NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Huiles essentielles et Grossesses : le bien-être veineux

Article publié le 11 juillet 2013

Voici le numéro 3 de la série huiles essentielles et grossesses.Les désagréments dûs à la surchage pondérale : hémorroïdes, varices et jambes lourdes. Sachez ue ces recettes conviennent également aux femmes allaitantes, non allaitantes et aux messieurs. Il est recommandé de ne pas utiliser les huiles essentielles chez les femmes enceintes. C’est vrai et il faut respecter cette consigne, surtout si vous ne savez pas utiliser ces produits. Mais à force de prévenir contre les risques d’un mauvais usage des huiles essentielles, il n’y a plus d’usager. J’ai donc noté scrupuleusement pour vous, les appréciations des différentes futures mamans utilisant les huiles essentielles.

Huiles essentielles et Grossesses : le bien-être veineux

Huiles essentielles et Grossesses : test 3 : le bien-être veineux

 

Pour ce troisième volet, le sujet concerne les varices et les hemorroïdes !
La poussée hormonale dûe à la grossesse diminue la tonicité de la paroie de nos vaisseaux sanguins. Les jambes sont lourdes, les varices apparaissent, gonflent si elles sont déjà là. Le problème s'accentue avec la prise de poids, le ralentissement de l'activité physique et la croissance du bébé in utero. Je ne ferai pas un cours sur les causes des varices ou des hémorroïdes. Admettons qu'ils sont là ou que l'on veut éviter qu'ils arrivent !
En ce qui concerne les règles d'hygiène de vie pour prévenir ou soulager les varices :
- Pas de station debout prolongée, éviter la prise de poids excessive, ne pas exposer ses jambes à la chaleur (sol chauffant, bain chaud !), préférer le coté gauche pour dormir avec un coussin entre les jambes. Arrosez vos jambes d'un jet d'eau fraîche à la fin de la douche en partant du bas vers le haut jusqu'au genou. Surélevez vos jambes dés que possible, en préservant votre cambrure avec un coussin sous les lombaires (le coussin d'allaitement trouve ici toute sa raison d'être). Consommez des tisanes veinotoniques qui vous feront également éliminer. Bougez : marche ou piscine


Massez-vous ou faites vous masser (mieux !) les jambes. En préventif ce mélange sera aussi très utile.
essence de citron : 20 gouttes : lymphotonique
cyprès toujours vert :15 gouttes : décongestionnant, lymphotonique
niaouli (melaleuca quinquinerva ct cinéole) : 30 gouttes : phlébotonique, décongestionnant, tonifiant.
menthe des champs = mentha arvensis (pas de menthe poivrée=jamais !) :15 gouttes. Antalgique, frais.
hélichryse itlaienne : 15 gouttes. fludifiant sanguin.
Huile végétale de macadamia 100ml.

Mélangez toutes les huiles essentielles dans l'huile végétale. Masser vos jambes en remontant de la cheville vers la cuisse. Pour éviter de vous pliez en deux, faites vous masser. Ne PAS UTILISER AVANT LE TROISIEME MOIS DE GROSSESSE !
Si vous ne souhaitez ou ne pouvez pas vous masser, une application du gel "hémorroïde" conviendra parfaitement. Il suffit de l'étaler en couche fine. 2 mn après vous pouvez vous habiller.
En complément vous pouvez boire de l'hydrolat de lentisque pistachier : 2 cuillères à soupes dans litre et demi d'eau, à boire sur la journée.
Commentaires des utilisatrices :
Maman E : Trés agréable, j'ai utilisé le gel au début (en préventif), car je m'habillais tout de suite pour aller au travail. Je crois que le coté naturel me donnait du peps, je me sentais bien. Puis à partir du cinquième mois, le poids et la chaleur étant arrivés, j'ai préféré le mélange liquide que je me faisais appliquer. Le massage étant aussi bénéfique que les principes actifs. J'ai rajouter de la lavande vraie, cette odeur me rassure.
(Attention ; pas d'exposition au soleil avec la lavande et le citron ! catherine)
Maman C : J'ai utilisé le gel : plus rapide, efficace jusqu'au terme de la grossesse. Pas plusieurs préparations.Odeur sympa. L'hydrolat n'a pas un gout agréable, mais je m'y suis fait. Pas de soucis veineux, même pas d'œdème, avec un gros bébé !
Futur Maman B : En plus du massage sur le corps avec l'huile bien-être j'avais peur que cela fasse trop d'huiles essentielles. J'ai alterné "huile jambes lourdes" le matin au quatième mois et massage du corps le soir. Besoin de coconing satisfait. Jambes douces et légères .

Les hémorroïdes : Evitez la constipation par un régime varié, un approt hydrique suffisant.
Bougez : marche ou piscine avec l'accord de votre sage-femme.

Massez régulièrement avec ce mélange d'huiles essentielles :
Menthe des champs : 10 gouttes : rafraichissant, antalgique
Camomille noble (chamaemelum noble) : 10 gouttes : antalgique, anti-inflammatoire, anti prurigineux.
Cyprès toujours vert : 15 gouttes : veinotonique, décogestionnant.
lavande vraie : 20 gouttes : antalgique, anti-inflammatoire, anti prurigineux, cicatrisant
Hélicryse italienne : 5 gouttes fluidifiant sanguin, antalgique, cicatrisant.
Huile végétale de millepertuis ou calendula ou vigne rouge (macérât) 5 ml.
Mélangez les huiles essentielles dans l'huile végétale. Si possible laisser reposer 3 jours et ajoutez ce mélange à 40 ml de gel d'aloé vera. Bien mélanger avant usage. Masser les hémorroïdes dés que besoin jusqu'à 5 fois par jour maximum, et après chaque selle en cas de saignement ou douleur.
L'homéopathie vous aidera aussi : Collinsonia 4 CH . 

Remarques des femmes enceintes testées :
 Maman D :" un mélange à préparer dés le début de la grossesse. Agréable ; il agit vite, s'applique facilement. Même en préventif il est doux et ne tâche pas les vétements.
Maman C "J'ai beaucoup apprécier le coté simple et naturel de ce mélange. Je l'ai fait préparer en pharmacie car je n'avais pas toutes les huiles. L'odeur est agréable ! Je n'ai pas eu de soucis de ce coté là cette fois, contrairement aux autres grossesses sans le gel". L'hydrolat a aidé aussi , je pense.
 Futur maman A : Pour ma première grossesse je n'y ai pas pensé. J'ai donc gardé l'échantillon qui finalement m'a été bien utile en fin de grossesse. J'ai compris son intérêt lorsque je me suis retrouver avec une "hémorroïde toute dure" sur l'anus après l'accouchement. Quel soulagement cette sensation de fraîcheur. J'ai même rajouter à ce moment 5 gouttes de menthe des champs dans mon mélange.
Le panel est très diversifié : A= Maman jeune attendant son premier bébé, B= Maman la quarantaine premier bébé, C = maman trentaine troisième bébé, D = maman cinquième bébé, E = maman deuxième bébé. Leur point commun est : une première grossesse suivie en aromatologie.

Tous les bébés sont arrivés en bonne santé et le sont encore aujourd'hui.
Il est recommandé de ne pas utiliser les huiles essentielles chez les femmes enceintes. C'est vrai et il faut respecter cette consigne, surtout si vous ne savez pas utiliser ces produits. Mais à force de prévenir contre les risques d'un mauvais usage des huiles essentielles, il n'y a plus d'usager.
J'ai donc noté scrupuleusement pour vous, les appréciations des différentes futurs mamans utilisant les huiles essentielles.

Source image : http://a137.idata.over-blog.com

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx3.220.118) le 24 juillet 2013 à 18H44

Moi, si j’étais vous et que je sois enceinte, je m’abstiendrais de consommer d’une manière ou d’une autre tous ces produits chimiques appelés huiles essentielles.....

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles