NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Contre la surconsommation, Grandrif et Lyon choisissent l'art brut

Article publié le 2 novembre 2009

Deux sites en France proposent des installations artistiques inspirés de l’art brut, pour critiquer notre propension à surconsommer et à jeter. Deux sites dont aimeraient bien se débarrasser les édiles locaux. L’art de la surconsommation mis à l’index par la puissance publique ?

868 millions de tonnes de déchets. C’est ce que la France produit, chaque année, toutes structures confondues, et dont près de 30 millions pour les ménages que nous sommes (chiffres de l’ADEME). Des montagnes d’ordures qu’il faut traiter, au prix fort, puisque cela nous coûte près de 12 milliards d’euros pour les évacuer, les traiter, les recycler quand c’est possible... Les déchets sont un symbole puissant des sociétés de consommation (et de sur-consommation), puisque nombre d’objets servent ’mal’ : je ne jugerais pas ici de leur utilité pour chacun, mais de la manière dont ils sont conçus : des biens peu durables, dans des matières peu propres, avec une utilité souvent réduite voir "instantanée" pour certains gadgets que l’on utilise une fois ou deux avant de les oublier dans le fond d’un grenier. On ne peut pas tout traiter, par contre, certains ont trouvé un moyen plutôt amusant de détourner ces objets privés d’utilisation en en faisant tout un art.

C’est ce qu’on appelle "l’art du recyclage", ou l’art poubelle, parfois, une variante intéressante de l’art brut qu’avait déjà sublimé le Facteur Cheval et son "palais idéal" fait de bric et de broc.

Facteur_Cheval_-_Detail_facade_Nord.jpg

Le concept est simple : plutôt que d’aller acheter, comme de nombreux artistes, de la peinture, du papier, des métaux, et tout autre instrument de conception, on les trouve dans le quotidien, en récupérant les objets qui ne servent pas ou plus. Résultat : ça ne coûte rien (à part de la place pour stocker ou exposer ces objets) et on évite de jeter de vieux objets en leur donnant une seconde vie. Le décalage, par exemple, entre une poupée que vous n’avez plus utilisé depuis plus de 20 ans et que vous "greffez" à d’autres objets de ce type (vieux, souvent moches et non utilisés) lui donne un sens nouveau. Pas celui qu’a voulu le producteur de la poupée (un jouet pour enfant), mais celui qui ressortira de vos assemblages. Récupérer une quarantaine de poupées et les aligner sur un même support pour les peindre en rouge donnera un effet certain à ces vieilleries !

Deux exemples d’art de la récup qui font parler d’eux, à Lyon et à Grandrif dans le Puy-de-Dôme (63). A Lyon, c’est la Demeure du Chaos qui pousse très loin le concept de récupération, en y joignant un aspect politique qui critique de manière directe nos sociétés de profit et de consommation. Tout y est noir, noirci, et leur spécialité, c’est le "recycl’art" de gros objets, puisqu’on y trouve pêle même des voitures, un tractopelle et même un avion ! La mairie et les riverains se sentent agressés par cette débauche d’objets morts retournés à une seconde vie, avec des procès pour la fermeture de la Demeure qui n’aboutissent pas (mais des fermetures partielles ont déjà eu lieu).

245795477_0ffc94688e.jpg

A Grandrif, petit commune du Massif Central, c’est un autre artiste qui ressort de leurs tombeaux les objets mis un peu trop vite à la poubelle, et à voir son oeuvre maîtresse, qui s’appelle "Thanatos, euh ! euh ! euthanasié", il est tombé sur un filon en or ! L’artiste fouineur des restes de la consommation, Henri Grange, est d’ailleurs lui aussi inquiété par la maire de son village, Suzanne Labary, qui début juillet lui intime de cesser de mettre sous le nez des riverains ce que l’on pourrait appeler leurs "excrêments de consommation", avec la gendarmerie en copie. Fair-play. Sont-ils à ce point hantés par le fait de jeter systématiquement des objets inutiles achetés compulsivement ? Car c’est évidemment en plein air et dans l’espace public que ces ordures font "mouches", pas dans une salle d’exposition parisienne réservée au petit nombre. N’hésitez pas en passant dans ce coin magnifique à aller saluer l’artiste et échanger quelques bribes de réflexions sur notre monde plus jeteur qu’acheteur au milieu de ses zombies qu’il parvient à recréer (ci-dessous quelques détails de son installation).

img_4109.jpg

thanatos-euthanasie-2.jpg


Alors, tabous, nos abus d’achat et notre propension à jeter à tout va ? Je vous recommande aussi la lecture du long article d’Hélène Crié-Wessner qui résume deux ouvrages importants de réflexion sur capitalisme et écologie.

Thèmes

Recyclage Art

Bookmark and Share
4 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx9.223.91) le 2 novembre 2009 à 17H08

C’est ce qu’on appelle "l’art du recyclage", ou l’art poubelle, parfois, une variante intéressante de l’art brut qu’avait déjà sublimé le Facteur Cheval et son "palais idéal" fait de bric et de broc.

N’attribuez pas au Facteur Cheval des intentions ou des arrières pensées qu’il n’a pas eues..... Parce que dans ce cas, c’est vous qui faites de la récupération !!!

votez :
(IP:xxx.xx9.223.91) le 2 novembre 2009 à 17H11

Par conséquent, toutes les déchetteries et toutes les décharges publiques sont des oeuvres d’art et les clodos comme celui de la photo des artistes ???

votez :
par yunhe (IP:xxx.xx7.72.69) le 10 novembre 2009 à 09H19

We offer you replica watches of famous luxury omega watch . You can find a really huge collection of different models of replica omega watches. omega watches for sale here to find watches that are just right for your personality while paying reasonable prices.

votez :
(IP:xxx.xx7.47.1) le 21 septembre 2010 à 17H01

Peux-t-on comparer la demeure du chaos qui est un ensemble surprenant et élaboré situé dans un domaine privé au fatras d’objets récupérés dans les poubelles et étalés sur le domaine public ?

votez :
par cochon de payeur (IP:xxx.xx8.222.186) le 30 avril 2011 à 08H58

C’est facile de se dire poéte et artiste : quelle oeuvre ? quel poeme ? Parus où ? Nourri par le RSA (un artiste n’a peut etre pas le droit de travailler),avocat payé par la Société on peut em....béter une Commune au frais de la Princesse.

votez :
par Samantha (IP:xxx.xx9.127.53) le 6 octobre 2012 à 10H15

On trouve toujours une grande pertinence dans les sujets traités par ce site, félicitations.

Samantha

Rejoignez moi sur poker gratuit

Les Auteurs deSociété
rcoutouly - 65 articles
voxpopuli - 1 articles
ble2 - 35 articles
çaDérange - 299 articles
Biosphère Blog - 57 articles
ecolomaisjetemmerde - 3 articles
Mobilité durable - 178 articles
Greendriver - 1 articles