NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Nous ne sommes que peu humains

Article publié le 17 juin 2011

Nous ne sommes que peu humains

Etrange mais bien vrai : notre cerveau est influencé par les bactéries de notre flore intestinale

Les gens peuvent vous conseiller d'écouter votre instinct : désormais la recherche suggère que votre intestin peut avoir plus d'impact sur vos pensées que vous n'avez jamais réalisé. Les scientifiques de l'Institut Karolinska en Suède et le Genome Institute of Singapore dirigé par Sven Pettersson ont récemment rapporté dans les Actes de l'Académie nationale des sciences que la flore intestinale normale, les bactéries qui peuplent nos intestins, ont un impact significatif sur le développement du cerveau et sur le comportement des adultes.

Nous, êtres humains, peuvent estimer de nous-mêmes que nous sommes une espèce hautement évoluée d'individus conscients, mais nous sommes tous beaucoup moins humains que l'on pense. Les scientifiques ont depuis longtemps montré que les cellules bactériennes qui habitent notre peau et notre intestin sont bien plus nombreuses que les cellules du corps de l'homme : un facteur de un à di

Bonnie Bassler (Université de Princeton) a comparé environ nos 30.000 gènes humains à plus de 3 millions de gènes bactériens nous habitent, pour conclure que nous sommes fait, tout au plus, un pour cent de gènes humains et 99 % de gènes bactériens....

Nous commençons seulement à comprendre le genre d'impact que nos passagers bactériens ont sur notre vie quotidienne.

Ces bactéries ont déjà été impliquées dans le développement de troubles neurologiques et comportementaux. Par exemple, les bactéries intestinales peuvent avoir une influence sur l'utilisation de la vitamine B6, ce qui a des effets sur les cellules nerveuses et musculaires. Elles modulent la tolérance immunitaire et, de ce fait, peuvent avoir une influence sur les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques.

Il a été démontré qu'elles pouvaient influencer le comportement lié à l'anxiété, mais il existe une controverse quant à savoir si les bactéries intestinales exacerbent ou atténuent les réactions au stress. Dans l'autisme et autres troubles envahissants du développement, il y a des rapports modifiés entre les espèces bactériennes spécifiques présentes dans l'intestin, et les problèmes gastro-intestinaux exacerbent les symptômes comportementaux. Un test biochimique nouvellement mis au point pour l'autisme est basé, en partie, sur les produits finaux du métabolisme bactérien.

Mais cette nouvelle étude est la première à évaluer l'influence des bactéries de l'intestin sur la biochimie et le développement du cerveau. Les scientifiques ont observé des souris axéniques (dépourvues de flore intestinale normale), puis comparé leur comportement, la chimie du cerveau et le développement du cerveau de souris ayant bactéries de l'intestin normal. Le cerveau des animaux exempts de microbes sont plus actifs et, dans certains tests de comportement, étaient moins anxieux que les souris microbe-colonisés.

Dans un test d'anxiété, les animaux ont eu le choix de rester dans la sécurité relative d'une boîte noire, ou de s'aventurer dans une boîte lumineuse. Les animaux exempts de bactéries ont passé beaucoup plus de temps dans la zone de lumière que leurs congénères avec bactéries. De même, dans un autre test de l'anxiété, les animaux ont eu le choix de s'aventurer sur une barre élevée et non protégés pour explorer leur environnement, ou rester dans la sécurité relative d'un bar similaires protégés par des murs de clôture. Une fois de plus, les animaux exempts de microbes se sont montrés plus audacieux que leurs parents colonisés.

L'équipe de Pettersson a demandé si l'influence des microbes intestinaux sur le cerveau est réversible et, puisque l'intestin est colonisé par des microbes peu après la naissance, s'il y avait des preuves que les microbes intestinaux ont influencé le développement du cerveau. Ils ont constaté que coloniser un animal adulte germ-free avec les bactéries intestinales normales n'a eu aucun effet sur leur comportement. Toutefois, si les animaux sans germes ont été colonisés au début de la vie, ces effets pourraient être inversés. Cela donne à penser qu'il existe une période critique dans le développement du cerveau lorsque les bactéries sont influentes.

Source image : http://img.maxisciences.com

Thèmes

Cerveau

Bookmark and Share
1 vote

commentaires
votez :
par l’electron libre (IP:xxx.xx2.181.32) le 17 juin 2011 à 16H29

Vous avez besoin d’un scientifique pour comprendre votre corps ? Pourquoi passer sa vie à s’en remettre aveuglément aux baragouinages d’ambitieux assoiffés de reconnaissance. L’idolâtrie du tout science crée vraiment beaucoup de maladies, surtout mentales lorsque l’on lit de telles idioties.

votez :
(IP:xxx.xx3.207.111) le 18 juin 2011 à 21H23

"""Ben c’est vrai çà ! Y ka lire la plupart des commentaires de beaufs spécialistes auto proclamés qui s’étalent sur les forums pour être mieux renseigné !""

On ne va pas avancer bien loin avec ceci. Nous pouvons même renvoyer aux grossières erreurs scandaleuses de la médecine et des scientifiques z-officiels de z-officiels .

Nous arrivons petit à petit à prouver les écrits vieux de plus de 5000 ans à l’époque où il était pratiqué des opérations que nos techniques chirurgicales modernes ne peuvent encore permettre de réaliser. A cette époque, il était question d’un corps éthérique et d’un corps en matière dense qui était sa "concrétion". Peut être que les microbes intestinaux vont enfin permettre d’aborder ces notions ?

De plus, on verrait apparaitre un coin de ciel bleu en sachant qu’il pourrait exister des responsables administratifs et politiques avec un mental beaucoup plus performant que celui que l’éducation nationale nomme ’"intelligence’" . Les informations sur notre monde occidental nous indiqueraient que cette intelligence est très éloignée d’un semblant d’efficacité au niveau de notre gouvernance à nous le petit peuple.

votez :
(IP:xxx.xx9.130.120) le 19 juin 2011 à 10H04

(IP:xxx.xx3.207.111)

""Ben c’est vrai çà ! Y ka lire la plupart des commentaires de beaufs spécialistes auto proclamés qui s’étalent sur les forums pour être mieux renseigné !""

"Nous arrivons petit à petit à prouver les écrits vieux de plus de 5000 ans à l’époque où il était pratiqué des opérations que nos techniques chirurgicales modernes ne peuvent encore permettre de réaliser."

- Auriez-vous quelques exemples à apporter pour illustrer votre propos ?

votez :
(IP:xxx.xx3.207.111) le 19 juin 2011 à 15H32

""- Auriez-vous quelques exemples à apporter pour illustrer votre propos ?"" Ben OUI qu’il y en a des exemples quand on se réfère aux travaux de nos archéologues. On part des dents incrustées de pierres précieuses en Amérique du Sud avec les opérations intracrâniennes avec un cal qui prouve la survie ...etc...Pour lire ceci, je fais ’yahoo’ ou ’Google’ puis je tape ’anthropologie’ par exemple. On retrouve bien du reste ce qui est écrit dans des livres comme ceux de Madame Janine Fontaine, anesthésiste, réanimatrice et cardiologue si je l’en crois. Une pancréatite aiguë serait donc guérissable assez rapidement dans certains endroits de la planète et mortelle dans d’autres. Le fait le plus marquant est que dans des médecines, il est dit que l’organe cerveau ne fait que transmettre des informations qui sont visualisées par des appareils et que dans d’autres endroits d’autres médecines avec pas beaucoup plus de succès, hum.., et bien, il est dit que c’est l’organe cerveau qui fait le travail. Pourtant dans ces mêmes endroits, on dit que : " les idées courent le monde" ...Même si les idées sont plus ou moins vraies comme par exemple la fausse découverte du virus du Sida selon Monsieur Montagnier Luc (et pas Monsieur Gallo). Ainsi pour moi, il n’y a plus de doute, le mensonge est entré dans la science et cette dernière ne peut plus se fier "aux certitudes" pour avancer ! Si les idées courent le monde, il faut bien qu’elles empruntent une voie d’acheminement...on arrive à moins 5000 avant Jésus-Christ et à l’existence d’un corps éthérique et à l’existence donc d’un cerveau dans chaque organe donc dans les cellules et même dans les atomes qui composent ces cellules....Y a pas loin de la fameuse possibilité d’existence chez les élites de certains peuples qui émergent de possibilité d’intelligence supérieure qui savent gouverner sans emprunter d’argent tout en évitant de nous écraser.

On peut aussi aller au Pérou pour vérifier que sans produits chimiques mais avec de la jugeote le centre de recherche a su réimplanter dans tous les villages la pomme de terre qui avait disparue suite des traitements chimiques qualifiés de ’rationnels’. ça, je l’ai appris dans une foire en Bretagne à Planguenoual en aout 2010.

votez :
(IP:xxx.xx9.130.120) le 19 juin 2011 à 16H49

Ben OUI qu’il y en a des exemples quand on se réfère aux travaux de nos archéologues. On part des dents incrustées de pierres précieuses en Amérique du Sud avec les opérations intracrâniennes avec un cal qui prouve la survie ...etc...

- Et part conséquent, selon vous la chrirugie moderne ne saurait plus incruster des pierres précieuses dans des dents ni ouvrir un crâne qui se cicatriserait après l’intervention ?

"ça, je l’ai appris dans une foire en Bretagne à Planguenoual en aout 2010."

- Ah ! Ben alors ! Cà dites donc ! A la foire de Planguenoual ! Vous m’en direz tant ! Après une source comme celle-là, il n’y a plus grand chose à ajouter.

votez :
(IP:xxx.xx3.207.111) le 19 juin 2011 à 18H08

"" Ah ! Ben alors ! Cà dites donc ! A la foire de Planguenoual ! Vous m’en direz tant ! Après une source comme celle-là, il n’y a plus grand chose à ajouter."" Ben oui, avec des responsables de l’inra et autres que pouvons-nous ajouter...et bien, voilà l’adresse pour vérifier les noms et qualités : "Planguenoual a la patate - Association ECO22 - Accueil 18 août 2010 ... Planguenoual a la patate(Côtes-d’Armor - 22). ... la fête de la pomme de terre à Planguenoual (22), de 10h à 22h. Au programme : ... www.eco22.net/ " Quant à ouvrir un crane et le mettre à nu...je vous laisse volontiers passer devant pour l’essai avec nos techniques actuelles et nos maladies nosocomiales.

Les actualités nous prouvent que notre science passe à coté d’une vérité sur les microbes qui nous sont indispensables pour notre vie. Heureusement, des articles de cette qualité viennent nous prouver que le monde va nous venir à l’aide pour nous sortir de ce bourbier d’ignorance dans lequel nos "têtes responsables" se sont enfoncés. En effet, des ’trouveurs’ de Liège et de Lille œuvrent dans ce sens avec des mélanges de bactéries intestinales afin de guérir des maladies incurables. Toutes ces observations mises bout à bout commencent à présenter pas mal la vraie preuve de l’existence d’un corps éthérique connu par nos très grands amis Chinois depuis plus de 5000 ans

votez :
(IP:xxx.xx9.130.120) le 19 juin 2011 à 22H48

"En effet, des ’trouveurs’ de Liège et de Lille œuvrent dans ce sens avec des mélanges de bactéries intestinales afin de guérir des maladies incurables."

- C’est curieux de constater que jamais vous ne fournissez la moindre référence de preuves de ce que vous avancez d’un ton péremptoire ! Quelles sont les "maladies incurables" guéries par des "mélanges de bactéries intestinales". Avez- vous des rérénces de publications de résultats des travaux des gens de Liège et de Lille ou bien vous contentez-vous de rabacher des ragots et des ouï-dires entendus sur les foires de province ?

"Toutes ces observations mises bout à bout commencent à présenter pas mal la vraie preuve de l’existence d’un corps éthérique connu par nos très grands amis Chinois depuis plus de 5000 ans"

- Quand on constate l’état de la santé publique en Chine, on peut légitimement se poser des questions sur l’efficacité de leurs méthodes ancestrales !

votez :
(IP:xxx.xx1.130.186) le 20 juin 2011 à 08H06

""- C’est curieux de constater que jamais vous ne fournissez la moindre référence de preuves de ce que vous avancez d’un ton péremptoire !"" Ah, c’est vous ! et vous ne lisez donc pas les réponses .

"" Quand on constate l’état de la santé publique en Chine, "" Oui, nous n’avons pas de scandales ....+ dans le très réputé double aveugle, jamais plus de 40% des malades diagnostiqués par les meilleurs spécialistes et suivis pas eux ne seraient améliorés ...ça c’est du résultat ? Il ne faut pas confondre niveau de vie à crédit et qualité de soins.

votez :
(IP:xxx.xx9.130.120) le 20 juin 2011 à 09H33

(IP:xxx.xx1.130.186)

Ah, c’est vous ! et vous ne lisez donc pas les réponses .

- Bien sûr que je lis les réponses avant de les commenter, ce que certains ne font manifestement pas ! Je lis tellement les réponses que je constate que vous répondez à côté de la question ! Je constatais que jamais vous ne fournissez la moindre preuve ou référence pour soutenir ou illustrer vos affirmations continuelles telles que celle-ci par exemple : "Quelles sont les "maladies incurables" guéries par des "mélanges de bactéries intestinales". Avez- vous des rérénces de publications de résultats des travaux des gens de Liège et de Lille..."

"" Quand on constate l’état de la santé publique en Chine, "" Oui, nous n’avons pas de scandales ....+ dans le très réputé double aveugle, jamais plus de 40% des malades diagnostiqués par les meilleurs spécialistes et suivis pas eux ne seraient améliorés ...ça c’est du résultat ?

- Il faut bien admettre que malgré cette efficacité limitée des thérapeutiques occidentales, l’état sanitaire général de la population est nettement supérieur chez nous à ce qu’il est dans la population générale chinoise.... et que à mesure que le niveau de vie des Chinois augmente, ces derniers en viennent de plus en plus nombreux à se soigner "à l’occidentale". (voir les données publiées de l’OMS)....

votez :
(IP:xxx.xx1.130.186) le 20 juin 2011 à 11H50

"ces derniers en viennent de plus en plus nombreux à se soigner "à l’occidentale"

¤ Je n’ai jamais écrit que nous n’avions pas un bon service de merchandising . Pour le problème de l’hygiène et les maladies nosocomiales et l’existence des microbes qui nous sont vitaux...j’attends le résultat de recherches non encore commencées mais vitales, à ma connaissance. Cet article nous prouve que la médecine est au tout tout début de son début de développement et qu’il faut l’accepter. Le problème d’extinction des pommes de terre au Pérou par excès de soins et de la réussite de la réintroduction par cet extraordinaire centre de recherche péruvien prouve que notre recherche occidentale n’est pas dans le domaine du vrai. ¤

""Quelles sont les "maladies incurables" guéries par des "mélanges de bactéries intestinales". Avez- vous des références de publications de résultats des travaux des gens de Liège et de Lille..." Il s’agit de cours post universitaire des années 1990 comme je vous l’ai déjà écrit au moins deux fois, payés par l’état Français pour diffuser, ce soir là, les recherches de Liège . Pour Lille, j’ai lu, il y a peu de temps sur yahoo, que cette faculté avait des chercheurs qui publiaient sur ce sujet.

Pour les maladies, avant la suppression autoritaire par la ’fameuse’ agence du médicament , il était question de diabète et de lupus MAIS ces facultés seront beaucoup plus compétentes pour vous renseigner si vous leur demandez. Je pense qu’une faculté est une bonne adresse de fiabilité de renseignements officiels.

Pour ma part, je préfère aller vers le problème de la sélection par notre éducation nationale de notre élite qui ne sait qu’emprunter aux autres et qui semble nous mener tout droit à la ruine comme nous l’indiquent les informations qui commencent à nous en avertir ce matin même pour la Grèce. Il semble que la sélection sur "l’intelligence" de l’éducation ai égaré la conduite de notre pays. Alors, un dopage de nos élites, comme l’a fait la Chine avec leurs élites et leurs intellectuels avec le grand et long sillon de charrue creusé à l’aurore et à remplir à la main , à genoux, avec de l’engrais humain similaire peut être à celui de cet article pourrait relever notre pays comme ce fut le cas pour nos grands amis.

votez :
(IP:xxx.xx9.130.120) le 20 juin 2011 à 16H38

"Avez- vous des références de publications de résultats des travaux des gens de Liège et de Lille..." Il s’agit de cours post universitaire des années 1990 comme je vous l’ai déjà écrit au moins deux fois, payés par l’état Français pour diffuser, ce soir là, les recherches de Liège . Pour Lille, j’ai lu, il y a peu de temps sur yahoo, que cette faculté avait des chercheurs qui publiaient sur ce sujet."

- C’est çà que vous appelez des "références" ? Moi, ce que je veux c’est pouvoir lire moi-même les publications des résultats des travaux de ces chercheurs (ils doivent bien avoir publié des résultats sur des travaux aussi fondamentaux à vos yeux) puisqu’ils en étaient arrivés à faire de l’enseignement post-universitaire, le dit enseignement devait bien être fondé sur leurs travaux non ? Je voudrais pouvoir les lire et me faire moi-même une idée personnelle de leur qualité et de leur signification. C’est pourtant simple.

"comme l’a fait la Chine avec leurs élites et leurs intellectuels avec le grand et long sillon de charrue creusé à l’aurore et à remplir à la main , à genoux, avec de l’engrais humain similaire peut être à celui de cet article pourrait relever notre pays comme ce fut le cas pour nos grands amis."

- Je vois que vous êtes un grand admirateur du grand timonnier et de son oeuvre humaniste.

votez :
(IP:xxx.xx1.130.186) le 20 juin 2011 à 18H37

""Je voudrais pouvoir les lire et me faire moi-même une idée personnelle de leur qualité et de leur signification. C’est pourtant simple."" A ce stade ...je ne peux rien pour vous. Restez avec vos habitudes "de tout cuit" et ne répondez plus à mes propos. La vie continue.

votez :
(IP:xxx.xx9.130.120) le 21 juin 2011 à 08H53

(IP:xxx.xx1.130.186)

""Je voudrais pouvoir les lire et me faire moi-même une idée personnelle de leur qualité et de leur signification. C’est pourtant simple."" A ce stade ...je ne peux rien pour vous. Restez avec vos habitudes "de tout cuit"

- N’auriez-vous pas par hasard quelques difficultés de compréhension du français ? En effet, vous dites "restez avec vos habitudes de "tout cuit" ! Or, j’ai dit exactement le contraire. J’ai dit que je préférais lire directement les articles et les résultats des travaux que vous mentionnez sans jamais les citer précisément "afin de me faire une idée personnelle", ce qui est convenez-en le contraire de se contenter du "tout fait", du "tout cuit" ou du "prêt à consommer ou à penser", non ? Je ne me contente pas de gober "tout cru", tout ce qui traîne sur Yahoo ou dans les foires de campagne.

"et ne répondez plus à mes propos."

- Je continuerai à répondre et à commenter comme bon me semble. Vous n’êtes pas chargé de faire la police sur ce forum.

votez :
(IP:xxx.xx1.130.186) le 21 juin 2011 à 19H32

""- Je vois que vous êtes un grand admirateur du grand timonnier et de son œuvre humaniste.""

J’admire sa vue d’ensemble sur son peuple qui d’un bol de riz tous les deux jours par personne passe à une possibilité d’être nourri en très peu de temps grâce à la remise en ordre de son administration et de ses intellectuels par trop égoïstes. Par la même occasion, ce pays prend la première place mondiale et nous permet à nous occidentaux de manger à notre faim encore ... A l’époque, je m’en suis assez moqué par ma grande ignorance sur le fonctionnement d’une société et la qualité de l’intelligence exigée des dirigeants.

Les temps changent et nous devons encaisser les sarcasmes à tous niveaux de nos très charmants amis. L’importance du tube digestif dans la santé étant comprise avec l’équilibre et la place de l’Homme dans la Nature ainsi que l’impossibilité pour nos responsables de tous niveaux, car de même formation scolaire, d’accéder intellectuellement à des notions vitales pour la vie sur notre si belle planète.

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 22 juin 2011 à 21H42

Selon l’auteur "les bactéries qui peuplent nos intestins, ont un impact significatif sur le développement du cerveau et sur le comportement des adultes".

Je suggère à (IP:xxx.xx9.130.120) et (IP:xxx.xx1.130.186)de comparer leur flore intestinale pour vérifier cette hypothèse.

votez :
(IP:xxx.xx1.130.186) le 24 juin 2011 à 19H30

Voici un copier-coller : """Des souris volontairement rendus amnésiques, ont pu ensuite retrouver la mémoire grâce à une greffe de cellules souches nasales humaines. C’est le résultat d’une expérience de thérapie cellulaire inédite, menée par plusieurs équipes universitaires associées au CNRS."""

Encore une expérience probante qui va dans le sens des connaissances cinq fois millénaires de nos chers amis de Chine ...

La Vie vient du dehors.

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles