NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
La France « spécialiste des scandales sanitaires »

Article publié le 22 novembre 2010

La France « spécialiste des scandales sanitaires »

Le Mediator, médicament des laboratoires Servier, préconisé contre le diabète puis utilisé par des personnes désireuses de perdre du poids, a été retiré des pharmacies le 30 novembre 2009, soupçonné de provoquer la valvulopathie cardiaque qui atteint les valves du cœur, et l'hypertension artérielle pulmonaire, deux maladies très graves. Un an plus tard, le 15 novembre, le scandale éclatait : ce produit serait responsable de 500 à 1000 décès en France. Comme chacun le sait si on annonce au moins 500 victimes, c’est qu’il en existe beaucoup plus.D’après l'Afssaps, le Mediator serait aussi responsable de 1 750 interventions en chirurgie cardiaque.

Quand le Mediator a été retiré du marché en novembre dernier, 300 000 personnes étaient sous traitement en France et chaque année, sept millions de boîtes étaient vendues dans notre pays, particulièrement à des femmes qui voulaient perdre du poids, car ce produit était réputé pour ses effets « coupe-faim ». En outre, il était remboursé à 65 % par l'Assurance maladie, alors que dès 1999, la Commission de la transparence proposait le déremboursement du Médiator à cause de son peu d’efficacité thérapeutique. La France représente 88 % des ventes mondiales qui auraient rapporté un milliard d'euros au groupe Servier.

Personne n’a fait montre de bon sens à l’époque en refusant le remboursement car, si l’on veut maigrir, il suffit de moins manger. 

Alors qu’aux États-Unis, après la parution d’un article dans le New England Journal of Medicine, le benfluorex, principe actif du Médiator, a été retiré du marché dès 1997 et que l’Espagne l’a retiré et en a interdit les préparations magistrales en 2005, en France, il a fallu attendre fin novembre 2009 pour que l'Afssaps (l’Agence française des produits de santé) suspende enfin son autorisation de mise sur le marché, après avoir autorisé des copies de ce médicament en 2008. Sourde et muette à ce sujet, 33 ans après sa commercialisation et dix ans après la première mise en garde de pharmacovigilance, l’agence a ignoré les retraits du produit à l’étranger. Elle a également occulté un article paru dans Prescrire, en 2006, qui s'inquiétait du maintien sur le marché du benfluorex, puis une enquête très sérieuse qui a duré plus de trois ans, menée par Irène Frachon, médecin pneumologue à l'hôpital de Brest et qui a fait éclater l'affaire, ainsi qu’elle a méprisé de nombreuses plaintes d’utilisateurs et de leurs avocats. Seuls le Portugal et Chypre ont été aussi laxistes que nous pour interdire ce médicament.

Non seulement nos pouvoirs ont été laxistes mais complices de crimes car lorsqu’en juin dernier, le Dr Irène Frachon, pneumologue au CHU de Brest, a publié un livre mettant en évidence les risques du Mediator, elle a dû se plier aux ordres des laboratoires et supprimer lesous-titre de son livre : Combien de morts ? à la demande du tribunal de Brest. Elle a fait appel. « Après avoir été désavouée par le tribunal, j'ai été salie, attaquée par les laboratoires et les autorités sanitaires. Pourtant, le 14 juin, quelques jours après la décision du tribunal, l'Agence européenne du médicament retirait définitivement le Mediator du marché ! L'appel sera jugé le 30 novembre. J'espère une décision plus favorable. » Selon le Dr Frachon et l’équipe de Brest, depuis plusieurs années, des cas suspects auraient dû interpeller les autorités.

Le livre d'Irène Frachon a été parfaitement ignoré par la presse spécialisée, à l'exception de la Revue Prescrire. Quant au Quotidien du médecin, il s’est contenté de publier un communiqué des laboratoires Servier en se gardant bien de donner la parole à la partie adverse. C’est ce que l’on appelle une information impartiale, mais il est bien connu que ce journal n’est qu’une vitrine publicitaire à la botte des laboratoires. 

Personnellement, je ne suis pas du tout surprise par ce nouveau scandale car, dès 2000, la revue scientifique américaine Circulationpubliait un article énumérant les effets néfastes de la norfenfluramine (le métabolite du Mediator et de l'Isoméride) sur les valves cardiaques. À son tour, en 2007, le New England Journal of Medicine dénonçait ces risques, suivi par d'autres articles scientifiques. Le laboratoire ne pouvait donc pas ignorer la similitude de l'Isoméride et du Mediator tous deux dérivé des amphétamines, et dont l’un avait déjà été retiré de la vente en 1997 par l'Agence du médicament. À ce sujet, les laboratoires Servier ont été très récemment condamnés par le tribunal de grande instance de Nanterre à verser 210 000 euros de dommages et intérêts à une plaignante ayant de graves problèmes cardiaques après avoir pris de l’Isoméride comme coupe-faim et à verser également plus de 150 000 euros à la Caisse primaire d'assurance maladie des Hauts-de-Seine pour les prestations versées à la plaignante. Évidemment, Servier a annoncé qu'il faisait appel du jugement.

Ce n’est pas la première fois que le laboratoire à affaire avec la Justice. Le 17 août 1978, les quotidiens Le Monde et Le Matin informaient leurs lecteurs que le Dr Olivier Roujansky avait porté plainte contre les laboratoires Euthérapie (filiale de Servier), pour publicité mensongère attribuant des vertus non démontrées à un produit qui contenait de la fenfluramine, déjà connue pour son effet délétère sur le système nerveux. Il avait constaté une détérioration temporaire des mécanismes mentaux en l’ayant expérimenté sur lui-même aux doses prescrites. Peu après, à Londres, des avocats portaient plainte contre le fabricant anglais du même produit vendu en Grande-Bretagne.

Et en 1995, alors qu’il dirigeait le centre d’épidémiologie clinique et de recherche en santé publique de l’université McGill de Montréal, le laboratoire Servier avait chargé le Pr Lucien Abenhaïm, ancien Directeur de la santé en France, de démontrer l’innocuité des anorexigènes. Contrairement à l’espérance du laboratoire, le Pr Abenhaïm dénonça les dangers de ces produits vedettes. Il va de soi que Servier désavoua les travaux du chercheur et, lorsque le New England Journal of Medicinepublia les résultats en 1996, un éditorial du même numéro, non seulement relativisait les résultats de l’étude, mais faisait même l’apologie des anorexigènes. Toujours impunément.

Il est inadmissible que les laboratoires nient des faits avérés ou qu’ils attendent des désastres sanitaires pour les avouer, et surtout il est inadmissible que tout le monde ou presque trouve cette attitude normale.

Mais le patron du laboratoire Servier a le bras long. D’après Capitalde juin 1998 : « Jacques Servier a des gens à lui partout. Dans l’administration des Affaires sociales, dans les syndicats médicaux, au sein du personnel politique. » Son influence est telle que le marché français représente 70 % de la consommation mondiale des médicaments veinotoniques dont Servier est le principal fabricant. Ce laboratoire sévit dans de nombreux domaines de la maladie et, comme d’autres, il organise des diners entre patrons des laboratoires, autorités sanitaires et politiques et participe aux préparations au concours de l'internat en offrant aux meilleurs étudiants des cours sponsorisés, appelés les Conférences Hippocrate. Comme l’explique bien le Dr Frachon : « Il y a manifestement une proximité extrêmement forte entre l'Afssaps et les laboratoires Servier », ce qui explique-t-elle la lenteur de l'Agence à interdire le Mediator.
 
À l’origine, l’Afssaps, qui a succédé à l'Agence du médicament, était un établissement public de l’État, chargé de la sécurité sanitaire des médicaments. Mais, déjà en 2005, une commission d'enquête du Sénat avait dénoncé le désengagement de l'État dans Agence censée être totalement indépendante : « En 2003, les ressources de l’Afssaps provenaient pour 83 % de l'industrie pharmaceutique et pour seulement 6,4 % de l’État ».
Il est donc évident qu’étant donné ce soutien des laboratoires, l’Afssaps n’est plus en mesure de prendre de décisions qui pourraient la priver du soutien de l'industrie pharmaceutique, qui privilégie sa santé financière au détriment de celle des patients. Et la situation ne risque pas de s’améliorer car, selon le député socialiste Gérard Bapt, l’Afssaps n'aura plus aucune subvention de l'État en 2011, elle fonctionnera sur fonds privés, c’est-à-dire exclusivement grâce aux laboratoires, devenant ainsi juge et parti.

Quant à Jacques Servier, actuellement âgé de 86 ans, il a toujours su courtiser le pouvoir, qu’il soit de gauche ou droite, et le Président Sarkozy l’a personnellement décoré de la Grand'Croix de la Légion d’Honneur il y a deux ans. « Vous êtes un personnage hors du commun. Votre ascèse et votre sobriété forcent le respect de tous », a-t-il déclaré alors que Servier est la neuvième fortune de France. Et après avoir ajouté que « l’école de médecine française est une école d’excellence », notre Président a continué : « Vous êtes médecin Jacques et, à ce titre, vous avez une conception profondément humaine de votre métier. Vous vous êtes battu toute votre vie pour soulager et pour guérir, pour proposer aux médecins et à leurs patients des médicaments efficaces. La nation vous est reconnaissante de ce que vous faites. […] J’espère que chacun aura compris que c’est un grand Français que je vais décorer au nom de la République française. »

Personnellement, je ne pense pas que cette opinion soit partagée par la France entière, loin de là.

Source image  : http://images.charentelibre.fr

Thèmes

Industrie Diabète Santé menacée Principe de Précaution Pharmacovigilance Afsapps Politique sanitaire

Bookmark and Share
3 votes

commentaires
votez :
par L.S. (IP:xxx.xx1.243.142) le 22 novembre 2010 à 12H46

Bonjour, bel article sur ce monde pourri. J’ai lu que la route faisait trois mille morts par an et la médecine cent mille. Les gouvernements successifs ont largement contribué à l’expansion de la médecine en omettant de rendre obligatoire la ceinture de sécurité pendant une bonne centaine d’années...Alors comment pourrait on compter sur eux pour faire régner l’ordre dans le médico pharmaceutique... Lire tant de vérités en si peu de lignes est ma foi rassurant. Bravo à vous.

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 22 novembre 2010 à 17H58

"J’ai lu que la route faisait trois mille morts par an...

et le Médiator, disons 1000 (? pour être dans le haut de la fourchette.... désolé pour ce jeu de mots involontaire mais inévitable) en 33 ans soit 30 par an.

"....et la médecine cent mille."

De quel chapeau sort ce chiffre-là ?

La France et les Français adorent se vautrer dans des soi-disant "scandales" qu’ils se plaisent à inventer et à grossir à partir de n’importe quoi. Ils adorent s’apitoyer sur leur sort. Pauvres Français tellement malheureux !! S’ils ne bouffaient pas comme des chancres et s’ils se bougeaient un peu plus le cul, ils n’auraient pas besoin de coupe - faim....

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 22 novembre 2010 à 18H06

"J’ai lu que la route faisait trois mille morts par an...

Précisions de la Prévention routière :

Nombre de morts à 30 jours :

2008 :4275

2009 :4273

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx5.191.6) le 23 novembre 2010 à 11H19

"De quel chapeau sort ce chiffre-là ?"

De quel chapeau vous dites ? Elle est bien bonne celle-là ! Croyez-vous qu’il n’y a que le médiator responsable de la mort de patients, clients malgré eux, de cette médecine chimique que leur médecin traitant (et les labos derrières) leurs imposent sans scrupule ?!

"La France et les Français adorent se vautrer dans des soi-disant "scandales" qu’ils se plaisent à inventer et à grossir à partir de n’importe quoi. Ils adorent s’apitoyer sur leur sort. Pauvres Français tellement malheureux !! S’ils ne bouffaient pas comme des chancres et s’ils se bougeaient un peu plus le cul, ils n’auraient pas besoin de coupe - faim...."

Un soit-disant scandale vous dites ? 1000 morts, c’est un soit-disant scandale ça ??!! Quant à la malbouffe, c’est un autre réel problème en effet, mais à qui le doit-on ? A un autre lobby, celui de l’agro-alimentaire !! Autrement, concernant la mentalité à la française, c’est bien le seul point ou je serais d’accord avec vous...mais à condition qu’on se bouge les fesses dans le bon sens !!!

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 23 novembre 2010 à 12H11

"De quel chapeau vous dites ? Elle est bien bonne celle-là ! Croyez-vous qu’il n’y a que le médiator responsable de la mort de patients, clients malgré eux, de cette médecine chimique que leur médecin traitant (et les labos derrières) leurs imposent sans scrupule ?!"

"J’ai lu que la route faisait trois mille morts par an et la médecine cent mille."

- Exactement ! Je me pose la question de savoir d’où sort ce chiffre de 100.000 morts par an... Pourquoi 100.000 ? Pourquoi pas 10.000 ou 200.000 ou 500.000 ? Il est tiré de quelle étude ? De quel document ? Par qui a-t-il été produit ?

"Un soit-disant scandale vous dites ? 1000 morts, c’est un soit-disant scandale ça ??!!"

Tout à fait ! Comparé au nombre de morts sur les route chaque année : 4275 en 2008, 4273 en 2009. Chaque année, il y a plus de 4 fois plus de morts sur les routes, avec une majorité de jeunes, que de morts attribués au Médiator en 33 ans, soit 30 par an...... On peut faire le même parallèle avec les accidents dits "domestiques" dont le nombre est très largement supérieur à celui des accidents de la route, ou encore avec les accidents du travail.....

"Quant à la malbouffe, c’est un autre réel problème en effet, mais à qui le doit-on ? A un autre lobby, celui de l’agro-alimentaire !!"

Comme vous le faites remarquer à juste titre, les victimes du Médiator étaient des "clients malgré eux", à la différences des clients de l’agroalimentaire qui ont la latitude du choix du type de nourriture qu’ils veulent absorber !! Personne n’est obligé de ne consommer tous les jours ou preque que des hamburgers, que des pizzas, que de la bouffe emballée toute préparée. C’est la facilité, la passivité, la "panurgite" chronique, le comportement général qui est en grande partie responsable du succès de la soi-disant malbouffe. L’industrie alimentaire n’est pas complètement idiote ! Si un ou des produits ne se vendent pas, ils ont vite fait de laisser tomber... Ce sont les consommateurs qui font la demande et l’industrie qui répond.....

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 25 novembre 2010 à 09H15

"Tout à fait ! Comparé au nombre de morts sur les route chaque année : 4275 en 2008, 4273 en 2009. Chaque année, il y a plus de 4 fois plus de morts sur les routes, avec une majorité de jeunes, que de morts attribués au Médiator en 33 ans, soit 30 par an...... On peut faire le même parallèle avec les accidents dits "domestiques" dont le nombre est très largement supérieur à celui des accidents de la route, ou encore avec les accidents du travail...

Regardez-le lui ! Il persiste et il signe par dessus le marché !! Cela ne vous écorche pas la gueule de raconter de telles salades apparemment !!! Même s’il ne s agissait que d’un seul mort causé par la consommation d’un médicament qui aurait du être interdit depuis belle lurette, ce serait toujours un mort de trop il me semble, non ??!!

"Quant à la malbouffe, c’est un autre réel problème en effet, mais à qui le doit-on ? A un autre lobby, celui de l’agro-alimentaire !!"

"Comme vous le faites remarquer à juste titre, les victimes du Médiator étaient des "clients malgré eux", à la différences des clients de l’agroalimentaire qui ont la latitude du choix du type de nourriture qu’ils veulent absorber !!"

En êtes-vous bien sur monsieur ?! Là encore, dans cette société ou le marketing est roi, je me demande bien comment nous pourrions échapper à la dictature du lobby agroalimentaire !!

"Personne n’est obligé de ne consommer tous les jours ou preque que des hamburgers, que des pizzas, que de la bouffe emballée toute préparée."

Obligé, pas vraiment en effet...mais régulièrement incité oui !!

"C’est la facilité, la passivité, la "panurgite" chronique, le comportement général qui est en grande partie responsable du succès de la soi-disant malbouffe."

C’est la facilité, ou l’ignorance des gens qui est responsable de la malbouffe, ça c’est une évidence...cela dit, vous ne pensez pas que l’état aurait son mot à dire et jouer davantage un rôle éducatif dans tous ça ? Plutôt que de laisser ce lobby là se développer dans nos pays dit "civilisés" sans autre alternative...

"L’industrie alimentaire n’est pas complètement idiote ! Si un ou des produits ne se vendent pas, ils ont vite fait de laisser tomber... Ce sont les consommateurs qui font la demande et l’industrie qui répond..."

Ou non hélas, ils ne sont pas idiots les industriels spécialisés dans cette malbouffe, vous faites bien de le dire...et il savent très bien cibler leur clientèle ! Et comme en plus, les gouvernements ne leur interdise rien, il en profite. Les gens ne demandent rien en particulier, on leur propose cette bouffe là en les trompant sur le goût et la couleur de se qu’il mange, à grand renfort de colorants de synthèse et de exhausteurs de goût...et ils s’en nourrissent pensant avoir affaire à une production alimentaire sinon bien saine, au moins acceptable !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 22 novembre 2010 à 13H22

Depuis le temps que je me bats, à mon modeste niveau à moi, pour faire entendre raison aux gens afin qu’ils ouvrent les yeux sur la charlatannerie et le danger que représante le systhème médical actuèl et le lobby pharmaceutique...je ne peux que vous remercier également Sylvie Simon !

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 23 novembre 2010 à 17H05

par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 22 novembre 2010 à 13H22

Depuis le temps que je me bats, à mon modeste niveau à moi, pour faire entendre raison aux gens afin qu’ils ouvrent les yeux sur la charlatannerie et le danger que représante le systhème médical actuèl et le lobby pharmaceutique...

- Surtout que question "charlatanerie", ils n’ont que l’embarras du choix !!

Liste des médecines non conventionnelles

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Cette liste a pour objet de recenser toutes les médecines non conventionnelles qui sont également connues sous les noms de : pseudo-médecines, médecines alternatives, médecines parallèles, médecines holistiques, médecines traditionnelles, médecines naturelles ou encore médecines douces

· Acupuncture : d’origine chinoise, application de très fines aiguilles en certains points du corps, sur le parcours de "méridiens" d’énergie. · Moxibustion : technique de stimulation par la chaleur des points d’acupuncture · Aérobic : gymnastique qui modèle le corps et oxygène les tissus par des mouvements rapides effectués en musique · Alexander (technique) : méthode qui consiste à reconnaître et à modifier les réactions psychologiques et kinesthésique · Alicament : aliments utilisés pour leurs propriétés thérapeutiques · Amaroli ou urinothérapie : Consiste à boire sous certaines conditions une partie de son urine pour stimuler les défenses de l’organisme · Analyse bioénergétique : psychothérapie basée sur le lien entre typologie caractérielle et manifestations corporelles · Anmma (massage) (voir Massage) · anthroposophique (Médecine) : fondée sur une philosophie qui étudie la dynamique des forces naturelles · Apithérapie : utilisation des produits des abeilles en vue d’améliorer et de maintenir la santé · Argile : Utilisation de l’argile en application interne ou externe à des fins thérapeutiques · Aromathérapie : branche de la phytothérapie qui utilise des huiles essentielles de plantes · Art-thérapie : pratiquer des activités artistiques dans un but thérapeutique o Vocale (Thérapie) : ensemble de techniques à médiation artistique qui consiste à chanter afin de soulager la douleur psychologique et physiologique · Auriculothérapie : repose sur l’hypothèse d’une correspondance entre l’oreille externe et les différents organes du corps · Autohypnose : pratique qui vise à atteindre soi-même un état mental de moindre vigilance permettant d’entrer en contact avec son subconscient · Ayurvéda : médecine traditionnelle de l’Inde · Bach (Thérapie florale de) : utilisation de 38 d’élixirs floraux (les fleurs de Bach) qui visent à agir sur les états émotionnels · Balnéothérapie : utilisation des bienfaits de l’eau et des bains. Méthode à rapprocher du thermalisme · Bates (Méthode) : améliorer la vision par le biais d’exercices relaxants et de mouvements oculaires · Biodanza : utilisation d’exercices dansés visant un mieux-être · Bio-Énergie (voir Analyse bioénergétique) · Biofeedback : technique fondée sur la visualisation à l’aide d’appareils électriques des signaux physiologiques d’un sujet. Elle vise à permettre au sujet de contrôler ces signaux · Biologie totale · Biomagnétisme Humain · chinoise (Médecine traditionnelle) : médecine d’orientation préventive vieille de 4 000 ans o Herbologie chinoise : prescrire des plantes médicinales selon les principes de la médecine traditionnelle chinoise · Chiropratique : ou Chiropraxie/Chiropratie (termes non-officiels) : Troisième profession de la santé au monde, sa pratique est fondée sur des ajustements vertébraux de façon à libérer les interférences nerveuses qui y sont rattachés. Ainsi, le chiropraticien met de l’emphase sur la capacité du corps à s’autoguérir. La chiropratique a pour but d’optimiser la santé par les ajustements chiropratiques ainsi que par des prescriptions d’exercices physiques et nutritionnelles etc. Il peut également faire du travail musculaire, faire des analyses de postures etc. Dans plusieurs pays, il a le droit au diagnostic. · Chirurgie psychique : sorte d’opérations pratiquées à main nue sur le corps du patient et ne laissant aucune traces d’incisions. Les guérisseurs philippins et brésiliens sont notamment connus pour cette pratique · Chromathérapie : utilisation des couleurs pour soulager les pathologies · Communication facilitée : méthode destinée à améliorer les capacités de communications des personnes handicapées de la parole · Complément alimentaire : compléter son alimentation en nutriments (vitamines, minéraux, acides gras ou acides aminés) manquants ou en quantité insuffisante dans l’organisme · Coué (Méthode) : forme d’autosuggestion basée sur la persuasion par la répétition d’idées positives · Crudivorisme : pratique alimentaire qui promeut la consommation de nourriture non cuite · Daoyin : forme de gymnastique douce d’origine chinoise (proche du Qigong) visant à préserver ou à rétablir la santé et à prolonger la vie · Dentisterie holistique : elle ne considère pas la dent comme un organe isolé du reste du corps mais comme un élément vivant en interaction permanente avec l’individu à de multiples niveaux · Détoxication : théorie qui recommande l’élimination des toxines et toxiques présents dans notre organisme par divers moyens · Dien Chan : réflexologie faciale, stimulation des points d’acupuncture du visage visant à soigner tous les organes internes et externes du corps humain. · Diététique : à pour objet de préserver ou retrouver la santé par une alimentation équilibrée · Do In : technique d’automassage proche du Shiatsu utilisant la pression des doigts, c’est une des versions manuelle de l’acupuncture · dosimétrique (Médecine) : méthode basée sur l’utilisation des alcaloïdes des plantes

· Équithérapie : méthode utilisant le cheval comme partenaire thérapeutique (voir Zoothérapie) · Ethnomédecine : approche pluridisciplinaire des sociétés et des cultures · Étiopathie : traitement manipulatif des os et des viscères proche de l’ostéopathie et de la chiropraxie · Eutonie : prise de conscience corporelle visant un mieux être · Fasciathérapie ou fasciapulsologie : Libération des fascias par le toucher · Feng shui : art chinois dont le but est d’harmoniser l’énergie (le Qi) d’un lieu de manière à favoriser la santé, le bien-être et la prospérité de ses occupants · Fleurs de Bach (voir Bach (Thérapie florale de)) · Gélothérapie : est une thérapie basée sur le rire · Gemmothérapie : branche de la phytothérapie qui utilise les tissus embryonnaires des végétaux (jeunes-pousses, bourgeons, radicelles) · Géobiologie : est l’étude des influences de l’environnement sur le vivant, et notamment des ondes liées aux champs magnétiques et électriques, courants d’eau souterrains, réseaux métalliques, failles géologiques, etc... · Guérisseur : personne qui guérit par des moyens empiriques ou magiques, en vertu de dons particuliers supposés ou à l’aide de recettes personnelles · Héliothérapie : méthode de soin préconisant l’usage des rayonnements solaires · Hippothérapie : Activités qui utilise les équidés comment partenaire thérapeutique · Homéopathie : traitement consistant à administrer au malade des doses infinitésimales d’un médicament · Holotherapie : technique d’amincissement et de bien-être · Hydrothérapie : toutes utilisations de l’eau à des fins thérapeutiques. Comprend le thermalisme, la balnéothérapie et la thalassothérapie · Hydrothérapie du côlon : lavement intestinal · Hygiénisme : héritière des conception nouvelle du XIXe siècle, le terme est repris par Herbert M. Shelton qui prône l’autoguérison, le crudivorisme, le jeûne et la naturopathie · Hygiène vitale : proche des théories de la naturopathie et de l’hygiénisme, elle préconise entre autres la détoxination · Hypnose : technique consistant à produire un état modifié de conscience permettant d’accéder à l’inconscient dans un but thérapeutique · Intégration posturale : thérapie psycho-corporelle qui vise à défaire à la fois les tensions et désordres physiques et émotionnels · Intégration structurale : méthode thérapeutique manuelle structurante et pragmatique qui permet d’améliorer l’alignement du corps. · intégrative (Médecine) : désigne le recours simultané à la médecine conventionnelle et aux médecines alternatives dans le suivi d’un patient · Iridologie : technique de diagnostic et de prévention basée sur l’examen minutieux de l’iris · Jeûne thérapeutique : nettoyage du corps humain par la privation ou la limitation de l’alimentation · Katsugen Undo : c’est l’art de contacter et laisser agir notre énergie interne, proche du Seitai dont il est une branche · Kinésiologie : étudie les mouvements du corps humain · Kinésiologie appliquée : diagnostiquer et traiter des maladies physiques ou psychologiques à l’aide du mouvement des muscles · Kinothérapie : manipulations visant à soulager les douleurs musculaires et articulaires · Kombucha : est une boisson acidulée obtenue par le biais de la culture d’un symbiote dans un milieu sucré. Elle aurait de nombreux effets positif sur l’organisme · Lithothérapie : utilisation de cristaux, roches et minéraux à des fins thérapeutiques · Lomilomi (massage hawaïen) (voir Massage) · Luminothérapie : consiste à exposer le sujet à une lumière dans le but de lutter notamment contre les troubles du sommeil et la dépression saisonnière · Macrobiotique : alimentation à visée énergétique et de santé · Magnétisme curatif : imposition des mains par des magnétiseurs · Magnétothérapie : vise à soigner les maladies en utilisant des aimants · Magnified Healing (voir Reiki) · Manupuncture : il s’agit de réguler l’énergie qui circule dans le corps en exerçant des pressions sur la main · Massothérapie : techniques manuelles visant le mieux-être grâce à l’utilisation des Massages o Anmma (massage) : massage d’origine chinoise qui vise à atteindre un état profond de relaxation et de bien-être intérieur o Massage cachemiri : massage indien à visée relaxante o Massage hawaïen Lomilomi : vise un mieux-être général o Massage sensitif : associe des techniques de massage à un travail d’écoute de type psychoanalytique o Massage traditionnel thaï : vise à libérer des lignes d’énergie bloquées considérées comme la cause des maladies o Rolfing : technique de massage global continu du tissu conjonctif profond · Médecine hippocratique cartonienne : une approche totale et individualisée de la médecine · Méditation : regroupe plusieurs techniques de concentration qui, en dehors de leur visée spirituelle, sont parfois utilisées à des fins de relaxation et pour lutter contre le stress · Mézières (Méthode) : Méthode de rééducation posturale · Microkinésithérapie : technique manuelle qui vise à trouver dans l’organisme les « traces » d’événements traumatiques puis de stimuler les zones concernées pour déclencher les mécanismes d’auto-correction · Microponcture : stimuler des points précis de l’organisme à l’aide d’un stylet en percussion. Technique voisine de l’acupuncture · Musicothérapie : composante de l’art-thérapie, elle consiste à utiliser la musique comme outil thérapeutique · Naturopathie : vise à rééquilibrer le fonctionnement de l’organisme par des moyens naturels : alimentation, hygiène de vie, phytothérapie, massages, exercices... · Neurale (Thérapie) de Bruno Groening : transmission d’énergie manuelle à la frontière entre médecine et foi · Nutrition Seignalet : est un régime alimentaire qui proscrit les aliments cuits et transformés comme le blé et les produits laitiers et privilégie les aliments biologiques · Oligothérapie : corriger un dysfonctionnement métabolique en administrant des oligo-éléments · Orgone : désigne une forme d’énergie qui aurait été découverte par le Docteur Wilhelm Reich o Orgonite : désigne des objets constitués d’un mélange de métaux, de matière carbonée et de cristaux ou minéraux qui visent à rééquilibrer l’énergie orgone de l’environnement · Orthomoléculaire (Médecine) : traiter par l’apport optimal de substances naturellement connues et reconnues par l’organisme · Ostéopathie : thérapie fondée sur des manipulations manuelles. Proche de la Chiropraxie et de l’étiopathie · Ozonothérapie : a pour but de traiter différentes affections et symptômes en utilisant les propriétés chimiques de l’ozone. · Ortho-Bionomy : Méthode thérapeutique manuelle et énergétique issue des principes de l’Ostéopathie. · Phytothérapie : utilisation des plantes médicinales · Pilates (méthode) : système d’exercice physique visant à rééquilibrer les muscles du corps · Programmation neuro-linguistique : ensemble de techniques destinées à améliorer la communication entre individus et à s’améliorer personnellement · Psychogénéalogie : méthode consistant à rechercher les événements, traumatismes, secrets, conflits vécus par les ascendants d’un sujet et qui conditionneraient ses troubles psychologiques, ses maladies, et ses comportements · Qi gong : mouvements accompagnés de respirations et de visualisations mentales qui vise un mieux être général de l’esprit et du corps · Qigong sibérien · Radiesthésie : utilisation d’un pendule ou d’une baguette permettant (entre autres) de diagnostiquer la maladie et le traitement adéquat · Rebouteux : techniques empiriques de manipulations · Réflexologie des pieds (réflexologie plantaire) : techniques de manipulations et pressions exercées sur l’ensemble des pieds, destinées au rétablissement d’une meilleure circulation dans l’ensemble du corps. La réflexologie des mains est exercée de façon similaire sur les mains.Egalement reflexologie faciale (Dienchan). · Reiki, proche de la technique radiance : soin manuel par transmission d’énergie curative o Magnified Healing : méthode qui prétend apporter la guérison par transmission d’énergie. Branche du Reiki · Rolfing (voir Massage) · Science chrétienne : mouvement religieux visant la guérison physique à l’aide du retour à la foi chrétienne primitive · Seitai : utilise des exercices d’assouplissement visant à restaurer la sensibilité du corps et ses capacités d’auto-guérison · Shiatsu : technique orientale de pression manuelle sur des points précis. Méthode proche du Do In, c’est une des versions manuelle de l’acupuncture · Sophrologie : apparentée à la relaxation et à l’hypnose · Spagyrie : fabrication de remèdes selon les principes de l’alchimie · Tai-chi-chuan : art martial interne chinois aux mouvements lents et circulaires, visant un mieux être général à la fois psychologique et physique, une harmonie avec l’univers. · Tantrisme : technique spirituelle mettant en œuvre des exercices corporels et sexuels visant un mieux-être · Thaumaturgie : miracle par imposition des mains généralement effectué par un saint. · Thalassothérapie : utilisation dans un but préventif ou curatif du milieu marin. Voir aussi Balnéothérapie · Thérapie énergétique : utilisant un concept dérivé du mot énergie, désignant des forces invisibles, des divinités etc. · Thermalisme : ou crénothérapie concerne l’utilisation des eaux minérales à des fins thérapeutiques ou de bien-être. Méthode à rapprocher de la balnéothérapie · tibétaine (Médecine traditionnelle) : combine une approche complexe de diagnostic avec l’utilisation de plantes et de minéraux o Tummo : forme de méditation tibétaine utilisée à des fins thérapeutiques · Tradipraticiens : pratique médicale non conventionnelle de certaines communautés africaines · Training autogène : technique de relaxation thérapeutique visant un apaisement du stress et de l’anxiété · Vocale (Thérapie) (voir Art-thérapie) · Yoga : regroupe diverses techniques consistant généralement en la tenue de postures accompagnées d’exercices respiratoires. En dehors de sa dimension spirituelle, le yoga pratiqué en occident vise généralement à réduire le stress et à atteindre un mieux-être général · Yunâni : il s’agit de la médecine grecque antique qui connait aujourd’hui des développements dans plusieurs médecines traditionnelles du Moyen-orient et d’Extrême-orient, notamment l’ayurvéda · Zoothérapie : vise à avoir recours à un animal domestique ou de compagnie (voir équithérapie) afin de réduire le stress ou les conséquences d’un traitement médical auprès d’une personne souffrant de troubles mentaux ou physiques.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 25 novembre 2010 à 09H19

"Surtout que question "charlatanerie", ils n’ont que l’embarras du choix !!"

Vous voulez que je vous fasse la liste encore plus longue des VRAIS charlatans qui exerce sans scrupule dans notre pays ? Il y a plus de médecins spécialistes en tout genre que de malade !!! Et pour quel résultat... Savez-vous comment Molière appelait les médecins en son temps ? Des charlatans ! Cela ne s’invente pas...

votez :
par Pierrot (IP:xxx.xx1.210.184) le 22 novembre 2010 à 16H33

Le Médiator a reçu son AMM (autorisation de mise sur le marché) pour 2 pathologies : le diabète (que vous citez) et l’abaissement du taux de triglicérides dans le sang. Il a été largment utilisé, à tord, comme "coupe faim" du fait que sa molécule est proche de celle de l’isoméride utilisé comme coupe faim officiellement.

A mon avis le laboratoire Servier aurait dû prévoir les risques de valvupathie cardiaques du fait que la molécule de Médiator est proche de celle de l’isoméride et donc qu’elles doivent avoir des métabolites communs. or les métabolites de l’isoméride est dangereuse pour les valves cardiaques.

Il semble, de plus, que l’AFSSAPS a réagit trop tardivement aux alertes dès 1999 sans faire ou faire faire des investigations dans ce sens. Cette Agence me semble donc coupable de nombreux morts du fait de son inertie.

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 22 novembre 2010 à 18H47

"A mon avis le laboratoire Servier aurait dû prévoir les risques de valvupathie cardiaques du fait que la molécule de Médiator est proche de celle de l’isoméride..."

Tout à fait exact !! Bonne remarque ! Il s’agit effectivement d’une négligence coupable.

votez :
par Pierrot (IP:xxx.xx1.210.184) le 23 novembre 2010 à 13H49

Je complète mon message :

l’isoméride (interdit depuis 1997) et le Médiator fait partie de la même famille chimique des amphétamines. Ils ont en commun le même métabolite : le norfenfluramine dont la toxicité élevée est bien connue concernant les valves cardiaques. Cette substance attaque les cellules des valves cardiaques. En plus des études de la pneumologue Irène Frachon, il y a eu de nombreuses alertes dont celles, en particulier, dans la revue "Prescrire" date de 2006, du professeur Adenbaïm (isoméride)dans New England Journal of Medecine etc.

Le laboratoire Servier et l’AFSSAPS auraient dû faire des investigations complémentaires au lieu de nier les faits patents chez de nombreux malades. L’AFSSAPS a fait preuve d’une grande inertie et n’a pas rempli son rôle qui est clairement défini lors de sa création. Beaucoup de morts inutiles et de nombreux malades en fin de vie à cause de cet organisme "sanitaire".

Les "consommateurs" de Médiator devraient demander une échographie cardiaque afin d’examiner l’état de leurs valves. C’est un exament simple, non douloureux et de plus peu coûteux pour la SS. Bonne journée.

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 22 novembre 2010 à 18H13

".....a-t-il déclaré alors que Servier est la neuvième fortune de France."

- Et çà, c’est impardonable ! Les Français y z’aiment pas ce genre de personnage plein aux as qui fait bosser 20.000 salariés dans le monde.

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 22 novembre 2010 à 18H24

On aime pas en France les gens qui, partis de rien ou presque (le patron + 9 collaborateurs) en 1954, crééent une boîte qui marche jusqu’à employer 20.000 personnes et être présent dans 140 pays et tenir la route en restant indépendante et rester profitable pendant plus de 50 ans.... Cà défrise et çà rend jaloux les pantouflards, les aigris, les petits bras, les bilieux, les bas-du-front et les flemmards....

En espérant pour ceux-là que le père Servier ne décide pas d’aller installer sa boîte et son pognon sous des cieux plus cléments à tous points de vue.

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx5.191.6) le 23 novembre 2010 à 11H25

"Et çà, c’est impardonable ! Les Français y z’aiment pas ce genre de personnage plein aux as qui fait bosser 20.000 salariés dans le monde."

Et vous ne pensez pas que ces 20.000 salariés préfèreriez travailler pour une firme qui produit de vrais bons "médicaments" efficaces et sans effets secondaires autant que possibles ? Vous n’avez vraiment aucun état d’âme vous alors !

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 23 novembre 2010 à 12H15

"Et vous ne pensez pas que ces 20.000 salariés préfèreriez travailler pour une firme qui produit de vrais bons "médicaments"

C’est çà ! Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil sauf les vilains capitalistes. Descendez un peu de votre petit nuage rose....

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 28 novembre 2010 à 11H08

"C’est çà ! Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil sauf les vilains capitalistes. Descendez un peu de votre petit nuage rose..."

Mais qu’est-ce qu’il dit lui ! Arrêtez donc un peu votre démagogie et ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit...j’ai jamais été contre le système capitaliste, c’est pas du tout le sujet (même si je pense qu’il faudrait certain "garde fou" pour éviter les abus en tout genre) ! Là, on parle de la malhonnêteté scientifique des laboratoires pharmaceutiques qui est plus qu’évidente et leur monopole prit au sein du milieu médical et dans notre société. Nul doute, comme je le disais, que les 20.000 salariés en questions, pour le même salaire à la fin du mois, préféreraient tant qu’à faire, travailler dans une entreprise qui prône un autre concept médical et une politique commerciale seine !

votez :
par clostra (IP:xxx.xx4.173.163) le 22 novembre 2010 à 19H10

Il est bon de rappeler aux incrédules d’où sortent les chiffres des "Evénements Indésirables liés aux soins", tout en regrettant qu’une mouture bien moins lisible soit sortie du chapeau Médiateur de la santé,no comment : voici ici la mouture.

Aussi incroyable que ça puisse paraître et tout en espérant que les choses se soient améliorées notamment en prévenant les maladies nosocomiales : ces chiffres ont quelque chose d’exact : en gros : 10 000 accidents mortels/an dont 50% auraient pu être évités + 100 000 accidents ayant mis en jeu le pronostic vital ce qui signifie que ces personnes auraient pu en mourir et qu’elles conservent des séquelles dont l’issue n’est pas précisée.

Je me remémorais pas plus tard qu’hier, les termes de la polémique endémique sur l’homéopathie. En substance, les attaquants de très mauvaise foi et pas des moindres (l’Académie de médecine française) disaient que l’homéopathie guérit des maladies qui guérissent toute seules (les même maladies que soignent les allopathes). Je vous laisse savourer.

Au moins sont-ils tous d’accord pour dire que l’homéopathie ne nuit pas à la santé.

votez :
par clostra (IP:xxx.xx4.173.163) le 22 novembre 2010 à 19H27

Alors, un petit truc à essayer (ça ne coûte pas cher et semble-t-il est sans danger) Toutes (allez ! "la plupart") des maladies métaboliques liées à la civilisation (on ne rit pas !) pourraient être soignées en absorbant quotidiennement une cuiller à café de cannelle...

(NB c’est tellement efficace que j’ai arrêté car ça donnait un mauvais goût à mes cigarettes..)

Ce qu’il faut savoir : pourtant, ce sacré Pavlov nous l’a dit et répété : notre métabolisme est soumis à réflexe conditionné. (mais c’est trop compliqué pour les esprits simples qui raisonnent comme des tambours)Ainsi, ce révolutionnaire de Jean Didier Vincent, nous dit - sans effet sur les esprits simplets - que nous nous nourrissons non pas en fonction de la période qui vient de s’écouler mais en fonction de la période de jeun qui va avoir lieu.

Méditons.

Une pichenette pour les amoureux de la petite gâterie sucrée qui ne consomment habituellement que la même petite gâterie sucrée avec des édulcorant : DANGER ! n’ayant reçu que des édulcorants l’organisme a enregistré un réflexe conditionné : ma sucrerie n’est pas sucrée, je ne dois donc pas produire et encore moins sécréter d’insuline.

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 23 novembre 2010 à 17H51

par clostra (IP:xxx.xx4.173.163) le 22 novembre 2010 à 19H27

Alors, un petit truc à essayer (ça ne coûte pas cher et semble-t-il est sans danger) Toutes (allez ! "la plupart") des maladies métaboliques liées à la civilisation (on ne rit pas !) pourraient être soignées en absorbant quotidiennement une cuiller à café de cannelle...

- Demandez à mister bienetre ici même ! Il vous dira que vous avez tout à fait raison sauf que lui la cannelle n’est pas trop son truc. Lui ce serait plutôt l’Aloé vera qui soigne tout et pas seulement les maladies métaboliques mais aussi les maladies psycho-chose, le cancer, les maladies auto-immunes, les maladies dites dégénératives, etc...

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 25 novembre 2010 à 09H30

"Demandez à mister bienetre ici même ! Il vous dira que vous avez tout à fait raison sauf que lui la cannelle n’est pas trop son truc. Lui ce serait plutôt l’Aloé vera qui soigne tout et pas seulement les maladies métaboliques mais aussi les maladies psycho-chose, le cancer, les maladies auto-immunes, les maladies dites dégénératives, etc..."

Et de quoi je me mêle monsieur l’inconnu sans nom et sans pseudo ?! Vous connaissez les propriétés de la cannelle ou de l’aloé-vèra vous ?! L’aloès, pour l’avoir testé dans de très nombreux cas (ce qui n’est pas votre cas à vous puisque vous n’y connaissez rien) guérit souvent et soigne toujours oui, seule, ou associée à d’autre produits NATUREL ! Et pourquoi pas la cannelle en effet...

D’ailleurs, sachez tout de même (comme cela vous dormirez moins bête ce soir) que les propriétés médicinales de la cannelle sont mises à profit par la médecine chinoise depuis près de 2000 ans avant J.C. et par la médecine ayurvédique de l’Inde.

L’écorce de cannelle possède des propriétés toniques antispasmodiques. Elle est un stimulant des glandes salivaires et des muqueuses gastriques. Elle favorise la digestion, l’expulsion des gaz et calme les spasmes de l’estomac et des intestins.

La cannelle possède également une action stimulante sur l’utérus, sur le muscle cardiaque et le système respiratoire. De récentes recherches lui attribuent également un rôle dans l’équilibre de la glycémie sanguine, par une action semblable à celle de l’insuline. La cannelle possède une huile essentielle, l’eugénol, dont les qualités anesthésiantes peuvent soulager certaines douleurs, lorsque utilisé localement, sous forme de poudre, sur certaines blessures.

Les qualités antibactériennes, antivirales et antifongiques peuvent également protéger contre les infections, soit en usage interne ou en usage externe lors de blessures. La cannelle fait partie de la composition d’une des meilleures tisanes contre la grippe. (voir la chronique : Voila le temps des rhumes et grippes.).

La cannelle est utile dans les cas de :

* Gastrite et troubles de la digestion * Flatulences " États nauséeux * Perte d’appétit * Fatigue * Soulagement de la douleur lors de blessures * Blessures * En prévention ou traitement d’affections bactériennes, virales ou champignons.

Maintenant, si vous avez d’autres questions monsieur sans pseudo, vous pouvez tout à fait me les poser, je vous répondrai...sans rancune !

votez :
par clostra (IP:xxx.xx4.173.163) le 22 novembre 2010 à 19H34

Il faut que les labos arrêtent de nous raconter des balivernes. Les histoires vraies sur la physiologie et la biologie sont de belles histoires que tout le monde peut comprendre et assimiler.

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx5.191.6) le 23 novembre 2010 à 11H22

C’est parfaitement exact clostra, encore faut-il que les français se donnent la peine de se renseigner et de prendre leur santé en main, au lieu d’écouter religieusement ce que les toubibs racontent !!

votez :
par clostra (IP:xxx.xx4.210.71) le 23 novembre 2010 à 12H53

Mais comment leur dire, sur quel ton face à une "pharmacopée triomphante", celle des "on peut tout guérir avec quelques comprimés". Je soutiens d’ailleurs depuis de nombreuses années que cette "prise de médicament" appartient à un des réflexes conditionné des plus archaïques et qu’il participe, sinon définit le très fameux effet placébo. Pour l’homéopathie, il reste à démontrer - c’est une hypothèse - qu’il pourrait bien, lui, atteindre un processus plus ancien encore qui aurait pu définitivement "insérer", cette fois, non pas un réflexe conditionné mais bel et bien : un réflexe. Ceci en se fondant sur la certitude que l’environnement agit définitivement sur les fondements de la physiologie d’une espèce. Un peu trop long pour approfondir les indices de cette hypothèse.

Alors, les médecins que font-ils dans tout ça ? Il semblerait qu’ils se contentent de tester des hypothèses de laboratoire (sur leurs patients) sans même se poser de questions à la lumière de leurs connaissances. Physiologiste non médecin, j’ai eu entre les mains un ouvrage de physiologie à l’usage des étudiants en médecine qui m’a...consternée...

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 23 novembre 2010 à 17H11

"Alors, les médecins que font-ils dans tout ça ? Il semblerait qu’ils se contentent de tester des hypothèses de laboratoire (sur leurs patients) sans même se poser de questions à la lumière de leurs connaissances."

°°°° Vous n’avez pas l’air de savoir ce qu’est exactement un "essai clinique" pour une molécule à visée thérapeutique !

"Physiologiste non médecin, j’ai eu entre les mains un ouvrage de physiologie à l’usage des étudiants en médecine qui m’a...consternée..."

°°°° Et peut-on vous demander sur quel "substrat" exercez-vous vos travaux de physiologie ?

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.178) le 18 décembre 2010 à 18H31

"Et peut-on vous demander sur quel "substrat" exercez-vous vos travaux de physiologie ?"

Et vous ?! Vous nous répondez quand on vous demande qui vous êtes et ce que vous faites, pour oser tenir de tel propos ?!!

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 23 novembre 2010 à 17H54

par clostra (IP:xxx.xx4.210.71) le 23 novembre 2010 à 12H53

".... Pour l’homéopathie, il reste à démontrer - c’est une hypothèse - qu’il pourrait bien, lui, atteindre un processus plus ancien encore...."

- C’est exact ! Mais en ce qui concerne l’homéopathie, ce n’est même pas un réflexe ! C’est la FOI purement et simplement !

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 23 novembre 2010 à 17H47

par clostra (IP:xxx.xx4.173.163) le 22 novembre 2010 à 19H34

".... Les histoires vraies sur la physiologie et la biologie sont de belles histoires que tout le monde peut comprendre et assimiler."

- Si l’on vous suit bien, il faut donc en conclure que tous les physiologistes et tous les biologistes du monde entier depuis le Moyen Age (et même avant), se sont systématiquement et constamment entendus pour nous raconter des belles histoires et nous bourrer le mou ? C’est bien ce que vous avez voulu nous dire ? Et dans quel(s) but(s) ? Pour faire la fortune des laboratoires pharmaceutiques, par exemple ?

votez :
(IP:xxx.xx5.143.66) le 23 novembre 2010 à 19H31

@(IP:xxx.xx9.134.78) le 23 novembre 2010 : Mais, les biologistes et les physiologistes n’ont jamais écrit que nous étions tous pareils !

Il est bien précisé que les réactions découvertes sont des possibilités, des voies possibles de métabolisation est-il écrit. Il existe même la chronobiologie qui nous indique que les réactions sont fonction d’un horaire. La grande déconvenue de la génétique est que l’on a de nombreux gènes identiques au blé par exemple (environ 60%)et que plus de cinq gènes différents gèreraient l’insuline dans notre organisme mais que chacun de ces gènes a d’autres rôles et comme mon ’gras’ me fournirait une hormone qui gère le glucose, je ne risquerais rien tant que je ne maigrirais pas..

Conclusion : Il faut bien étudier des généralités avant d’arriver à l’individualisation qui seule permettra l’émergence éventuelle d’une médecine acceptable et compétente. Les essais en double aveugle indiquent que seulement 40% des malades au maximum sont améliorés par un médicament.

Actuellement, il est uniquement question de bidouillages plus ingénieux les uns que les autres. La première place de la France en fabrication et en invention jusqu’en 1981 nous permettait d’être soignés gratuitement, c’est à dire au frais des autres pays. Nous avons égaré le laboratoire nationalisé et bien retroussons nos manches pour améliorer le bien être de nos enfants .

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 25 novembre 2010 à 09H36

"Si l’on vous suit bien, il faut donc en conclure que tous les physiologistes et tous les biologistes du monde entier depuis le Moyen Age (et même avant), se sont systématiquement et constamment entendus pour nous raconter des belles histoires et nous bourrer le mou ? C’est bien ce que vous avez voulu nous dire ? Et dans quel(s) but(s) ? Pour faire la fortune des laboratoires pharmaceutiques, par exemple ?"

Oui tout à fait ! Pour faire la fortune des laboratoires pharmaceutiques ou la leur...

votez :
(IP:xxx.xx5.17.59) le 26 novembre 2010 à 07H11

@BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 25 novembre 2010 : Je ne pense pas du tout à une entente entre physiologistes mais à une étude incomplète à ce jour. Je me permets de réécrire que les physiologistes sont bien conscients que les organismes ne sont pas pareils. Il y a des différences de métabolisme d’un être humain à l’autre. Les réactions décrites sont donc des ’possibilités’ de réaction mais d’autres voies peuvent être employées et ces voies sont décrites aussi par les physiologistes et par la biochimie. Les exemples ne manquent pas de la description minutieuse de ces possibilités de voies que la vie peut emprunter. J’attends même que des scientifiques essaient de nous expliquer la raison de l’existence de ces différentes voies.

Un exemple qui me revient, certains Hommes maigres ne métabolisent pas le glucose comme certains autres qui ont des cellules graisseuses qui secrètent une hormone hypoglycémiante. Je laisse donc à ceux qui pensent que la physiologie et la biochimie sont des matières ’finies’ (en étude) les morts que les régimes amaigrissants par perte de cellules graisseuses ont provoqués sur des diabétiques pour ce petit exemple..."ils n’avaient qu’à avoir une insuline comme les autres !"......et bien, NON ! Chacun doit pouvoir vivre avec ses possibilités dans une démocratie.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.224) le 1er décembre 2010 à 15H28

"@BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 25 novembre 2010 : Je ne pense pas du tout à une entente entre physiologistes mais à une étude incomplète à ce jour. Je me permets de réécrire que les physiologistes sont bien conscients que les organismes ne sont pas pareils. Il y a des différences de métabolisme d’un être humain à l’autre. Les réactions décrites sont donc des ’possibilités’ de réaction mais d’autres voies peuvent être employées et ces voies sont décrites aussi par les physiologistes et par la biochimie. Les exemples ne manquent pas de la description minutieuse de ces possibilités de voies que la vie peut emprunter. J’attends même que des scientifiques essaient de nous expliquer la raison de l’existence de ces différentes voies.

Un exemple qui me revient, certains Hommes maigres ne métabolisent pas le glucose comme certains autres qui ont des cellules graisseuses qui secrètent une hormone hypoglycémiante. Je laisse donc à ceux qui pensent que la physiologie et la biochimie sont des matières ’finies’ (en étude) les morts que les régimes amaigrissants par perte de cellules graisseuses ont provoqués sur des diabétiques pour ce petit exemple..."ils n’avaient qu’à avoir une insuline comme les autres !"......et bien, NON ! Chacun doit pouvoir vivre avec ses possibilités dans une démocratie."

Déjà, je ne sais pas où vous êtes allé pécher un tel commentaire, parce que je n’ai pas du tout le souvenir d’avoir tenus ce genre de propos sur ce salon le 25 novembre 2010 ?!! Ensuite, je vois que vous mélangez tous les problèmes ! D’autant que je n’ai jamais été pour les régimes amaigrissants types, qui ne tienne pas compte des facteurs génétiques, psycho-émotionnel ou somatique du sujet. Je suis justement plutôt contre l’utilisation de régimes comme ceux prônés généralement par les nutritionnistes qui cherche à traiter, eux aussi, les symptômes de la pathologie comme l’obésité, avant de s’intéresser à leur patient et de comprendre les causes qui aboutissent à sa prise de poids.

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 23 novembre 2010 à 17H16

"Le Mediator, médicament des laboratoires Servier, préconisé contre le diabète puis utilisé par des personnes désireuses de perdre du poids..."

Il convient de noter que cette dernière indication (perte de poids) n’a jamais reçu d’AMM.....

votez :
par clostra (IP:xxx.xx2.242.157) le 23 novembre 2010 à 19H17

Ce n’est pas très bien de reprendre mon pseudo...mais c’est peut-être une faiblesse du système du forum (question au modérateur) : je ne suis responsable que de mes propos.

Ben si je sais ce qu’est un essai thérapeutique et suis même diplômée...D’ailleurs, lors de ce DU, nous avons passé beaucoup de temps à discuter sur la validité en particulier de la pharmacocinétique clinique et tout un tas de choses très très intéressantes...et vous savez quoi ? Je laisse la conclusion à Jean Gabin "Je sais que je ne sais rien"

Tiens, à propos : oui pourquoi "essayer de classer" le médiator dans une autre catégorie pour prolonger l’AMM et lui éviter le sort cruel de tomber dans les génériques ? Je me le demande !

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 24 novembre 2010 à 12H00

@ clostra (IP:xxx.xx2.242.157) le 23 novembre 2010 à 19H17

Ce n’est pas très bien de reprendre mon pseudo...mais c’est peut-être une faiblesse du système du forum (question au modérateur) : je ne suis responsable que de mes propos.

>> Je reprends habituellement les pseudos de façon à identifier la personne à laquelle je m’adresse ainsi que la question ou le commentaire auquel je répond. Cà évite des malentendus et des confusions.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.224) le 1er décembre 2010 à 14H58

"Je reprends habituellement les pseudos de façon à identifier la personne à laquelle je m’adresse ainsi que la question ou le commentaire auquel je répond. Cà évite des malentendus et des confusions."

Et si tu appliquais cette consigne en portant toi-même un pseudo, tu crois pas que ce serrait également plus simple pour tes interlocuteurs de t’identifier, et donc de te répondre plus aisément sans risque de malentendus et de confusions comme tu dis ?!! Bougre d’âne !! Remarque, il est vrai qu’avec toujours le même type de commentaires contenant toujours autant d’inepties, il n’est pas si dur de t’identifier...lol

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 24 novembre 2010 à 12H05

@ clostra (IP:xxx.xx2.242.157) le 23 novembre 2010 à 19H17

Tiens, à propos : oui pourquoi "essayer de classer" le médiator dans une autre catégorie pour prolonger l’AMM et lui éviter le sort cruel de tomber dans les génériques ? Je me le demande !

°°°° Et çà ne concernerait comme par hasard que le Médiator ??

votez :
par clostra (IP:xxx.xx2.242.157) le 23 novembre 2010 à 19H29

Alors, parlons de la FOI très présente dans la pharmacopée allopathique et peut-être beaucoup moins dans l’homéopathie/ La FOI peut - sauf grosse bêtise de ma part - rentrer dans le concept plus vaste du réflexe conditionné.

Dans "L’homme médicament, guérir c’est aussi dans la tête", les auteurs, des psychologues Marie Borrel et Ronald Mary, relatent des faits et observations que, je pense, nous avons tous pu faire. Cette jeune femme prépare un dîner pour des amis lorsqu’elle est prise d’un très fort mal de tête. Elle connait ce symptôme qu’elle soigne habituellement avec un cachet d’aspirine. Elle prend un verre qu’elle remplit d’eau et y jette son cachet effervescent. Le temps passe, elle poursuit alors ses occupations. Son mal de tête disparaît comme habituellement. Ses invités arrivent, l’apéritif, le repas débute. Elle va chercher son plat et là : ô surprise ! elle se rend compte qu’elle n’a pas absorbé son aspirine !

On ne doit jamais oublier une chose : le médecin veut vous soigner alors que vous, vous voulez guérir !

votez :
par Achin-Hénin (IP:xxx.xx9.134.78) le 24 novembre 2010 à 11H56

@ clostra (IP:xxx.xx2.242.157) le 23 novembre 2010 à 19H29

Alors, parlons de la FOI très présente dans la pharmacopée allopathique

===> Ainsi, si l’on va dans votre sens, lorsque vous avez, par exemple, un abcès du poumon et que l’on vous traite par des antibiotiques à fortes doses, il vaut mieux avoir la foi dans l’action des antibiotiques, sinon, ils ne marchent pas ou peu ? Ou alors, si l’on vous traite avec des anticoagulants pour un syndrome thrombo-embolique, vos paramètres de la coagulation sanguine ne sont pas influencés si vous n’y croyez pas ??

"et peut-être beaucoup moins dans l’homéopathie"

== Si vous aviez autre chose de plus "solide" que votre intime conviction pour soutenir votre affirmation, ce serait un peu plus sérieux. Parce de toute façon, l’homéopathie n’a jamais pu ni voulu démontrer autre chose au mieux et encore qu’un effet placebo qui n’est effectivement qu’un acte de foi...

"La FOI peut - sauf grosse bêtise de ma part - rentrer dans le concept plus vaste du réflexe conditionné"

==> Donc ceux qui croient que Jesus est mort et ressuscité, seraient "victimes" d’un "réflexe conditionné" ?

Décidément on entendra tout .

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 25 novembre 2010 à 14H23

"Ainsi, si l’on va dans votre sens, lorsque vous avez, par exemple, un abcès du poumon et que l’on vous traite par des antibiotiques à fortes doses, il vaut mieux avoir la foi dans l’action des antibiotiques, sinon, ils ne marchent pas ou peu ? Ou alors, si l’on vous traite avec des anticoagulants pour un syndrome thrombo-embolique, vos paramètres de la coagulation sanguine ne sont pas influencés si vous n’y croyez pas ??"

Au passage, avant de commenter son énième message inutile, vous remarquerez que le monsieur inconnu, alias le borné de service, c’est enfin trouvé un pseudo ! Et vous remarquerez également par quel pirouette ou tour de passe-passe, ce denier essaye t-il de s’en sortir ! seulement voilà, ça ne marche pas...parce que foi ou pas, ce n’est pas cela qui changera grand chose à votre guérison si vous utiliser un traitement mal adapté et toxique comme ceux qui viennent d’être cités par "Hachin-Hénin" !!

"== Si vous aviez autre chose de plus "solide" que votre intime conviction pour soutenir votre affirmation, ce serait un peu plus sérieux. Parce de toute façon, l’homéopathie n’a jamais pu ni voulu démontrer autre chose au mieux et encore qu’un effet placebo qui n’est effectivement qu’un acte de foi..."

Dites donc, ça fait beaucoup de gens qui ont l’intime conviction que les traitements naturels marche, à la différences des traitements chimiques ! Et je vois que vous ne perdez décidément pas une occasion de vous taire et de vous couvrir de ridicule, car sur le sujet de l’homéopathie, vous êtes encore complètement à côté de la plaque ! En effet, demandez donc pourquoi au conseil de l’ordre (si toutefois ils sont honnêtes) aucune étude n’a pu être réalisée !! Tant que les scientifiques s’accrocheront à des dogmes, la recherche n’avancera pas d’un iota, hélas...

votez :
(IP:xxx.xx9.134.78) le 24 novembre 2010 à 12H02

"On ne doit jamais oublier une chose : le médecin veut vous soigner alors que vous, vous voulez guérir !"

On ne doit pas non plus oublier que" la médecine a une obligation de moyens et non pas une obligation de résultats"

votez :
(IP:xxx.xx5.143.66) le 24 novembre 2010 à 19H31

@ Pierrot (IP:xxx.xx1.210.184) le 23 novembre 2010 :

Vous écrivez ; "Cela devrait être possible en changeant les statuts de l’AFSSAPS." MAIS, nous sommes dans un pays ruiné alors, pourquoi maintenir ces entités comme les ministères et autres agences ?

De plus, nous avons des pays dont les responsables sont venus nous indiquer nos erreurs, nous indiquer que nos erreurs étaient des conséquences de raisonnements venant d’un niveau mental très mal utilisé. Le mental concret travaille toujours pour lui même et se nomme de l’égoïsme . Il ne faut donc pas en attendre un Bien pour les autres donc un Bien pour le peuple. Ainsi, nous pourrons toujours instaurer des agences , le fait qu’il y ait des hyper mentaux qui ne pensent qu’à eux par définition mettra l’agence au service du bien de ces personnes et non au service du Bien du Peuple.

Ces agences ont eu d’autres statuts à leur début et les scandales ont continué à se succéder lamentablement.

votez :
par Pierrot (IP:xxx.xx1.210.184) le 25 novembre 2010 à 18H02

J’observe que le scandale du Médiator provient essentiellement des retards de son interdiction par l’AFSSAPS alors que de nombreuses alertes étaient disponibles dès 1999. Cela provient essentiellement du fait que l’AFSSAPS n’est pas une agence indépendante de l’industrie pharmaceutique et que ses experts appartiennent à cette industrie.

Donc le remède pour éviter que de nouveaux scandales sanitaires, avec son cortège de morts et de malades gravement atteints, se reproduisent il faut rendre l’AFSSAPS indépendante et transparente pour le bien public.

Bien sûr, cela a un coût pour le budget de l’Etat, mais ce scandale sanitaire a aussi un coût induit très élevé pour l’ensemble de nos concitoyens.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 25 novembre 2010 à 09H38

"On ne doit pas non plus oublier que la médecine a une obligation de moyens et non pas une obligation de résultats"

...et cela arrangent bien les médecins !

votez :
(IP:xxx.xx3.88.140) le 26 novembre 2010 à 14H28

"On ne doit pas non plus oublier que la médecine a une obligation de moyens et non pas une obligation de résultats"

...et cela arrangent bien les médecins !

<><> Pourquoi ? Ce n’est pas le cas aussi pour les naturothérapeutes ? Ces derniers auraient-ils au contraire des médecins une "obligation de résultats" vis a vis de leurs clients ??

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 26 novembre 2010 à 15H46

"Pourquoi ? Ce n’est pas le cas aussi pour les naturothérapeutes ? Ces derniers auraient-ils au contraire des médecins une "obligation de résultats" vis a vis de leurs clients ??"

Déjà, nous ne sommes pas naturothérapeute, mais naturopathe. Ensuite, si nous n’avons pas d’obligation de résultat, nous avons déjà le devoir de ne pas intoxiquer nos clients, car à la différences des praticiens de médecines conventionnelles, on a quand même autrement plus de respect pour l’être humain ! Et pour finir, j’ai personnellement cette aspiration qui me pousse à traiter le malade plutôt que ça pathologie uniquement, en tenant compte des tenant et des aboutissants ainsi que l’ensemble des facteurs qui ont entrainé sa maladie...et donc soigner au cas par cas, ce que ne fond pas la plupart des médecins ! Je me dois d’obtenir auprès de chaque personne un résultat positif et une guérison partielle ou totale, et il me semble que c’est ce vers quoi tous les thérapeutes devraient tendre. Les acuponcteurs et phytothérapeutes asiatiques sont payés au résultat...à méditer, pour obtenir un peu plus d’humilité et de sagesse de la part de nos médecins occidentaux !

votez :
par Pierrot (IP:xxx.xx1.210.184) le 23 novembre 2010 à 23H13

La leçon essentielle à tirer de ce drame sanitire es qu’il conviendrait de créer enfin une AFSSAPS indépendante financièrement de l’industrie pharmaeutique et que les experts le soient aussi. Donc une agence indépendante et transparente aux services des malades et non de l’industrie pharmceutique. Celà n’éviterait, certes pas, les effets secondaires néfaste constatés après commercialisation de certainsmédicaments mais éviterait de persévérer dans l’erreur et donc un grand nombre de morts et de malades en fn de vie ou profndément handicapés évités.

Cela devrait être possible en changeant les statuts de l’AFSSAPS.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 25 novembre 2010 à 09H41

Bien d’accord avec ce que vous venez de dire Pierrot ! Cela dit, les labos exercent hélas aujourd’hui un tel monopole...et c’est toujours l’histoire du pouvoir de l’argent et l’argent du pouvoir !

votez :
par Pierrot (IP:xxx.xx1.210.184) le 25 novembre 2010 à 18H08

à BienEtre, bien sûr l’industrie pharmaceutique est puissante et omniprésente mais si elle réfléchit bien à son intérêt, je ne doute pas qu’elle s’apercevra que son intérêt à long terme est aussi dans une AFSSAPS indépendante financièrement, indépendante humainement et transparente. Ce scandale sanitaire aura des conséquentes lourdes (procès, indemnisations des victimes) et l’image de "marque" du labo dégradé dont des clients, des salariés et actionnaires défaillants !

votez :
(IP:xxx.xx3.88.140) le 26 novembre 2010 à 14H34

"Au passage, avant de commenter son énième message inutile, vous remarquerez que le monsieur inconnu, alias le borné de service, c’est enfin trouvé un pseudo ! Et vous remarquerez également par quel pirouette ou tour de passe-passe, ce denier essaye t-il de s’en sortir ! seulement voilà, ça ne marche pas...parce que foi ou pas, ce n’est pas cela qui changera grand chose à votre guérison si vous utiliser un traitement mal adapté et toxique comme ceux qui viennent d’être cités par "Hachin-Hénin" !!"

Dans ce cas, vous serait-il alors possible de nous exposer brièvement quel serait le traitement que vous utiliseriez pour traiter un abcès du poumon

, sous réserve que le diagnostic ait été dument posé par des examens indiscutables ?

votez :
(IP:xxx.xx5.148.241) le 27 novembre 2010 à 21H11

@(IP:xxx.xx3.88.140) le 26 novembre 2010 : Ben si quelqu’un a un traitement efficace à 100%, il pourrait avoir l’obligeance de la publier ou de le dire à voix basse...Cela arrangerait de nombreux malades. Les nouveaux antibiotiques ne semblent pas toujours être efficaces....

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 28 novembre 2010 à 09H59

"Ben si quelqu’un a un traitement efficace à 100%, il pourrait avoir l’obligeance de la publier ou de le dire à voix basse...Cela arrangerait de nombreux malades. Les nouveaux antibiotiques ne semblent pas toujours être efficaces..."

Et bien oui, bien sur monsieur, je peux vous conseiller un traitement naturel sans aucune nocivité pour combattre votre infection pulmonaire, et à voix basse ou haute, car je vous rassure, je n’ai rien à cacher, pas plus ici qu’ailleurs.

Cependant, j’ai besoin d’en savoir un peu plus sur votre personne et les causes de votre mal. J’ai essayé en vain, de vous faire parvenir un lien vers mon site web, où vous trouverez mon adresse e-mail...apparemment, il n’est pas possible sur ce forum, de laisser la moindre information personnelle, par mesure de sécurité, ce que je comprends tout à fait.

Je puis en revanche vous conseiller de cliquer sur mon pseudo, qui vous renverra logiquement vers la page ou figure mon profil et mes articles publiés ici. De là, vous trouverai le lien vers mon site web ; mon adresse électronique y figure.

Et puis, vous pouvez également vous rendre sur ce site qui, bien qu’encore un peu jeune et incomplet, peut tout de même servir de référence et de bon conseil, pour ainsi obtenir des renseignements utiles au sujet de traitements naturels à suivre dans votre cas.

www.passeportsante.net

Bien amicalement.

Mr Bien-être

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 28 novembre 2010 à 09H14

"Dans ce cas, vous serait-il alors possible de nous exposer brièvement quel serait le traitement que vous utiliseriez pour traiter un abcès du poumon."

Oui, sans soucis, si cette personne vient me consulter. Comme je vous l’ai dit, j’ai besoin d’être en relation direct avec le patient pour comprendre la ou les causes de son mal et, en l’occurrence ici, la nature de son infection, afin de déterminer un diagnostic et, à travers un bilan de santé global, lui proposer le traitement naturel qui lui conviendra le mieux.

"sous réserve que le diagnostic ait été dument posé par des examens indiscutables ?"

De toute façon, je me sers le plus souvent d’examens et d’analyses effectués en labo afin de connaître l’état des métabolismes du malade, la présence ou non d’anticorps... et d’élaborer ensuite le traitement approprié qui sera le mieux adapté à sa pathologie.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 28 novembre 2010 à 09H46

Et puis, pour répondre à Pierrot, dont je partage tout à fait son point de vue concernant la toute puissante industrie pharmaceutique, je ne puis résister à poster ici, le témoignage d’une femme médecin généraliste de formation et investie aujourd’hui dans les certaines pratiques thérapeutiques alternatives. Sachant que des scandale comme celui du Médiator, il y en a déjà eut beaucoup, et je crains fort qu’il y en ait encore...

"Je suis moi même médecin. Défroquée depuis 25 ans, je pratique depuis ce temps-là la médecine chinoise et enseigne le Qi Gong. Ma méfiance envers certains aspects de la médecine augmente régulièrement. Je me contente d’observer ma réaction, sans aucune certitude d’avoir raison. Je n’en fais pas une polémique, et je ne conseille jamais à mes patients de ne pas faire d’examens. Je me maintiens juste à l’écart. Je suis fascinée par certains progrès techniques en médecine, particulièrement en chirurgie. En cas d’urgence où ma vie serait en danger, je me remettrais en toute confiance entre leurs mains.

Cependant, je suis écœurée par le pouvoir des laboratoire pharmaceutiques, leur malhonnêteté scientifique et la docilité des médecins face à leurs affirmations et leurs recherches. Je trouve les médecins d’une naïveté absolument incompréhensible. Eux qui se targue tant d’être scientifiques, ils avalent les conclusions des multinationales pharmaceutiques sans aucun esprit critique. En matière de santé et de conduite à tenir, les opinions sont affirmées avec tant de certitudes, alors qu’il y a tant de paramètres inexplorés ! ..."

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 28 novembre 2010 à 10H03

"Ben si quelqu’un a un traitement efficace à 100%, il pourrait avoir l’obligeance de la publier ou de le dire à voix basse...Cela arrangerait de nombreux malades. Les nouveaux antibiotiques ne semblent pas toujours être efficaces..."

Et bien oui, bien sur monsieur, je peux vous conseiller un traitement naturel sans aucune nocivité pour combattre votre infection pulmonaire, et à voix basse ou haute, car je vous rassure, je n’ai rien à cacher, pas plus ici qu’ailleurs.

Cependant, j’ai besoin d’en savoir un peu plus sur votre personne et les causes de votre mal. J’ai essayé en vain, de vous faire parvenir un lien vers mon site web, où vous trouverez mon adresse e-mail...apparemment, il n’est pas possible sur ce forum, de laisser la moindre information personnelle, par mesure de sécurité, ce que je comprends tout à fait.

Je puis en revanche vous conseiller de cliquer sur mon pseudo, qui vous renverra logiquement vers la page ou figure mon profil et mes articles publiés ici. De là, vous trouverai le lien vers mon site web ; mon adresse électronique y figure.

Et puis, je vous donnerai bien également un autre site qui, bien qu’encore un peu jeune et incomplet, peut tout de même servir de référence et de bon conseil, pour ainsi obtenir des renseignements utiles au sujet de traitements naturels à suivre dans votre cas. Mais là encore, je vois qu’aucun lien via net ne peut être transmis à partir de naturavox !

Bien amicalement.

Mr Bien-être

votez :
(IP:xxx.xx5.148.241) le 29 novembre 2010 à 10H33

@BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 28 novembre 2010 : Merci pour votre proposition mais si j’étais aussi affirmatif, c’est que la personne que j’évoquais a quitté cette terre. Les antibiotiques servent à nourrir les animaux comme il suffit de vérifier facilement dans les fermes avoisinantes.

Pour la question des scandales , comment vont faire certaines personnes et certains, faisant parties de groupes d’intérêts associés officiellement médicaux et sociaux, pour se "dépatouiller" si les preuves continuent à affluer qu’être à jeun favorise l’amélioration de la guérison des cancers. Combien de vos confrères, lors de l’horrible période 1980-2000 de détournement de la recherche sur le cancer, ont été jetés hors de France et avec quels moyens dispendieux par notre Justice !, et même poursuivis en Belgique il y a peu de temps, pour avoir soigné de cette façon ??? Nous avons été emmerdés jusque chez nous pour les avoir approchés. Je ne fais aucun reproche à ceux qui faisaient leur devoir, et même très bien et pas trop bien, actuellement . Les mensonges sur la recherche sur le cancer ont-ils été bien tous détruits avec le procès de cet être inqualifiable ??? Nous, le petit peuple, sommes loin MAIS également tout prés quand un être cher est atteint. Ils étaient certains de la valeur de leur découverte et notre justice obéissait, comme il se doit, à des injonctions supérieures ; voilà ce que j’ai compris ! La ’merde’ était que l’origine des injonctions étaient emplie de mensonges comme nous l’a indiqué notre Justice qui finit toujours par passer.

J’ai cliqué sur votre pseudo...et rien ne se passe mais je ne suis pas un as de l’informatique, ni à votre niveau scientifique.

votez :
(IP:xxx.xx3.88.140) le 29 novembre 2010 à 10H49

"la nature de son infection,"

- Il a dit qu’il s’agissait d’un abcès du poumon.

"afin de déterminer un diagnostic"

- Faut-il vous rappeler que vous n’avez pas le droit de poser un diagnostic (*) ?

"et, à travers un bilan de santé global, lui proposer le traitement naturel qui lui conviendra le mieux."

- Faut-il vous rappeler que vous n’avez pas le droit d’instituer un traitement (*) ?

De toute façon, je me sers le plus souvent d’examens et d’analyses effectués en labo

- Examens de labo demandés par qui ?

afin de connaître l’état des métabolismes du malade, la

"présence ou non d’anticorps..."

- Quels anticorps dans le cas présent d’un abcès du poumon ?

- Vous êtes en mesure de lire et d’interpréter les résultats de bilans bactériologique, immunologique, électrolytique, protéique ? De lire et d’interpréter une radiographie et un scanner thoracique ?

et "d’élaborer ensuite le traitement approprié"

- (*)

- (*)L’exercice illégal de la médecine est prévu par l’article L 378 du Code de la santé publique.

Il est constitué lorsqu’une personne non titulaire d’un diplôme médical, établit un diagnostic et/ou préconise ou applique un traitement et laisse croire en une guérison.

Il peut s’agir : · de professionnels de la santé qui dépassent les limites de leurs compétences et activités : infirmiers, sages-femmes, chirurgiens dentistes, pharmaciens... · de professionnels de la beauté : esthéticiennes, coiffeurs... · de personnes qui se prétendent faussement être médecin : des usurpateurs de titres. · des herboristes, magnétiseurs... dans le cadre des médecines dites parallèles

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 30 novembre 2010 à 14H34

"Il a dit qu’il s’agissait d’un abcès du poumon."

Et alors ? Qui dit abcès du poumon, dit infection ! On voit bien que vous n’y connaissez strictement rien vous alors...

"Faut-il vous rappeler que vous n’avez pas le droit de poser un diagnostic (*) ?"

Premièrement : de quoi vous mêlez-vous ?

Deuxièmement : figurez-vous que, vous et quelques autres, vous trompez lourdement à vous borner de croire qu’un praticien évoluant dans le cadre des médecines alternatives ne peut pas émettre de diagnostic !

"Faut-il vous rappeler que vous n’avez pas le droit d’instituer un traitement (*) ?"

Faut-il vous dire, que les allégations thérapeutiques sont des terminologies appartement à la langue française, donc, à notre patrimoine, dont tout citoyen à parfaitement le droit de se servir...et il manquerait plus qu’on nous l’interdise, malgré les efforts en l’occurrence d’un conseil de l’ordre des médecins ou des pharmacien, qui essaye tant bien que mal de conserver leur petit monopole à travers même les allégations thérapeutiques comme s’il s’agissait d’un du !

"Examens de labo demandés par qui ?"

Là encore, de quoi je me mêle monsieur l’inconnu, à nouveau sans pseudo ?!

"Quels anticorps dans le cas présent d’un abcès du poumon ?"

Il s’agit là d’une infection, donc d’une attaque virale ou bactérienne ! D’autre part, je parlais en plus de cas général...

"Vous êtes en mesure de lire et d’interpréter les résultats de bilans bactériologique, immunologique, électrolytique, protéique ? De lire et d’interpréter une radiographie et un scanner thoracique ?"

Et oui mon brave ! Et surtout de m’occuper de cas que la médecine et ses praticiens sont incapables de traiter...

"et "d’élaborer ensuite le traitement approprié"

Forte heureusement oui !

"(*)L’exercice illégal de la médecine est prévu par l’article L 378 du Code de la santé publique."

Et pourtant, monsieur "fouille-merde", je continue d’avoir pignon sur rue...cherchez donc l’erreur !

"Il est constitué lorsqu’une personne non titulaire d’un diplôme médical, établit un diagnostic et/ou préconise ou applique un traitement et laisse croire en une guérison."

Si vous voulez, je vous engage à me contacter pour qu’on aborde le sujet au téléphone...on va bien rigoler monsieur le petit redresseur de tort de service !

"Il peut s’agir : · de professionnels de la santé qui dépassent les limites de leurs compétences et activités : infirmiers, sages-femmes, chirurgiens dentistes, pharmaciens... · de professionnels de la beauté : esthéticiennes, coiffeurs... · de personnes qui se prétendent faussement être médecin : des usurpateurs de titres. · des herboristes, magnétiseurs... dans le cadre des médecines dites parallèles."

On voit décidément que vous ne connaissez ni la loi, ni le droit et code du travail et les statuts, diplômes ou certificat d’exercice qui s’y rapporte ! Encore un, qui se croit malin en accusant les gens sans preuve et en ne perdant pas du même coup une occasion de se taire et de se couvrir de ridicule... Se qui vous titille c’est plutôt que les praticiens de médecines naturelles obtiennent de meilleurs résultats que vous, et vous pique vos patients ! D’ailleurs, ce serait plus honnête de votre part de nous dire enfin qui vous êtes, ce que vous venez faire sur ce forum et à quel corps de métiers vous appartenez...à moins que vous ne soyez de la police ??!!

Allez, arrêtez donc un peu votre cirque !

votez :
(IP:xxx.xx3.88.140) le 30 novembre 2010 à 16H26

"On voit décidément que vous ne connaissez ni la loi, ni le droit "

- Elle est là la loi :

Exercice illégal de la médecine Rédigé par Me DURRIEU-DIEBOLT, Avocat à la Cour

· L’exercice illégal de la médecine est prévu par l’article L 378 du Code de la santé publique. Il est constitué lorsqu’une personne non titulaire d’un diplôme médical, établit un diagnostic et/ou préconise ou applique un traitement et laisse croire en une guérison. Il peut s’agir : o de professionnels de la santé qui dépassent les limites de leurs compétences et activités : infirmiers, sages-femmes, chirurgiens dentistes, pharmaciens... o de professionnels de la beauté : esthéticiennes, coiffeurs... o de personnes qui se prétendent faussement être médecin : des usurpateurs de titres. o des herboristes, magnétiseurs... dans le cadre des médecines dites parallèles. · Le délit d’exercice illégal de la médecine est prévu par l’article L 378 du Code de la santé publique qui renvoie au Code pénal en ce qui concerne les sanctions encourues.L’article 433 - 17 du nouveau Code pénal prévoit que " L’usage, sans droit, d’un titre attaché à une profession réglementée par l’autorité publique ou d’un diplôme officiel ou d’une qualité dont les conditions d’attribution sont fixées par l’autorité publique est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende."· Si l’exercice illégal de la médecine est la cause de l’aggravation de l’état de santé du malade ou d’une atteinte à son intégrité corporelle, les peines peuvent être plus sévères.Dans ce cas, il est possible de poursuivre la personne mise en cause sur le fondement de l’atteinte à l’intégrité physique d’autrui, ou d’homicide suivant la gravité des conséquences de cette activité illégale.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.224) le 6 décembre 2010 à 15H47

"...de personnes qui se prétendent faussement être médecin : des usurpateurs de titres..."

Et comme je n’ai jamais prétendu être médecin, comme on l’entends dans le cadre des médecines conventionnelles, cette article de loi ne s’applique absolument pas dans mon cas. Je ne fait donc en aucun cas l’exercice illégale de la médecine...ne vous en déplaise !

Bien essayé, mais c’est raté ! Il va falloir encore chercher autre chose...

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 20 décembre 2010 à 15H16

@ BienEtre (IP:xxx.xx5.191.224) le 6 décembre 2010 à 15H47 " ...de personnes qui se prétendent faussement être médecin : des usurpateurs de titres..."

Et comme je n’ai jamais prétendu être médecin, comme on l’entends dans le cadre des médecines conventionnelles, cette article de loi ne s’applique absolument pas dans mon cas. Je ne fait donc en aucun cas l’exercice illégale de la médecine...ne vous en déplaise !

Bien essayé, mais c’est raté ! Il va falloir encore chercher autre chose...

- Il ne faut pas tronquez les textes bienetre et lire jusqu’au bout :

"...soit de personnes qui se prétendent faussement être médecin : des usurpateurs de titres. Soit des herboristes, magnétiseurs... dans le cadre des médecines dites parallèles."

DANS LE CADRE DES DES MEDECINES DITES PARALLELES.

C’est clair et net. C’est bien dans ce cadre que vous exercez votre petite industrie bienetre. Les "médecines" dites parallèles ou alternatives. Alors si vous posez un diagnostic ou si vous instituez un traitement vous tombez sous le coup de la loi et du chef d’exercice illégal de la médecine.

Il est constitué lorsqu’une personne non titulaire d’un diplôme médical, établit un diagnostic et/ou préconise ou applique un traitement et laisse croire en une guérison

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.182) le 22 décembre 2010 à 10H40

"Il ne faut pas tronquez les textes bienetre et lire jusqu’au bout :"

Ah mais moi je ne tronque rien du tout...c’est toujours vous qui cherchez la petite bête et à vous mêler de ce qui ne vous regarde pas, alors que vous ne connaissez pas le sujet !

"...soit de personnes qui se prétendent faussement être médecin : des usurpateurs de titres. Soit des herboristes, magnétiseurs... dans le cadre des médecines dites parallèles."

Et ben justement...moi et mes collègues, on ne prétend pas être médecin, comme je l’ai déjà dit ! C’est donc à vous de relire ce que j’ai écrit, et non l’inverse... D’autre part, nous ne somme ni "herboristes" ni "magnétiseurs", mais naturopathes.

"DANS LE CADRE DES DES MEDECINES DITES PARALLELES."

Oui, et alors ?

"C’est clair et net."

Qu’est-ce qui est clair et net ??!!

"C’est bien dans ce cadre que vous exercez votre petite industrie bienetre. Les "médecines" dites parallèles ou alternatives."

Oui, et alors ?!

"Alors si vous posez un diagnostic ou si vous instituez un traitement vous tombez sous le coup de la loi et du chef d’exercice illégal de la médecine."

Et ben non, Ducon ! Renseignes-toi mieux !! Moi, je ne fais que proposer un service de Bien-Être !! Ou si tu préfère, je dispose d’un certificat d’exercice de l’activité de naturopathe, qui me permet de donner les conseils que je veux, dans le cadre de ma formation et de mes compétences...point barre !

"Il est constitué lorsqu’une personne non titulaire d’un diplôme médical, établit un diagnostic et/ou préconise ou applique un traitement et laisse croire en une guérison."

Mais moi justement à l’inverse des médecins, qui prétendent soigner et guérir les gens et qui ne le font pas, je ne "laisse croire" en rien du tout...je donne mes conseils, et il se trouve que ça marche !! D’autre part, monsieur l’inconnu, je ne fait pas de diagnostic, mais je pourrai tout à fait en établir figurez-vous !! Je connais d’ailleurs un de mes confrères naturopathes, qui fut à trois reprises mis en procès à ce sujet...il a été accusé d’avoir établit des diagnostics alors que, soit disant, il n’avait pas le droit de le faire.

Et bien vous savez quoi ? Il a gagné ses 3 procès là, et les médecins qui l’avait attaqué, ont du lui verser des "dommages et intérêts" !!

Parce que tout simplement, ce qu’on a pas le droit de faire, c’est de casser un diagnostic médical ou d’avoir recours à un acte médical qui ne fait pas parti de nos compétences, mais rien ne nous interdit d’émettre un avis médical !! Et toc !!

Alors, un bon conseil, avant de critiquez, renseignez-vous un peu mieux...

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 30 novembre 2010 à 14H39

"J’ai cliqué sur votre pseudo...et rien ne se passe mais je ne suis pas un as de l’informatique, ni à votre niveau scientifique."

Je vais essayer une énième fois de noter ici dans mon commentaire-réponse, le lien vers mon site web :

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 30 novembre 2010 à 14H42

Et bien non ! Je vois décidément que cela ne marche toujours pas...

Posez-donc la question à l’équipe de modération de ce forum, afin de savoir pourquoi on ne peut ici transmettre la moindre info personnelle, ni même un site concernant notre activité !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.6) le 30 novembre 2010 à 14H45

Ce qui est amusant, c’est aussi de constater que notre "ami" redresseur de tort, alias monsieur l’inconnu sans nom et sans pseudo, n’a pas daigné commenter le témoignage de cette femme médecin, que j’ai pris soin de poster ici...(voir plus haut).

votez :
(IP:xxx.xx3.88.140) le 30 novembre 2010 à 16H53

n’a pas daigné commenter le témoignage de cette femme médecin, que j’ai pris soin de poster ici...(

Je suis moi même médecin. Défroquée depuis 25 ans, je pratique depuis ce temps-là la médecine chinoise et enseigne le Qi Gong.

- Encore une qui a été touchée par la grâce et qui doit s’être rendu compte qu’elle ferait plus rapidement plus de fric en bernant les gogos avec ses gesticulations qu’en exerçant la médecine générale auprès de petits vieux à la campagne.....

Il convient de remarquer qu’elle ne critique pas la médecine en tant que telle mais l’attitude des médecins... Elle admet également que s’il lui advenait d’être réellement malade, elle aurait recours à la médecine conventionnelle plutôt qu’à ses propres pratiques ou à des pratiques similaires. Ce qui est quand même significatif !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.224) le 2 décembre 2010 à 09H04

"Encore une qui a été touchée par la grâce et qui doit s’être rendu compte qu’elle ferait plus rapidement plus de fric en bernant les gogos avec ses gesticulations qu’en exerçant la médecine générale auprès de petits vieux à la campagne..."

Votre réaction n’a une nouvelle fois rien de surprenant, c’est toujours ce que l’on dit lorsqu’on a plus d’arguments ! La vérité, c’est que cette femme médecin à choisi de s’investir dans le cadre des thérapies naturelles, afin d’être plus en phase avec elle même et suivre ses aspirations et son ressenti de thérapeute. Elle c’est tout naturellement aperçu qu’elle pourrait davantage aider les gens à se soigner ainsi et avoir par la même le sentiment de se sentir bien plus utile, nous avons tout simplement affaire là à une personne intègre...mais bon, l’intégrité, monsieur l’inconnu, se n’est pas cela qui vous étouffe, n’est-ce pas ?!

"Il convient de remarquer qu’elle ne critique pas la médecine en tant que telle mais l’attitude des médecins... Elle admet également que s’il lui advenait d’être réellement malade, elle aurait recours à la médecine conventionnelle plutôt qu’à ses propres pratiques ou à des pratiques similaires. Ce qui est quand même significatif !"

La encore, javais déjà répondu que cette femme médecin, à très juste titre, critique en premier lieu l’attitude des médecins, les qualifiant de naïf et de docile (pour le moins !). Cependant, elle s’insurge également face au monopole et au pouvoir prit par l’industrie pharmaceutique dans notre société, leur malhonnêteté scientifique et leur pratiques mafieuses. Allons, un petit effort, relisez-donc un peu mieux ce qu’elle a dit : "Cependant, je suis écœurée par le pouvoir des laboratoires pharmaceutiques, leur malhonnêteté scientifique et la docilité des médecins face à leurs affirmations et leurs recherches." ! D’autre part, elle a simplement rajouté que si elle n’avait pas d’autre choix, au cas ou elle contracterai une pathologie lourde qui nécessiterait une opération, elle aurait recours à la chirurgie. Mais comme elle a entre temps été formée à l’utilisation de certaines méthodes naturelles de soin, dans sa pratique quotidienne, elle sait comment se prémunir et se mettre à l’abri d’un tel problème. Et je vous fais le pari, comme par hasard, qu’elle échappera à une telle mésaventure...

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.224) le 2 décembre 2010 à 08H46

Tient tient ! encore des messages qui disparaissent... je vois que la censure à encore frappé !! A quoi cela sert-il de mettre en place un forum si on a plus la possibilité de débattre librement sur les sujets qui nous touche. Enfin bref, ce n’est pas mon site web après tout...

votez :
(IP:xxx.xx5.148.241) le 2 décembre 2010 à 16H07

Ben quoique nous écrivions, un scandale reste un scandale et ici bien tardivement encore une fois...il semble éclater. Merci Madame Simon ; votre lutte donne des résultats salutaires à notre santé. Voici un titre sur yahoo qui, me semble, vous donne raison : ""Mediator : l’agence du Médicament inquiète dès 1998"" et le sous-titre : ""Le Mediator a été retiré en France en novembre 2009, après trente-trois ans de commercialisation. Ce médicament serait responsable d’ au moins 500 décès par atteinte des valves cardiaques et de plus de 3500 hospitalisations. Or ce produit a été retiré de Suisse dès 1998 et d’ Espagne en 2003. Pourquoi a-t-on mis tant de temps pour interdire ce médicament dangereux et dénué de réelle efficacité ? Ce ne sont pourtant pas les signaux d’alerte qui ont manqué.""

Les médecins avaient-ils connaissances de cette ressemblance chimique entre le benfluorex et la fenfluramide ? Quelle est l’utilité des très nombreux diplômes de nos instances officielles seules spécialistes ??...C’est pas le même nom ! mais quand même un minimum d’’étude de chimie ....à moins que cela ne soit superflus...moins le petit peuple en sait... !!!Alors même avec la ’tatouille’ de diplômes, ils sont ignorants comme nous ?....Il me semble me souvenir du nom ’corhydrane’ et le "dinintel" qui ont été retirés après encore un scandale qui ne devait plus jamais, jamais, se reproduire. Des secrétaires ne savaient même plus taper à la machine à écrire de l’époque,(soit,un clavier d’ordinateur mais avec de véritables touches à frapper assez fort) tellement leurs doigts tremblaient. On parlait de petit traitement !....Des jeunes filles ont été emportées par leur régime amaigrissant mais...elles pouvaient être décédées d’une maladie naturelle et la médecine ne savait curieusement pas très bien faire la différence...ou quelque chose comme cela. C’est pas qu’on serait resté depuis les années 1970 environ sur cette saloperie de problème avec ces médicaments foireux par leur trop grande performance ?

Pourquoi aucune recherche, pour notre santé, autre que celle des médicaments, alors qu’on dispose d’officiels de la santé ?

Pourquoi pour si peu, doit-on avoir autant d’entités d’observation, réputées pour notre santé, autour de notre gouvernement et constater ces scandales qui se succèdent et qui pourraient être fonction justement de cette quantité d’entités ? N’est-on pas arriver à un stade où, encore une fois, la Présidence de la République devrait se préoccuper directement de notre problème d’organisation de notre système de santé ?

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.224) le 3 décembre 2010 à 10H11

Je partage complètement votre point de vue et je comprends tout à fait vos questionnements...

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles