NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
L'eucalyptus radiata pour un hiver radieux !

Article publié le 20 octobre 2011

Un seul produit naturel à porter sur soi pour de multiples usage : l’huile essentielle d’eucalyptus radiata.

L'eucalyptus radiata pour un hiver radieux !

Il est moins gros que votre portable, coûte beaucoup moins cher et peut vous rendre de multiples services.
Glisser dans votre sac à main, à coté du baume à lèvres, dont il a la même taille, il reste discret.
C'est un flacon de 10 ml d'huile essentielle d'eucalyptus radiata ssp radiata. Et pas un autre !
Cet eucalyptus convient à tout le monde.
Son odeur fraîche, mentholée, aèrienne et un peu acidulée par une note de citron vous apportera le réconfort au moment souhaité :
  • Dès les premiers symptômes d'un rhume : Une goutte dans le creux de vos mains, frottez les l'une contre l'autre et approchez les autour de votre nez. Respîrez à fond pour bien faire entrer jusqu'au poumons. 
  • Votre gorge vous gratte un peu : une goutte sous la langue et une goutte sur le creux du cou. Une bonne tisane de thym améliorera l'effet. Toute autre boisson chaude disponible sera la bienvenue.
  • Un ras le bol au travail ? Respirez à même le flacon en effectuant 5 respirations profondes. 
  • Un coup de fatigue : une goutte sur chaque poignet, frottez les l'un contre l'autre. Fraîcheur tonique garantie.
  • Pour rafraîchir l'haleine : une goutte sous la langue.
  • Le nez bouché : Une trace au niveau des sinus en application externe.
  • Une toux gênante : deux gouttes sur la poitrine et si possible dans le dos. L'application sur les poignets peut s'avérer efficace.
  • Rafraichir une pièce fermée : quelques gouttes sur un mouchoir en papier posé près de vous !
  • Les mains : Même si ce n'est pas l'huile essentielle la plus adaptée, une goutte sur les mains pour aseptiser cette partie du corps. Et cela sent bon !
Un flacon a acquérir dés maintenant au prix moyen de 4,50 à 6 euros les 10ml. Son usage s'étend bien au-delà de ces quelques conseils. Mais là je vous indique seulement ses utlisations partout : au travail , lors des courses, au sport, en réunion, en voyage...

 
L’Huile Essentielle d’Eucalyptus 1.8 cinéole Radiata ssp Radiata
Son action antiseptique agit sur les muqueuses du sysème respiratoire. c’est un remarquable remède de la toux. Elle stimule l’épithélium bronchique et exerce une action sur les sécrétions nasales et une action mucolytique (qui fluidifie les glaires)permettant :
- une action expectorante favorable dans les maladies pulmonaires 
-décongestionnante dans les inflammations des sinus. Nez bouché !
Toutefois la prudence s'impose si vous êtes asthmatique.
 
Pour en savoir plus, formez vous à l'usage pratique des huiles essentielles sur
 
Thèmes

Huiles essentielles Santé naturelle

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par Rinoa (IP:xxx.xx5.53.41) le 25 octobre 2011 à 23H38

Je pensais qu’il n’était pas conseillé d’utiliser pures les HE sur la peau, qu’il fallait les diluer. Qu’en est-il réellement ?

votez :
(IP:xxx.xx3.94.3) le 26 octobre 2011 à 12H12

"Cet eucalyptus convient à tout le monde."

A tout le monde ? Vraiment ? Les femmes enceintes ? Les enfants ?"

une goutte sous la langue"

Sous la langue ? Vraiment ?

votez :
(IP:xxx.xx3.94.3) le 26 octobre 2011 à 18H26

En usage externe, l’huile essentielle d’eucalyptus peut provoquer une irritation cutanée.

- Et sous la langue ?

votez :
par soulard (IP:xxx.xx2.221.224) le 28 octobre 2011 à 10H33

Il s’agit de l’eucalyptus radiata et pas de n’importe quel eucalytpus. Oui, il peut s’appliquer aux conditions cité dans l’article. Merci de votre intéret. Je vous coneille de lire le prochaine article :http://insaeculacatherine.blogspot....

Le principal est de savoir utilisé les huiles essentielles ! Il existe des ouvrages sur les huiles essentielles et la grossesse du Dr Baudoux (dont j’ai suivi le cursus). Il xiste des livres d’urgences pédiatriques avec les huiles essentielles du Dr Pénoel. Mais je suis d’accord avec vous, si vous sne connaissez pas les huiles essentielles partez toujours du principe : interdit aux enfants, femmes enceinte et allaitantes et aux personnes agées et égalements épileptiques !

votez :
par insaecula (IP:xxx.xx2.221.224) le 28 octobre 2011 à 10H37

Il s’agit de l’eucalyptus radiata et pas de n’importe quel eucalytpus. Oui, il peut s’appliquer aux conditions cité dans l’article. Merci de votre intéret. Je vous conseille de lire le prochaine article :http://insaeculacatherine.blogspot.... La voix sublinguale est trés intéressante pour les huiles essentielles. De façon occasionnelle l’eucalyptus peut-être mis pur, juste une goutte. A long terme, assicier à un peu de miel, il sera plus efficace ! Le principal est de savoir utiliser les huiles essentielles ! Il existe des ouvrages sur les huiles essentielles et la grossesse du Dr Baudoux (dont j’ai suivi le cursus). Il existe des livres d’urgences pédiatriques avec les huiles essentielles du Dr Pénoel. Mais je suis d’accord avec vous, si vous ne connaissez pas les huiles essentielles partez toujours du principe : interdit aux enfants, femmes enceintes et allaitantes et aux personnes agées et égalements épileptiques ! J’ai 4 enfants élevé et portés avec l’aromathérapie. Ils sont en pleine formes, jamais malades ! Les huiles essenttielles s’utilisent pour le plaisir de garder u équilibre d’hygiène de vie.

votez :
par insaecula (IP:xxx.xx2.221.224) le 28 octobre 2011 à 10H47

Je répond aux commentaires reçus suite à l’article : Eucalyptus. Ils concernent l’usage de cette huile essentielle sous la langue et pour tous. Merci de l’intérêt porté à ce sujet. Voici ma réponse : Réponses aux commantaires reçus ! : Il s’agit de l’eucalyptus radiata et pas de n’importe quel eucalytpus. Oui, il peut s’appliquer aux conditions cité dans l’article. Merci de votre intéret. Je vous conseille de lire le prochain article :http://insaeculacatherine.blogspot.... La voix sublinguale est trés intéressante pour les huiles essentielles. De façon occasionnelle l’eucalyptus peut-être mis pur, juste une goutte. A long terme, assicier à un peu de miel, il sera plus efficace ! Le principal est de savoir utiliser les huiles essentielles ! Il existe des ouvrages sur les huiles essentielles et la grossesse du Dr Baudoux (dont j’ai suivi le cursus). Il existe des livres d’urgences pédiatriques avec les huiles essentielles du Dr Pénoel. Mais je suis d’accord avec vous, si vous ne connaissez pas les huiles essentielles partez toujours du principe : interdit aux enfants, femmes enceintes et allaitantes et aux personnes agées et égalements épileptiques ! J’ai 4 enfants élevés et portés avec l’aromathérapie. Ils sont en pleine formes, jamais malades ! Les huiles essenttielles s’utilisent pour le plaisir de garder un équilibre d’hygiène de vie.

votez :
(IP:xxx.xx9.132.234) le 5 novembre 2011 à 10H57

Pour en savoir plus, formez vous à l’usage pratique des huiles essentielles

L’utilisation de huiles essentielles permet d’éviter celle de produits chimiques.

HE Géranium

Principaux constituants biochimiques

- Chromatographie phase gaz du lot LE274 : Monoterpènes : alpha-pinène (0.45%), myrcène (0.16%), limonène (0.14%), (E)-béta-ocimène (0.12%), (Z)-béta-ocimène (0.10%) Monoterpénols : citronnellol (31.63%), géraniol (13.69%), linalol (4.72%), alpha-terpinéol (0.38%) Esters terpéniques : formate de citronnellyle (7.14%), formate de géranyle (2.90%), butyrate de géranyle (1.23%), tiglate de géranyle (1.21%), phényl-éthyl-tiglate (1.03%), acétate de géranyle (1.01%), butyrate de citronnellyle (0.97%), acétate de citronnellyle (0.54%), (E)-tiglate de citronnellyle (0.26%), propanoate de citronnellyle (0.33%), propanoate de géranyle (0.25%), 2-méthyl-butyrate de géranyle (0.20%), hexanoate de citronnellyle (0.10%) Oxydes terpéniques : cis-oxyde de rose (1.07%), trans-oxyde de rose (0.46%), trans-oxyde de linalol (0.25%) Sesquiterpènes : germacrène-D (1.76%), béta-caryophyllène (1.43%), béta-bourbonnène (1.13%), gamma-cadinène (0.93%), bicyclogermacrène (0.68%), alpha-humulène (0.57%), cadina-3,5-diène (0.32%), delta-cadinène (0.27%) Cétones : iso-menthone (6.06%), menthone (0.52%) Sesquiterpénols : 10-épi-gamma-eudesmol (4.88%), 1-10-épi-cubénol (0.19%), spathulénol (0.27%) Aldéhydes : géranial (0.71%), néral (0.48%)

HE de Bergamote

Principaux constituants biochimiques
- Chromatographie phase gaz du lot LE048 : Monoterpènes : limonène (38.86%), gamma-terpinène (6.52%), béta-pinène (4.99%), myrcène (1%), alpha-pinène (0.96%), sabinène (0.92%), terpinolène (0.25%), (E)-béta-ocimène (0.20%) Alcools terpéniques : linalol (13.19%), alpha-terpinéol (0.11%) Esters terpéniques : acétate de linalyle (28.93%), acétate de néryle (0.44%), acétate de géranyle (0.35%), acétate d’alpha-terpényle (0.15%) Aldéhydes terpéniques : géranial (0.39%), néral (0.25%) Coumarines : bergaptène (0.35%), citroptène (0.15%) Sesquiterpènes : béta-bisabolène (0.49%), béta-caryophyllène (0.40%), alpha-trans bergamotène (0.32%)
- Chromatographie phase gaz du lot ME004 : Monoterpènes : limonène (37.39%), gamma-terpinène (7.43%), béta-pinène (6.27%), alpha-pinène (1.12%), sabinène (1.07%), myrcène (0.96%), terpinolène (0.31%), (E)-béta-ocimène (0.23%) Alcools terpéniques : linalol (10.35%), alpha-terpinéol (0.17%) Esters terpéniques : acétate de linalyle (30.49%), acétate de néryle (0.37%), acétate de géranyle (0.32%), acétate d’alpha-terpényle (0.18%) Aldéhydes terpéniques : géranial (0.26%), néral (0.17%) Coumarines : bergaptène (0.17%), citroptène (0.095%) Sesquiterpènes : béta-bisabolène (0.43%), béta-caryophyllène (0.33%), alpha-trans bergamotène (0.28%)

HE Vétiver

Principaux constituants biochimiques :
- Chromatographie phase gaz du lot ME137 : Sesquiterpènes : béta-vétivénène (2.45%), alpha-amorphène (1.84%), béta-vétispirène (0.91%), eudesma-2,4(15),11-triène + delta-amorphène (1.15%), eremophila-1(10),7(11)-diene (1.04%), cis eudesma-6,11-diène (0.84%), zizanène (0.98%), prézizaène (0.41%), béta-funébrène (0.14%), gamma-vétivénène (0.22%) Sesquiterpénols : khusimol (9.38%), isovalencénol (12.81%), trans-eudesma-4(15),7-diène-12-ol (5.00%), cyclocopacamphan-12-ol epimer A (1.96%), khusian-2-ol (1.03%) Sesquiterpénones : alpha-vétivone (4.58%), béta-vétivone (3.39%), Aldéhydes sesquiterpéniques : zizanal (0.53%), isovalencénal (1.19%)

HE Néroli

Principaux constituants biochimiques :
- Chromatographie phase gaz du lot LE151 : Monoterpènes : béta-phellandrène (12.34%), béta-pinène (12.17%), (E)-béta-ocimène (6.49%), myrcène (2.06%), sabinène (1.16%), (Z)-béta-ocimène (0.79%), alpha-pinène (0.55%), terpinolène (0.39%), gamma-terpinène (0.16%) Monoterpénols : linalol (36.91%), alpha-terpineol (4.49%), géraniol (2.17%), nérol (1%), terpinène-4-ol (0.33%) Esters terpéniques : acétate de linalyle (6.34%), acétate de géranyle (3.33%), acétate de néryle (1.71%) Sesquiterpènes : béta-caryophyllène (0.78%) Sesquiterpénols : (E,E)-farnésol (2.09%), (E)-nérolidol (2.11%)

votez :
par insaecula (IP:xxx.xx2.97.182) le 7 novembre 2011 à 08H54

Quel est le vrai message de la personne donnant les chémotypes d’huile essentielle non citées ? Pour information : ces analyses sont accessibles sur le site aromazone. Mais en commentaire de l’article je ne vois pas le lien. Merci d’étoffer votre commentaire ou votre question.

votez :
(IP:xxx.xx9.4.157) le 18 novembre 2011 à 12H12

AFSSAPS

Contre-indication des suppositoires contenant des dérivés terpéniques chez les enfants de moins de 30 mois et les enfants ayant des antécédents d’épilepsie ou de convulsion fébrile.

Information destinée aux médecins prescripteurs et aux pharmaciens

Madame, Monsieur, Cher Confrère,

L’agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) en accord avec l’Agence européenne du médicament (EMA) vous informent qu’en raison du risque d’atteinte neurologique, essentiellement convulsif, les suppositoires contenant des dérivés terpéniques sont désormais contre-indiqués :
- chez les enfants de moins de 30 mois et ;
- chez les enfants ayant des antécédents de convulsion fébrile ou d’épilepsie En conséquence, les Résumés des Caractéristiques du produit, notices et étiquetages des spécialités commercialisées à ce jour et contenant des dérivés terpéniques ont été révisés (modifications du RCP au verso). Nous vous prions de consulter attentivement ces informations et les mentions révisées. Ces mesures seront effectives à compter du 15 décembre 2011 et s’accompagneront du retrait des spécialités strictement indiquées chez l’enfant de moins de 30 mois.

Les suppositoires contenant des dérivés terpéniques (incluant le camphre, le cinéole, le niaouli, le thym sauvage, le terpinol, la terpine, le citral, le menthol, les huiles essentielles d’aiguille de pin, d’eucalyptus et de térébenthine) sont indiqués dans le traitement d’appoint des affections bronchiques aiguës bénignes ou dans les états congestifs de l’oropharynx

Ces produits ont été associés à des complications neurologiques (telles des convulsions, somnolence et agitation) en particulier chez l’enfant, en raison de l’immaturité du système nerveux central. A l’initiative de la France, le Comité des Médicaments à Usage Humain (CHMP) de l’EMA a réalisé une réévaluation du bénéfice-risque des suppositoires contenant des dérivés terpéniques chez l’enfant et le nourrisson dans le cadre d’une procédure d’arbitrage européen. L’analyse des données a souligné que l’efficacité de ces médicaments n’a pas été clairement démontrée dans cette population. En outre, l’âge de l’enfant et des antécédents d’épilepsie ou de convulsion fébrile ont été identifiés comme étant des facteurs de risque de troubles neurologiques. Pour rappel les dérivés terpéniques utilisés par voie cutanée ou inhalée présentaient déjà cette contre-indication.

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles