NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Pharmacovigilance vaccinale : données additionnelles sur les vaccins H1N1

Article publié le 17 septembre 2010

Pourtant rapidement écrite, ma récente note sur les narcolepsies post-vaccinales a attiré de nombreux internautes. Et je me rends compte que les gens restent préoccupés par ces questions. Quoique le temps m’ait manqué jusqu’à présent pour faire un bilan approfondi sur la tolérance des vaccins contre la grippe porcine, je me propose, dans le présent article, de répondre aux questions qui me sont le plus souvent posées à ce sujet.

Pharmacovigilance vaccinale : données additionnelles sur les vaccins H1N1
 
Les vaccins contre la grippe porcine peuvent-ils provoquer des cas de narcolepsie ?

J'ai répondu à cette question dans ma note suscitée dont l'essentiel tient en deux points :

  • compte tenu de la sous-notification, le nombre de cas rapportés - qui équivaut à peu près au nombre de cas attendus ("bruit de fond") - est d'ores et déjà compatible avec la réalité d'une complication post-vaccinale extrêmement sévère ;
  • comme le plus souvent en pareille matière, les autorités (françaises ou européennes) se moquent du monde en s'abritant derrière la nécessité d'une "enquête approfondie" ; la seule chose à faire si on veut effectivement avancer, c'est une étude épidémiologique appropriée, par exemple une étude cas/témoin sérieuse...

 

Quels sont les autres effets secondaires auxquels on peut raisonnablement s'attendre avec ce type de vaccins ?

  • Ceux qui ressortaient déjà du dossier d'enregistrement, en particulier l'étonnante propension de ces vaccins antigrippaux à provoquer des syndromes pseudo-grippaux marqués (fièvres, céphalées, courbatures) dans une proportion inédite de sujets vaccinés. Rappelons que l'évidence de ces réactions a conduit les autorités australiennes à suspendre la vaccination chez les enfants de moins de 5 ans [1] : cette évidence est d'autant plus convaincante que : 1/ elle était prévisible et prévue, on vient de le dire ; 2/ elle coïncide avec de nombreux témoignages crédibles qui m'ont été transmis (par exemple sur le taux d'absence des enfants à l'école - ou des médecins à l'hôpital - dans les jours suivant leur vaccination).
  • Ceux qui ressortent clairement des données de pharmacovigilance, malgré l'acharnement annoncé des autorités à nier l'évidence : je pense notamment aux accidents obstétricaux (fausses couches). Rappelons à ce sujet que l'on attend toujours la moindre explication décente au décès d'une rate enceinte lors des rares essais chez l'animal. Je pense aussi à un certain nombre de décès inexpliqués dans les suites immédiates de la vaccination, en rappelant à nouveau que l'on reste également dans l'attente d'une explication relativement au nombre incroyablement élevé de décès qui ont été rapportés durant le développement de Pandemrix.

 

Y a-t-il des effets indésirables auxquels on ne pouvait absolument pas s'attendre ?

Par définition, la pharmacovigilance, c'est l'inventaire de l'imprévisible : lors que les premières pilules contraceptives ont été mises sur le marché, en 1960, on avait tout prédit (stérilités, malformations, cancers...) sauf ce qui a été le plus fermement établi ensuite, à savoir les accidents de thrombo-embolie [2], que personne de sérieux ne songerait à mettre en doute aujourd'hui.

En l'espèce, l'alerte concernant les narcolepsie est le paradigme de ce qui peut se passer : à ma connaissance, personne n'y avait pensé - et pourtant...

Outre donc ces effets "incongrus", on peut également s'interroger sur le risque de tous les désordres auto-immuns dont on comprend sans peine qu'ils pourraient être déclenchés par un vaccin : maladies rhumatismales (lupus, polyarthrite rhumatoïde...), diabète insulino-dépendant, etc. Là encore, il n'y a aucun moyen d'y voir clair tant que les autorités ne procèdent pas aux évaluations épidémiologiques qui s'imposent.

 

Dans quels délais peuvent se manifester les complications de ces vaccins ?

Les complications "attendues" (syndromes pseudo-grippaux, accidents obstétricaux, décès inexpliqués) sont précoces (quelques heures ou quelques jours) ; les Guillain-Barré peuvent se révéler jusqu'à plusieurs semaines suivant une vaccination.

Quant aux complications de type auto-immun, il n'y a pas de délai type, hélas : si elles existent avec ces vaccins, elles pourraient se révéler dans les mois, voire les années suivant la vaccination - sachant que le début de la maladie ne coïncide pas nécessairement avec le moment de sa révélation clinique (elle peut évoluer à bas bruit durant des années, avant de s'exprimer cliniquement [3]).

 

Peut-on discriminer les sujets le plus à risque de ces accidents, et mettre au point des contre-indications simples ?

Là encore malgré les tromperies des autorités (qui ont tout avantage à laisser accroire que les "rares" victimes des vaccins étaient des gens prédisposés, pas du tout représentatifs du tout-venant comme vous et moi supposé garantir l'écoulement des stocks), il est assez rare qu'en pareille matière, on identifie avec précision des facteurs de risque susceptibles de justifier des contre-indications. En tout état de cause, semblable identification requèrerait des études épidémiologiques bien plus sophistiquées que celles, pourtant simples, auxquelles les autorités se refusent déjà pour vérifier la causalité iatrogène.

 

Les vaccins contre la grippe porcine sont-ils plus toxiques que les vaccins contre la grippe saisonnière ?

Pour le savoir, encore faudrait-il qu'on ait de bonnes évaluations sur la tolérance des vaccins contre la grippe saisonnière : mais c'est un leitmotiv des revues Cochrane dont on a déjà abondamment parlé sur ce site qu'avec ces vaccins pourtant sur le marché depuis longtemps, les évaluations de tolérance sont encore plus défectueuses que les évaluations d'efficacité.


[1] BMJ 2010 ;340:c2419

[2] M. Girard. Les effets indésirables de la pilule. La Recherche, jui-aou 1988, 984-90

[3] On le voit bien avec les scléroses en plaques suivant la vaccination contre l'hépatite B

 

Source image : http://www.urpix.fr/files

Thèmes

Vaccin Principe de Précaution grippe h1n1 Pharmacovigilance

Bookmark and Share
6 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx3.228.71) le 17 septembre 2010 à 11H16

Un grand merci DR girard pour votre travail d’information ! un papa dont les enfants vous remercient..

votez :
(IP:xxx.xx4.59.191) le 17 septembre 2010 à 11H24

Merci pour votre prise de position, nous avons évité le pire avec cette campagne de vaccination

votez :
(IP:xxx.xx4.110.241) le 17 septembre 2010 à 13H44

Merci pour vos informations que je suis attentivement depuis l’année dernière Que penser de la composition du vaccin antigrippe de cette année qui contient 3 souches dont le H1N1 ? Très peu de personnes en parle et pourtant des milliers de personnes vont aller se faire vacciner contre la grippe "saisonnière" non informés VAXIGRIPMD Pour la saison 2010-2011, chaque dose de 0,25 mL de VAXIGRIPMD contient : 7,5 μg de HA de la souche A/California/7/2009 (H1N1) - souche analogue [A/California/7/2009 (H1N1) (NYMC X-179A)] 7,5 μg de HA de la souche A/Perth/16/2009 (H3N2) - souche analogue [A/Victoria/210/2009 (H3N2) (NYMC X-187)] 7,5 μg de HA de la souche B/Brisbane/60/2008 Autres ingrédients 1 μg de thimérosal*, jusqu’à 0,25 mL de solution isotonique de chlorure de sodium tamponnée au phosphate de sodium, formaldéhyde (≤15 μg), TritonMD X-100, ainsi que du saccharose et de la néomycine en quantités infimes

votez :
(IP:xxx.xx7.212.15) le 17 septembre 2010 à 13H58

Vaccins : Les Etats-Unis indemnisent une jeune fille atteinte d’autisme suite à une vaccination

=> http://www.lesmotsontunsens.com/vaccins-les-etats-unis-indemnisent-une-jeune-fille-atteinte-d-autisme-apres-vaccination-7923

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 18 septembre 2010 à 12H12

Voici un extrait du texte tiré du site dont vous donnez le lien... C’est quand même un pzeu plus nuancé que votre raccourci ne le laisse entendre.......

[...]

Le vaccin : pas la "cause", mais le "résultat"...

Si le gouvernement n’a pas reconnu de lien direct entre vaccin et autisme, un panel de scientifiques de l’administration a toutefois admis que la vaccination avait aggravé une maladie mitochondriale inconnue dont Hannah était porteuse. L’injection n’aurait pas été la "cause" de la maladie, mais elle en aurait été le "résultat". Julie Gerberding, directrice du Centre de veille sanitaire américain (CDC), souligne que les avantages des vaccins vont bien au-delà de leurs inconvénients. Elle indique également que le mercure a été retiré des vaccins administrés systématiquement aux enfants en 2001, et que, malgré cela, les taux d’autisme ont continué de grimper. Actuellement, le CDC esttime qu’un petit Américain sur 150 enfants est atteint d’autisme ! Et 4 800 similaires à celui d’Hannah sont actuellement en attente de décision devant le tribunal fédéral des vaccins.

"Plus de questions que de réponses"

"Le cas de ma fille soulève plus de questions que de réponses", a déclaré le père d’Hannah, le Dr Jon Poling, un neurologue qui détient aussi un doctorat en biophysique. "Les vaccins sont l’un des progrès les plus importants dans l’histoire de la médecine, mais les gens ont besoin de savoir qu’il y a un risque pour tous les médicaments. Il peut y avoir un faible pourcentage de personnes qui sont susceptibles de développer des complications" a-t-il encore affirmé.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 18 septembre 2010 à 16H59

"Les vaccins sont l’un des progrès les plus importants dans l’histoire de la médecine, mais les gens ont besoin de savoir qu’il y a un risque pour tous les médicaments. Il peut y avoir un faible pourcentage de personnes qui sont susceptibles de développer des complications" a-t-il encore affirmé."

Ah oui, n’est-ce pas ?! Tout comme le sont la batterie des anti-biotiques ! On voit le résultat... Les souches virales se renforces à cause précisément des vaccins et des anti-biotiques, et cela est parfaitement logique !! Quand allez-vous donc comprendre, vous, les toubibs, et ceux qui les défendent bêtement, que vous faites fausse route depuis des dizaines et des dizaines d’années !!! Il est grand temps d’innover dans la vie avec l’utilisation de PRO-biotiques par exemple, plutôt que dans la mort en continuant de consommer des ANTI-biotiques !

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 18 septembre 2010 à 18H20

"Les souches virales se renforces à cause précisément des vaccins et des anti-biotiques"

- Les virus se sont toujours moqués des antibiotiques !

"Il est grand temps d’innover dans la vie avec l’utilisation de PRO-biotiques par exemple, plutôt que dans la mort en continuant de consommer des ANTI-biotiques"

- Le jour où vous aurez guéri une méningite à méningo (ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, on pourrait aussi parler d’une ostéite à staphylo , etc...)avec des probiotiques vous pourrez la ramener (pas la méningite, votre tronche...)

votez :
(IP:xxx.xx4.110.241) le 17 septembre 2010 à 14H13

Ce vaccin me pose personnellement un problème éthique car je vais avoir des prescriptions médicales de vaccin antigrippe ( je suis infirmière) à effectuer. L’an dernier j’ai refusé au motif que le vaccin H1N1 était insuffisemment testés et qu’il contenait des adjuvants ; je suppose que celui de cet année l’est encore moins et contient aussi des adjuvants. Je vais aussi refuser de le faire. Cette prise de position n’est pas facile à tenir car elle entraine moqueries, pressions, et de plus les effets secondaires n’ont pas été suffisants, ni reconnus par les autorités.

votez :
(IP:xxx.xx4.55.96) le 17 septembre 2010 à 18H05

Je pense que vous devriez faire confiance d’abord à vous-même et à votre ressenti:si vous n’avez pas envie de vous faire vacciner ne le faites pas et au diable les moqueries de vos collegues de travail. Personnellement je prefère mourir de la grippe (mais je fais qd même confiance à la Nature qui m’a donné un système immunitaire bien au point) que avoir de problèmes à cause de vaccins produits et vendus non pas par un organisme d’Etat sans but lucratif mais par des laboratoirs qui appartiennent à des financiers qui n’ont d’autre intérêt que le Profit.

votez :
(IP:xxx.xx4.110.241) le 18 septembre 2010 à 11H02

Ne pas me faire vacciner ne me pose aucun problème depuis longtemps, c’est le fait de vacciner les autres en suivant la prescription medicale ou le bon de vaccination

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 18 septembre 2010 à 12H06

"....à cause de vaccins produits et vendus non pas par un organisme d’Etat sans but lucratif...."

+++ Et vous pensez que c’est réellement une garantie ?? Bonne chance !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 18 septembre 2010 à 16H51

"Et vous pensez que c’est réellement une garantie ?? Bonne chance !"

Ben non, justement, c’est pas une garantie ! c’est bien ce qu’il dit !!

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 18 septembre 2010 à 17H52

par BienEtre le 18 septembre 2010 à 16H51 "Et vous pensez que c’est réellement une garantie ?? Bonne chance !"

Ben non, justement, c’est pas une garantie ! c’est bien ce qu’il dit !!

>>> Ben non !! Il dit exactement le contraire !!

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 18 septembre 2010 à 17H57

"...que avoir de problèmes à cause mais pde vaccins produits et vendus non pas par un organisme d’Etat sans but lucratif mais par des laboratoirs qui appartiennent à des financiers qui n’ont d’autre intérêt que le Profit.

> Donc il aurait plus confiance à des vaccins produits et vendus par l’Etat plutôt que par des laboratoires..... C’est une opinion qui vaut ce qu’elle vaut mais l’Etat n’est pas une garantie de sérieux, on ne manque pas d’exemples !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 18 septembre 2010 à 16H46

"...et de plus les effets secondaires n’ont pas été suffisants, ni reconnus par les autorités."

Et oui, hélas ! Et c’est bien là où ce situe le problème dans notre pays...

En attendant, les vaccins sont aujourd’hui responsable de milliers d’effets secondaires, aux conséquences parfois irréversibles !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 17 septembre 2010 à 14H18

Grippe porcine : “Les vaccins pourront provoquer des effets secondaires inattendus”

Les vaccins contre la grippe H1N1, qui vont arriver progressivement sur le marché, seront des produits nouveaux pouvant provoquer des effets secondaires inattendus qui devront faire l’objet d’une surveillance, selon les autorités de santé.

Elles estiment toutefois que les avantages d’une vaccination l’emportent sur les risques éventuels.

On ne peut “connaître exactement leurs effets secondaires“, note le réseau d’experts Infovac, créé à destination des pédiatres.

Infovac remarque que des vaccins similaires développés contre la grippe aviaire, “avec les mêmes adjuvants”, provoquent “plus souvent des relations inflammatoires aiguës que les vaccins traditionnels contre la grippe saisonnière”.

Lire la suite :

http://www.spreadthetruth.fr/wordpr...

Informations Médecines Naturelles

votez :
par shawfroide (IP:xxx.xx7.213.183) le 18 septembre 2010 à 00H28

Encore ces impostures anti vaccin

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 18 septembre 2010 à 16H48

"Encore ces impostures anti vaccin"

Prouvez-donc que ce sont des impostures alors ?! Et les milliers d’ handicapés à vie à cause des vaccins...vous allez leur dire qu’il s’agit d’impostures ?!!

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 18 septembre 2010 à 18H24

"Et les milliers d’ handicapés à vie à cause des vaccins..."

>>> Vous les avez sortis de votre chapeau ces "milliers" là ?

Et les "milliers" qui ne meurent plus ou qui ne sont plus handicapés par la polio ? Etc...Etc...

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 18 septembre 2010 à 18H27

Et les "milliers" qui ne meurent plus ou qui ne sont plus handicapés par la polio ? Etc...Etc...

- C’est à cause des probiotiques, tiens !

votez :
(IP:xxx.xx3.126.177) le 18 septembre 2010 à 07H36

Docteur Girard, vous êtes un grand Monsieur !

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 18 septembre 2010 à 12H03

(IP:xxx.xx3.126.177) le 18 septembre 2010 à 07H36 Docteur Girard, vous êtes un grand Monsieur !

Mes compliments pour votre sens de l’humour !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 18 septembre 2010 à 16H54

Les chiffres tombent, officiellement, alors qu’on met toujours en exergue le fait que cette grippe A H1N1 tue et que le nombre de morts s’accroit, en réalité, il y a eu 4 millions de personnes touchées en France par ce virus, et environ 150 morts imputables à ce virus, directement ou indirectement, depuis le début de l’épidémie. Si l’on estime que cette grippe devrait toucher environ 20 millions de personnes, soit 5 fois plus, on peut estimer le nombre de morts à 750, ce qui est bien inférieur aux chiffres de mortalité liée à la grippe saisonnière, dont on considère qu’elle tue chaque année 3000 à 4000 personnes.

Alors évidemment, nous savons tous à qui profite l’opération : essentiellement aux laboratoires pharmaceutiques, qui ont vu là un bon moyen de regagner du chiffre d’affaire, suite à cette crise financière qui a touché plus ou moins les grosses entreprises.

Alors certes, cette grippe est plus virulente dans ses effets, et elle est plus contagieuse, mais enfin, pourquoi aller se faire vacciner en masse alors même que le portrait de cette maladie est beaucoup moins inquiétant qu’on veut bien le dire. De notre point de vue, la prévention naturelle par un renforcement immunitaire suffit largement à minimiser l’impact de cette maladie. Et s’il y a cas d’urgence, car cela peut bien sûr arriver, alors à ce moment là, recourir aux médicaments classiques. Arrêtons donc avec cette paranoïa pasteurienne du microbe tout puissant, et prenons d’abord soin de notre santé en ayant une bonne alimentation, équilibrée, et en corrigeant nos points faibles par les plantes et les supplémentations utiles.

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 19 septembre 2010 à 09H51

"....les autorités (françaises ou européennes) se moquent du monde en s’abritant derrière la nécessité d’une "enquête approfondie" ; la seule chose à faire si on veut effectivement avancer, c’est une étude épidémiologique appropriée, par exemple une étude cas/témoin sérieuse...

Si on vous suit bien une "étude épidémiologique appropriée" ne serait pas une "enquête approfondie" ou bien une "enquête approfondie ne serait pas une "étude épidémiologique appropriée".... Ce là s’appelle jouer sur les mots sans raison valable.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 20 septembre 2010 à 15H01

"Si on vous suit bien une "étude épidémiologique appropriée" ne serait pas une "enquête approfondie" ou bien une "enquête approfondie ne serait pas une "étude épidémiologique appropriée".... Ce là s’appelle jouer sur les mots sans raison valable."

Et non, monsieur sans nom et sans pseudo (encore un, décidément...à moins que ce ne soit une nouvelle fois le même !). Pour un problème aussi grave, une simple enquête plus ou moins approfondie, menée et financée qui plus est par des scientifiques corrompus, ça ne suffit pas ! Et je n’ai nullement besoin de jouer sur les mots...

votez :
(IP:xxx.xx9.4.59) le 29 septembre 2010 à 17H50

"Pour un problème aussi grave, une simple enquête plus ou moins approfondie,"

- Il n’est écrit nulle part qu’il s’agirait d’une simple "enquête "plus ou moins approfondie". Ce sont vos mots à vous. Dans l’article de Girard il est écrit "une enquête approfondie". Par ailleurs, vous ne savez pas ce que serait cette enquête ni par qui elle serait réalisée. Donc vous ne pouvez-pas la disqualifier d’emblée.

"...menée et financée qui plus est par des scientifiques corrompus, ça ne suffit pas !"

- Encore une fois, vous ne savez pas par qui cette "enquête" pourrait être effectuée donc vous n’avez pas le droit d’insulter et de salir ceux qui en seraient chargés en les traitant, sans les connaître, de "corrompus". Cà pour le coup c’est de la diffamation, de la vraie.

- De la même manière vous ne savez pas par qui et comment cette enquête serait financée. Dans l’éventualité où une "étude épidémiologique sérieuse", pour reprendre les termes de Girard, était mise en oeuvre, savez-vous par qui elle serait menée ? Par qui et comment elle serait financée ? Non, évidemment ! Alors d’après vous pourquoi apporterait-elle a priori plus de garantie sur le plan de l’éthique qu’une "simple enquête" ?(sur le plan scientifique l’une et l’autre pouvant être de qualité ).

- D’après vous, pour que "l’enquête" et/ou "l’étude épidémiologique" soi(en)t de qualité et recevable(s), effectué(es) par des spécialistes intègres et compétents, par qui proposez-vous qu’elle soi(en)t faite(s) et financé(es) ?

votez :
(IP:xxx.xx4.115.10) le 19 septembre 2010 à 10H12

l’imposture c’est la falsification des statistiques, des études, des recherches des grands laboratoires. Les statégies d’intimidation qui vont de la coupe des budgets des recherches indépendantes, du dénigrement des chercheurs, aux menaces et sanctions. Est-ce une démarche scientifique ? saine ?

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 19 septembre 2010 à 18H50

"l’imposture c’est la falsification des statistiques, des études, des recherches des grands laboratoires. Les statégies d’intimidation qui vont de la coupe des budgets des recherches indépendantes, du dénigrement des chercheurs, aux menaces et sanctions. Est-ce une démarche scientifique ? saine ?"

- Toujours la même litanie des pleureuses patentées, des victimes de complots occultes, des martyrs professionnels. Ce ne sont que des affirmations sans preuves.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 20 septembre 2010 à 15H07

"Toujours la même litanie des pleureuses patentées, des victimes de complots occultes, des martyrs professionnels. Ce ne sont que des affirmations sans preuves."

Seuls d’irréductibles bornés et sectaire comme vous peuvent tenir de tels propos ! Continuez donc, d’avancer dans le noir à tâtons, et avec vos œillères...que voulez-vous qu’on vous dise ! Quand aux preuves, il n’y que ça...revisionnez-donc le lien vers cette vidéo, à laquelle je vous renvoie, dans mon commentaire un peu plus haut !

votez :
(IP:xxx.xx4.115.10) le 20 septembre 2010 à 08H27

"Toujours la même litanie des pleureuses patentées, des victimes de complots occultes, des martyrs professionnels. Ce ne sont que des affirmations sans preuves"

Nous avons des opinions divergentes,et votre réponse ne fait pas avancer le débat.Je ne me sens ni pleureuse, ni victime, ni martyre ! Je vous rends donc ces qualificatifs. Si la narcolepsie , les convulsions fébriles en Australie en réactions à court terme à la vaccination antigrippale ne vous interpelle pas, ne vous questionne pas,je n’y puis rien. Sans parler des réactions à moyen et long terme...

votez :
(IP:xxx.xx9.4.204) le 20 septembre 2010 à 09H18

"Nous avons des opinions divergentes,et votre réponse ne fait pas avancer le débat."

Parce que vous pensez que vos commentaires infondés sur "la falsification des statistiques, des études, des recherches des grands laboratoires. Les statégies d’intimidation qui vont de la coupe des budgets des recherches indépendantes, du dénigrement des chercheurs, aux menaces et sanctions" le font avancer le débat ? Vous n’êtes pas bien difficile...

"Je ne me sens ni pleureuse, ni victime, ni martyre !"

Mais vous n’en colportez pas moins les ragots habituels usés jusqu’à la corde.

" Si la narcolepsie , les convulsions fébriles en Australie en réactions à court terme à la vaccination antigrippale ne vous interpelle pas, ne vous questionne pas,je n’y puis rien. Sans parler des réactions à moyen et long terme..."

J’attends simplement pour me faire une opinion que des données solides soient disponibles. Je ne me satisfait pas des "impressions" très nettement et systématiquement orientées d’un gourou qui s’est trouvé un fond de commerce surfant sur la crédulité et l’opposition systématique d’une opinion publique manipulée, flattée dans le sens du poil et qui ne demande que çà.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 20 septembre 2010 à 15H10

"Parce que vous pensez que vos commentaires infondés sur "la falsification des statistiques, des études, des recherches des grands laboratoires. Les statégies d’intimidation qui vont de la coupe des budgets des recherches indépendantes, du dénigrement des chercheurs, aux menaces et sanctions" le font avancer le débat ? Vous n’êtes pas bien difficile..."

Et les multiples preuves à l’appuie créditant ce témoignage, vous en faites quoi ?! Ban-lève vas !! Par qui sont-ils payés les chercheurs à votre avis ? Croyez-vous que l’on puisse être juge et parti ?! Allez, arrêtez un peu...

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 20 septembre 2010 à 15H13

"Mais vous n’en colportez pas moins les ragots habituels usés jusqu’à la corde."

Laissez donc ce monsieur, qui lui a le mérite de s’interroger, et de s’inquiéter de la situation, tranquille ! La seule personne à colporter des ragots stupides et pensées réfractaires, c’est vous, et vous seul !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 20 septembre 2010 à 15H19

"J’attends simplement pour me faire une opinion que des données solides soient disponibles."

Mais mon pauvre gars...elles le sont depuis belle lurette ! Si vous refusez de les voir, ce n’est pas de notre faute !!

"Je ne me satisfait pas des "impressions" très nettement et systématiquement orientées d’un gourou qui s’est trouvé un fond de commerce surfant sur la crédulité et l’opposition systématique d’une opinion publique manipulée, flattée dans le sens du poil et qui ne demande que çà."

Un gourou ? Ha ha ha !! Elle est bien bonne celle-ci !!! Ben alors, ça en fait des gourou en France, et ailleurs !!! A commencer par les 90% de français qui ont refusés, de se faire vaccinés et qui ne ce sont tout de même pas fait avoir par cette stupide campagne de vaccination mené par Roselyne Bachelot et son gouvernement ! D4autre part, je n’ai pas besoin que l’on me flatte dans le sens du poil...et il n’y a pas que ce monsieur qui est de mon avis, ne vous en déplaise !

Vous en êtes un beau gourou vous...pauvre imbécile !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 20 septembre 2010 à 15H27

Il n’existe aucune preuve que le vaccin contre la grippe soit capable de prévenir ou de diminuer la maladie. Ses fabricants savent bien qu’il ne sert à rien, mais continuent néanmoins à le vendre » c’est ce qu’estime le Dr. Anthony Morris, virologiste qui fut chef du contrôle des vaccins à la FDA. Nombreux sont ceux qui en sont avertis, aussi l’industrie pharmaceutique doit-elle trouver de nouveaux moyens de vendre ses vaccins à tout le monde. Le plus efficace est la peur. Mais la peur doit s’appuyer sur quelque base et une « pandémie » est le meilleur support de la frayeur mondiale. Aussi, depuis plusieurs années, on nous répète que nous sommes menacés de mort par une « pandémie » de grippe aviaire, ce qui fait vendre les vaccins de la grippe saisonnière. Or, actuellement, c’est la grippe porcine qui a déclenché une véritable « pandémie », non de grippe mais d’hystérie. Il ne faut pas oublier que ce n’est pas la première fois que règne une telle panique. Ainsi, en 1976, la première épidémie de grippe porcine s’est produite à Fort Dix, dans le New Jersey, où quelque 200 soldats ont été contaminés et certains en sont morts...

Etc...etc...

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 20 septembre 2010 à 15H30

L’OMS considère désormais qu’un seul vaccin suffit à immuniser contre cette grippe A H1N1 dont on nous a sans cesse rebattu les oreilles. Et pourtant, l’Etat Français et Mme Bachelot n’ont eu de cesse de dire qu’il faudrait vacciner deux fois, raison pour laquelle l’Etat, avec l’argent de nos impôts, a investi plus d’un milliard d’euro dans 100 millions de doses de vaccins. Outre que ce vaccin est inutile, voire dangereux, il prive l’Etat de moyens financiers qui auraient été beaucoup plus utiles pour rénover des prisons, moderniser des écoles, maintenir des petites unités hospitalières ou des maternités de proximité, rénover des centre d’hébergement, etc. Madame Bachelot nous avait fait croire que ce vaccin serait gratuit pour tous, alors qu’en réalité, ce sont avec nos impôts que nous les achetons, tout cela au bénéfice d’un laboratoire semble-t-il très bien informé sur cette petite épidémie, puisque dès le début de l’affaire, Sanofi avait une unité de recherche dans la région où ce virus était apparu au Mexique. Il faudrait vraiment que ces gens qui nous gouvernent arrêtent de prendre les gens pour des idiots. Il faudra aussi qu’ils nous rendent des comptes si preuve est facilement apportée que cet argent a été gaspillé dans ces vaccins.

Etc...etc...

votez :
(IP:xxx.xx3.91.250) le 21 septembre 2010 à 16H19

"Il faudrait vraiment que ces gens qui nous gouvernent arrêtent de prendre les gens pour des idiots"

=== Ils n’ont pas tort parce que çà marche à tous les coups depuis la nuit des temps.....

votez :
(IP:xxx.xx9.4.59) le 29 septembre 2010 à 17H54

" Il faudra aussi qu’ils nous rendent des comptes si preuve est facilement apportée que cet argent a été gaspillé dans ces vaccins."

- Pourquoi mettez-vous cette phrase au conditionnel ? Vous n’êtes pas convaincu qu’elle ait été apportée ou qu’elle le sera, cette preuve ?

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.80) le 20 septembre 2010 à 15H34

Je ne sais pas vous, mais personnellement, à la fois en tant que naturopathe et que particulier lambda, je commence à en avoir assez du battage médiatique autour de cette grippe H1N1, qui ne semble pas plus dangereuse que n’importe quelle grippe. Quelle psychose s’est donc emparée de nos gouvernants pour envisager de nous imposer des traitements de synthèse ou des vaccins non éprouvés, qui semble-t-il, sont dangereux pour les enfants, les personnes âgées, etc., au mépris de tout principe de précaution !!!

Je viens de recevoir une info, comme quoi l’Etat du Massachusetts vient de voter une loi punissant de 1000 dollars d’amende toute personne refusant le vaccin H1N1 si l’état d’urgence sanitaire est décrété dans cet état américain.

...Mais où va-t-on dans cette absurdité à propos de cette grippe, que le professeur Debré avait pourtant qualifié de gripounette ???... D’après d’autres informations, on s’apprêterait en France à rendre cette vaccination obligatoire, raison pour laquelle le gouvernement français a acheté cent millions de dose de ce vaccin (soit près de deux fois la population de notre pays).

Tout cela est absurde, d’autant que vous pouvez combattre cette grippe simplement en renforçant votre système immunitaire et en utilisant des compléments alimentaires et huiles essentielles adaptées...

...etc...etc...et des sources comme celle-ci j’en ai encore beaucoup !

votez :
par WXCV (IP:xxx.xx3.91.250) le 21 septembre 2010 à 16H27

Avec le vaccin H1N1, ils nous refont le coup de la maladie de Creutzfeldt-Jakob et de la vache folle : déclencher la panique dans la population :

Suite à la mise en vente de viandes provenant d’animaux suspectés d’être atteints de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), le géant de la distribution alimentaire Carrefour demande immédiatement à ses clients de rapporter la viande de boeuf achetée sous toutes ses formes depuis le 7 octobre 2000 dans 39 de ses magasins. Le dimanche 22 octobre, cette information fait la une du journal télévisé de 20 heures. Elle déclenche une véritable psychose chez les consommateurs, déjà suffisamment traumatisés par le traitement médiatique alarmiste de la crise de la vache folle, quatre ans auparavant. La presse avait alors relayé les prévisions les plus insensées. « Sur la base de travaux de modélisation mathématique, le Pr Roy M. Anderson (Wellcome Trust, Université d’Oxford) calcula que l’épidémie de la nouvelle forme de la maladie de Creutzfeldt- Jakob pourrait, en Grande- Bretagne, faire au total près de 500 000 victimes, voire, selon certaines hypothèses, plusieurs millions 1 », rappelle le journaliste Jean-Yves Nau.

votez :
(IP:xxx.xx1.185.113) le 19 novembre 2010 à 14H16

Mais comment faire pour avoir le résultat des essais en double aveugle de ces médicaments que sont les vaccins ? Je pense avoir enfin la réponse : "il n’y en a pas". STUPÉFIANT. ""c’est un leitmotiv des revues Cochrane dont on a déjà abondamment parlé sur ce site qu’avec ces vaccins pourtant sur le marché depuis longtemps, les évaluations de tolérance sont encore plus défectueuses que les évaluations d’efficacité"". Stupéfiant ! surtout en allant voir ce mot ’Cochrane’ dans ’recherche’ de google. Et ils font cela gratuitement ! Alors que nos fonctionnaires se font payer mais sans faire les recherches et en osant penser à des obligations de vaccination.

Certains individus, sains de corps, ont reçu une dose vaccinale, ils savaient et le médecin savait que c’était un vaccin...ils ont eu une augmentation de leurs anticorps correspondants...etc...mais, que trouve -t-on du coté des gènes ? + Et en lisant le mot ’paradigme’ pour la narcolepsie, pourquoi ne va -t-on pas voir du coté que regarde le peuple ami qu’est la Chine et même l’ Inde ?...Quel risque y a-t-il ? Celui de faire un grand progrès peut être ? Quel est le danger de l’existence de leur corps "d’énergie" ? Ou bien, il n’existe pas et rien ne se passe...ou bien, il se passe quelque chose et...et bien, il existerait bel et bien leur corps énergétique nommé parfois dans des livres ’corps éthérique’. Alors, il faudrait bel et bien faire des évaluations sérieuses sur les vaccins et les sérums mais en n’oubliant pas d’intégrer ce que nous apportent nos amis.

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles