NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
La Réflexologie pour votre Santé Au Naturel

Article publié le 9 août 2011

La Réflexologie pour votre Santé Au Naturel

La réflexologie est une pratique de médecine douce, naturelle, qui bien plus qu’un massage, peut vous aider à gérer de nombreux problèmes de santé.
Elle se caractérise par des pressions et manipulations sur une ou plusieurs zones, points reflexes, dans le but de permettre une meilleure circulation et stimuler la faculté d’auto-guérison du corps.

Ceci explique, d’ailleurs, le regain d’intérêt que portent bien de personnes, à cette discipline, satisfaites par le soulagement qu’elle apporte à leurs maux Pourtant, la réflexologie est une pratique bien ancienne, dont les premières illustrations auraient été perçues sur la tombe de Ankhmahor à Saqqarah, en Egypte en 2330 avant JC, grâce à des dessins montrant une personne « massant » le pied d’une autre.

De manière plus récente, la réflexologie a été remise en avant par des savants du métier dont le Dr William Fitzgerald, un médecin américain, qui aurait développé la théorie de la thérapie par zone au début du 20e siècle. Il a trouvé un lien entre l’énergie situé dans les pieds et les mains vers les zones correspondantes dans le corps. Il distinguait 10 zones énergétiques le long du corps, de la tête aux pieds, formant une division naturelle du corps entre les orteils et les doigts.
Ainsi, il montrait que des blocages qui se développeraient sur une partie du corps pourraient être traités par une pression méthodique sur la zone correspondante.

Cette approche de la réflexologie s’est améliorée dans le temps avec les différents praticiens qui se sont penchés sur la question pour arriver à une pratique plus moderne de la réflexologie avec la définition de zones transversales parcourant le corps en trois endroits, de sorte que les points de réflexologie soient localisés avec plus de précision.

Comment se pratique la Réflexologie ?

Bien que la pratique la plus courante de la réflexologie soit celle plantaire, effectuée sur les pieds, il existe aussi la réflexologie des mains, des oreilles, du visage (faciale).

D’après les réflexologues, « Le pied est la représentation miniaturisée du corps humain, à chaque zone réflexe correspond un organe, une glande ou une partie spécifique du corps. Des pressions rythmées appliquées sur ces zones réflexes permettent de localiser les tensions et de rétablir l’équilibre dans les parties du corps correspondantes. »

(c) reflexologienice

D’ailleurs, ce sont développés, à partir de cette pratique initiale de la réflexologie plantaire, d’autres usages tels que la réflexologie de maternité qui serait bénéfique pour reduire la durée du travail et stabiliser les contractions, ou encore la réflexologie verticale du bébé.

Concernant les détails pratiques, il faut retenir qu’une séance de réflexologie plantaire, pour le plus courant :

  • Dure 30 à 60 minutes (selon le thérapeute).
  • Se pratique généralement habillé, assis ou couché sur un fauteuil/lit adapté

Pour le choix du thérapeute, il est important de choisir un professionnel bien formé et expérimenté en réflexologie. En effet, le thérapeute doit pouvoir prendre en compte votre état général avec tous vos antécédents personnels et médicaux, tout en traitant le problème particulier qui vous touche au moment de la consultation, tel qu’un mal de dos par exemple.
Favorisez donc le bouche à oreille et le conseil d’une association reconnue pour le choix de votre réflexologue.

Toutefois, gardez en tête que comme toute méthode de médecine douce, il n’y a pas de miracle, votre traitement devra s’accompagner d’une hygiène de vie saine et votre thérapeute aura aussi le rôle de vous donner des recommandations à ce sujet pour optimiser le traitement.
Les bienfaits devraient se faire ressentir après quelques séances avec un effet de soulagement sur les zones traitées.

Il vous est aussi possible d’adopter l’auto-réflexologie, en vous prodiguant vos propres séances de réflexologie après une petite formation de base dans le cadre d’un stage d’initiation animé par un professionnel ou si vous êtes vraiment motivé à travers un manuel spécialisé.

Pour les « chochottes ;- » qui se demanderaient si tout cela fait mal, rassurez-vous, le traitement de réflexologie ne présente pas de douleur vraiment significative, même pour les petites pressions faites sur les points réflexes.

Pour celles qui n’ont pas trop de temps ou l’envie de se déplacer chez un professionnel (certains se déplacent à domicile ;) notez qu’il existe aujourd’hui des sandales de réflexologie à picot qui massent l’ensemble du pied afin de participer au rééquilibrage global. Elles peuvent être bénéfiques après une longue journée de travail ou de tension pour défatiguer le pied et relancer la circulation de l’énergie dans l’ensemble du corps.

Aussi, le Masseur galet réflexologie, à disposer sous le bureau ou au pied du canapé, peut être une bonne option, plus facile à emporter, pour stimule les zones réflexes de vos pieds et dénouer vos tensions.

Quels sont avantages de la réflexologie pour votre santé ?

La réflexologie est une pratique douce qui présente de nombreux intérêts pour soulager certains soucis de santé tels que :

  • les douleurs localisées, articulaires, tensions…
  • les affections respiratoires
  • les troubles digestifs et intestinaux
  • les troubles du sommeil
  • les difficultés émotionnelles, stress
  • les maux de têtes, migraines
  • les petits soucis de femmes tels que les symptômes prémenstruels, problèmes hormonaux…

La réflexologie a aussi un grand intérêt dans nos différentes étapes de vie où on se retrouve plus fragile, notamment bébé, enfant, femme enceinte ou encore personne âgée.

Même si la pratique gagne encore à se faire connaitre et que les réactions varient d’une personne à l’autre, la réflexologie est une technique plutôt efficace pour nous aider à gérer de manière douce notre état de santé général.

Thèmes

Médecine douce Santé naturelle

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par allegretto ma non troppo (IP:xxx.xx9.128.15) le 10 août 2011 à 11H22

"D’après les réflexologues, « Le pied est la représentation miniaturisée du corps humain...."

- D’après les iridologues, « L’iris est la représentation miniaturisée du corps humain.....

- D’après les auriculothérapeutes, « Le pavillon de l’oreille est la représentation miniaturisée du corps humain.....

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.82) le 24 août 2011 à 06H18

...heu, oui ! Et alors ?! Vous n’y croyez pas ? Veuillez précisez votre point de vue... D’avance merci !

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 24 août 2011 à 09H19

par BienEtre (IP:xxx.xx2.15.82) le 24 août 2011 à 06H18 ...heu, oui ! Et alors ?! Vous n’y croyez pas ? Veuillez précisez votre point de vue... D’avance merci !

Bien sûr que j’y CROIS ! J’y CROIS de la même manière que je crois que Jésus est ressucité et monté au ciel et qu’il a multiplié les pains et changé l’eau en vin. Je CROIS aussi qu’il y a 40 vierges qui m’attendent au paradis lorsque je mourrai.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 27 août 2011 à 08H51

"Bien sûr que j’y CROIS ! J’y CROIS de la même manière que je crois que Jésus est ressucité et monté au ciel et qu’il a multiplié les pains et changé l’eau en vin. Je CROIS aussi qu’il y a 40 vierges qui m’attendent au paradis lorsque je mourrai."

Je vous demandais d’argumenter... c’est possible, ou vous ne savez pas faire ?!!

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 11H34

par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 27 août 2011 à 08H51 "Bien sûr que j’y CROIS ! J’y CROIS de la même manière que je crois que Jésus est ressucité et monté au ciel et qu’il a multiplié les pains et changé l’eau en vin. Je CROIS aussi qu’il y a 40 vierges qui m’attendent au paradis lorsque je mourrai."

Je vous demandais d’argumenter... c’est possible, ou vous ne savez pas faire ?!!

- On "n’argumente" pas une "croyance" ; On croit ou on ne croit pas. Je crois que Jésus est réssuscité, je crois qu’il est monté au ciel, je crois qu’il a multiplié les peties pains dans le désert, je crois qu’il a changé l’eau en vin aux noces de Cana, je crois qu’il ressuscité Lazare, je crois aux miracles, je crois que l’interlocuteur avec lequel j’échangeais a été guéri d’une septicémie résistante à tous les antibiotiques disponibles à l’époque après avoir absorbé deux granules d’homéopathie, etc..... Il n’y a pas d’arguments pour ou contre une croyance, elle a prendre ou à laisser telle quelle.

votez :
(IP:xxx.xx1.138.152) le 10 août 2011 à 17H33

@allegretto ma non troppo (IP:xxx.xx9.128.15) le 10 août 2011 à 11H22 : BRAVO à vous et il y a un truc pour les mains je crois...et pour nos amis Canadiens si j’en crois leurs livres, les parties malades sont en rapport avec des problèmes de désirs, d’émotions et même mentaux.

Mais, alors pourquoi des chercheurs qui ne découvrent jamais de médicaments qui agissent sur plus de 40% des malades sont-ils payés par notre sécu., via la vente de ces médicaments, à un prix exorbitant pour les résultats obtenus.

Combien de fois n’entendons nous pas :"Pour votre cas, on a encore rien trouvé"

Pour les 40%, je fais référence aux résultats des essais en double aveugle sur les médicaments par les meilleurs des médecins. Surtout qu’en plus de l’augmentation du prix honteuse, les suites de l’intoxication sont beaucoup plus graves qu’avant comme pour le vioxx et l’aspirine qui lui ne troue que l’estomac au lieu des vaisseaux du coeur.

votez :
par vuvuzela (IP:xxx.xx9.128.15) le 11 août 2011 à 17H05

(IP:xxx.xx1.138.152)

"Mais, alors pourquoi des chercheurs qui ne découvrent jamais de médicaments qui agissent sur plus de 40% des malades..."

- Mais parce qu’ils font très attention quand ils développent un nouveau produit, de ne prendre dans la famille chimique que celui qui ne donnera que 40% de résultats favorables et non pas celui qui donnerait disons 70 ou 80% (on ne peut pas espérer obtenir 100% de succès) parce qu’évidemment si on débarrassait presque complètement de leurs maladies la grande majorité des malades, les laboratoires, les médecins, les hôpitaux etc.... seraient en faillite et au chomage..... Pas vrai Madame Michu ? C’est quand même un drôle de monde qu’on vit allez. Mais enfin, quand on entend ce qu’on entend et qu’on voit ce qu’on voit, on est bien content de penser ce qu’on pense.

"sont-ils payés par notre sécu., via la vente de ces médicaments, à un prix exorbitant pour les résultats obtenus."

- Les médicaments sont vendus en France bien moins cher que dans les autres pays industrialisés. C’est la raison pour laquelle les laboratoires préfèrent les servir avant la France créant ainsi des "ruptures de stocks" dans les pharmacies françaises avec des délais d’approvisionnement d’une à plusieurs semaines. Alors colporter l’idée que les médicaments sont trop cher en France, est une idiotie.

"l’aspirine qui lui ne troue que l’estomac au lieu des vaisseaux du coeur."

- C’est encore une idée fausse. Si l’aspirine est prise selon les prescriptions normales elle ne donne plus d’ulcérations gastriques.C’était autrefois quand on donnait de fortes doses prolongées pour les rhumatismes parce qu’on n’avait rien d’autre d’efficace. En outre, en raison de ses propriétés anti aggrégantes plaquettaires, elle est prescrite à doses filées aux patients ayant été victimes d’un infarctus et/ou ayant subi une intervention cardiaque et ce pour éviter des récidives et çà marche et en plus c’est pas cher........

votez :
(IP:xxx.xx3.72.248) le 15 août 2011 à 09H54

"En outre, en raison de ses propriétés anti aggrégantes plaquettaires, ...çà marche et en plus c’est pas cher........" MAIS pour pas plus de 40% des malades de l’essai en double aveugle ! C’est là que nous divergeons à 180° cher Monsieur. Je ne doute pas que les analyses indiquent bien les résultats attendus après quelques bidouillages parfois comme l’ajout d’autres produits anticoagulants mais une analyse n’est pas efficace en soi et il est toujours conseillé d’autres mesures importantes pour le malade... dont l’exercice, le régime, l’arrêt de ce qui est nommé ’"les excès"’...et l’arrêt du Vioxx pour de très nombreuses personnes autour de moi...et là, la médecine ne peut plus rien ....""démerdez-vous, l’aspirine à haute dose n’est pas acceptable et l’opération pour les pontages ne vous a pas couté trop cher...vous étiez malade quand même !"" ...heureusement, il y a les médecines parallèles qui curieusement soulagent et guérissent malgré les railleries des médecins vis à vis de ces autres médecins et donc confrères bien plus efficaces.Je pensais qu’il était interdit entre médecins de se discréditer et qu’il y avait un organisme chargé de nous défendre...mais, il doit y avoir des voyages de fin d’année ou bien de début d’année si ceux de fins d’années sont interdits, et autres délicatesses...dont les informations nous ont abreuvé dans les années 1990.

Les médicaments étaient fabriqués et inventés dans le premier pays producteur et inventeur mondial en 1981. Il y fut décidé la nationalisation et donc la disparition de notre fleuron avec ses brevets d’invention comme notre justice nous l’a appris . Le premier laboratoire mondial est égaré avec ses produits brevetables..il ne faut pas compter sur les laboratoires concurrents pour le retrouver ! Ainsi, le prix de nos médicaments ne peut que monter puisque nous avons pratiqué ce fait jusqu’en 1981 qui est de faire payer les étrangers pour nous pouvoir profiter de prix bas en France.

Pour les fameux 40% seulement de constat par les meilleurs médecins des malades améliorés lors de l’essai en double aveugle , je vois que vous ne contredisez pas ce fait. Le fait que vous essayez d’aller dans la raillerie ne me laisse pas insensible puisque, selon votre réponse, vous semblez être de ce milieu médical.

votez :
par vuvuzela (IP:xxx.xx9.5.2) le 15 août 2011 à 11H15

(IP:xxx.xx3.72.248)

" MAIS pour pas plus de 40% des malades de l’essai en double aveugle !"

- Qu’en savez-vous ? Vous avez vu les rapports d’essais ? Non, n’est-ce ? pas Alors ne faites pas d’affirmations dans le vide !

" Je ne doute pas que les analyses indiquent bien les résultats attendus après quelques bidouillages parfois comme l’ajout d’autres produits anticoagulants..."

- Vous ne semblez pas bien savoir de quoi vous parlez ! Lorsqu’on fait des essais en double aveugle ou autre pour tester l’efficacité d’un produit, il est bien évident que l’on ne test que le produit en question et lui seul ! Si l’on veut tester une assocation, on la teste en tant que telle. Ensuite on donne les résultats pour l’un (le produit seul) et pour l’autre l’association)séparément. Ensuite, on compare les efficacités respectives. Votre utilisation du terme de "bidouillage" montre que vous êtes un/une adepte de la théorie des complots planétaires ! Tous pourris sauf moi, n’est-ce pas ?

"...mais une analyse n’est pas efficace en soi..."

- Qu’entendez-vous par là ? Qu’appelez-vous "une analyse efficace ?

"...et il est toujours conseillé d’autres mesures importantes pour le malade... dont l’exercice, le régime, l’arrêt de ce qui est nommé ’"les excès"’..."

- Vous avez le don d’enfoncer les portes ouvertes ! Bien entendu, les conseils concernant l’hygiène de vie sont importants et pas seulement pour les malades..... Mais je ne vois pas ce que cela peut avoir à faire avec l’efficacité de l’aspirine sur la coagulation sanguine !

" et l’arrêt du Vioxx pour de très nombreuses personnes autour de moi..."

- Cela n’a aucun rapport avec la coagulation sanguine dont il était question.

" et là, la médecine ne peut plus rien ....""démerdez-vous, l’aspirine à haute dose n’est pas acceptable et l’opération pour les pontages ne vous a pas couté trop cher...vous étiez malade quand même !""

- Vous vous laissez aller à un véritable délire !

" ...heureusement, il y a les médecines parallèles qui curieusement soulagent et guérissent"

- Je voudrais bien voir les preuves concernant l’efficacité des pratiques parallèles dans le traitement des insuffisances coronariennes et des infactus du myocarde.....Faut pas rêver ! Je suppose que si un jour vous étiez victime d’un bel infactus vous hésiteriez à vous faire soigner par les pratiques parallèles. Lesquelles d’abord ?

"malgré les railleries des médecins vis à vis de ces autres médecins et donc confrères bien plus efficaces.Je pensais qu’il était interdit entre médecins de se discréditer et qu’il y avait un organisme chargé de nous défendre..."

- Les critiques des médecins vis a vis des praticiens adeptes des pratiques parallèles ne sont pas des "railleries", ce sont des critiques basées sur des preuves scientifiques. Ce que les pratiques parallèles sont incapables de présenter concernant leur prétendue efficacité tout simplement ! Le jour où les pratiques parallèles accepteront de faire des essais sérieux d’évaluation de leur efficacité elles pourront prétendre à être reconnues. En attendant, elles n’ont droit qu’au qualificatif de charlatanisme.

"mais, il doit y avoir des voyages de fin d’année ou bien de début d’année si ceux de fins d’années sont interdits, et autres délicatesses...dont les informations nous ont abreuvé dans les années 1990."

- Encore votre marotte du complot et du "tous vendus" !

"Pour les fameux 40% seulement de constat par les meilleurs médecins des malades améliorés lors de l’essai en double aveugle , je vois que vous ne contredisez pas ce fait."

- Je ne conteste ou ne discute de résultats qu’en présence de données solides, pas de suppositions, extrapolations, suspicions, légendes, ouï-dires,accusations, déductions oiseuses,a priori, etc....Ce qui à l’évidence n’est pas votre cas.

votez :
(IP:xxx.xx3.72.248) le 16 août 2011 à 12H37

""Alors ne faites pas d’affirmations dans le vide !"" MAIS ""vuvuzela (IP:xxx.xx9.5.2) le 15 août 2011 à 11H15"" J’affirme cette horreur de résultats car des cours de pharmacologie récupérés en font mention ! L’étudiant était-il en état de noter ? Je ne peux le savoir par contre cette affirmation lue plusieurs fois n’est JAMAIS remise en question hormis par vous mais sans dire qu’elle est fausse. J’aimerai tant avoir la preuve qu’il s’agit d’un mensonge pour l’honneur de mon pays.

"- Les critiques des médecins vis a vis des praticiens adeptes des pratiques parallèles ne sont pas des "railleries", ce sont des critiques basées sur des preuves scientifiques." Alors, pourquoi toutes ces remises en questions et ces scandales qui se suivent alors que ’la science" avait confirmé les faits, ainsi que les agences et autres hautes autorités ...Je suis obligé cher Monsieur, d’en conclure qu’il y a eu "BIDOUILLAGE", mot que j’utilise pour être gentil ! Ce bidouillage a été avoué en physique, science des sciences des esprits rationnels et cartésiens qui ont appris ces erreurs enseignées dictatorialement à des étudiants qui ont eux même enseignés ces erreurs comme seuls des esprits cartésiens et rationnels osent le faire pour leur ’bien à eux et rien qu’à eux’. Actuellement, les physiciens se remettent très courageusement au travail.

Je fais parti "des corps remis aux parents" pour éviter de faire les papiers à l’hôpital...sauvé de la septicémie par deux granules d’homéopathie déposées sous ma langue ,parce qu’aucun antibiotique ne pouvait agir contre le microbe. Mais, je sais que la haute autorité ne peut accepter ce fait...je suis la honte de la science médicale rationnelle et cartésienne mais qui est dans l’erreur comme sa place mondiale actuelle en invention et fabrication de médicaments nous l’indique du reste. Les remarques étrangères à notre pays semblent aller dans ce sens aussi... ainsi que les techniques de soins semble -t-il...cf Canada, Suisse...etc...

votez :
par (IP:xxx.xx9.5.2) le 17 août 2011 à 12H21

Je fais parti "des corps remis aux parents" pour éviter de faire les papiers à l’hôpital...sauvé de la septicémie par deux granules d’homéopathie déposées sous ma langue ,parce qu’aucun antibiotique ne pouvait agir contre le microbe

- Mais non, mais non ! Vous êtes l’heureux bénéficiaire d’un véritable miracle, c’est tout ! Bienheureux les fêlés car ils laissent passer la lumière !

votez :
(IP:xxx.xx1.28.201) le 17 août 2011 à 20H01

@(IP:xxx.xx9.5.2) le 17 août 2011 à 12H21 : MAIS un miracle dont le remède est écrit dans des livres, ça s’appelle une application pure et simple. Il est même curieux de constater la présence de traitements homéopathiques dans certains centres hospitaliers et pas dans d’autres...TRÈS CURIEUX pour nous le petit peuple qui devons choisir au ressenti puisque les cerveaux rationnels , cartésiens et diplômés sont engoncés dans les mensonges causés certainement par leur enseignement et la vente obligatoire de médicaments qui n’agissent au maximum que sur 40% des malades.

Je me suis laissé dire qu’il existerait des chiffres dans les 34% pour certains médicaments qui agissent sur le système nerveux avec un minimum de seulement 3% de plus que pour l’effet placebo mais je ne sais pas trouver les textes officiels dans internet.

votez :
par allegretto ma non troppo (IP:xxx.xx9.5.2) le 18 août 2011 à 12H25

@ (IP:xxx.xx1.28.201)

"MAIS un miracle dont le remède est écrit dans des livres, ça s’appelle une application pure et simple."

- Non, non ! Dans votre cas, il s’agit bien d’un miracle et vous d’un miraculé ! Miraculé = Qui a échappé par une chance exceptionnelle à une catastrophe. C’est bien votre cas n’est-ce pas ? Parce que guérir d’une septicémie résistante à tous les antibiotiques immédiatement après avoir absorbé DEUX granules d’un produit homéopathique, çà s’appelle un miracle ! C’est comme si vous aviez été guéri après avoir bu un verre d’eau ou après imposition des mains par un druide !

"Il est même curieux de constater la présence de traitements homéopathiques dans certains centres hospitaliers..."

- Cà n’est pas curieux ! Il n’y a rien d’anormal à cela. Il vous faut cependant admettre que les services hospitaliers qui ont recours à l’homéopathie, ne s’en servent pas pour soigner les septicémies , les cancers, les infarctus du myocarde ou les insuffisances rénales ou hépatiques graves.... Ces "traitements" homéopathiques (comme aussi l’acupuncture d’ailleurs) ne sont que des "traitements" adjuvants ou annexes aux traitements classiques habituels de ces pathologies. Il ne faut pas faire d’amalgame.

".....médicaments qui n’agissent au maximum que sur 40% des malades."

- Un fois pour toutes, d’où sortez vous cette affirmation récurrente pour laquelle vous n’avez jamais cité de source ? A défaut de pouvoir fournir une ou plusieurs de ces sources, on peut considérer ou que vous radotez ou que vous vous livrez à un lavage de cerveau vis a vis de vos lecteurs.

"Je me suis laissé dire qu’il existerait des chiffres dans les 34% pour certains médicaments qui agissent sur le système nerveux avec un minimum de seulement 3% de plus que pour l’effet placebo mais je ne sais pas trouver les textes officiels dans internet."

- Il ne faut pas vous "laisser dire" ! Ceux qui vous "ont dit" sont peut être comme vous, incapables de fournir les preuves de ce quils avancent. On ne peut donc pas les croire sur paroles.... Il suffit qu’ils soient comme vous : anti- médecine et anti-médicaments militants pour qu’ils racontent n’importe quoi pourvu que ce la soit contre les médicaments et la médecine.

votez :
(IP:xxx.xx1.28.201) le 18 août 2011 à 13H16

@allegretto ma non troppo (IP:xxx.xx9.5.2) le 18 août 2011 à 12H25 : Je ne suis pas un ""anti- médecine et anti-médicaments"" et loin de là ! Je suis un être qui essaye de réfléchir depuis l’énorme vexation de l’affaire du sang contaminé et surtout du fait que notre pays ait ’égaré’, comme nous l’a appris notre Justice, le plus grand laboratoire mondial en fabrication et invention de médicaments. Un professeur de pharmacologie de Lille pourrait vous confirmer mon chiffre puisqu’il a prononcé ces paroles dans son cours lors du mois de juin de l’année 1974.

Les chiffres les plus courants pour les essais en double aveugle seraient de 30 à 40% pour l’effet positif, 30 à 40% d’effet placébo, 40 à 30% de non effet et 2% d’effet nocebo (donc des morts parfois avec la prise du placébo alors que le malade croyait prendre un vrai médicament).

Je n’ai jamais su avoir les chiffres pour le Vioxx. Il me fut toujours répondu que le Vioxx ne trouait pas l’estomac .Par contre, j’ai suivi le médicament ’Teldane’ avec ses chiffres de l’essai en double aveugle que le laboratoire a envoyé. Ils étaient dans les chiffres que je vous ai indiqué...Je n’ai rien lu sur sa toxicité mais je vous assure que la lecture des résultats est très très indigeste. je ne suis pas allé plus loin car mes vacances se terminaient.

Pour les soins par homéopathie, je vous laisse à votre refus d’appréhender la valeur de cette médecine qui n’est certainement pas plus universelle que que les autres médecines. Il n’empêche qu’entre nous nous échangeons et que l’on constate l’égarement de certains médecins qui savent nier l’évidence. Une allergie mortelle, vers les années 1990, à une piqure de guêpes, fut soignée aux urgences de l’hôpital Broussais par des granules d’apis à la très grande surprise d’une connaissance qui pensait avoir droit à une autre piqure d’un antiallergique. Alors, pour vos traitements adjuvants...Heureusement, d’autres pays continuent dans cette voie bien moins couteuse comme la Suisse ,le Canada et maintenant parait-il l’Angleterre. Pour les maladies soignées et non soignées et non soignables par homéopathie, je vous laisse avec vos confrères que vous semblez bien prendre de haut et qui peuvent beaucoup plus que vous semblez le savoir.

Par contre, la lecture d’une matière médicale homéopathique pendant vos vacances pourrait vous indiquer que plusieurs malades,comme moi même, ont déjà été rattrapés par des granules de Carbo Vegetabilis en 9CH JE CROIS me souvenir.

Je pense que la bibliothèque universitaire doit avoir ce genre de livres qui doivent être rares. Pour les noms, je crois qu’il y avait Lathoud et surtout la matière médicale de Kent en plus de son répertoire. Mais peut être pourriez-vous avoir accès à des renseignements, beaucoup plus pertinents que les miens, par le laboratoire homéopathique de votre secteur et peut être même suivre leurs cours afin d’oser pouvoir donner un avis aux autres.

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 20 août 2011 à 11H58

".....ont déjà été rattrapés par des granules de Carbo Vegetabilis en 9CH"

Précis élémentaire de Matière Médicale Homéopathique. Professeur Timothy Field Allen Traduction : Dr Robert Séror.

CARBO VEGETABILIS Généralités : (Carbo vegetabilis) Accès soudains, inattendus de lipothymies. Douleurs brûlantes dans les membres, les os, et dans les ulcères. Douleurs déchirantes dans différentes parties du corps. Douleurs paralytiques déchirantes, dans les membres, avec des symptômes de flatulence. Douleurs rhumatismales tiraillantes, avec froid dans les mains et les pieds. Épuisement général vers midi. Faiblesse le matin, et, étirement des membres ; après une courte marche au grand air ; surtout dans les bras, en écrivant ; < par la marche, > en étant assis. Sensations d’avoir les membres contusionnés, le matin, après s’être levé du lit. Clinique : (Carbo vegetabilis) Gangrène sénile, au niveau des jambes ; ulcères variqueux qui coulent et brûlent la nuit ; écoulement d’odeur forte, violacé tout autour. Les veines sont gonflées et livides. Lorsqu’il est en collapsus, dans différentes maladies, le patient veut qu’on lui fasse de l’air sans arrêt, il présente une peau d’apparence bleuâtre, et dégage une odeur générale de fétidité. Perd connaissance rapidement, souvent dans les suites de maladies débilitantes. Quelquefois indiqué après avoir fait des excès. Séquelles d’entorses et après avoir eu froid. Tendance à la décomposition putride. Tendances aux hémorragies dans les maladies torpides et graves, comme l’anémie pernicieuse, le purpura, la fièvre typhoïde, etc.

Psychisme : (Carbo vegetabilis) Anxiété dans la soirée ; peut difficilement rester tranquille au lit. Facilement porté à la colère et à la violence. Idéation lente ; faiblesse périodique de la mémoire. Peur des fantômes la nuit. Tempérament, humeur, irritable.

Tête : (Carbo vegetabilis) Afflux de sang à la tête. Chute des cheveux. Douleurs tiraillantes dans la tête, ces douleurs sont ascendantes et montent de la nuque, avec nausées. Le chapeau appuie sur la tête comme un poids pesant, et cette sensation se poursuit, même lorsque le malade a ôté son chapeau, comme si la tête était entourée d’un linge, liée avec un linge, un tissu. Lourdeur ; confusion le matin, après s’être levé, > en étant couché, avec incapacité de penser facilement et la nécessité de faire un gros effort, comme si, l’on sortait d’un rêve, comme si l’on émergeait d’un rêve. Pointes, piqûres, dans la tête, en toussant. Sensation de tension comme par une crampe dans le cerveau. Sensibilité douloureuse de la partie externe de la tête à la pression. Vertiges, tellement importants, qu’il est oblige de se tenir à quelque chose ; en se baissant, comme si la tête l’attirait vers l’avant.

Yeux : (Carbo vegetabilis) Douleurs, comme après avoir fait un gros effort. Les muscles de l’œil sont douloureux lorsque l’on regarde vers le haut. Les paupières sont collées le matin. Myopie. Points noirs qui flottent dans le champ visuel. Pressions et brûlures au niveau des yeux. Sensation d’avoir quelque chose de lourd qui repose sur les paupières ; doit faire un gros effort en lisant et en écrivant.

Oreilles : (Carbo vegetabilis) Chaleur et rougeur de l’oreille externe tous les soirs. Écoulement, couleur chair, d’odeur forte, au niveau de l’oreille droite. Les oreilles paraissent bouchées, comme si quelque chose se trouvait devant elles. Rugissements et sonneries dans les oreilles. Clinique : (Carbo vegetabilis) D’habitude, dans l’hyposécrétion de cérumen, avec exfoliation des cellules épidermoïdes. Otorrhée offensive, d’odeur forte. Surdité après des maladies qui s’accompagnent d’exanthèmes.

Nez : (Carbo vegetabilis) Hémorragies nasales, violentes, persistantes, surtout le matin, précédées et suivies d’une pâleur du visage. Le bout du nez est rouge avec des croûtes. Tentatives sans effet pour éternuer, avec fourmillements dans le nez. Clinique : (Carbo vegetabilis) Hémorragies nasales, à récidive, chez les personnes sujettes à beaucoup d’anxiété, surtout chez les patients âgés. Varicosités sur le nez.

Face : (Carbo vegetabilis) Douleurs tiraillantes des deux côtés de la face et des mâchoires. Face pâle, jaune verdâtre. Gonflement de la face et des lèvres. Lèvres fissurées, fendillées. Sensation d’endolorissements dans les os des maxillaires.

Bouche : (Carbo vegetabilis) Gencives molles, relâchées et se rétractant au niveau des incisives. Gencives saignent facilement et fréquemment. Gencives sensibles en mastiquant. Langue saburrale blanche, marron, jaunâtre. Langue sensible et comme à vif. Les dents sont branlantes, d’une façon persistante. Odontalgie tiraillante, déchirante, < par la nourriture salée.

Gorge : (Carbo vegetabilis) Beaucoup de glaires dans la gorge, qui sont facilement remontées, en les colportant. Sensation de constriction dans la gorge, qui gêne en avalant.

Estomac : (Carbo vegetabilis) Acidité gastrique en étant couché sur le dos et en marchant. Amertume buccale. Aversion persistante pour la viande et le gras. Aversion pour le lait, qui occasionne de la flatulence. Beaucoup de flatulence gastrique. Constriction gastrique la nuit, s’étendant dans la poitrine, avec distension abdominale. Crampes au niveau de l’estomac, avec sensation de pression brûlante. Éructations alimentaires, surtout d’aliments gras, qui durent longtemps. Faim immodérée ou soif immodérée. Goût salé. Grande sensibilité au creux de l’estomac. La bouche est endolorie après avoir mangé. La moindre petite quantité d’aliments gêne, indispose le patient. Les aliments ont le goût du sel. Nausées le matin, vomissements, quelquefois vomissements de sang ; Clinique : (Carbo vegetabilis) Dyspepsie acide, avec pyrosis, pouls faible, la surface du corps est froide, etc. Dyspepsie flatulente, avec des éructations aigres ; l’estomac est gonflé comme un tambour ; la gêne apparaît une demie heure à une heure, après avoir mangé ; n’importe quel aliment gêne le patient, dyspepsie hyposthénique, le patient est incapable de digérer le moindre aliment. Gastralgie des femmes qui allaitent, avec une flatulence excessive, des renvois aigres, acides et rances, des vomissements alimentaires. Sensibilité intra gastrique, ou, brûlures, qui quelquefois irradient dans la région lombaire, avec une distension flatulente exagérée.

Abdomen : (Carbo vegetabilis) (Coliques dans une voiture ou un attelage). Coliques flatulentes, beaucoup de mouvements intestinaux occasionnés par la flatulence ; évacuations de grande quantité de gaz fétides. Distension après dîner ; avec grondements, borborygmes ; tranchées ; beaucoup de mouvements intestinaux occasionnés par la flatulence. Douleurs à type de contusion, dans les hypochondres, surtout dans la région du foie. Douleurs constrictives, dans l’abdomen, sous le nombril, s’étendant depuis le côté gauche vers le côté droit, avec une sensation de paralysie de la jambe droite. Intolérance des vêtements serrés autour de la taille. Pointes, piqûres, au niveau des côtes, surtout dans la région du foie.

Rectum et Selles : (Carbo vegetabilis) Démangeaisons et brûlures de l’anus. Douleurs piquantes, rongeantes, grouillantes comme par des insectes, rampantes, dans le rectum. Endolorissement et suintement de la région périnéale. La selle est enveloppée de glaires jaunâtres, sanglantes à la fin de la selle. Pointes, piqûres, durant la selle. Saignements durant la selle. Sensation de pression avec besoin urgent d’aller à la selle, mais le patient évacue seulement des gaz. Ténesme. Clinique : (Carbo vegetabilis) Diarrhée généralement accompagnée de fièvre grave, torpide, associée à des extrémités froides, une langue froide, des lèvres froides, etc., tendance à la perte de connaissance, désir être éventé, pouls faible, la voix a disparue. Diarrhée, brune, jaune ou gluante, d’odeur putride, souvent involontaire.

Organes urinaires : (Carbo vegetabilis) Fréquent désir d’uriner, anxieux, avec fébrilité, nuit et jour. Incontinence d’urine, la nuit. Urines rouges, troubles, de couleur foncée ; dépôt sédimentaire rouge.

Organes sexuels, Femme : (Carbo vegetabilis) Aphtes sur la vulve. Démangeaisons, brûlures et endolorissement au niveau de la vulve. Leucorrhée acide, laiteuse ; < le matin en se levant, occasionnant de l’endolorissement et des écorchures au niveau des lèvres vulvaires. Menstruation pâle, trop en avance et trop abondante ; précédée de douleurs à type de crampes dans l’abdomen. Règles d’odeur forte et trop épaisses. Varices vulvaires.

Organes respiratoires : (Carbo vegetabilis) Douleurs laryngées, en toussant, comme si cet organe était ulcéré. Dyspnée, avec sensation de plénitude thoracique, et palpitations au moindre mouvement. Enrouement tel, qu’il peut difficilement parler à haute voix. Enrouement, < matin et soir, < en continuant de parler. Expectoration ; tenace, ayant un goût salé. Expectoration de glaires vertes ; expectoration de sang. Larynx irrité, par de fréquents éclaircissements de la gorge, avec endolorissement. Larynx, sensible, avec une voix profonde, déformée, qui " déraille " à l’emploi, sans douleurs. Toux spasmodique, trois à quatre fois par jour. Toux, dans la soirée, au lit ; également le matin en se levant, occasionnée par des démangeaisons laryngées. Clinique : (Carbo vegetabilis) Aphonie par relâchement des cordes vocales. Asthme, surtout chez les personnes âgées, adynamiques, fatiguées, avec flatulence, etc., surtout avec une coloration bleue de la surface cutanée. Catarrhe bronchique chronique des personnes âgées ; sensations de brûlures dans la poitrine, qui étouffe en toussant, > par la chaleur. Catarrhe laryngé chronique, avec inflammation et douleurs laryngées, surtout chez les personnes âgées. Ce remède a été prescrit au dernier stade du croup membraneux. Hémorragies pulmonaires, avec douleurs thoraciques brûlantes, oppression, désir d’être sans cesse éventé ; peau froide. Quelquefois utile, au dernier stade d’une pneumonie, avec une dyspnée extrême et une tendance à perdre connaissance. Toux, en général spasmodique, suffocante.

Poitrine : (Carbo vegetabilis) Douleurs brûlantes dans la poitrine, comme par de la braise de charbon. Faiblesse thoracique au réveil. Oppression thoracique au réveil, avec faiblesse ; après disparition d’un rhume, d’un coryza, avec sifflements et râles, impossibilité de rester au lit, à cause du manque d’air, et de la toux, qui fait tousser, et qui est difficile à évacuer.

Cœur et pouls : (Carbo vegetabilis)

Palpitation. Pouls faible. Clinique : (Carbo vegetabilis) Utile au cour de la dégénérescence graisseuse du cœur, cœur faible, avec sueurs froides, désir d’être éventé, tendance au x hémorragies.

Cou et Dos : (Carbo vegetabilis) Douleurs à type de pincements, au niveau de la partie inférieure du rachis. Douleurs au niveau des reins, comme par un bouchon, un coin ; ne peut s’asseoir, doit être " calé " par un oreiller, un coussin. Douleurs déchirantes dans les muscles. Douleurs tiraillantes des muscles de la nuque, s’étendant d’une manière ascendante au cou, avec nausées et hydrorrhée buccale. Douleurs tiraillantes du dos, < assis ou en se baissant, en se penchant. Endolorissement au dessous du coccyx. Ganglions cervicaux gonflés.

Extrémités : (Carbo vegetabilis) Chaleur dans les mains. Crampes au niveau de la plante des pieds, engourdissement des pieds. Douleurs déchirantes dans les avant-bras et les poignets. Douleurs paralytiques, déchirantes, au niveau des extrémités inférieures. Douleurs tiraillantes dans les hanches, s’étendant dans les cuisses, < en marchant. Douleurs tiraillantes. Faiblesse paralytique des doigts en serrant quelque chose. Les extrémités s’endorment, surtout celles, sur lesquelles on est couché. Les pieds transpirent. Lourdeur des membres inférieurs ; raideur après une sieste dans la soirée, de telle sorte que sa démarche est incertaine, titubante ; cela disparaît après avoir marché un peu. Orteils rouges et gonflés, avec des douleurs piquantes, comme si, ils avaient été gelés. Sensation de paralysie, d’impotence fonctionnelle.

Peau : (Carbo vegetabilis) Démangeaisons, < dans la soirée, par la chaleur du lit. Douleurs brûlantes dans différentes parties du corps. Sensation de brûlures dans les ulcères, avec écoulement nauséabond, cet écoulement est corrosif, irritant.

Sommeil : (Carbo vegetabilis) Insomnie la nuit, occasionnée par de l’agitation. Réveils fréquents la nuit, avec genoux et membres froids. S’endort tardivement. Somnolent le jour, > en se déplaçant.

Fièvre : (Carbo vegetabilis) Bouffées de chaleur et sensation de brûlures dans différentes régions cutanées. Frisson général et froid ; soif seulement durant le stade de froid. Transpiration en mangeant ; odeur aigrelette dans les toutes premières heures du matin.

Copyright © Robert Séror 2007

votez :
(IP:xxx.xx1.28.201) le 18 août 2011 à 16H54

@allegretto ma non troppo (IP:xxx.xx9.5.2) le 18 août 2011 à 12H25 : Je relis votre message et j’en conclus qu’on est pas très loin l’un de l’autre puisque vous écrivez : "- "Il ne faut pas vous "laisser dire" !"...Cette phrase est inscrite dans ma vie depuis les années 1990 où j’ai constaté que les cerveaux rationnels et cartésiens étaient dans l’erreur et qu’ils défendaient des théories qui leur fournissaient des avantages à eux, rien qu’à eux et rien pour le Bien d’ l’Ensemble. Le premier fut celui qui vendait avec sa société du sang non contaminé aux USA et qui faisait faire des prélèvements gratuitement à destination des malades de nos hôpitaux dans des endroits où le sang pouvait être contaminé et ceci devant le nez de tous nos responsables curieusement aveuglés.

Alors, pour les 34% du double aveugle, je vais tout faire pour vous retrouver ou bien le médicament concerné ou bien l’article de son double aveugle ; ça devait tourner autour des premiers protocoles de la sécu car bien sûr le prix était élevé...mais que de cartons à retourner !

Pour ce que vous appelez ma guérison ...elle ne fut pas immédiate...J’ai ouvert les yeux alors que le médecin était reparti et non encore arrivé dans son cabinet puisque l’appel téléphonique est tombé sur sa secrétaire et qu’à l’époque 110 km se faisaient en 55 minutes environ. Temps qu’il avait mis pour arriver chez mes parents à l’aller. Malgré mes 14 ans, ma corpulence en muscles de porteur de sacs de 100kg, j’ai mis plusieurs jours pour me reprendre avec certainement d’ autres médicaments que ma mère devait me donner mais je n’ai rien retenu de ces moments.

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 20 août 2011 à 12H00

"j’ai mis plusieurs jours pour me reprendre avec certainement d’ autres médicaments que ma mère devait me donner mais je n’ai rien retenu de ces moments."

***d’autres médicaments : Peut être des antibiotiques, qui sait ? C’est ce qui marche le mieux dans les cas de septicémies.......

votez :
(IP:xxx.xx3.204.189) le 20 août 2011 à 16H55

@(IP:xxx.xx3.89.131) le 20 août 2011 à 12H00 : Faut vraiment être embrigadé pour oser écrire encore à de telles sornettes !

Plus aucun antibiotique ne pouvait marcher. L’hôpital avait rendu mon corps à mes parents pour faire les papiers à la maison....C’est une honte de lire de telles sornettes surtout venant d’un médecin qui sait bien que les médicaments ne peuvent pas tout. Il ne pouvait s’agir que d’homéopathie cher Docteur puisque les perfusions étaient ce qu’il y avait de plus puissant à l’époque et que je n’aurais plus accepté que l’on approche de mon corps par trop meurtri.

Je ne comprends pas votre très petit esprit étriqué et borné puisque cette spécialité qu’est l’homéopathie est très heureusement enseignée en médecine et que des enseignants en pharmacologie allopathique ont prouvé et publié l’action possible sur des rats et des souris dans les années 1975 à 1980. Vous devriez être heureux d’avoir une autre arme de lutte contre la maladie et vous vous contentez de très bêtement critiquer ou ironiser...

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 20 août 2011 à 19H10

(IP:xxx.xx3.204.189)

"Plus aucun antibiotique ne pouvait marcher."

**** Et vous voulez nous faire accroire que ce sont DEUX granules de sucre qui sont venus à bout d’une sépticémie résistante à TOUS les antibiotiques ? Si c’est les cas, vous êtes réellement un miraculé au sens religieux du terme !

"L’hôpital avait rendu mon corps à mes parents pour faire les papiers à la maison...."

**** En général l’hôpital renvoie les mourants chez eux (si la famille en fait la demande) non pas pour s’éviter de "faire les papiers" (un constat de décès c’est vite fait et ils ont l’habitude) mais parce beaucoup de personnes souhaitent mourir chez elles.

"C’est une honte de lire de telles sornettes surtout venant d’un médecin qui sait bien que les médicaments ne peuvent pas tout"

**** Je ne fais qu’exprimer mon opinion personnelle (partagée par pas mal de monde et pas seulement des médecins). Vous ne supportez à l’évidence pas que l’on exprime des opinions avec lesquelles vous n’êtes pas d’accord puisque vous les qualifiez de "sornettes".

Je sais pertinemment que les médicaments ne peuvent pas tot. Je sais également pertinemment qu’on ne traite pas avec succès une sépticémie réistante à tous les antibiotiques avec deux granules d’homéopathie.

"Il ne pouvait s’agir que d’homéopathie"

*** Pas vraiment ! Vous avez vous même indiqué que vous preniez d’autres médicaments : " j’ai mis plusieurs jours pour me reprendre avec certainement d’ autres médicaments que ma mère devait me donner mais je n’ai rien retenu de ces moments".

Comments pouvez-vous être aussi certain que vous n’avez pas aussi pris des antibiotioques ?

"puisque les perfusions étaient ce qu’il y avait de plus puissant à l’époque"

***La "puissance" d’une perfusion dépend de ce que l’on met dedans !! C’est en général du sérum glucosé ou physiologique dans lequel on met par exemple des antibiotiques (pour les administrer par voie intra veineuse de façon à pouvoir donner de fortes doses et augmenter l’efficacité en augmentant la concentration circulante sur une période prolongée.

"et que je n’aurais plus accepté que l’on approche de mon corps par trop meurtri."

**** "meurtri" par une septicémie ??

"Je ne comprends pas votre très petit esprit étriqué et borné puisque cette spécialité qu’est l’homéopathie est très heureusement enseignée en médecine..."

*** Exact ! Mais pas pour traiter des septicémies résistantes à tous les antibiotiques ou les cancers ou les scléroses en plaques ou les maladies neurologiques dégénératives, etc, etc... Comme déja indiqué, l’homéopathie, l’acupuncture, la phytothérapie,etc... sont utilisées comme traitement adjuvant dans les pathologies lourdes nécessitant des traitements difficiles à supporter par les malades. Renseignez-vous et vous verrez quels sont les objectifs des enseignants de ces pratiques alternatives.

"votre très petit esprit étriqué et borné "

*** Ainsi, selon votre "ouverture d’esprit et votre tolérance", quelqu’un qui ne partage pas votre point de vue eest quelqu’un qui a un "esprit étriqué et borné" ? Dans ce cas, je regrettee de vous dire que c’est plutôt vous qui êtes étriqué, borné, et surtout intolérant.

"....et que des enseignants en pharmacologie allopathique ont prouvé et publié l’action possible sur des rats et des souris dans les années 1975 à 1980. "

***** Cà c’est complètement faux pour la simple et bonne raison qu’il est impossible de faire des essais comparatifs valables de l’homéopathie versus allopathie sur des rats. Si vous pouvez me prouver le contraire, je suis preneur !

"Vous devriez être heureux d’avoir une autre arme de lutte contre la maladie..."

*** Certs mais à condition que cette "autre arme de lutte contre la maladie" soit autre chose que du folklore et du charlatanisme. A ce jour, il n’existe aucune preuve indiscutable de l’efficacité de ces pratiques (acupuncture, homéopathie") qui soit supérieure aux traitements allopathiques pour des pathologies équivalentes.

" et vous vous contentez de très bêtement critiquer ou ironiser"

***** Décidément vous ne supportez pas que l’on critique et que l’on ne partage pas vos idées.....Je critique ces pratique non pas bêtement comme vous le dites bêtement mais parce que j’ai des arguments valables et indiscutables pour critiquer !

votez :
(IP:xxx.xx3.204.189) le 21 août 2011 à 08H22

Et bien non, je ne suis pas un miraculé puisque cet enseignement est donné par des médecins dans des facultés de médecine et pharmacie. Ceci est écrit dans des livres que vous pouvez certainement consulter si vous en avez le courage puisque vous êtes médecin. De plus, en médecine vétérinaire, vous pouvez aussi constater qu’il existe des guérisons de ce type et que l’homéopathie agit aussi sur les plantes, ce qui me parait logique puisque cela touche le monde vivant.

Alors,...Monsieur le Docteur....apprenez les guérisons possibles des malades. Je suis certain que des laboratoires qui fabriquent l’homéopathie accepteraient de vous enseigner cette très puissante arme. Je remarque qu’avec vos soins, je serais mort comme mon ami sur Calais, il y a sept à huit ans et comme ce chirurgien parisien après avoir eu un petit soin dentaire malgré la présence des plus réputés de ses confrères, tout simplement parce que vous osez avoir une opinion ....Les antibiotiques peuvent de moins en moins dans les septicémies et il y a cinquante ans, on sauvait des malades avec l’homéopathie. Pour vos autres maladies, mon incompétence en médecine, ne me permets pas d’en parler.

""C’est une honte de lire de telles sornettes surtout venant d’un médecin qui sait bien que les médicaments ne peuvent pas tout"

**** Je ne fais qu’exprimer mon opinion personnelle (partagée par pas mal de monde et pas seulement des médecins). " Et bien, votre opinion personnelle est honteusement complètement erronée et serait à mon avis à compléter pour le moins. J’ai ajouté ’honteusement’ car vous semblez ne pas accepter la contradiction par nous les petits qui avons vécu des faits réels. De plus, la consultation sur internet de "infections nosocomiales" indique bien que quelques grosses lacunes existent avec les antibiotiques qui sont des médicaments et donc ne peuvent agir à 100% comme les cours de pharmacologie l’indiquent...et bien, il existent d’autres méthodes comme l’homéopathie, l’utilisation de plantes comme en Uruguay, et pourquoi pas l’acuponcture si vanté par nos très chers amis de Chine qu’ils en ont vexés très fortement la délégation médicale des USA dans les années 1970....Au lieu d’ essayer de comprendre, il est plus agréable de se relaxer......

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 21 août 2011 à 09H30

(IP:xxx.xx3.204.189)

"....puisque cet enseignement est donné par des médecins dans des facultés de médecine et pharmacie.Ceci est écrit dans des livres que vous pouvez certainement consulter ".

- Citez moi seulement un bouquin ou un article sérieux dans lequel des praticiens hospitaliers recommandent de traiter les septicémies par l’homéopathie !

"De plus, en médecine vétérinaire, vous pouvez aussi constater qu’il existe des guérisons de ce type ..."

- J’ai des articles rapportant des essais effectuéspar des vétérinaires anglais démontrant clairement que de la même manière que chez l’homme, l’homéopathie n’a pas plus d’effets chez l"animal que le placebo !

"...et que l’homéopathie agit aussi sur les plantes, ce qui me parait logique puisque cela touche le monde vivant."

- Cà je n’ai aucune preuve ni dans un sens ni dans l’autre !

"....Je suis certain que des laboratoires qui fabriquent l’homéopathie accepteraient de vous enseigner cette très puissante arme".

- Cà c’est certain ! Je suis sûr que si je demande à Boiron ce qu’il pense de l’efficacité de l’homéopathie, il m’affirmara dur comme fer que çà marche.... Ce n’est pas une preuve ! Demandez à un curé s’il est sûr que Jésus est ressucité et monté au ciel ! Vous verrez aa réponse......

".... tout simplement parce que vous osez avoir une opinion ...."

- Oui, J’OSE avoir une opinion et J’OSE la défendre avec des arguments vérifiables que vous n’avez pas. Vous ne faites qu’exprimere les incantations d’un converti. Serait-ce honteux dans votre esprit d’avoir une opinion ?

"....et il y a cinquante ans, on sauvait des malades avec l’homéopathie."

- Encore une fois vous n’apportez strictement aucune preuve de ce que vous avncez. Ce ne sont que des imprécations sans fondement !

" Et bien, votre opinion personnelle est honteusement complètement erronée...."

- Ne vous contentez pas d’affirmer ! Démontrez- moi que j’ai tort et si vous apportez des preuves solides et irréfutables, je reconnaitrai mon erreur !

"... J’ai ajouté ’honteusement’ car vous semblez ne pas accepter la contradiction..."

- Là mon vieux vpous êtes un peu gonflé ! Moi j’accepte la contradivction à la condition que l’on m’apporte les prpeuves que c’est moi qui ait tort ! Ce qui n’est pas votre cas.

"De plus, la consultation sur internet de "infections nosocomiales" indique bien que quelques grosses lacunes existent avec les antibiotiques qui sont des médicaments et donc ne peuvent agir à 100% comme les cours de pharmacologie l’indiquent..."

- C’est exact mais ce n’est pas la preuve que les pratiques parallèles dont vous semblez être l’adepte sont plus efficaces....

"et bien, il existent d’autres méthodes comme l’homéopathie, l’utilisation de plantes comme en Uruguay..."

- Pourquoi l’Uruguay ? Allez voir en Allemagne et vous verrez que la phytothérapie est très populaire. La phytothérapie est efficace dans certaines pathologie parce que les plantes renferment des molécules actives (dont un certain nombre ont d’ailleurs été isolées identifiées et sont utilisées en médecine allopathique.

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 24 août 2011 à 09H25

(IP:xxx.xx3.204.189)

"....puisque cet enseignement est donné par des médecins dans des facultés de médecine et pharmacie.Ceci est écrit dans des livres que vous pouvez certainement consulter ".

- Citez moi seulement un bouquin ou un article sérieux dans lequel des praticiens hospitaliers recommandent de traiter les septicémies par l’homéopathie !

"....et il y a cinquante ans, on sauvait des malades avec l’homéopathie."

- Encore une fois vous n’apportez strictement aucune preuve de ce que vous avancez. Ce ne sont que des imprécations sans fondement !

- Cà ne vient pas vite vos réponses ! Pourtant à vous lire vous êtes très sûr de vous !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 27 août 2011 à 09H02

"- Citez moi seulement un bouquin ou un article sérieux dans lequel des praticiens hospitaliers recommandent de traiter les septicémies par l’homéopathie !"

Qu’appelez-vous des bouquins ou articles sérieux monsieur l’inconnu soit-disant médecin ? Vos même références pseudo-scientifiques écrites par des scientifiques corrompus, en conflit d’intérêt permanent avec les labos pharmaceutiques ?!! lol

....et il y a cinquante ans, on sauvait des malades avec l’homéopathie. C’est d’ailleurs toujours le cas !

"- Encore une fois vous n’apportez strictement aucune preuve de ce que vous avancez. Ce ne sont que des imprécations sans fondement !"

Et les milliers de témoignages de patients et de thérapeutes qui utilisent régulièrement les traitements homéopathiques, vous en faites quoi monsieur l’inconnu ?

Au fait, quand est-ce que vos amis médecins seront enfin d’accord pour effectuer de vraies études cliniques afin de déterminer l’efficacité des traitements homéopathiques ?!

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 16H07

par BienEtre

"Citez moi seulement un bouquin ou un article sérieux dans lequel des praticiens hospitaliers recommandent de traiter les septicémies par l’homéopathie !"

Qu’appelez-vous des bouquins ou articles sérieux. Vos même références pseudo-scientifiques écrites par des scientifiques corrompus, en conflit d’intérêt permanent avec les labos pharmaceutiques ?!! lol

- Je demande des références d’ouvrages et/ou d’articles recommandant de traiter les septicémies par l’homéopathie. Par conséquent, ces ouvrages et/ou articles ne peuvent être écrits que par des praticiens ayant une expérience de l’utilisation de l’homéopathie en milieu hospitalier. Cela se fait de plus en plus aujourd’hui.. Est-ce qu’à votre avis ceux-ci sont aussi "corrompus et et en conflit d’intérêt avec les labos pharmaceutiques" ? En France, à part Boiron (et quelques autres petits labos homéopathiques, de plus en plus souvent rachetés par Boiron d’ailleurs) je ne vois pas quel(s) labo(s) pourrai(en)t corrompre des homéopathes....

votez :
par pierreberil@hotmail.fr (IP:xxx.xx0.231.61) le 28 août 2011 à 10H09

"Je demande des références d’ouvrages et/ou d’articles recommandant de traiter les septicémies par l’homéopathie. Par conséquent, ces ouvrages et/ou articles ne peuvent être écrits que par des praticiens ayant une expérience de l’utilisation de l’homéopathie en milieu hospitalier. Cela se fait de plus en plus aujourd’hui.. Est-ce qu’à votre avis ceux-ci sont aussi "corrompus et et en conflit d’intérêt avec les labos pharmaceutiques" ? En France, à part Boiron (et quelques autres petits labos homéopathiques, de plus en plus souvent rachetés par Boiron d’ailleurs) je ne vois pas quel(s) labo(s) pourrai(en)t corrompre des homéopathes..."

Alors... Pour répondre à votre première question (si toutefois vous daignez tenir compte des réponses que l’on vous fait), sachez qu’il existe différents remèdes naturels qui permette en naturopathie de combattre la septicémie, à commencer par l’echinacea (en produit de phytothérapie ou d’homéopathie). En homéopathie par exemple, l’echinacea est une plante utilisé contre une septicémie (infection générale avec décharges importantes de bactéries pathogènes dans le sang) avec abcès et phlegmons. L’echinacea est également préconisé contre les érysipèles. On retrouvera assez souvent l’usage de cette plante généralement en parallèle d’un traitement antibiotique, réputé efficace contre des types d’infection.

Mais bon, c’est loin d’être le seul remède en naturopathie... Vous voulez que je vous les cite tous ? Je vous préviens, cela risque d’être long !

Pour répondre à votre deuxième question, au sujet des différents conflits d’intérêt qui règne dans le domaine médicale (conventionnel), sachez que ce sont les médecins généralistes eux-mêmes, qui, le plus souvent, tentent de discréditer les médecins homéopathes qui sont pourtant, à la base, formés en faculté de médecine tout comme les médecins généraliste, alors vous savez... Tant que cette gué-guerre ne cessera pas, on avancera pas d’un pouce ! Et ce qui est triste dans tous ça, c’est que c’est toujours au détriment des patients.

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 16H25

"....et il y a cinquante ans, on sauvait des malades avec l’homéopathie. C’est d’ailleurs toujours le cas !

"- Encore une fois vous n’apportez strictement aucune preuve de ce que vous avancez. Ce ne sont que des imprécations sans fondement !"

Et les milliers de témoignages de patients et de thérapeutes qui utilisent régulièrement les traitements homéopathiques, vous en faites quoi monsieur l’inconnu ?

- Ce ne sont pas des preuves indiscutables ! Ce sont des témoignages et on connaît la "fragilité" des témoignages.....

"Au fait, quand est-ce que vos amis médecins seront enfin d’accord pour effectuer de vraies études cliniques afin de déterminer l’efficacité des traitements homéopathiques ?!"

- Mais c’est ce qui est demandé à cor et à cri depuis des années ! Que des études sérieuses effectuées selon les protocoles standards reconnus internationnalement soient enfin réalisées par les fabricants, adeptes et les prescripteurs de traitements homéopathiques afin que leurs résultats soient enfin analysés et vérifiés de façon irréfutable. On attend toujours. Des établissements comme Boiron qui réalisent des bénéfices faramineux avec leurs petites granules de sucre pourraient très bien en consacrer une partie pour financer de tels travaux comme le font les autres laboratoires. On attend toujours et on se demande bien pourquoi ils ne le font pas de façon à mettre fin une fois pour toutes à la sempiternelle controverse contre l’homéopathie.......

votez :
par pierreberil@hotmail.fr (IP:xxx.xx0.231.61) le 28 août 2011 à 10H27

"- Encore une fois vous n’apportez strictement aucune preuve de ce que vous avancez. Ce ne sont que des imprécations sans fondement !"

Aucune preuve ?!!! Mais, dites-donc, monsieur l’inconnu, aucune preuve ne suffirait à vous convaincre !!! Vous êtes borné, que voulez-vous que je vous dise, et à quoi sert-il de discuter avec un individu comme vous ?! Si vous n’accordez aucun crédit aux thérapeutes qui utilisent avec succès l’homéopathie, ainsi que les professionnels ou particuliers qui se servent régulièrement de ses traitements avec beaucoup de réussite, je ne peux rien faire de plus ! Quand aux preuves scientifiques, pour qu’il y en ait, encore faudrait-il que l’état veuille bien financer des études cliniques dans le cadre des thérapies naturelles, ce qui n’est pas encore le cas !

"- Ce ne sont pas des preuves indiscutables ! Ce sont des témoignages et on connaît la "fragilité" des témoignages..."

Déjà répondu plus haut à ce faux contre-argument !! Si les témoignages de professionnels de la santé ne vous suffise pas, que voulez-vous qu’on vous dise...

"- Mais c’est ce qui est demandé à cor et à cri depuis des années ! Que des études sérieuses effectuées selon les protocoles standards reconnus internationnalement soient enfin réalisées par les fabricants, adeptes et les prescripteurs de traitements homéopathiques afin que leurs résultats soient enfin analysés et vérifiés de façon irréfutable. On attend toujours."

La faute à qui ? A nous, les naturopathes peut-être ?!! A vos collègues médecins homéopathes ? Non plus !!

"Des établissements comme Boiron qui réalisent des bénéfices faramineux avec leurs petites granules de sucre pourraient très bien en consacrer une partie pour financer de tels travaux comme le font les autres laboratoires. On attend toujours et on se demande bien pourquoi ils ne le font pas de façon à mettre fin une fois pour toutes à la sempiternelle controverse contre l’homéopathie..."

Curieux que vous ne vous souciez que des bénéfices d’un laboratoire comme Boiron, qui est le labo ayant le monopole en France des produits homéopathiques, et que vous oubliez (volontairement) de nous parler des milliards d’euros brassés par les firmes pharmaceutiques qui commercialisent de la merde !!! En plus (si toutefois vous êtes vraiment médecin, ce dont je doute), vous devriez savoir que Les essais cliniques sont sponsorisés ou financés par divers organismes (institutions médicales, fondations, associations bénévoles, laboratoires pharmaceutiques). Les essais cliniques concernant les maladies neuromusculaires reçoivent en général un financement de l’AFM (qui est d’ailleurs financé quasi-exclusivement par les dons du Téléthon). Et l’AFM n’a jamais daigner accorder le moindre centimes pour financer des essaies cliniques de traitements homéopathiques !!

votez :
(IP:xxx.xx3.204.189) le 21 août 2011 à 11H19

Vous dépasser les bornes avec moi mon trop ’cher’ Docteur. Avec vous, je serai mort ; voilà ce que je retiens. Je n’ai pas de cours de médecine à faire et surtout à vous faire en vous donnant des cours et des livres...je ne suis pas médecin mais j’ai été guéri par l’homéopathie lorsque mon corps a été rendu à mes parents pour faire les papiers à la maison . La mort chez soi est de loin préférable dans mon milieu socioculturel, même si on ne peut se tenir debout physiquement devant elle.

Vous pourriez au moins vous mettre au travail et réviser vos possibilités de soins pour d’autres que moi. Je crois que pour commencer, la matière médicale de Kent et son répertoire pourraient vous enseigner quelques petits trucs...Je me souviens aussi de Héring, Lathoud,Vannier et de gros volumes qui étaient dans une salle à coté et qui semblaient écrits en Anglais.

ENSUITE, vous pourrez avoir une opinion PERSONNELLE sur la valeur ou non de cette médecine.

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 22 août 2011 à 11H20

"Vous pourriez au moins vous mettre au travail et réviser vos possibilités de soins pour d’autres que moi. Je crois que pour commencer, la matière médicale de Kent et son répertoire pourraient vous enseigner quelques petits trucs..."

Voici ce qu’est en réalité la matière médicale de Kent (juste un exemple qui me semble être assez parlant). tout à fait digne de Diafoirus !!! :

MATIERE MEDICALE Matière médicale. Homéopathie. Kent

112 remèdes en ordre alphabétique, qui sont étudiés en hiérarchisant les symptômes pathologiques de 1 à 18.

APIS MELLIFECA Anti-histaminique, bactéricide et diurétique répondant au syndrôme d’allergie avec oedème rosé : 3O K. 2 grains toutes les heures -> 2 h. -> 4 h. -> 6 h. etc.. Action assez lente mais très nette ; ne pas arrêter brutalement. + Oligo-élements. Mng. Iode. 1 - Hérédité : · Types : 1 :*Sulfur , 3 :*Medorrhinum ou 3*Thuya - Arthritique, spasmophile et allergique. 2 - Acquis : · Empoisonnement d’un terrain allergique par les pollens, piqûre venimeuse, vaccin. · Brûlure grave · Grande frayeur ex : un nouveau né qui n’urine pas. 4 - Rapports à l’environnement : · Attentif, soupçonneux, jaloux, mécontent de tout, découragé, anxieux, il ne peut dormir et a peur dans la solitude. (¹ Bryonia) 7 - Aspect général : · Hydropique, ! Hydrocéphale, épanchements des séreuses, des synoviales : articulations gonflées et chaudes, très douloureuses < pieds, orteils, mains. Ventre tendu, anus béant dans les état typhiques. · Fort gonflement et induration des seins ! interdit aux femmes enceintes : X Phytolacca.- 8 - La mine, la peau : · Faciès bouffi, cireux avec gonflements translucides sous les yeux ; · Oedèmes inflammatoires s’étendant, roses, brillants, brûlants et hypersensibles · Urticaire, érysipèle rose, zona brûlant, furoncles, phlegmons > compresse tiède de jus frais de malva sylvestris. - Engelures. 9 - Clinique interne : ·  ! Anémie par destruction des globules rouges ; tension artérielle abaissée, pouls rapide et faible. ·  ! urémie ; goître. · Gorge et langue rouges, brillantes, luette comme un sac translucide.- 10 - Comportement : · Dysthyroïdien, allergique : soit individu très mobile, affairé, zélé mais maladroit, hystérique qui tremble, pleure, crie en dormant, grince des dents, délire marmottant ! convulsion par un bain chaud ; soit abattu, indifférent, engourdi et même paralysé ! syncope avec affaiblissement myocardique : X Kali.nitric. · Toux en quintes incessantes qui se terminent en vomissements < couché il suffoque, jette la tête en arrière. 11 - Modalités : · < chaleur : (¹ Rhus tox.) le temps chaud, le lit, le bain, les applications, les boissons ; la nuit et après avoir dormi, l’après-midi ; le moindre contact, la pression. · > La fraîcheur, en se découvrant, compresses froides ou tièdes. 13 - Eliminations : · Peu ou pas d’urine (¹ Sanguinaria) mais incontinence ; albumine ; sueurs abondantes de la tête à odeur de musc ! méningite. · Diarrhée jaune orangé ou couleur tomate ! dysenterie avec anus béant et échappement de matières par le mouvement. · Aménorrhée et tendance à l’avortement. - 14 - Inflammation : aiguë des séreuses et muqueuses avec oedèmes. · Rhume des foins avec écoulements abondants, et gonflement du visage.Laryngo-trachéite, angine, phtysie aiguë, pleurésie, hydrothorax · Encéphalite, méningite, otite.- Scarlatine, coqueluche. · Inflammations des yeux : blépharite, conjonctivite, névrite optique. · Néphrite aiguë, cystite, ovarite, mammite. · Synovite, arthrite, rhumatisme articulaire aigu, goutte. · Etats infectieux typhiques, entérite aiguë, péritonite. 15 - Sensations : · Douleurs de piqûres de guêpes, brûlantes et démangeantes ; sensation de raideur des tissus enflammés. · Névralgies ovariennes. · Perte du goût et de l’odorat. 17 - Pas soif (¹ Cantharis) 18 - ! Interdit aux femmes enceintes et incompatible avec Rhus tox. Complémentaires : les Kaliums appropriés.

"ENSUITE, vous pourrez avoir une opinion PERSONNELLE sur la valeur ou non de cette médecine."

Il y a longtemps qu’elle est faite mon opinion sur cette pratique charlatanesque !! Et elle ne fait que se renforcer à chaque fois que je lis les élucubrations grotesques telles que celle ci-dessus.

votez :
(IP:xxx.xx3.204.189) le 22 août 2011 à 12H32

Nous voilà enfin revenu à la Réflexologie...Notre enseignement occidental a admis des êtres incapables de comprendre la Vie. ... Vos confrères réussissent à sauver des vies avec ce que votre esprit ne peut même pas appréhender ! LAMENTABLE !

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 22 août 2011 à 17H47

"Vos confrères réussissent à sauver des vies avec ce que votre esprit ne peut même pas appréhender ! LAMENTABLE !"

- Il y a aussi des charlatans parmi les médecins !!

votez :
(IP:xxx.xx3.204.189) le 22 août 2011 à 21H17

Il y en aurait même qui ne savent pas comprendre leurs livres semble -t-il...

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 23 août 2011 à 07H28

(IP:xxx.xx3.204.189)

Il y en aurait même qui ne savent pas comprendre leurs livres semble -t-il...

Ah ! M’en parlez pas ! On ne sait plus à quels saints se vouer !

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 23 août 2011 à 07H31

(IP:xxx.xx3.204.189)

Il y en aurait même qui ne savent pas comprendre leurs livres semble -t-il...

C’est justement ce que je vous disais ! Ce sont précisément ceux-là qui sont de l’homéopathie et de l’acupuncture !

votez :
(IP:xxx.xx3.204.189) le 23 août 2011 à 07H40

""C’est justement ce que je vous disais ! Ce sont précisément ceux-là qui sont de l’homéopathie et de l’acupuncture !""

et qui eux, savent guérir...Curieux, Mon cher Monsieur, Curieux, Très curieux même !.....Cette médecine soigne les Humains, les animaux et les plantes....MAIS des médecins ne savent même pas comprendre ses écrits....TRÈS CURIEUX !

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 23 août 2011 à 11H25

(IP:xxx.xx3.204.189) le

".....et qui eux, savent guérir..."

- Les hypochondriaques et la bobologie des babacools.....

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 27 août 2011 à 09H07

"C’est justement ce que je vous disais ! Ce sont précisément ceux-là qui sont de l’homéopathie et de l’acupuncture !"

Qui sont ? Ou qui fond plutôt, non ?! Commencez déjà à écrire en français, si vous voulez être compris, d’une part...

Et d’autre part, les vrais charlatans, ce sont vos "amis" médecins qui ne font que d’utiliser toujours les mêmes traitements allopathiques toxiques et inefficaces dans le cadre de pathologies lourdes.

votez :
par pierreberil@hotmail.fr (IP:xxx.xx0.231.61) le 28 août 2011 à 10H33

"Il y a longtemps qu’elle est faite mon opinion sur cette pratique charlatanesque !! Et elle ne fait que se renforcer à chaque fois que je lis les élucubrations grotesques telles que celle ci-dessus."

La seule personne tenant ici des propos charlatanesque et qui profère des élucubrations grotesques ici, c’est vous monsieur l’inconnu (pseudo-médecin) !!! D’ailleurs, puisque vous tenez tant aux preuves que l’on pourrait vous apportez sur l’efficacité de l’homéopathie (comme si nous avions encore besoin de le prouver !), commencez donc d’abord par nous prouver que vous êtes effectivement médecin !!

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 24 août 2011 à 17H25

(IP:xxx.xx3.204.189) le 21 août 2011 à 11H19

"lorsque mon corps a été rendu à mes parents pour faire les papiers à la maison"

- Les hôpitaux français ne font pas "sortir" les malades moribonds sauf si demande expresse leur en est faite soit par le patient lui-même (ce qui n’était pas votre cas d’après ce que vous racontez) soit par la famille, auquel cas la dite famille doit signer une décharge dégageant la responsabilité des médecins et de l’hôpital. Donc si vous êtes "sorti" pour faire les papiers à la maison, c’est à dire, si je vous comprends bien, faire constater votre décès par votre médecin de famille, c’est que vous êtes sorti contre avis médical à la demande insistante de votre famille (votre famille ne serait-elle pas adepte des pratiques parallèles genre homéopathie par hasard ?). Je ne vois pas quels autres "papiers", mis à part la déclaration de décès au service de l’état civil de votre lieu de résidence, il aurait fallu faire. A ce moment, votre médecin de famille, adepte de l’homéopathie, constatant que vous n’étiez pas complètement mort, vous a glissé deux granules d’on ne sait pas quoi sous la langue, granules qui vous ont rapidement requinqué en même temps qu’un autre traitement inconnu, le tout ayant rapidement circonvenu votre septicémie rebelle à tous les antibiotiques connus à l’époque... D’après le récit que vous faites de cet épisode, il semblerait que cela fasse un bon bout de temps... Les résistances aux antibiotiques étaient rares il y a quelques décennies. Si deux granules d’homéopathie sont venus à bout de ce genre de septicémie, il y a de fortes chances pour qu’il ne se soit pas agit d’une septicémie..... Votre mémoire vous joue des tours ou bien on vous a raconté des histoires.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 27 août 2011 à 09H12

"Les hôpitaux français ne font pas "sortir" les malades..."

Ce qui renvoie d’ailleurs vers un autre problème dans le milieu hospitalier ! Nous sommes en 2011, et certains établissements effectues toujours des internements abusifs devenant ainsi de véritables prison !!

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 10H57

par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 27 août 2011 à 09H12

"Les hôpitaux français ne font pas "sortir" les malades..."

Ce qui renvoie d’ailleurs vers un autre problème dans le milieu hospitalier ! Nous sommes en 2011, et certains établissements effectues toujours des internements abusifs devenant ainsi de véritables prison !!

- Le sujet de la discussion avec un autre interlocuteur était les conditions de "sortie" des patients d’un service hopsitalier, pas leur "entrée"......abusive ou non. Ce qui demeure un autre sujet de discussion.

votez :
par pierreberil@hotmail.fr (IP:xxx.xx0.231.61) le 28 août 2011 à 10H37

"Le sujet de la discussion avec un autre interlocuteur était les conditions de "sortie" des patients d’un service hopsitalier, pas leur "entrée"......abusive ou non. Ce qui demeure un autre sujet de discussion."

Le croyez-vous vraiment ? Réfléchissez donc un peu ! Que l’on parle des entrées, des sorties, ou des conditions d’internements en milieux hospitalier (et notamment en en psychiatrie) relève du même problème...et cela reste un véritable scandale dans notre pays !!! Alors de grâce, ne bottez pas en touche sur des sujets aussi sensibles et graves !

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 28 août 2011 à 17H03

par pierreberil@hotmail.fr le 28 août 2011 à 10H37

"Le sujet de la discussion avec un autre interlocuteur était les conditions de "sortie" des patients d’un service hopsitalier, pas leur "entrée"......abusive ou non. Ce qui demeure un autre sujet de discussion."

"Le croyez-vous vraiment ?"

- Oui ! Relisez les échanges que j’ai eu avec l’interlocuteur qui raconte que, hospitalisé pour une septicémie résistante à tous les antibiotiques, son "corps" a été rendu à sa famille (ce qui est faux d’ailleurs parce qu’il ne s’agissait pas de son "corps" c’est à dire son cadavre puisqu’il était encore vivant) de façon à ce que les "papiers" (il ne précise pas de quels "papiers" il s’agissait) soient faits à la maison (et non pas dans le service). Je lui ai expliqué que ce n’était pas légalement et déontologiquement possible.Un service hospitalier ne "rend" pas un mourant à sa famille a moins que celle-ci le demande formellement et signe une décharge de responsabilité. Il était donc question dans cette discussion de sa "sortie" et uniquement de sa sortie du service où il était et non pas de la manière dans laquelle il était entré à l’hôpital.

"Réfléchissez donc un peu ! Que l’on parle des entrées, des sorties, ou des conditions d’internements en milieux hospitalier (et notamment en en psychiatrie) relève du même problème...

- Absolument pas ! Les conditions de sortie de l’hôpital sont réglementées, pas les conditions d’entrée. Que l’on soit d’accord ou non avec ces réglementations.

" Alors de grâce, ne bottez pas en touche sur des sujets aussi sensibles et graves "

- Les précisions que je viens de donner sur ma discussion avec l’interlocuteur en question montrent clairement que je "ne botte pas en touche".

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 29 août 2011 à 08H34

"Oui ! Relisez les échanges que j’ai eu avec l’interlocuteur..."

Et puis quoi encore ?! Je n’est que ça à faire peut-être...

"...qui raconte que, hospitalisé pour une septicémie résistante à tous les antibiotiques, son "corps" a été rendu à sa famille (ce qui est faux d’ailleurs parce qu’il ne s’agissait pas de son "corps" c’est à dire son cadavre puisqu’il était encore vivant) de façon à ce que les "papiers" (il ne précise pas de quels "papiers" il s’agissait) soient faits à la maison (et non pas dans le service). Je lui ai expliqué que ce n’était pas légalement et déontologiquement possible."

Et pourtant, c’est ce qui se pratique régulièrement dans notre pays ! C’est ce que moi je vous ai dit ; et si vous ne me croyez pas, je peux largement vous en apporter les preuves !!

"Un service hospitalier ne "rend" pas un mourant à sa famille a moins que celle-ci le demande formellement et signe une décharge de responsabilité. Il était donc question dans cette discussion de sa "sortie" et uniquement de sa sortie du service où il était et non pas de la manière dans laquelle il était entré à l’hôpital."

L’un comme l’autre, il ne vaut mieux pas avoir affaire au système médical et au milieu hospitalier de notre pays !! Car il est très facile d’y rentrer, mais beaucoup plus dur d’en sortir !! On voit vraiment (cher docteur ?) que vous manquer largement d’informations et d’expérience du secteur médical que vous défendez les yeux fermés !

"Réfléchissez donc un peu ! Que l’on parle des entrées, des sorties, ou des conditions d’internements en milieux hospitalier (et notamment en en psychiatrie) relève du même problème...

"- Absolument pas ! Les conditions de sortie de l’hôpital sont réglementées, pas les conditions d’entrée. Que l’on soit d’accord ou non avec ces réglementations."

Les conditions de sorties sont TROP réglementées et inhumaines !! Renseignez-vous un peu !! Je ne suis effectivement pas d’accord avec cela, et suis loin d’être le seul... Nous sommes en démocratie ou pas ?! Lorsque l’on voit se qui se passe dans certains centres hospitaliers, et comment le personnels soignant s’occupe de leur patients, on ne peut qu’en douter !!

"- Les précisions que je viens de donner sur ma discussion avec l’interlocuteur en question montrent clairement que je "ne botte pas en touche"."

Des précisions ?! Quelles précisions ?!! Vous n’avez strictement aucune idées de ce qui se passe dans les centres hospitaliers de notre pays !!!

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 29 août 2011 à 12H10

par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 29 août 2011 à 08H34 "Oui ! Relisez les échanges que j’ai eu avec l’interlocuteur..."

Et puis quoi encore ?! Je n’est que ça à faire peut-être...

- Mais comme vous ne comprenez jamais ce que vous lisez du premier coup, une re-lecture ne vous ferait pas de mal.

"...qui raconte que, hospitalisé pour une septicémie résistante à tous les antibiotiques, son "corps" a été rendu à sa famille (ce qui est faux d’ailleurs parce qu’il ne s’agissait pas de son "corps" c’est à dire son cadavre puisqu’il était encore vivant) de façon à ce que les "papiers" (il ne précise pas de quels "papiers" il s’agissait) soient faits à la maison (et non pas dans le service). Je lui ai expliqué que ce n’était pas légalement et déontologiquement possible."

Et pourtant, c’est ce qui se pratique régulièrement dans notre pays ! C’est ce que moi je vous ai dit ; et si vous ne me croyez pas, je peux largement vous en apporter les preuves !!

"Un service hospitalier ne "rend" pas un mourant à sa famille a moins que celle-ci le demande formellement et signe une décharge de responsabilité. Il était donc question dans cette discussion de sa "sortie" et uniquement de sa sortie du service où il était et non pas de la manière dans laquelle il était entré à l’hôpital."

L’un comme l’autre, il ne vaut mieux pas avoir affaire au système médical et au milieu hospitalier de notre pays !! Car il est très facile d’y rentrer, mais beaucoup plus dur d’en sortir !! On voit vraiment (cher docteur ?) que vous manquer largement d’informations et d’expérience du secteur médical que vous défendez les yeux fermés !

"Réfléchissez donc un peu ! Que l’on parle des entrées, des sorties, ou des conditions d’internements en milieux hospitalier (et notamment en en psychiatrie) relève du même problème...

"- Absolument pas ! Les conditions de sortie de l’hôpital sont réglementées, pas les conditions d’entrée. Que l’on soit d’accord ou non avec ces réglementations."

Les conditions de sorties sont TROP réglementées et inhumaines !! Renseignez-vous un peu !! Je ne suis effectivement pas d’accord avec cela, et suis loin d’être le seul... Nous sommes en démocratie ou pas ?! Lorsque l’on voit se qui se passe dans certains centres hospitaliers, et comment le personnels soignant s’occupe de leur patients, on ne peut qu’en douter !!

- Votre expérience personnelle d’hospitalisation biaise et radicalise votre jugement et ne permet évidemment pas de généraliser.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 30 août 2011 à 14H27

"Mais comme vous ne comprenez jamais ce que vous lisez du premier coup, une re-lecture ne vous ferait pas de mal."

Non non, merci, ça ira ! Il me semble qu’on lit suffisamment de vos inepties comme cela, et cela bien difficil de comprendre quel genre d’individu tordu se cache derrière tant de bétises !

"Un service hospitalier ne "rend" pas un mourant à sa famille a moins que celle-ci le demande formellement et signe une décharge de responsabilité. Il était donc question dans cette discussion de sa "sortie" et uniquement de sa sortie du service où il était et non pas de la manière dans laquelle il était entré à l’hôpital."

Mais cela ne m’interdit pas de rebondir sur le problème récurant de l’internement abusif qui sévit dans notre pays que je saches ?! Et ce, que cela vous dérange ou non... D’autre part, que l’on parle des entrées, des sorties, ou des conditions dans lesquelles se déroule le séjour du malade dans un établissement hôspitalier, les choses devraient se faire de manière bien plus humaine que cela !

"Réfléchissez donc un peu ! Que l’on parle des entrées, des sorties, ou des conditions d’internements en milieux hospitalier (et notamment en psychiatrie) relève du même problème..."

Réfléchir ? Je ne fais que ça ! Vous en revanche, pas trop... Déjà, la psychatrie de notre pays est un vrai "champ de ruine", selon les propos même du Dr Debré !

"Votre expérience personnelle d’hospitalisation biaise et radicalise votre jugement et ne permet évidemment pas de généraliser."

Ce n’est pas de mon expérience d’hospitalisation dont il est question, mais de l’expérience de nombreuses personnes parmi mes relations ou clients.

votez :
(IP:xxx.xx1.5.18) le 25 août 2011 à 08H04

@(IP:xxx.xx3.89.131) : ""Les résistances aux antibiotiques étaient rares il y a quelques décennies."" Mais, il n’y en avait pas beaucoup mon cher Docteur d’antibiotiques utilisables en médecine occidentale à cette époque.

Pour le reste, les hôpitaux savaient bien se délester des corps à l’époque ...autre temps, autre meurs peut-être !...PLUS, ce n’est pas mon médecin qui ne savait pas me soigner pour manque de médicaments actifs pour sa médecine qu’il avait apprise qui m’a sauvé MAIS, un médecin homéopathe qui est venu me mettre deux granules sous la langue.

Ma mémoire est intacte et ce fait a bien existé...La recherche médicale en Chine est en train d’étudier ces faits écrits dans des livres de médecine , enseignée en France dans les facultés de médecine...Je vous laisse donc maintenant en vous prévenant quand même des surprises qui semblent vous attendre quand vous allez étudier ces faits. Pour moi, un fait est un fait et doit être pris en compte surtout quand les antibiotiques font de nouveau défaut et qu’il y a actuellement mort d’hommes par cette cause.

Ma conclusion : Les cerveaux sélectionnés par notre éducation nationale pour occuper différents postes de responsabilités ne sont pas à leur place. Nous ne trouvons plus de nouveaux médicaments et cela nous manque à nous le petit peuple. En effet, un cerveau rationnel et cartésien pense en premier à son bien à lui et lui en premier. La crise qui nous arrive à tous les niveaux semble malheureusement prouver l’origine de cette catastrophe prévue par nos charmants et chers amis dans les années 1970. Je rappelle quand même les manifestations contre le fait que les ulcères d’estomac ne pouvaient être causés par des microbes...avec toutes les preuves fournies par de grands noms de la médecine.Ce fut mon premier scandale vécu dans la douleur psychologique puisque les occidentaux pouvaient se tromper...De nouveaux changements arriveront plus ou moins rapidement pour améliorer notre état de santé dans la sérénité.

Il sera facile à beaucoup de clamer qu’ils nous ont copié !

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 25 août 2011 à 11H29

(IP:xxx.xx1.5.18) le 25 août 2011 à 08H04 @(IP:xxx.xx3.89.131) : ""Les résistances aux antibiotiques étaient rares il y a quelques décennies."" Mais, il n’y en avait pas beaucoup mon cher Docteur d’antibiotiques utilisables en médecine occidentale à cette époque.

- Mais cessez donc un peu de balancer sans cesse des affirmations fausses. Voici la liste des familles d’antibiotiques disponibles il y a plusieurs décessies. Ce serait quand même bien le diable que vous ayiez été résistants à toutes en même temps, surtout qu’à cette époque les résistances étaient rares parce qu’il n’y avait pas encore eu les abus et les erreurs d’utilisations que nous avons connu ultérueurement :

Introduction des nouvelles classes d’antibiotiques :

1936 :Sulfamides 1940 : Pénicillines 1949 : Tétracyclines 1949 : Chloramphénicol 1950 : Aminoglycosides 1952 : Macrolides 1952 : Glycopeptides 1962 : Streptogramines 1962 : Quinolones 1970 : Triméthoprime

"Pour le reste, les hôpitaux savaient bien se délester des corps à l’époque ..."

- Encore une afirmation fausse : j’ai expliqué dans un autre message que les moribonds n’étaient "sortis" des hôpitaux qu’à la demande des familles et après signature d’une décharge. En outre, à ce moment vous n’étiez pas encore "un corps" dans le sens de "cadavre" puisque’ vous avez "survécu"... Vous auriez été un "cadavre" on ne vous aurait pas "délesté" car il est interdit de laisser sortir un cadavre de l’hôpital sans que le décès soit dûment constaté et enregistré dans les documents de l’hôpital. Conclusion, si vous étiez vivant et que vous êtes sorti del’hôpital, il ne faut pas dire que ce dernier vous a foutu dehors pour ne pas avoir à établir les documents requis en cas de décès. Si on vous a laissé sortir, c’est que vous ou votre famille l’a demandé et a déchargé l’hôpital de ses responsbilités. Tout le reste n’est qu’élucubrations.

"La recherche médicale en Chine est en train d’étudier ces faits écrits dans des livres de médecine , enseignée en France dans les facultés de médecine..."

- La recherche pharmaceutique en Chine consiste essentiellement à copier et/ou à contourner les brevets occidentaux. Et pourquoi donc les Chinois qui ont la chance d’avoir la meilleure médecine (si, si, beaucoup de charlatans occidentaux le prétendent), vieille de 3000 ans d’expérience et parée de toutes les vertus (sauf celle de détruire des espèces animales en voie de disparition : rhinocéros, ours, tigre, etc.... pour recycler certains de leurs organes en produits thérapeutiques), s’acharneraient-ils à copier la médecine occidentale ? Pour quelles raisons ? Pourquoi la Chine inonde-t-elle le monde et surtout l’Afrique de produits pharmaceutiques contrefaits et falsifiés dangereux pour la santé des pauvres utilisateurs africains sans le sou ?

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 25 août 2011 à 18H34

La Chine : prend conscience des horreurs de son industrie pharmaceutique

Les industries chimique et pharmaceutique sont polluantes. Mais en terme d’horreurs, la pharmacie chinoise est championne du monde. La bile d’ours, à la base de plusieurs remèdes, doit être prélevée sur des animaux vivants. Le sort cauchemardesque des animaux est dénoncé depuis de nombreuses années par des étrangers. Les médias chinois semblent cependant commencer à relayer le sujet

votez :
(IP:xxx.xx3.89.131) le 25 août 2011 à 18H38

Chine : L’industrie pharmaceutique assassine

Un leader de la pharmacie chinoise qui consacre 27 fois plus à son budget publicitaire qu’aux pratiques de réduction de la pollution, c’est le sujet d’un reportage fait par la télévision nationale chinois. Une société qui pollue l’air et le sol sans aucune considération pour la santé de ses voisins…

Plus encore, l’usine rejette des polluants dans un ruisseau de la ville appelé “Hejiagou“. Une capture d’écran du reportage montrant l’aspect du cours d’eau au niveau de l’évacuation en dit plus que de longs discours. Le journaliste de CCTV a fait analyser l’eau qui sort de l’usine. Teneur en ammoniaque : le double de ce qui est autorisé. Demande chimique en oxygène : plus de 10 fois supérieure au seuil autorisé par la loi chinoise. Pour la petite histoire, l’échantillon de couleur jaune au moment de son prélèvement est devenu noir 3 jours après… Un pro du greenwashing Cette société qui a aussi la particularité de brûler tous ses déchets en plein air, sur les rives du Hejiagou, investit fortement dans la communication. On peut voir sur les écrans de toutes les télévisions chinoises des publicités pour Hayao, nom chinois de la compagnie. Dont certaines ventant ses actions exemplaires de développement durable… Mais ce budget qui s’élevait à 500 millions de yuans (environ 53,7 millions d’euros) en 2010 était 27 fois supérieur aux 19 millions de yuans (environ 2 millions d’euros) dépensés au titre de la protection de l’environnement la même année. Inquiétant. Inquiétant aussi de constater qu’un reportage sur les ondes nationales est nécessaire pour révéler des pratiques crapuleuses d’un acteur majeur de l’industrie pharmaceutique.

Mais que font donc les autorités environnementales ? Selon des commentateurs de la presse écrite qui s’est emparée avec rapidité du sujet, elles sont impuissantes. Hayao se réfugie derrière son statut de “contribuable important de la ville“, ou celui “d’acteur économique essentiel” dès qu’il est inquiété localement. Et les responsables politiques s’appliquent à protéger un contributeur essentiel à leurs finances personnelles…news.cntv.cn

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 26 août 2011 à 11H17

Vendue jusqu’à 2.000 euros pièce, la corne du rhinocéros est extrêmement convoitée. La médecine chinoise traditionnelle lui prête des vertus pour accroître la puissance sexuelle, tandis qu’au Yémen, un poignard à manche en corne de rhinocéros est un symbole traditionnel de virilité. C’est pourquoi le rhinocéros noir (qui possède une double corne) risque de disparaître si la chasse illégale n’est pas rapidement stoppée : en seulement 15 ans, la moitié de l’espèce a été exterminée et il ne reste que 300 spécimens.

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 28 août 2011 à 12H05

UNION EUROPEENNE/CHINE : le pillage technologique prend des allures de désastre !!!

Lors du dernier Conseil européen, les Chefs d’État et de gouvernement avaient promis que désormais la « réciprocité » serait le maître mot en matière commerciale. De ce point de vue, avec la Chine, le compte n’y est pas : le secteur du bâtiment, faramineux, est interdit aux étrangers ; les marchés publics sont limités (par exemple, sur 22 000 licences de téléphonie, 14 seulement sont non chinoises) ; le pillage technologique prend des allures de désastre et des firmes aussi importantes pour le commerce extérieur français que Danone ou Alsthom en ont fait cruellement les frais ; enfin, la Chine est le paradis des contrefacteurs tant et si bien que les deux tiers des produits contrefaits saisis en Europe par les douanes sont d’origine chinoise (85% pour les produits dangereux !). Enfin le premier ministre Wen Jibao vient d’annoncer à Athènes la création d’un fonds de 5 milliards de dollars pour aider les armateurs grecs à commander des navires à des chantiers navals chinois. Ce n’est évidemment pas une bonne nouvelle pour l’emploi en Europe !

Face à un tel défi, au demeurant prévisible depuis au moins 10 ans, l’Union européenne doit enfin adopter une stratégie digne de ce nom. Les États membres doivent s’abstenir de jouer un jeu personnel qui empêcherait l’émergence d’un bloc européen uni. Cette stratégie serait d’autant plus crédible si l’Europe s’attachait aussi à définir une politique industrielle offensive, dans laquelle la France prendrait toute sa part. Les échanges commerciaux avec la Chine ne peuvent plus continuer de se faire au détriment de notre recherche, de nos brevets, de nos emplois. Poser cette question au prochain sommet UE-Chine montrerait que l’Europe a enfin décidé de ne pas laisser faire, a enfin décidé d’exister.

Publié par DOMINIQUE JACQUIN

votez :
(IP:xxx.xx1.5.18) le 26 août 2011 à 18H19

Il sera facile à beaucoup de clamer qu’ils nous ont copié !

J’ai vécu dans le nord de la France avec ses très regrettées industries minières...J’ai vu et vécu la dépollution de certains sites...et même la nuit d’un sous-préfet sur une petite route pour raison de sécurité nous a -t-on dit...pas bien loin de mon habitation avec une douzaine de vaches mortes dans une pâture...Vous avez la mémoire bien courte ...Je vais taire la couleur du ruisseau environnant ! Je vais taire la disparition des truites en une nuit dans les années 1983 d’une rivière du nord de la France à cause d’un rejet d’acide fluorhydrique ! de rejets dans le Rhône de produits ’non toxiques’ des transformateurs ...Je crois qu’il est préférable de s’ en tenir aux apparences et aux gros efforts de nettoyages de conséquences (et pas encore des causes). Les biens trop tristes constatations ont dues être le facteur déclenchant...

Pour les médicaments, jamais plus de 40% des lots de malades n’auraient été guéris dans les essais en double aveugle...C’est sur ce sujet que tout est à reprendre et actuellement, la recherche mondiale prend ses positions...et le monde oriental a su remettre, heureusement pour eux, à leur place les intellectuels et équivalents énarques en les plaçant le matin devant un long sillon de charrue afin d’enrichir leur très précieuse terre d’engrais humain. Je n’ose penser aux conséquences d’une réussite personnelle de nos chers amis Chinois dans leur recherche médicale actuelle. Nos esprits cartésiens et rationnels, sélectionnés par notre éducation nationale, ne sont pas à leur place dans les postes de responsabilité puisque depuis les années 1981, nous avons perdu notre première place mondiale en fabrication et invention de médicaments Voilà ma certitude.

Je possède encore un livre obligatoire dans les années 1970 dans nos pharmacies...Il y a plus dégueulasse que le rhinocéros comme préparation !...Pauvre Monsieur qui ne possède pas de mémoire....Par contre, pour enlever des taches,...il y a de très bonnes recettes par exemple.

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 11H13

"Je possède encore un livre obligatoire dans les années 1970 dans nos pharmacies..."

- Et quel est le sujet de ce livre "obligatoire" ???

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 11H20

".....à leur place les intellectuels et équivalents énarques en les plaçant le matin devant un long sillon de charrue afin d’enrichir leur très précieuse terre d’engrais humain."

- On a vu ce que donnait l’utilisation de "l’engrais humain" avec les petites graines germées bio importées d’Egypte et consommées en Allemagne et en France... Combien de morts "bio" en Allemagne ? Une cinquantaine si je ne me trompe, sans compter les innombrables séquelles à vie (insuffisance rénale grave avec dialyse....)

votez :
(IP:xxx.xx1.5.18) le 26 août 2011 à 18H54

@"(IP:xxx.xx3.89.131) le 25 août 2011 à 11H29" :- Mais cessez donc un peu de balancer sans cesse des affirmations fausses. Voici la liste des familles d’antibiotiques disponibles il y a plusieurs décessies. "

Vous savez bien qu’on mourait et qu’on meurt très honteusement toujours de manque d’efficacité de nos antibiotiques.

Mais cessez donc de dire que c’est faux !...Nous sommes maintenant arrivé au stade mondial...notre pays tient une toute petite place en pharmacie et médecine....Vous voulez voir la réaction de nos amis Danois en voyant un soin hospitalier de plâtrage Français ?...Ce n’est pas seulement à ma personne que vous vous adressez cher Docteur ! Je crois que le plâtre est dans le musée du centre hospitalier en bonne place.

Le commerce de certains industriels chinois ne peut en aucun cas représenter la Chine comme les gugusses du sang contaminé, de la recherche sur le cancer condamné par notre justice, de celui qui a égaré le plus grand laboratoire pharmaceutique mondial avec la plus grande usine Française n’étaient pas la France....Ils ne font qu’imiter ce qu’ils ont connu en occident pour développer leur sort à eux !...Stratégiquement, c’est une grande faiblesse du reste.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 27 août 2011 à 09H16

"Ce n’est pas seulement à ma personne que vous vous adressez cher Docteur !"

Je suis persuadé qu’en plus, il n’est pas du tout médecin ! Il vaudrait mieux d’ailleurs, parce qu’avec les propos qu’ils tient, ça fait peur quand même...

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 11H08

(IP:xxx.xx1.5.18)

"....Vous voulez voir la réaction de nos amis Danois en voyant un soin hospitalier de plâtrage Français ?..."

- Oui, çà m’intéresse d’en savoir plus sur ce sujet. merci de me fournir des précisions là dessus.

votez :
(IP:xxx.xx1.13.47) le 27 août 2011 à 12H20

@(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 11H08 : Et bien sortez un peu même par internet...Les surprises semblent se suivre dans le monde entier !....Tous les étudiants ont été appelés pour voir ce qu’il ne faut jamais faire dans cet hôpital de Copenhague. Et effectivement, ils ont parlé de mettre cette relique dans leur musée hospitalier...La relique leur fut laissée !...Les moqueries envers la qualité des soins hospitaliers en France ont crées plus de douleur que la cause du mal ! De plus, en dix jours au lieu des deux mois prévus tout fut réglé...ça n’a pas calmé les douleurs de vexation.

Par contre, pour votre inculture complète, je vous indique le titre du livre quasi-obligatoire dans les pharmacies en 1975= ""Le Dorvault"". Il est impossible que vous ayez approché un diplôme puisque vous ignorez ce livre ! Vous êtes donc un imposteur inculte. Je pense qu’aucun inspecteur en pharmacie n’aurait laissé une pharmacie ouverte au public sans ce livre ainsi que sans le dernier Codex qui enfin regroupait tous les anciens.

Nos esprits cartésiens et rationnels, sélectionnés par notre éducation nationale, ne sont pas à leur place dans les postes de responsabilité puisque depuis les années 1981, nous avons perdu notre première place mondiale en fabrication et invention de médicaments. Voilà ma certitude.

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 16H52

(IP:xxx.xx1.13.47) le 27 août 2011 à 12H20 @(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 11H08 :

"Et bien sortez un peu même par internet...Tous les étudiants ont été appelés pour voir ce qu’il ne faut jamais faire dans cet hôpital de Copenhague."

- Et quels doivent être d’après vous les mots-clés pour faire la recherche sur Internet ? "Plâtres", "hôpital" "Copenhague" ?? On n’est pas sorti avec çà ! Et le "plâtre" a servi à quel usage ?

" ...pour votre inculture complète, je vous indique le titre du livre quasi-obligatoire dans les pharmacies en 1975= ""Le Dorvault"". Il est impossible que vous ayez approché un diplôme puisque vous ignorez ce livre ! Vous êtes donc un imposteur inculte."

- N’étant pas pharmacien, il n’y a aucune raison pour que je connaisse cet ouvrage s’adressant exclusivement aux pharmaciens. Il n’y a pas non plus de raison pour que vous me traitiez "d’imposteur inculte" car vous n’avez strictement aucune idée de ce je suis.....

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 18H23

Les Chinois ont gagné cinq ans d’espérance de vie en 30 ans

Depuis le lancement de la politique de réforme et d’ouverture en Chine, il y a 30 ans, la santé publique a connu de grandes avancées.

Illustration avec trois indicateurs importants du niveau de santé. De 1978 à 2008, l’espérance de vie des Chinois a par exemple augmenté d’environ cinq ans, pour atteindre 72 ans aujourd’hui.

Dans le même temps, le taux de mortalité infantile a baissé de 56% et le taux de mortalité maternelle a chuté de 60%. Des chiffres encourageants qui viennent rappeler les progrès du système de santé en Chine.

Fin 2007, la Chine comptait sur son territoire quelques 315 000 établissements médicaux et le système de santé mis en place touchait la quasi-totalité des Chinois, quel que soit leur échelon social ou géographique. Un milliard de Chinois bénéficient, désormais, d’une couverture médicale.

Source : le Quotidien du Peuple en ligne

Les Chinois ont gagné cinq ans d’espérance de vie en 30 ans

Depuis le lancement de la politique de réforme et d’ouverture en Chine, il y a 30 ans, la santé publique a connu de grandes avancées.

Illustration avec trois indicateurs importants du niveau de santé. De 1978 à 2008, l’espérance de vie des Chinois a par exemple augmenté d’environ cinq ans, pour atteindre 72 ans aujourd’hui.

- Ces progrès ont commencé depuis que la Chine s’est ouverte à l’Occident. Mao est mort en 1976.....

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 18H32

Extraits traduits de Chinese Medicine and Cancer. Article trouvé sur le site Health World Online

[..] Le cancer est la principale cause de mortalité en Chine, suivi par l’accident cérébro-vasculaire.

Les thérapies occidentales conventionnelles contre le cancer — chimiothérapie, radiation, chirurgie — ont été de plus en plus utilisées depuis les années 60 dans les hôpitaux chinois. Cependant, les effets secondaires de ces traitements ont souvent été, là autant qu’ici, fortement débilitants…

En Chine, la chirurgie, la chimiothérapie et la radiation sont considérées comme des traitements viables pour les tumeurs bénignes et malignes par les médecins qui essayent d’intégrer des méthodes orientales et occidentales. Zhang Dai-zhao, un spécialiste dans le traitement du cancer à Beijing, note que des traitements conventionnels peuvent être exigés pour traiter une situation dans le temps disponible au patient. Bien que les thérapies énergétiques chinoises telles que la phytothérapie et l’acuponcture puissent être capables éventuellement d’agir sur la pathologie, " elles peuvent prendre plus de temps que le patient en dispose"dit-il.

Beaucoup de praticiens en Chine disent que les meilleurs résultats contre le cancer sont obtenus au moyen d’une attaque conjointe combinant la médecine orientale et occidentale ; le patient s’adonnant à une diète appropriée, au yoga chinois et à un exercice thérapeutique.

- Intéresdsant de constater que leur espérance de vie a commencé à s’allonger depuis qu’ils ont adopté les traitements occidentaux.... La MTC n’étant qu’un adjuvant pour améliorer les confort des malades vis a vis des effets secondaires indésirables de ces traitements.

Il est également intéressant de lire le commentaire de Zhang Dai-zhao, un spécialiste dans le traitement du cancer à Beijing : les traitements occidentaux sont préférables parce que sinon les malades ne vivraient pas suffisamment longtemps pour bénéficier des effets des traitements traditionnels seuls........Eloquent !!

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 18H41

Depuis la fondation de la Chine nouvelle, le système de la santé publique et de soins médicaux ne cessent de s’améliorer. Avec l’établissement d’un système de la santé, l’état de santé de la population chinoise s’est également amélioré. Actuellement, les trois indices de santé en Chine, à savoir l’espérance de vie, le taux de mortalité et le taux de fécondité, ainsi que le taux de mortalité infantile, se sont tous classés au premier rang parmi les pays en développement pour atteindre le niveau des pays développés. De l’époque où on manquait de médicaments et de soins à aujourd’hui, les Chinois ont un meilleur état de santé et une espérance de vie plus longue.

Depuis ces 60 dernières années, l’état de santé de la population urbaine et rurale en Chine s’est largement amélioré et l’espérance de vie des Chinois est de 73 ans, a révélé le ministre de la Santé Chen Zhu lors d’une conférence de presse organisée par le conseil des Affaires d’Etat le 8 septembre.

Les épidémies graves qui menacent la santé des habitants ont été mises sous contrôle, tout comme les maladies chroniques. Le système de la santé ne cesse d’être perfectionné et les habitants jouissent désormais des services médicaux améliorés.

Source : le Quotidien du Peuple en ligne

"De l’époque où on manquait de médicaments et de soins à aujourd’hui"

- Sous entendu du ministre : "où on manquait de médicaments efficaces, c’est à dire de médicaments occidentaux modernes" parce que depuis au moins 2000 ans, les Chinois étaient quand même soignés, non ? Mais par la MTC......Dont l’efficacité n’était pas à la hauteur des médicaments modernes.... CQFD !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 29 août 2011 à 09H00

"Mais par la MTC......Dont l’efficacité n’était pas à la hauteur des médicaments modernes.... CQFD !"

Et non tiens !! Je crois surtout que nos petits chercheurs et médecins français feraient bien mieux de changer l’approche qu’ils ont de la médecine et de s’inspirer des méthodes de soin ancestrales, que ce soient les médecines traditionnelles chinoises ou indiennes par exemple.

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 29 août 2011 à 12H01

par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 29 août 2011 à 09H00 "Mais par la MTC......Dont l’efficacité n’était pas à la hauteur des médicaments modernes.... CQFD !"

Et non tiens !! Je crois surtout que nos petits chercheurs et médecins français feraient bien mieux de changer l’approche qu’ils ont de la médecine et de s’inspirer des méthodes de soin ancestrales, que ce soient les médecines traditionnelles chinoises ou indiennes par exemple.

- C’est surtout depuis qu’ils pillent les brevets et copient les médicaments modernes et les techniques occidentales que le niveau sanitaire et l’espérance de vie de la population se sont améliorés. Les chiffres et les déclarations des médecins chinois sont là pour le démontrer.

En Chine, la chirurgie, la chimiothérapie et la radiation sont considérées comme des traitements viables pour les tumeurs bénignes et malignes par les médecins qui essayent d’intégrer des méthodes orientales et occidentales. Zhang Dai-zhao, un spécialiste dans le traitement du cancer à Beijing, note que des traitements conventionnels peuvent être exigés pour traiter une situation dans le temps disponible au patient. Bien que les thérapies énergétiques chinoises telles que la phytothérapie et l’acuponcture puissent être capables éventuellement d’agir sur la pathologie, " elles peuvent prendre plus de temps que le patient en dispose"dit-il.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 30 août 2011 à 14H49

"C’est surtout depuis qu’ils pillent les brevets et copient les médicaments modernes et les techniques occidentales que le niveau sanitaire et l’espérance de vie de la population se sont améliorés. Les chiffres et les déclarations des médecins chinois sont là pour le démontrer."

Vous parlez de qui là ? Des acuponcteurs ? Des praticiens de médecins hyalurvédiques ? Vous avez des preuves de ce que vous avancez ?!! Allez... arrêtez de dire n’importe quoi ! Déjà, moi, je ne parleais pas des médecins chinois, mais des praticiens de M.T.C. ce qui n’a rien avoir... Et puis, arrêtez aussi de laisser entendre que vous êtes médecin... Vous n’êtes rien du tout mon pauvre gars !!

"En Chine, la chirurgie, la chimiothérapie et la radiation sont considérées comme des traitements viables pour les tumeurs bénignes et malignes par les médecins qui essayent d’intégrer des méthodes orientales et occidentales."

On vous a dit le contraire ?! Et franchement, quand on voit la dangerosité de ces méthodes, ce n’est vraiment pas ce qu’ils fond de mieux !

"Zhang Dai-zhao, un spécialiste dans le traitement du cancer à Beijing, note que des traitements conventionnels peuvent être exigés pour traiter une situation dans le temps disponible au patient."

Ce qui signifie ? Réflèchissez un peu, et faites vous même la traduction de ces propos, si toutefois vous savez lire entre les lignes...

"Bien que les thérapies énergétiques chinoises telles que la phytothérapie et l’acuponcture puissent être capables éventuellement d’agir sur la pathologie, " elles peuvent prendre plus de temps que le patient en dispose"dit-il."

Pas éventuellement, sûrement !! D’autre part, il est clair que ces méthodes naturelles là seront surtout utilent en préventif ou en curatif le patient est pris en charge à temps. C’est sur que si on attend qu’il soit en phase terminale... Mais que prône les praticiens de médecines alternatives à votre avis ? La prévention avant tout ! Une higiène de vie seine, une alimentation naturelle et équilibrée, la pratique d’activités physique et sportive assez régulière, ne pas fumer, boire peu d’alcool, éviter les situations stressantes le plus souvent possible ainsi que les différentes pollutions...etc... pour éviter d’être malade ! Tout simplement.

votez :
(IP:xxx.xx1.13.47) le 27 août 2011 à 18H43

@votez :(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 16H52 : ""- N’étant pas pharmacien, il n’y a aucune raison pour que je connaisse cet ouvrage s’adressant exclusivement aux pharmaciens."" Ben, heu...ce ne sont pas les médecins qui prescrivent ? Souvent, il faut une ordonnance pour obtenir un médicament. Alors, les connaissances doivent venir du même endroit pour les médicaments, même si les cours sont dans des endroits différents...

Il est vrai qu’encore une fois aujourd’hui un nouveau scandale semble exister...et encore pour maigrir...et quand quelqu’un maigrit et qu’il est bien portant grâce à ses cellules graisseuses bien portantes, s’il maigrit, il est normal qu’il trouve la mort au bout. Tout le monde n’est pas pareil mais, c’est encore et toujours notre sécurité sociale qui a payé ce médicament déclaré être remboursable à 65% sur internet. ALORS, avec tous les papiers qui existent en France, il devrait être facile de retrouver tous les fautifs et de ne pas rembourser les frais occasionnés par l’amaigrissement lui même chez ces personnes très indélicates ET de leur faire rembourser les frais des médicaments et des traitements des papiers par la sécu....ça doit pas être gratuit tous ces papiers et traitements par ordinateur !

Et dire que la réflexologie peut peut être aider certaines de ces personnes trop grosses à mieux se porter... Je ne suis pas médecin mais, ces troubles :"les troubles digestifs et intestinaux, les troubles du sommeil, les difficultés émotionnelles, stress" ça fait certainement parfois grossir plus que de raison...et si les responsables de la médecine se mettaient enfin au travail et étudiaient ces possibilités de soin par ces méthodes sans médicaments ?

Encore une fois, les chiffres du double aveugle pour ce médicament sont ce qu’ils sont MAIS je n’ai pas les chiffres en double aveugle de son utilisation pour maigrir qui eux pourraient être plus importants peut être même....

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 28 août 2011 à 10H56

(IP:xxx.xx1.13.47) le 27 août 2011 à 12H20

" Voilà ma certitude."

- "L’impression de certitude est un témoignage certain de folie et d’incertitude extrême. C’est mettre ses conjectures à bien haut prix que d’en faire cuire un homme tout vif."

(Michel de Montaigne / 1533-1592)

- "Ce que les hommes veulent, en fait, ce n’est pas la connaissance, c’est la certitude."

(Bertrand Russell / 1872-1970 / The listener, 1964)

- C’est la certitude qu’ils tiennent la vérité qui rend les hommes cruels.

Anatole France

- Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou.

Friedrich Nietzsche (Ecce Homo)

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 29 août 2011 à 09H04

Je suis personnellement bien d’accord avec toutes ces citations dont certaines personnes ici feraient bien de s’inspirer !

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 28 août 2011 à 11H28

(IP:xxx.xx1.13.47) le 27 août 2011 à 18H43 @votez :(IP:xxx.xx9.133.119) le 27 août 2011 à 16H52 : ""- N’étant pas pharmacien, il n’y a aucune raison pour que je connaisse cet ouvrage s’adressant exclusivement aux pharmaciens."" Ben, heu...ce ne sont pas les médecins qui prescrivent ? Souvent, il faut une ordonnance pour obtenir un médicament. Alors, les connaissances doivent venir du même endroit pour les médicaments, même si les cours sont dans des endroits différents...

- A nouveau : cet ouvrage est destiné à l’usage exclusif des pharmaciens d’officine comme l’indique son titre initial :

L’officine : ou, Répertoire général de pharmacie pratique contenant le dispensaire pharmaceutique des formulaires, de l’art de formuler, la pharmacie légale comprenant la législation pharmaceutique, la toxicologie, l’essai pharmaceutique, l’appendice pharmaceutique, le tarif général de pharmacie et branches accessoires

Pour leurs prescriptions les médecins ont recours au Vidal (le gros livre rouge que vous voyez sur le bureau de pratiquement tous les médesins et sur le bureau des infirmières des services hospitaliers.

Pour votre gouverne, je ne me sers ni du premier pour les raisons que j’ai dites ni du second parce que je n’en ai pas l’utilité non plus.....

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 29 août 2011 à 09H05

Le Vidal est la pire des références qui soit en matière de médecine et de soin à apporter à un malade !

votez :
(IP:xxx.xx9.133.119) le 29 août 2011 à 11H35

par pierreberil@hotmail.fr (IP:xxx.xx0.231.61) le 28 août 2011 à 10H27 "- Encore une fois vous n’apportez strictement aucune preuve de ce que vous avancez. Ce ne sont que des imprécations sans fondement !"

"....Si vous n’accordez aucun crédit aux thérapeutes qui utilisent avec succès l’homéopathie, ainsi que les professionnels ou particuliers qui se servent régulièrement de ses traitements avec beaucoup de réussite, je ne peux rien faire de plus !..."

- Encore une fois, les "témoignages" qu’ils viennent de particuliers convaincus d’avance (sinon, ils ne se feraient pas traiter de cette manière) ou de "thérapeutes" médecins (s’ils n’y croyaient pas ils ne l’utiliseraient pas à moins qu’ils n’y croient pas mais l’utilisent quand même parce que c’est à la mode et c’est plus lucratifs qu’une consultation à 23 euros), ne sont que des témoiganges d’adeptes et l’on sait que les témoignages sont sujets à caution car non objectifs.

"...Quand aux preuves scientifiques, pour qu’il y en ait, encore faudrait-il que l’état veuille bien financer des études cliniques dans le cadre des thérapies naturelles, ce qui n’est pas encore le cas !"

- Pourquoi voudriez-vous que le contribuable finance ce type d’essais ? Finance-t-il les essais cliniques des firmes pharmaceutiques ? Non évidemment. Alors pourquoi, comme je l’ai déja dit les firme homéopathiques comme Boiron par exemple, ne finance-t-elles pas des essais cliniques bien faits sur leurs propres produits ?

"...La faute à qui ? A nous, les naturopathes peut-être ?!! A vos collègues médecins homéopathes ? Non plus !!

- Déja répondu : les firmes pharmaceutiques !

"....Curieux que vous ne vous souciez que des bénéfices d’un laboratoire comme Boiron, qui est le labo ayant le monopole en France des produits homéopathiques, et que vous oubliez (volontairement) de nous parler des milliards d’euros brassés par les firmes pharmaceutiques qui commercialisent de la merde !!!"

- Je ne me "soucie" pas uniquement des bénéfices (faramineux") de Boiron mais je les mentionnent parce que c’est précisément le sujet de la discussion : pourquoi Boiron qui, comme vous le dites justement" détient le monopole de la commercialisation des petits granules de sucre en France et une grande part du marché mondial, ne finance-t-il pas d’essais cliniques lesquels devraient démontrer sans ambiguïté l’efficacité de leurs produits (les déclarations réitérées de Boiron montre qu’il est en sûr) et clore une fois pour toutes les controverses ? Il rendrait du même coup service aux prescripteurs et utilisateurs de ses produits. Mais puisqu’il vend et continue à vendre sa camelote et à faire des bénéfices, pourquoi voudriez-vous qu’il dépense son argent pour faire des essais de qualité ?

"..... Les essais cliniques sont sponsorisés ou financés par divers organismes (institutions médicales, fondations, associations bénévoles, laboratoires pharmaceutiques)...."

- Alors pourquoi ces divers organismes ne financent-ils pas également des essais sur les produits homéopathiques (et autres pratiques parallèles) qui d’après certains seraient plus efficaces, moins toxiques et moins chers que les produits pharmaceutiques ?

"... Et l’AFM n’a jamais daigner accorder le moindre centimes pour financer des essaies cliniques de traitements homéopathiques !!"

- Il faut leur à eux demander pourquoi. Ils doivent avoir des raisons. Pour être qu’ils ne veulent gaspiller l’argent de leurs donnateurs.

votez :
par vuvuzela (IP:xxx.xx9.133.119) le 29 août 2011 à 11H48

par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 29 août 2011 à 09H04 Je suis personnellement bien d’accord avec toutes ces citations dont certaines personnes ici feraient bien de s’inspirer !

par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.61) le 29 août 2011 à 09H05 Le Vidal est la pire des références qui soit en matière de médecine et de soin à apporter à un malade !

- Tout à fait d’accord avec vous quand je lis vos déclarations péremptoires.....

Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou.

Friedrich Nietzsche (Ecce Homo)

"Ce que les hommes veulent, en fait, ce n’est pas la connaissance, c’est la certitude."

(Bertrand Russell / 1872-1970 / The listener, 1964)

"L’impression de certitude est un témoignage certain de folie et d’incertitude extrême. C’est mettre ses conjectures à bien haut prix que d’en faire cuire un homme tout vif."

(Michel de Montaigne / 1533-1592)

votez :
(IP:xxx.xx3.74.7) le 29 août 2011 à 13H55

"""L’impression de certitude est un témoignage certain de folie et d’incertitude extrême. C’est mettre ses conjectures à bien haut prix que d’en faire cuire un homme tout vif."

(Michel de Montaigne / 1533-1592)"""

BRAVO et merci vuvuzela (IP:xxx.xx9.133.119) le 29 août 2011 ...Mais, nos ministères de la santé, agences de la santé et encore Hautes autorités de la santé...ils ont l’air sur et certain de faire régulièrement des scandales de la santé depuis les années 1985 au moins...depuis le fait d’avoir ’égaré’ les premier laboratoire mondial en fabrication et invention de médicaments avec l’usine qui le gérait jusqu’au dernier "amaigrissant" de la semaine dernière...

votez :
(IP:xxx.xx3.204.49) le 7 septembre 2011 à 18H04

Ben, pour cette semaine...’un autre médicament, le Protelos, comme l’affirme Libération.’....et voilà le scandale de cette semaine , un médicament de 2004 !. Nous avons nos z-instances de santé qui sont toujours et encore payées chaque fin de mois et z-avec les z-avantages z-acquis ...ET pas de Zorro en vue pour nous délivrer de ces personnages à scandales. Faudra -t-il que ce soit notre président en personne qui intervienne ?

Comment peuvent survivre les vrais chercheurs et les vrais administratifs qui nous sont tout dévoués dans cette puanteur causés par le mensonge ?En tout cas, je ne voudrais pas être un juge car à approcher la puanteur, même nos sangliers bretons d’astérix peut être n’y résistent pas.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 30 août 2011 à 15H02

"Encore une fois, les "témoignages" qu’ils viennent de particuliers convaincus d’avance (sinon, ils ne se feraient pas traiter de cette manière) ou de "thérapeutes" médecins (s’ils n’y croyaient pas ils ne l’utiliseraient pas à moins qu’ils n’y croient pas mais l’utilisent quand même parce que c’est à la mode et c’est plus lucratifs qu’une consultation à 23 euros), ne sont que des témoiganges d’adeptes et l’on sait que les témoignages sont sujets à caution car non objectifs."

Pauvres idiots ! Il ne vous arrive pas de penser que si les particuliers qui utilisent les traitements homéopathiques croivent en l’efficaciter de cette méthode, c’est tout simplement parce que ça marche ?!! Vous parlez d’argent ?! Mais dites-donc... Les médecins allopathes qui préscrivent leurs merdes et qui vendent leurs consultations également à 23 euros, vous en faites quoi ?!! Curieux que vous n’en parliez pas... Vous en êtes un bel adêtpe de la pensée unique vous !

"Pourquoi voudriez-vous que le contribuable finance ce type d’essais ?"

Ben pour donner enfin la preuve de l’efficacité de l’homéopathie, et clouer le bec au petits bornés dans votre genre pardis !

"Finance-t-il les essais cliniques des firmes pharmaceutiques ? Non évidemment. Alors pourquoi, comme je l’ai déja dit les firme homéopathiques comme Boiron par exemple, ne finance-t-elles pas des essais cliniques bien faits sur leurs propres produits ?"

J’ai déjà répondu à ces questions ! Faudrait suivre un peu !!

"Déja répondu : les firmes pharmaceutiques !"

N’est-ce pas ?!

"Je ne me "soucie" pas uniquement des bénéfices (faramineux") de Boiron..."

Vous voulez qu’on fasse quelques comparaisons monsieur l’inconnu ?!!

"...mais je les mentionnent parce que c’est précisément le sujet de la discussion"

C’est surtout parce que c’est le seul que vous connaisez !

"pourquoi Boiron qui, comme vous le dites justement" détient le monopole de la commercialisation des petits granules de sucre en France et une grande part du marché mondial, ne finance-t-il pas d’essais cliniques lesquels devraient démontrer sans ambiguïté l’efficacité de leurs produits (les déclarations réitérées de Boiron montre qu’il est en sûr) et clore une fois pour toutes les controverses ? Il rendrait du même coup service aux prescripteurs et utilisateurs de ses produits. Mais puisqu’il vend et continue à vendre sa camelote et à faire des bénéfices, pourquoi voudriez-vous qu’il dépense son argent pour faire des essais de qualité ?"

Déjà répondu à ces questions... Vous le faites exprès ?!

"Alors pourquoi ces divers organismes ne financent-ils pas également des essais sur les produits homéopathiques (et autres pratiques parallèles) qui d’après certains seraient plus efficaces, moins toxiques et moins chers que les produits pharmaceutiques ?"

ET bien posez leur la question !!!

"Il faut leur à eux demander pourquoi. Ils doivent avoir des raisons. Pour être qu’ils ne veulent gaspiller l’argent de leurs donnateurs."

Ben c’est ce que je vous dit... Posez leur la question !

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles