NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Le pollen frais

Article publié le 24 février 2011

Le pollen frais

Le pollen :

Le pollen compose de 30 à 35 % de protéines, 40 % de glucides, 5 % de lipides, 5 % d’eau après déshydratation(Le pollen se consomme sec ou frais / frais congelé) 15 à 20 % de substances variées, dont vitamines A, B, C, D, E, sels minéraux en grande quantité, enzymes fondamentaux pour notre métabolisme, flavonoïdes … Tout cela explique pourquoi il est riche en bienfaits.

On va découvrir ci-dessous les bienfaits du pollen.

Bienfaits pollen :

Le rôle majeur du pollen est de renforcer notre organisme. Il est donc recommandé aux personnes fatiguées. Cet excellent complément alimentaire peut encore aider dans le cas de :

Carences en calcium, oligo-éléments, acides aminés.

Fatigue intellectuelle, physique.

Baisse de la libido.

Troubles du système digestif.

Vieillissement précoce.

Thèmes

Santé naturelle

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx5.152.106) le 24 février 2011 à 10H39

Vous êtes en pharmacie et on dit que jamais un médicament ne dépasse 40% de guérison sur un lot de malades dans le très réputé essai en double aveugle.

Encore une fois, vous faites l’éloge du pollen pour tout le monde qui est en Carences en calcium, oligoéléments, acides aminés. Fatigue intellectuelle, physique.Baisse de la libido. Troubles du système digestif. Vieillissement précoce.

Certaines personnes y sont gravement allergiques pourtant et vous le savez. Vous semblez très jeune sur la photo, vous n’en avez pas assez de toutes ces imprécisions ? Il doit bien y avoir un moyen d’améliorer la sélection des personnes qui ont besoin de ce pollen car 40% d’amélioration, c’est un gros chiffre mais qui ne vaut pas les gros troubles que ce conseil risque d’occasionner à certaines autres personnes.

De très grands Hommes ont pris comme emblème l’abeille et non un des animaux plus nobles dans nos esprits du moins. Il doit bien y avoir une raison ? Peut être même une corrélation possible avec la santé ?

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.157) le 25 février 2011 à 10H12

L’allergie est en fait une réaction disproportionnée de l’organisme par rapport à des agressions plus ou moins banales, en relation avec un dérèglement du système immunitaire.

Elle se manifeste de manières très variées sur le plan symptomatique, si bien qu’on ne fait pas toujours le bon diagnostique ! En effet, cela peut aller à de simple éternuements, à de l’asthme, le fameux rhume des foins et une cascade d’autres phénomènes pour les cas graves, pouvant s’enchainer les uns aux autres, comme les crises d’urticaire, d’eczéma, des œdèmes allant jusqu’à l’œdème de Quincke, de la tachycardie, la tachycardie, des insomnies, de la diarrhée, de la colite, une fatigue générale, de la rhinite ou bronchite chronique, de la conjonctivite...

Une substance tout à fait inoffensive pour certains peut provoquer une réaction allergique chez une personne dite sensibilisée. Aussi, certains traitements consistant à rendre l’organisme tolérant à la substance sont dits de "désensibilisation"

Il est donc nécessaire de désensibiliser les personnes hypersensibles à certaines substances comme les pollens, par ces mêmes substances, qui seront utilisées à des doses "homéopathiques" si je puis dire, puis augmentés en fonction du seuil de tolérance de la personne allergique.

S’il est déjà "anormal" d’être allergique aux poils de chat ou aux acariens, il est encore plus anormal d’être allergique au pollen qui représente la vie dans sa forme la plus pure...pourquoi ne serions nous pas, dans ce cas, allergique à l’oxygène ?! Ceci témoigne d’un grand dérèglement interne.

Souvent, les allergies aux pollens non rien avoir avec le pollen en lui-même et le développement des terrains allergiques est dû, soit à des séquelles vaccinales en particulier le B.C.G, qui est tenu de plus en plus pour grand responsable par les milieux scientifiques internationaux (bien qu’en France, les autorités médico-administratives continuent à le nier), soit à des pollutions itératives, d’origine alimentaire ou médicamenteuse du circuit industriel agro-alimentaire et pharmaceutique.

Malheureusement, le fait est qu’aujourd’hui, les traitements proposés aujourd’hui sur le marché sont décevant.

Cependant, en médecine naturelle, j’ai l’habitude d’utiliser des probiotiques comme le Colotium (sous forme de gélules), car il a été observé qu’ils pouvaient être efficaces, grâce à leur capacité de réensemencement rapide de la flore. Ils peuvent donc remettre en ordre toutes sortes de problèmes métaboliques, et en particulier ceux des allergies. Cela dit, les réactions à ce type de traitement sont différentes selon les cas.

En dehors des probiotiques, le traitement anti-allergique de fond conseillé en naturopathie est le suivant :

- le manganèse (oligo-élément vendu sous forme d’ampoule) : 2 gélules/jour

- la moût de pain kanne (sorte de contre-poison naturel) : 1 ampoule à jeun, 2 fois/semaine

- l’infusion ou la soupe d’ortie (pour ces vertus dépuratives)

- en Homéopathie : histaminum 9 CH (effet pratiquement immédiat en cas d’allergie).

- l’huile de Périlla : pour les allergies alimentaires (2 cuillères à café pour jour pendant 2 mois).

- acide tannique à 3% : pour les allergies aux squames ou à la salive des animaux (à pulvériser dans la maison)

- le pollantinum 5000 K : spécialement pour les allergies au pollen (rhume des foins), une dose par mois dès le début du printemps.

N.B : à noté que pour le rhume des foin notamment, j’ai obtenu de très bons résultat avec l’aloé-véra (en complément alimentaire buvable) pour son action hypo-allergique, et la propolis des abeilles (que l’on trouve sous forme de comprimés ou gélules) pour son action antibiotique naturelle.

votez :
(IP:xxx.xx5.152.106) le 26 février 2011 à 07H02

@BienEtre (IP:xxx.xx5.191.157) le 25 février 2011 à 10H12 : Bonjour Monsieur, Vous écrivez ce qu’est l’allergie et je vous en remercie. ""L’allergie est en fait une réaction disproportionnée de l’organisme par rapport à des agressions plus ou moins banales, en relation avec un dérèglement du système immunitaire.

Cependant,ce que vous nommez dérèglement du système immunitaire, qui le décide ? Il est là ’mon’ problème. Les médecins ont osé décréter qu’il ne devaient être que seuls à s’occuper de notre santé et ils se diplôment. Pourtant, l’ignorance est présente dans leur domaine et notre santé ne peut parfois pas être prise en charge par eux. Nous entendons que notre cas ne dépend pas de la médecine, qu’on aurait du venir avant, qu’on ne souffre pas, qu’on ne devrait pas réagir comme cela, que les antibiotiques n’agissent plus ou bien qu’ils coutent chers, ou bien que le microbe est résistant, ou bien qu’on est allergique au médicament et que le médicament n’est pas efficace chez tout le monde...Et personne ne semble en chercher les causes. Dans les laboratoires semble s’être installé une stratégie pour répondre à l’attaque administrative des années 1981 contre eux plutôt que de découvertes sur la santé.Nous n’entendons plus jamais qu’un nouveau médicament révolutionne le monde de la santé. Ils gagnaient trop d’argent nous disait-on à l’époque et bien ils semblent réussir à gérer leur gain en partenariat avec l’administration. L’administration s’est installée et nous ne sommes plus soignés convenablement. Surtout, nous ne voyons personne pour s’occuper de notre santé, ni dans les ministères, ni dans les laboratoires. J’ai eu l’exemple du Pérou où les pommes de terre mouraient et la seule modification de la façon de cultiver par la diversité permet l’éloignement de la famine et même la nourriture. Les produits chimiques étaient inefficaces pour lutter contre la maladie qui tuait les pommes de terre. Actuellement, ils doivent ne jamais descendre sous trois sortes dans chaque village et ça marche à ce jour contre l’avis de tous les spécialistes. C’est là que j’ai appris que jamais un médicament ne peut soigner plus d’un faible pourcentage de malades, peut être 40% non remis en cause jusqu’à présent et surtout que des procédés naturels devaient être tentés . Les médicaments et produits phytosanitaires ne devraient être réservés qu’en cas d’échecs et non l’inverse. Alors, quel est le pourcentage pour le pollen ?

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx0.231.34) le 26 février 2011 à 21H00

"Les médicaments et produits phytosanitaires ne devraient être réservés qu’en cas d’échecs et non l’inverse."

Absolument exact !

"Alors, quel est le pourcentage pour le pollen ?"

Le pourcentage ? Vous savez, ce n’est pas une question de pourcentage ! Le pollen est un aliment très intéressant car très riche sur un plan nutritionnel et en terme d’énergie qu’il procure à notre organisme.

Et parmi les nombreux produits que nous apportent les abeilles, le pollen est l’un des plus complets et énergisants. Il est de plus fortifié par le nectar avec lequel les abeilles élaborent le miel, ce qui augmente ses propriétés nutritives et les bénéfices pour la santé. Le pollen contient des protéines (presque tous les acides aminés essentiels), et est la meilleure source connue de vitamines, minéraux et hydrates de carbone.

Sur un plan purement thérapeutique, on lui reconnait des propriétés suivantes :

* Une augmentation des taux d’hémoglobine dans le sang en cas d’ anémie, surtout chez les enfants. * Une récupération rapide du poids chez les personnes très minces. * Une augmentation de la vitalité en général. Le pollen est tonique, stimulant, dynamisant et est un rééquilibrant fonctionnel.

Il est utilisé principalement dans les états de fatigue, pour les problèmes gastro-entérologiques et génito-urinaires.

Le pollen aide également à régulariser le transit intestinal dans le cas de constipation chronique, sans toutefois avoir d’effet laxatif.

Il a également été observé que le pollen a une action bénéfique sur la prostate (notamment l’hypertrophie bénigne et prévention du cancer de la prostate). Il peut être pris au titre de la prévention ou en accompagnement nutritionnel des médicaments.

De même chez la femme, le pollen couplé à une alimentation plus saine peut aider à prévenir le cancer du sein.

Le pollen est également recommandé dans la prévention de l’ostéoporose. S’il n’augmente pas de manière importante la fixation du calcium, il empêche par contre de le perdre par un stress oxydant. Il ne faut pas pour autant perdre de vue qu’il faut soigner son hygiène de vie et notamment faire de l’exercice.

Sa teneur en vitamine A lui confère également un rôle de protection contre le vieillissement de l’œil (dégénérescence maculaire liée à l’âge et la cataracte).

Un rôle de protection contre les maladies cardio-vasculaires est également fort probable.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.157) le 25 février 2011 à 10H26

A l’auteur : Je travaillerai avec vous avec plaisir !

votez :
par Victor Monsan (IP:xxx.xx7.193.37) le 25 février 2011 à 22H47

Hippocrate parle du pouvoir d’autoguérison de l’organisme. Le pollen donne a l’organisme le 100% de ses besoins nutritionnels. Autrement dit on donne a l’organisme ce qu’il a besoin et en contrepartie il nous redonne la sante. Que ton médicament soit ta nourriture a dit Hippocrate. La maladie c’est une addition d’intoxication et de malnutrition chronique.

votez :
(IP:xxx.xx5.152.106) le 26 février 2011 à 08H48

@Victor Monsan (IP:xxx.xx7.193.37) le 25 février 2011 à 22H47 : Merci pour ce message. Si l’on veut être en bonne santé, on doit choisir ses aliments ainsi la phrase prend son sens :"Que ton médicament soit ta nourriture". La santé ne semble pas être un dû mais une conséquence.

Donc, pour certains il faudra du pollen et pour d’autres surtout pas de pollen. Il en est qui feront même une allergie mortelle par gonflement de la gorge. Cependant, il y a, aussi, officiellement deux pour cent d’aggravation par effet nocebo dans le réputé essai en double aveugle, mais encore sans explication claire et surtout étudiée.

Aussi, il faudrait enfin trouver une voie de recherche pour trouver la véritable raison du pourcentage d’échec lors de tentatives de soins. Ce n’est pas parce que quelqu’un avale du calcium que ses os vont se calcifier même si on ajoute de la vitamine D à grosse dose. Ce n’est pas parce que quelqu’un avale du pollen que les effets reconnus chez d’autres personnes vont lui être bénéfiques. On est arrivé au 21 ème siècle et la médecine reste apparemment dans l’obscurantisme le plus complet.

Vous écrivez aussi :"La maladie c’est une addition d’intoxication et de malnutrition chronique." Les atomes contenus dans les aliments seraient donc porteur de maladie pour l’un et pas pour l’autre. Cette phrase mérite une grande réflexion me semble -t-il. Le pollen frais pourrait donc pour quelques uns être un toxique ?

"""Autrement dit, on donne a l’organisme ce dont il a besoin et en contrepartie il nous redonne la sante.""" Je suppose que cette phrase sous entend que l’on soit en bonne santé déjà, du moins en état d’accepter d’utiliser ce dont on a besoin et qui arrive dans le tube digestif. Mais, les réactions feedback inadaptées pourraient venir bloquer tout espoir de guérison et là, seuls les vrais médecins pourraient intervenir pour la survie en espérant qu’ils trouveront "l’endroit" du blocage biochimique.

Votre phrase me fait repenser à des lectures anciennes. Il faudrait extrapoler la nourriture, et accepter quelle puisse être étendue à tout ce qui nous entoure, l’air du temps, l’amour de notre mère, de notre femme, ..etc...cette phrase rejoindrait donc la définition de la santé de l’OMS :" La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité." Notre administration de la santé en France semble avoir déserté ce champ d’action semble -t-il.

J’ose encore ajouter que par votre très riche commentaire, il me semble que vous partagez le fait que nous ’habiterions’ dans notre personnalité et que le choix serait fonction de nous ou bien de notre personnalité. Peut être montrez-vous du doigt la très grossière erreur de notre médecine. Mais, là...le cout pour notre santé étant devenu si important et surtout en si grande croissance, je crois que nous n’avons plus le droit à l’erreur. Ceci mériterait une grande réflexion et par des Hommes qui savent encore réfléchir ...

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx0.231.34) le 26 février 2011 à 20H45

Tout à fait exact Victor, l’alimentation seine et équilibrée est la première des médecines !

A noter que le pollen est tellement riche sur le plan nutritionnel qu’il serait possible de nous nourrir uniquement avec ce produit.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.34) le 27 février 2011 à 10H42

"Que ton médicament soit ta nourriture a dit Hippocrate."

En fait, la phrase exacte d’Hippocrate est : "que l’aliment soit ton médicament"

Mais bon, nous pouvons considérer que cela revient au même, à condition bien sur que le médicament utilisé soit saint, naturel et utile à l’organisme...

votez :
par Bombastus (IP:xxx.xx3.95.39) le 26 février 2011 à 12H01

http://alerte-environnement.fr/?p=1884

La Nouvelle République a annoncé il y a quelques semaines la condamnation de l’un des dirigeants de l’association Terre d’Abeilles pour pratiques commerciales trompeuses. « Lors de deux contrôles de l’entreprise Mary en janvier et mars 2006, la répression des fraudes (DGCCRF) trouve dans leur catalogue de ventes par correspondance, « une publicité de nature à induire en erreur le consommateur moyen ». L’objet du délit ? La gelée royale justement. « Dans le catalogue, explique le représentant de la DGCCRF de l’Indre, il est dit qu’elle est issue d’une “ sélection ”, mais il n’est pas précisé qu’elle est à 72 %, importée d’Inde et de Chine. » (…) La cour reproche également aux sœurs apicultrices, d’acheter moins cher à l’étranger, un produit qui vaut 600 € le kilo quand il est produit en France. (…) L’avocat général réclame 3.000 € d’amende pour chacune. Prenant le temps de la réflexion, la cour d’appel de Bourges avait mis l’affaire en délibéré au jeudi 16 avril. L’arrêt est donc tombé hier : le domaine apicole de Chézelles a été condamné à 5.000 € d’amende pour publicité mensongère. Béatrice et Marie-Cécile Mary ont annoncé leur intention d’introduire un pourvoi en cassation. »

« …..depuis le début de l’année 2008, les autorités américaines traquent un vaste réseau international de contrebande de miel chinois. Et que l’importateur de Mike Ingalls se trouve être un important négociant chinois. Les enquêteurs ont saisi son miel afin de confirmer, après analyse, qu’il provient bien de Thaïlande, comme l’indiquent les factures. Pour Bob Coyle, un trader renommé de miel, le métier devient dangereux. «  Trop souvent, ce qui rentre aux États-Unis n’a rien à voir avec les échantillons que l’on a testés avant  », déplore-t-il. Il constate que même les plus grandes entreprises de conditionnement ne sont plus à l’abri d’une arnaque. Comme le note le journaliste Andrew Schneider dans une enquête publiée le 30 décembre 2008 dans le Seattle Post Intelligencer (SPI), rien qu’en 2008, plusieurs tonnes de miel chinois sont passées à travers les mailles des douanes après avoir été « blanchies », c’est-à-dire frauduleusement étiquetées comme miel provenant d’un pays autre que la Chine….. »

« Le miel chinois n’est pas le seul à connaître des contaminations par antibiotiques (voir Trafic et blanchiment de miel aux États-Unis). Selon une enquête réalisée par le Centre d’études techniques de Moselle (Cetam), et dont les résultats ont été confirmés par l’Afssa, près de 10 % du miel français présenté au Concours Général Agricole (CGA) de 2008 et à la Foire aux Miels de Montauban contiennent des résidus non négligeables de tétracyclines – une famille d’antibiotiques….. »

votez :
(IP:xxx.xx5.26.113) le 3 mars 2011 à 05H55

@(IP:xxx.xx5.152.106) le 26 février 2011 à 07H02 : Alors, le miel chinois est comme ,nos aliments et eaux de rivières et lacs, il contient parfois des ’produits’. ... Quand on crache en l’air....et quand on pisse dans nos wc, on retrouve dans nos eaux d’écoulement et donc de boissons plus tard les produits que l’on a absorbé dans la nourriture par les animaux nourris aux antibiotiques et hormones et similaires. Le mensonge vient de la colossale erreur d’interprétation du terme station d’épuration qui ne savent pas du tout épurer et n’en ont même pas eu l’idée.

Le problème va être d’empêcher les éleveurs et agriculteurs et vignerons de nous faire ingurgiter des produits nocifs à plus ou moins long terme ( le cancer gynécologiques de certaines dames seraient du à la prise d’un produit hormonal par leur grand mère). Si ces produits ont été fabriqués, c’est qu’ils ont une utilité MAIS des tonnes d’antibiotiques utilisées en alimentation animale, ça fait 4200 morts par an rien qu’en France lit-on dans les actualités.Combien de morts parmi les ouvriers apiculteurs ?

Le problème vient donc que nous n’avons pas l’utilité de ces ministères d’agriculture, de la santé, et autres défaillants mais que nous avons un besoin urgent d’efficacité dans l’organisation de notre société. Si même un régime politique, que l’on peut qualifié de ’fort’, ne s’en sort pas comme le prouve les analyses du concours agricole c’est qu’il devient urgent de trouver une nouvelle organisation de nos sociétés Humaines....

Si la force ne réussit plus pour cause certainement de surpopulation actuelle, c’est qu’il faut instaurer peut être de plus Justes Relations entre les Hommes et quitter cette société où seul l’état de conflit permanent permet de nous tenir soudés. Tout compte fait c’est bien ce qui est cherché vainement dans les revendications syndicales ouvrières...une Juste Relation entre les Hommes possible.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.34) le 2 mars 2011 à 10H31

"La Nouvelle République a annoncé il y a quelques semaines la condamnation de l’un des dirigeants de l’association Terre d’Abeilles pour pratiques commerciales trompeuses."

Oui, et alors ??!!

votez :
(IP:xxx.xx9.132.168) le 2 mars 2011 à 12H12

@ BienEtre

"La Nouvelle République a annoncé il y a quelques semaines la condamnation de l’un des dirigeants de l’association Terre d’Abeilles pour pratiques commerciales trompeuses."

Oui, et alors ??!!

- Alors ? çà prouve qu’il y a des apiculteurs peu scrupuleux qui truandent avec la qualité du miel qu’ils vendent et qui trompent les consommateurs naïfs !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.34) le 2 mars 2011 à 12H28

"Alors ? çà prouve qu’il y a des apiculteurs peu scrupuleux qui truandent avec la qualité du miel qu’ils vendent et qui trompent les consommateurs naïfs !"

Mais dites-donc "monsieur Bombactus" (à moins que ce ne soit un de ses acolytes), pour être aussi réactif, nerveux et agressif au point d’en vouloir au commun des mortels et à la terre entière, que vous es t-il donc arrivé dans votre vie ??!!!

Ils ne vous est pas venu à l’esprit qu’il existait aussi des professionnels honnêtes, intègres, amoureux du travail bien fait et respectueux de la santé de nos concitoyens ??!!

Croyez-vous que la société n’engendre que des commerçants ou des artisans cupides et malhonnêtes ?!! Vous voyez donc décidément le mal partout !!

votez :
(IP:xxx.xx5.26.113) le 3 mars 2011 à 10H21

@(IP:xxx.xx9.132.168) le 2 mars 2011 à 12H12 : Le vrai problème est comment empêcher l’ajout de ces produits nocifs dans notre alimentation et ici dans les produits issus des abeilles. La santé de certains employés semblent directement menacée dans cet exemple et qui va aller les prévenir en Thaïlande que des ’produits’ nocifs vont nuire à leur santé ? Avec internet, cela devrait être facile !!! les consulats et les diplomates devraient permettre de faciliter ces échanges. La vie d’un Homme vaut bien cela surtout qu’il n’y a pas un centime à dépenser pour ce faire.

Nos administrations de tous les régimes politiques sont devenues obsolètes, ainsi que nos ministères. .... les scandales ’débordent’ de partout. Les régimes politiques sont inefficaces et la population en subit de plus en plus visiblement les conséquences que ce soit par la Justice (des juges arrivent à devoir s’excuser d’appliquer des textes stupides contraire à leur conviction et au bon entendement), l’industrie, les banques, la finance, les soins, l’alimentation, les jouets même...Je commence à comprendre que quelque soit le responsable politique élu, des êtres osent penser qu’il a tord du départ. Plus de la moitié des citoyens, dans notre régime de liberté, ne se déplacent plus pour voter puisque rien ne change et même tout empire et ceci jusque dans les détails de notre alimentation.

votez :
par Victor Monsan (IP:xxx.xx7.215.96) le 4 mars 2011 à 21H20

Je reviens à mon point de vue Hippocratique.

Il y a "une santé psychosomatique". A ce principe je dois rajouter "L’esprit saint dans un corps saint.

Je dois faire un parallèle avec la médecine chinoise qui parle que "la santé mentale se trouve au foi’.

Je pense que la médecine grecque antique avec la médecine chinoise coïncident.

Je pense que les problèmes nerveux sont lies avec l’intoxication du foi d’ou la nécessite de prendre du pollen qui alimente et désintoxique en même temps le foi.

D’ailleurs Hippocrate posait le principe" que Quand un organe est malade tout l’organisme est malade’.

D’ou l’utilité du pollen lequel en donnant le 100% de besoins nutritionnels de l’organisme répond au principe des synergies des vitamines-metaux etc.

Ce n’est pas parce que quelqu’un avale du calcium que les os vont se calcifier même si on ajoute de la vitamine D à grosse dose.

Il faut donc prendre le 100% et seulement dans ce cas l’organisme refait la santé.

Hippocrate donc parle du pouvoir d’auto guérison de l’organisme avec cette optique.

Toute maladie donc c’est une addition d’intoxication et de malnutrition chronique

votez :
par Bien-Etre (IP:xxx.xx0.231.26) le 3 avril 2011 à 18H11

Bravo Victor, vous avez effectivement fait là une excellente analyse ! Tout ce que vous venez de dire est parfaitement exact.

votez :
par brigitte (IP:xxx.xx5.157.235) le 1er juin 2012 à 12H20

Bonjour,

vous parlez du pollantinum 5000k pour le rhume des fois mais impossible d’en trouver. J’ai appelé le laboratoire Rocal et ils n’en font plus. Savez-vous où je peux en acheter ?

Merci d’avance.

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles