnement spécifique de la Région afin de faciliter leur implantation et de la mobilisation des principaux outils d’intervention de la Région. Les conditions de cet appel à projets sont fixées dans le règlement ci-joint à télécharger. Le délai fixé pour une remise des dossiers de candidature simplifiés est fixé au mercredi 15 avril 2009.

Une enveloppe de 400 M€ pour financer au meilleur coût les projets photovoltaïques, et un appel au développement d’une chaîne de valeur PV en Région, ne sont pas les seuls outils d’intervention de la Région. Pour la réalisation de ses objectifs de 20% d’EnR en 2020, la Région Poitou-Charentes mobilise par ailleurs un ensemble de moyens avec des effets de levier importants :

  • des aides directes à l’investissement (subventions)dans le cadre du Fonds Régional d’Excellence Environnementale (10 millions € en 2009),
  • la création d’une société coopérative d’intérêt collectif, Poitou-Charentes Energies Renouvelables, pour développer les investissements régionaux et réaliser des centrales photovoltaïques (13 millions € d’investissements sur 5 ans),
  • la mise en place de centrales photovoltaïques dans tous les lycéesgérés par la Région (93 établissements).
  • Le lancement d’un plan d’action régional pour la formation à ces métiers

 

On peut penser ce que l’on veut de Ségolène Royal comme leader politique d’envergure nationale, mais son plan solaire régional est cohérent avec une grande ambition. Il mobilise des moyens considérables pour favoriser l’investissement d’opérateurs privés et le développement de nouvelles entreprises, pour impulser l’émulation du tissu économique local en formant les entreprises à la mutation énergétique, avec une dose d’économie sociale et solidaire. 

Alors que la crise répand son lot de mauvaises nouvelles, ça fait parti des informations qui rendent optimistes pour demain. Soulignons que l’Europe aide à ce type de politique. Green New Deal, il n’y a pas d’autre chemin, en Poitou-Charentes et ailleurs.

Thèmes

Energie Développement durable Politique Economie Développement local

Bookmark and Share
32 votes

commentaires
votez :
par melsurrdine1972 (IP:xxx.xx6.56.45) le 21 août 2013 à 17H44

These generation perimeter roughly forsake a difficulty world, accommodate parades advantage handsomeness contests are near big centre of people. Every warmongering Dobry Hosting

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles