NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Environnement et cancer en France : Menus toxiques !

Article publié le 16 décembre 2010

Ensemble, Générations Futures et HEAL ont décidé de lancer une campagne sur environnement et cancer en France, avec le soutien d’ONG comme le WWF-France et le réseau environnement santé (RES). Cette étude « assiette toxique » est la première d’une série d’enquêtes que seront réalisées pendant plusieurs mois...

Environnement et cancer en France : Menus toxiques !

Menus toxiques : enquête sur les subtances chimiques présentes dans notre alimentation

Aujourd’hui, un homme sur 2 et une femme sur 3 est ou sera touché par le cancer en France. Nous sommes donc tous et toutes concernés par cette terrible maladie. Face à cette épidémie, nous avons décidé de lancer une campagne sur Environnement et Cancer. Le premier volet de cette campagne est donc cette enquête sur l’exposition de la population, par l’alimentation, à des substances chimiques suspectées d’être cancérigènes.

Notre but est de faire prendre conscience aux citoyens et aux responsables publics de la part importante que représentent les facteurs de risque environnementaux parmi les causes de cancers et ainsi de les inciter à agir et prendre les mesures qui s’imposent .

C’est parce que nous nous en inquiétons aussi que nous avons souhaité faire cette enquête.

Depuis que nous travaillons sur le sujet de l’alimentation et de la contamination des aliments, notamment par les pesticides, nous n’avons de cesse de nous interroger sur l’exposition alimentaire « réelle » à laquelle une personne, particulièrement un enfant, est soumise durant une journée.

A combien de substances chimiques différents sommes nous exposés dans une journée par notre alimentation ? A quel type de substances ? Les seuils fixés par les agences officielles sont-ils respectés ? Combien de substances soupçonnées d’être cancérigènes et/ou perturbant le système endocrinien ingérons nous de manière quotidienne ?

  • 80% des français sont inquiets des résidus de pesticides présents dans les fruits, les légumes ou les céréales
  • 80% sont soucieux des polluants que peuvent contenir le poisson ou la viande.
  • Près d'un Français sur deux estime à ce sujet que les autorités publiques de l'Union européenne n'entreprennent pas suffisamment d'actions pour protéger les consommateurs de ce risque .

C’est pour tenter de répondre à ces questions que nous avons souhaité mener l’enquête.

Malheureusement les résultats de nos analyses vont bien au-delà de ce que nous craignions.

Si dans la quasi-totalité des cas les seuils légaux (normes, limites) sont respectés pour chaque substance prise individuellement, nous avons été impressionnés par le nombre important de molécules différentes retrouvées susceptibles d’avoir des propriétés cancérigènes et/ou pouvant perturber le système endocrinien.

Le message que ce rapport porte est que, au vu des résultats de cette enquête, il est du devoir de nos représentants de trouver des moyens de réduire de manière substantielle l’exposition, notamment alimentaire, de la population aux substances chimiques suspectées d’être cancérigènes et/ou pouvant perturber le système endocrinien.

Cet objectif est atteignable. Pour nombre de ces substances des solutions de substitution existent déjà. Ainsi pour ce qui est des pesticides et des additifs, la production d’aliments sans résidus est possible comme le prouve l’agriculture biologique.

En savoir plus :

Source image : http://img.directindustry.fr

Thèmes

Environnement Cancer Toxicité

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx9.7.133) le 16 décembre 2010 à 16H30

- Les populations sont bien plus intoxiquées par les campagnes de bourrage de crâne et de lavage de cerveau à répétition basées sur des extrapolations et des interprérations tendancieuses de groupes dont le fond de commerce est de manipuler l’opinion publique en créant et en d’entretenant une trouille sans réel fondement basée sur la mise en avant de données sélectionnées à dessein.

"Aujourd’hui, un homme sur 2 et une femme sur 3 est ou sera touché par le cancer en France. Nous sommes donc tous et toutes concernés par cette terrible maladie. "

- Et plus vous vivrez vieux et plus vous serez concernés....

votez :
(IP:xxx.xx3.65.100) le 16 décembre 2010 à 19H00

Depuis 40 ans, les distributeurs nous vendent de la m...., avec une seule garantie, pas de rupture de la chaine du froid. Ils pourront grâce à vous, continuer à faire la même chose, avec en plus une estampille bio leur permettant d’augmenter leurs profits. Quelques agriculteurs y trouveront leur compte. Ils cultiveront des produits bio sur des terrains qu’ils ont inondés pendant des décennies de nitrate et de pesticides. Rien à craindre ils les arroseront avec le bouillon de produits pharmaceutiques que les stations d’épuration conformes aux directives européennes déversent dans les rivières et les fleuves. Mais au fond, inutile de nous inquiéter, la France compte le plus grand nombre de centenaires et cela vaut toutes les enquêtes.

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 17 décembre 2010 à 17H38

"Depuis 40 ans, les distributeurs nous vendent de la m....,"

- Et çà fait quarante ans que des millions de volontaires se précipitent tous les samedis après-midi dans leurs grandes usines à vendre pour acheter de la merde et qu’ils reviennent. Si ces volontaires cessaient de leur acheter leur merde (celle qui fait gagner 3 mois d’espérance de vie tous les ans depuis 40 ans et qui fait grandir les adolescents de 12 à 15 centimètres de plus que leurs parents et grands parents), ils cesseraient d’en fabriquer et d’en vendre.... Pourquoi voulez-vous qu’ils s’arrêtent d’en fabriquer puisqu’ils la vendent allègrement ?

Cà me rappelle l’histoire des colorants alimentaires qui avait inauguré les campagnes contre les produits "toxiques" dans les aliments. Pour faire plaisir à la clientèle opposée à ces produits, les fabricants avaient purement et simplement supprimé les colorants dans les sirops de grenadine, de menthe, de fraise, etc.... ainsi que dans certaines patisseries.

Les anciens produits colorés restaient malgré tout disponibles.

Devinez ce qui arriva. Tous ces produits aux couleurs inhabituelles ou bizarres ou même franchement douteuses dans certains cas sont restés sur les rayons pendant quelques semaines..... Les gamins (et les parents aussi d’ailleurs) refusant d’acheter un sirop de grenadine qui n’était pas rouge, parce que c’est rouge la grenadine et la menthe c’est vert....

C’est un peu comme ceux qui protestent dans la rue contre les résidus de pesticides et les produits chimiques dans la bouffe en défilant la pipe (je ne cite personne) ou la cigarette au bec ou qui font leur jogging matinal sur les trottoirs des grands boulevards le long des files de bagnoles en bouchons aux feux rouges.....

votez :
(IP:xxx.xx1.171.160) le 17 décembre 2010 à 21H00

Voici un copier-coller qui prouve que des conseils pour faire le bien, ne fait que ce qui est logique et prouvé.

Que se passe-t-il toutefois après un « amaigrissement drastique » ? Les polluants disparaissent-ils avec les kilos ? Et bien non, en tout cas, pas dans un premier temps. Ces polluants en effet, migrent d’abord dans la circulation sanguine. C’est seulement au bout de 6 mois à un an, que les auteurs ont constaté une diminution d’environ 15% des plus abondants, comme les PCB. En revanche, le taux de dioxines reste stable… Pour les chercheurs, voilà qui constitue « un argument supplémentaire en faveur des efforts de prévention contre la contamination par les polluants persistants ». Source : Communiqué conjoint INSERM/INRA, Université Paris Descartes, Université Pierre et Marie Curie (UPMC), 15 décembre 2010 – Environmental Health Perspectives, 15 décembre 2010

votez :
par Victor (IP:xxx.xx2.199.247) le 17 décembre 2010 à 21H46

La meilleure solution c’est de consommer le jus de 3 citrons presses apres le repas.C’est antitoxique nettoie le foi avec l’oignon. tous les 2 sont excellents.

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 20 décembre 2010 à 17H52

"C’est antitoxique nettoie le foi avec l’oignon."

== Et peut-on aussi nettoyer l’oignon avec le foiE ?

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 20 décembre 2010 à 18H28

"Ainsi pour ce qui est des pesticides et des additifs, la production d’aliments sans résidus est possible comme le prouve l’agriculture biologique

- Ben voyons ! L’agriculture biologique n’utilise pas de pesticides ? Et comment font-ils lorsqu’ils ont de la maladie (oïdium, mildiou par exemple)ou des infestations d’ insectes ? Leurs plantes sont vaccinées ou naturellement immunisées contre ces choses là ??

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 21 décembre 2010 à 13H48

"Ben voyons ! L’agriculture biologique n’utilise pas de pesticides ? Et comment font-ils lorsqu’ils ont de la maladie (oïdium, mildiou par exemple)ou des infestations d’ insectes ? Leurs plantes sont vaccinées ou naturellement immunisées contre ces choses là ??"

Mais il va pas arrêter, ce monsieur inconnu sans pseudo, de défendre les intérêts des industries responsables de la pollution de notre environnement (et de notre propre santé par la même occasion) ? Il a des actions auprès de quelles grandes firmes ??!!

Faudrait faire quoi alors ? Continuer de polluer l’eau, les sols, et finir de détruire la biodiversité de la phone et de la flore ?!!

Les signes avant courreur de cette catastrophe écologique que nous sommes en train de déclancher ne vous suffisent pas ?!

Vous voulez attendre qu’il soit trop tard pour réagir comme c’est souvent le cas avec l’espèce humaine ?!!

L’industrie du bio, n’est pas une panacée, mais en attendant, elle respecte autrement mieux notre planète, et à tout point de vue, que l’industrie de l’agro-alimentaire !

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 21 décembre 2010 à 15H56

"et finir de détruire la biodiversité de la phone et de la flore "

- Ce sont les ondes des téléfaunes qui détruisent la phone ??

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 23 décembre 2010 à 13H45

"Ce sont les ondes des téléfaunes qui détruisent la phone ??"

Dites donc vous, au lieu de relever les fautes d’orthographe des autres, essayez plutôt de ballayer devant votre porte !!

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 21 décembre 2010 à 16H52

"Mais il va pas arrêter, ce monsieur inconnu sans pseudo, de défendre les intérêts des industries responsables de la pollution de notre environnement"

- Je n’ai pas "défendu" l’industrie gna gna ! J’ai simplement dit que l’agriculture "bio" utilisait AUSSI des pesticides.... Ce qui est prouvé !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 23 décembre 2010 à 13H48

"Je n’ai pas "défendu" l’industrie gna gna ! J’ai simplement dit que l’agriculture "bio" utilisait AUSSI des pesticides.... Ce qui est prouvé"

Oui oui, les résudus retrouvés dans les produits Bio provenaient des champs et cultures tout autour, qui eux ne sont pas Bio !!

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 21 décembre 2010 à 17H11

Il n’y a pas que les produits chimiques de synthèse dans un menu !

Ci-dessous les produits chimiques naturels analysés dans la bonne bouffe de la bonne mère nature !

Quid de l’effet cocktail dans ce cas ??

ACSH Holiday Dinner Menu

No human diet can be free of naturally occurring chemicals that are rodent carcinogens. Of the chemicals that people eat, 99.99% are natural."—

Bruce Ames, Ph.D. and Lois Swirsky Gold, Ph.D. University of California, Berkeley

Menu analysis prepared by ACSH staff, directors, and scientific advisors, with technical assistance from Dr. Ruth Kava, Director of Nutrition, and Dr. Leonard Flynn, scientific consultant.

Appetizers Cream of Mushroom Soup Hydrazines

Fresh Relish Tray Carrots aniline, caffeic acid

Cherry Tomatoes benzaldehyde, caffeic acid, hydrogen peroxide, quercetin glycosides

Celery caffeic acid, furan derivatives, psoralens

Assorted Nuts Mixed Roasted Nuts aflatoxin, furfural

Green Salad Tossed Lettuce and Arugula with Basil-Mustard Vinaigrette allyl isothiocyanate, caffeic acid, estragole, methyl eugenolEntrees Roast Turkey heterocyclic amines Bread S

tuffing (with onions, celery, black pepper & mushrooms) acrylamide, ethyl alcohol, benzo(a)pyrene, ethyl carbamate, furan derivatives, furfural, dihydrazines, d-limonene, psoralens, quercetin glycosides, safrole

Cranberry Sauce furan derivatives or Prime Rib of Beef with Parsley Sauce benzene, heterocyclic amines, psoralens Vegetables Broccoli Spears allyl isothiocyanate

Baked Potato ethyl alcohol, caffeic acid

Sweet Potato ethyl alcohol, furfural

Rolls with Butter acetaldehyde, benzene, ethyl alcohol, benzo(a)pyrene, ethyl carbamate, furan derivatives, furfural

Desserts Pumpkin Pie benzo(a)pyrene, coumarin, methyl eugenol, safrole

Apple Pie acetaldehyde, caffeic acid, coumarin, estragole, ethyl alcohol, methyl eugenol, quercetin glycosides, safrole

Fruit Tray Fresh Apples, Grapes, Mangos, Pears, Pineapple acetaldehyde, benzaldehyde, caffeic acid, d-limonene, estragole, ethyl acrylate, quercetin glycosides

Beverages Red Wine, White Wine

NATURALLY OCCURRING MUTAGENS and CARCINOGENS FOUND in FOODS and BEVERAGES

Acetaldehyde (apples, bread, coffee, tomatoes)—mutagen and potent rodent carcinogen

Acrylamide (bread, rolls)—rodent and human neurotoxin ; rodent carcinogen Aflatoxin (nuts)—mutagen and potent rodent carcinogen ; also a human carcinogen Allyl isothiocyanate (arugula, broccoli, mustard)—mutagen and rodent carcinogen Aniline (carrots)—rodent carcinogen Benzaldehyde (apples, coffee, tomatoes)—rodent carcinogen Benzene (butter, coffee, roast beef)—rodent carcinogen Benzo(a)pyrene (bread, coffee, pumpkin pie, rolls, tea)—mutagen and rodent carcinogen Benzofuran (coffee)—rodent carcinogen Benzyl acetate (jasmine tea)—rodent carcinogen Caffeic acid (apples, carrots, celery, cherry tomatoes, cof-fee, grapes, lettuce, mangos, pears, potatoes)—rodent carcinogen Catechol (coffee)—rodent carcinogen Coumarin (cinnamon in pies)—rodent carcinogen 1,2,5,6-dibenz(a)anthracene (coffee)—rodent carcinogen Estragole (apples, basil)—rodent carcinogen Ethyl alcohol (bread, red wine, rolls)—rodent and human carcinogen Ethyl acrylate (pineapple)—rodent carcinogen Ethyl benzene (coffee)—rodent carcinogen Ethyl carbamate (bread, rolls, red wine)—mutagen and rodent carcinogen Furan and furan derivatives (bread, onions, celery, mushrooms, sweet potatoes, rolls, cranberry sauce, coffee)—many are mutagens Furfural (bread, coffee, nuts, rolls, sweet potatoes)—furan derivative and rodent carcinogen Heterocyclic amines (roast beef, turkey)—mutagens and rodent carcinogens Hydrazines (mushrooms)—mutagens and rodent carcinogens Hydrogen peroxide (coffee, tomatoes)—mutagen and rodent carcinogen Hydroquinone (coffee)—rodent carcinogen d-limonene (black pepper, mangos)—rodent carcinogen 4-methylcatechol (coffee)—rodent carcinogen Methyl eugenol (basil, cinnamon and nutmeg in apple and pumpkin pies)—rodent carcinogen Psoralens (celery, parsley)—mutagens ; rodent and human carcinogens Quercetin glycosides (apples, onions, tea, tomatoes)—mutagens and rodent carcinogens Safrole (nutmeg in apple and pumpkin pies, black pepper)—rodent carcinogen

’Natural’ Foods are not Carcinogen-Free

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.182) le 22 décembre 2010 à 10H05

"Il n’y a pas que les produits chimiques de synthèse dans un menu ! Ci-dessous les produits chimiques naturels analysés dans la bonne bouffe de la bonne mère nature ! Quid de l’effet cocktail dans ce cas ?? ACSH Holiday Dinner Menu No human diet can be free of naturally occurring chemicals that are rodent carcinogens. Of the chemicals that people eat, 99.99% are natural."— Bruce Ames, Ph.D. and Lois Swirsky Gold, Ph.D. University of California, Berkeley Menu analysis prepared by ACSH staff, directors, and scientific advisors, with technical assistance from Dr. Ruth Kava, Director of Nutrition, and Dr. Leonard Flynn, scientific consultant. Appetizers Cream of Mushroom Soup Hydrazines Fresh Relish Tray Carrots aniline, caffeic acid Cherry Tomatoes benzaldehyde, caffeic acid, hydrogen peroxide, quercetin glycosides Celery caffeic acid, furan derivatives, psoralens Assorted Nuts Mixed Roasted Nuts aflatoxin, furfural Green Salad Tossed Lettuce and Arugula with Basil-Mustard Vinaigrette allyl isothiocyanate, caffeic acid, estragole, methyl eugenolEntrees Roast Turkey heterocyclic amines Bread S tuffing (with onions, celery, black pepper & mushrooms) acrylamide, ethyl alcohol, benzo(a)pyrene, ethyl carbamate, furan derivatives, furfural, dihydrazines, d-limonene, psoralens, quercetin glycosides, safrole Cranberry Sauce furan derivatives or Prime Rib of Beef with Parsley Sauce benzene, heterocyclic amines, psoralens Vegetables Broccoli Spears allyl isothiocyanate Baked Potato ethyl alcohol, caffeic acid Sweet Potato ethyl alcohol, furfural Rolls with Butter acetaldehyde, benzene, ethyl alcohol, benzo(a)pyrene, ethyl carbamate, furan derivatives, furfural Desserts Pumpkin Pie benzo(a)pyrene, coumarin, methyl eugenol, safrole Apple Pie acetaldehyde, caffeic acid, coumarin, estragole, ethyl alcohol, methyl eugenol, quercetin glycosides, safrole Fruit Tray Fresh Apples, Grapes, Mangos, Pears, Pineapple acetaldehyde, benzaldehyde, caffeic acid, d-limonene, estragole, ethyl acrylate, quercetin glycosides Beverages Red Wine, White Wine NATURALLY OCCURRING MUTAGENS and CARCINOGENS FOUND in FOODS and BEVERAGES Acetaldehyde (apples, bread, coffee, tomatoes)—mutagen and potent rodent carcinogen Acrylamide (bread, rolls)—rodent and human neurotoxin ; rodent carcinogen Aflatoxin (nuts)—mutagen and potent rodent carcinogen ; also a human carcinogen Allyl isothiocyanate (arugula, broccoli, mustard)—mutagen and rodent carcinogen Aniline (carrots)—rodent carcinogen Benzaldehyde (apples, coffee, tomatoes)—rodent carcinogen Benzene (butter, coffee, roast beef)—rodent carcinogen Benzo(a)pyrene (bread, coffee, pumpkin pie, rolls, tea)—mutagen and rodent carcinogen Benzofuran (coffee)—rodent carcinogen Benzyl acetate (jasmine tea)—rodent carcinogen Caffeic acid (apples, carrots, celery, cherry tomatoes, cof-fee, grapes, lettuce, mangos, pears, potatoes)—rodent carcinogen Catechol (coffee)—rodent carcinogen Coumarin (cinnamon in pies)—rodent carcinogen 1,2,5,6-dibenz(a)anthracene (coffee)—rodent carcinogen Estragole (apples, basil)—rodent carcinogen Ethyl alcohol (bread, red wine, rolls)—rodent and human carcinogen Ethyl acrylate (pineapple)—rodent carcinogen Ethyl benzene (coffee)—rodent carcinogen Ethyl carbamate (bread, rolls, red wine)—mutagen and rodent carcinogen Furan and furan derivatives (bread, onions, celery, mushrooms, sweet potatoes, rolls, cranberry sauce, coffee)—many are mutagens Furfural (bread, coffee, nuts, rolls, sweet potatoes)—furan derivative and rodent carcinogen Heterocyclic amines (roast beef, turkey)—mutagens and rodent carcinogens Hydrazines (mushrooms)—mutagens and rodent carcinogens Hydrogen peroxide (coffee, tomatoes)—mutagen and rodent carcinogen Hydroquinone (coffee)—rodent carcinogen d-limonene (black pepper, mangos)—rodent carcinogen 4-methylcatechol (coffee)—rodent carcinogen Methyl eugenol (basil, cinnamon and nutmeg in apple and pumpkin pies)—rodent carcinogen Psoralens (celery, parsley)—mutagens ; rodent and human carcinogens Quercetin glycosides (apples, onions, tea, tomatoes)—mutagens and rodent carcinogens Safrole (nutmeg in apple and pumpkin pies, black pepper)—rodent carcinogen ’Natural’ Foods are not Carcinogen-Free"

Mais qu’est-ce qu’il dit le monsieur inconnu sans nom et sans pseudo ? Qu’est-ce qu’il essaye encore désespérément de prouver afin de s’en sortir par une pirouette ?!! Que dans une plante ou un fruit au naturel, il y a des composant chimique (ou bio-chimique plutôt) ?! Oui, et alors ?

Apparemment, il confond cette "chimie" là avec les produits chimiques utilisés et retravaillés par la main de l’homme !!

Il est clair que plus une substance naturelle, tel un fruit ou une plante par exemple, est manipulé par l’homme, plus ses propriétés nutritionnelles sont altérées et devient même toxique si l’on y ajoute conservateurs, colorants, et autres substances artificielles.

Après, tout est une question de dosage et d’équilibre, et apriori, je vois bien que vous n’avez aucune notion en diététique et nutrition !

Faudrait quand même pas tout mélanger...

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 22 décembre 2010 à 10H25

"Il est clair que plus une substance naturelle, tel un fruit ou une plante par exemple,"

Mushroom : Hydrazines

Carrots : aniline, caffeic acid

Tomatoes : benzaldehyde, caffeic acid, hydrogen peroxide, quercetin glycosides

- Les subtances dont les noms figurent ci-dessus (et dans la longue liste donnée dans mon message précédent) sont des subtances "naturellement" présentes dans les champignons, les carottes les tomates (et dans ceux cités dans la liste) parce qu’elles sont synthétisées, fabriquées par ces fuits et légumes eux-mêmes et non pas "ajoutées" par l’homme.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 23 décembre 2010 à 13H38

"Les subtances dont les noms figurent ci-dessus (et dans la longue liste donnée dans mon message précédent) sont des subtances "naturellement" présentes dans les champignons, les carottes les tomates (et dans ceux cités dans la liste) parce qu’elles sont synthétisées, fabriquées par ces fuits et légumes eux-mêmes et non pas "ajoutées" par l’homme."

Oui, et moi je continue à vous expliquer que ces éléments bio-chimiques là sont sans danger pour l’homme à leur état naturel. Même une de ces substances s’avérant toxiques pris à dose trop importante, peut s’avérer bénéfique pour la santé puisqu’elle est naturelle, si celle-ci est consommée avec modération. Tout n’est qu’histoire d’équilibre...

C’est bon, vous avez compris cette fois ? J’espère parce que je vous dit de suite que je ne vais pas passer le réveillons de noêl à essayer de vous expliquer les choses de la vie monsieur l’inconnu !!! lol

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 22 décembre 2010 à 10H35

Mais qu’est-ce qu’il dit le monsieur inconnu sans nom et sans pseudo ? Qu’est-ce qu’il essaye encore désespérément de prouver afin de s’en sortir par une pirouette ?!! Que dans une plante ou un fruit au naturel, il y a des composant chimique (ou bio-chimique plutôt) ?! Oui, et alors ?

- Et alors, ces "composants chimiques (ou bio-chimiques plutôt) ont les propriétés toxicologiques signalées dans la liste, par exemple :

Acetaldehyde (apples==> pommes , bread==> pain, coffee==> café, tomatoes==> Tomates)—mutagen ==mutagène and potent rodent carcinogen ==> puissant cancérogène chez les rongeurs

limonene (black pepper==> poivre noir, mangos==mangue)—rodent carcinogen==cancérogène chez les rongeurs

Methyl eugenol (basil==basilic, cinnamon==> cannelle and nutmeg==> noix de muscade )—rodent carcinogen==> cancérogène

Psoralens (celery==> céleri, parsley==> persil)—mutagens==> mutagène ; rodent and human carcinogens==> cancérogène chez les rongeurs et chez l’homme

Quercetin glycosides (apples, onions, tea, tomatoes)—mutagens and rodent carcinogens

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 23 décembre 2010 à 13H42

"Et alors, ces "composants chimiques (ou bio-chimiques plutôt) ont les propriétés toxicologiques signalées dans la liste, par exemple..."

Oui oui, et encore une fois, je vous explique que ces substances là, prise de façon raisonnable, sont sans danger pour l’homme !

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 23 décembre 2010 à 15H33

Oui oui, et encore une fois, je vous explique que ces substances là, prise de façon raisonnable, sont sans danger pour l’homme !

- Qu’appelez-vous "une quantité raisonnable" d’une substance mutagène et cancérogène (car les mutagènes sont cancérogènes et vice versa), c’est-à-dire qui provoque des mutations du métériel génétique et le cancer ?

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 23 décembre 2010 à 15H58

Ah ! J’allais oublier "l’effet cocktail" dont les escrolos nous rebattent les oreilles. Parce rien que dans le seul menu qui est donné dans le copié/collé que j’ai fait plus haut, il n’y a pas moins de 20 substances mutagènes et cancérogènes.....

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 23 décembre 2010 à 16H12

Ah !Encore une petite chose ! Que pensez-vous de l’absorption chronique, quotidienne, maztin, midi et soir, pendant toute sa vie de ces substances mutagènes et cancérogènes dans l’alimentation :

Acetaldehyde : pommes, pain, café, tomates

Allyl isothiocyanate : broccoli, moutarde

Aniline : carottes

Benzaldehyde : pommes, café, tomates

Benzo(a)pyrene : pain, café, thé

Caffeic acid : pommes, carottes, celery,raisin, laitues, mangues, poires, pomme de terr (apples, carrots, celery, cherry tomatoes, cof-fee, grapes, lettuce, mangos, pears, potatoes

Estragole : pommes, basilic

Ethyl acrylate : ananas (

Furan and furan derivatives : oignons, celeri, champignons, airelles,

Hydrazines : champignons

Methyl eugenol : basilic

Psoralens : céleri, persil

Etc.....

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 28 décembre 2010 à 13H56

"Ah !Encore une petite chose ! Que pensez-vous de l’absorption chronique, quotidienne, maztin, midi et soir, pendant toute sa vie de ces substances mutagènes et cancérogènes dans l’alimentation :"

J’en pense tout simplement que ces substances là sont éliminées par notre système immunitaire et par l’organisme de manière naturelle, si vous voyez ce que je veux dire ! Et quand on voit ce que les aliments cités nous apporte en vitamines, minéraux, anzymes...pourquoi s’en priver !

votez :
(IP:xxx.xx3.223.216) le 4 janvier 2011 à 16H28

par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 28 décembre 2010 à 13H56 "Ah !Encore une petite chose ! Que pensez-vous de l’absorption chronique, quotidienne, matin, midi et soir, pendant toute sa vie de ces substances mutagènes et cancérogènes dans l’alimentation :"

"J’en pense tout simplement que ces substances là sont éliminées par notre système immunitaire"

- Simple curiosité de ma part : d’après vous quel serait le mécanisme qui permet l’élimination de substances chimiques par le système immunitaire ?

"et par l’organisme de manière naturelle"

- Toujours ma soif de m’instruire ! Quelle est donc cette manière naturelle d’éliminer les substances naturelles ?,

"si vous voyez ce que je veux dire !

- Pas vraiment non ! Mais çà ne vous étonnera pas, alors c’est la raison pour laquelle je vous ai posé les deux questions ci-dessus. C’est pour connaître vos réponses et ainsi m’instruire un petit peu, si c’était un effet de votre bonté.

Et quand on voit ce que les aliments cités nous apporte en vitamines, minéraux, anzymes...pourquoi s’en priver !

Enzymes.

votez :
(IP:xxx.xx3.90.243) le 10 avril 2011 à 10H49

@ BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 28 décembre 2010 à 13H56

"Ah !Encore une petite chose ! Que pensez-vous de l’absorption chronique, quotidienne, maztin, midi et soir, pendant toute sa vie de ces substances mutagènes et cancérogènes dans l’alimentation :"

"J’en pense tout simplement que ces substances là sont éliminées par notre système immunitaire et par l’organisme de manière naturelle, si vous voyez ce que je veux dire !"

- Et que se passe-t-il lorsque les capacités de détoxification "naturelles" de l’organisme sont dépassées par la présence de taux de xénobiotiques toxiques trop élevés ? Le système immunitaire ne joue pas de rôle dans la détoxification des produits chimiques. L’élimination de l’organisme des produits chimiques se fait par l’intermédiaire de mécanismes biochimqiues.

votez :
(IP:xxx.xx1.191.131) le 24 décembre 2010 à 07H15

Mais comment peut-on écrire que des produits vont donner le cancer ?

Personne n’est pareil !

Il existe des survivants aux radiations d’ Hiroshima. Il existe des gens qui vivent dans le périmètre de Tchernobyl et ne sont même plus emmerdés par l’administration puisque plus personne n’ose leur demander de payer pour leur survie comme chez nous . Il existe des survivants à l’exposition au pyralène des transformateurs après coup de foudre sur le transformateur qui serait le pire pour l’absorption de dioxine puisqu’il ne fallait pas entrer dans le transformateur avant aération ...etc...comme dans les champs de banane en Guadeloupe, il existe des survivants...

Je ne suis que peu instruit mais il y a des limites à l’exposition des mensonges sur les espaces publics.

En fait, il semble que la science ignore les mécanismes et que les faits viennent défaire les théories plus ou moins perspicaces des spécialistes.

votez :
(IP:xxx.xx3.223.14) le 24 décembre 2010 à 15H25

Mais comment peut-on écrire que des produits vont donner le cancer ?

- Vous avez tout à fait raison !! Aucun, strictement aucun produit chimique ne provoque des cancers ! C’est bien connu.

Personne n’est pareil !

- C’est encore vrai !! Il y a des gens qui ont eu, qui ont et qui auront des cancers et d’autres pas !!

Il existe des survivants aux radiations d’ Hiroshima.

Il existe des gens qui vivent dans le périmètre de Tchernobyl

C’est toujours vrai !! Il y en a d’autres qui ont survécu les irradiations et auront des cancers et d’autres non ! Ce qui ne veut pas dire que les irradiations massives ne provoquent pas de cancers...

et ne sont même plus emmerdés par l’administration puisque plus personne n’ose leur demander de payer pour leur survie

- Parce qu’ils sont pris en charge en grande partie par les aides et subventions des pays étrangers et des institutions internationales (ONU, OMS, Instituts médicaux spécialisés nationaux, etc...) , leur pays, l’Ukraine et les pays voisins Biélorussie et Russie, se foutant pas mal d’eux.....

comme dans les champs de banane en Guadeloupe, il existe des survivants...

- Cà c’est sûr, la banane c’est très dangereux mais il faut quand même se contenter puisqu’il y a des rescapés.

Je ne suis que peu instruit

- Cà se sent de plus en plus....

mais il y a des limites à l’exposition des mensonges sur les espaces publics.

- Mais quels mensonges ? Dire que certains produits connus provoquent des cancers, serait un mensonge ? Et le cancer bronchique ou pharyngé du gros fumeur ? C’est un don ou une punition de Dieu ? C’est la-faute-à-pas-de-chance ? Et les cancers de la vessie dus à la benzidine ? Et les mélanomes dus aux rayons ultra-violets ?

En fait, il semble que la science ignore les mécanismes et que les faits viennent défaire les théories plus ou moins perspicaces des spécialistes.

- C’est précisément de cette manière qu’avancent la science et la connaissance !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 28 décembre 2010 à 13H51

"Qu’appelez-vous "une quantité raisonnable" d’une substance mutagène et cancérogène (car les mutagènes sont cancérogènes et vice versa), c’est-à-dire qui provoque des mutations du métériel génétique et le cancer ?"

Qui vous parle de substance mutagène et cancérogène à l’état naturel ?! Toxique oui, jusqu’à un certain point... et voir même mortèl si l’on en consomme des kilos !! Même le tabac, le canabis et le curare peuvent avoir une utilité sur un plan thérapeutique, mais à des doses infimes...

votez :
(IP:xxx.xx3.223.216) le 4 janvier 2011 à 10H44

par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 28 décembre 2010 à 13H51

"Qu’appelez-vous "une quantité raisonnable" d’une substance mutagène et cancérogène (car les mutagènes sont cancérogènes et vice versa), c’est-à-dire qui provoque des mutations du métériel génétique et le cancer ?"

Qui vous parle de substance mutagène et cancérogène à l’état naturel ?! Toxique oui, jusqu’à un certain point...

- La question a laquelle vous n’avez pas répondu était : ""Qu’appelez-vous "une quantité raisonnable" d’une substance mutagène et cancérogène", "naturelle" ou pas !

votez :
(IP:xxx.xx3.223.216) le 4 janvier 2011 à 10H47

"Même le tabac .....une utilité sur un plan thérapeutique, mais à des doses infimes..."

- Et quelles seraient donc les vertus thérapeutiques du tabac même à "doses infimes" ?

Et quelles seraient les doses infimes en question ?

votez :
(IP:xxx.xx3.223.216) le 4 janvier 2011 à 11H00

"Aujourd’hui, un homme sur 2 et une femme sur 3 est ou sera touché par le cancer en France. Nous sommes donc tous et toutes concernés par cette terrible maladie. Face à cette épidémie.............."

http://laurent.berthod.over-blog.fr...

[...] En revanche, le Professeur Maurice Tubiana a contribué à la création par le Général de Gaulle en 1964, à Lyon, du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) dépendant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Ce centre est chargé d’étudier l’effet potentiellement cancérigène des milliers de substances chimiques introduites dans la société. C’est le plus grand centre au monde de recherche épidémiologique sur le cancer. Il a à son actif un nombre impressionnant de travaux et de publications.

En 2004 l’intensification de la communication écologiste sur le cancer a conduit Maurice Tubiana à s’exprimer publiquement à plusieurs reprises pour contester ce discours.

Il est intervenu dans l’émission Science Culture du 27 avril 2004, sur France Culture, où il était opposé à Armand Farrachi.

Avec Catherine Hill il a publié un article dans le journal Les Échos du 20 août 2004.

J’ai rédigé un verbatim de l’émission et j’ai gardé une copie de l’article des Échos.

En 2007 un rapport sur les causes du cancer en France a été publié par l’Académie de médecine, l’Académie des Sciences, et le Centre international de recherche sur le cancer, en association avec la Fédération des centres de lutte contre le cancer, l’Institut de veille sanitaire et l’Institut national du cancer.

Le présent article puise à ces trois sources.

La fréquence des cancers croit très rapidement avec l’âge après 45 ans. Le nombre de cancers s’accroit du fait de l’augmentation de la part de la population âgée. Au XIXe siècle, l’espérance de vie des Français était de 45 ans et les cancers ne causaient que 5 % des décès. Cette espérance est montée à 79 ans. La part des décès par cancers a donc progressé, pour atteindre 25 % du total.

Pour juger de l’évolution de la mortalité par cancer il faut examiner la mortalité dans chaque tranche d’âge et considérer une population dans laquelle la proportion d’habitants dans chaque tranche d’âge serait restée constante.

Après avoir procédé à cette standardisation, on constate que la mortalité par cancer chez les femmes a diminué constamment, de 24% entre 1950 et 2004, alors que chez les hommes elle a augmenté de 47% de 1950 à 1985, puis a diminué de 21% de 1986 à 2004.

Les progrès de la thérapeutique ne suffisent pas à expliquer la diminution constatée.

L’évolution du nombre de cancers est très liée au progrès des méthodes de diagnostic et au développement de leur utilisation. La mammographie, le dosage antigénique et l’écographie permettent de déceler de très petits cancers du sein, de la prostate et de la thyroïde qui auraient été ignorés auparavant.

Or beaucoup de ceux-ci évoluent très lentement. Cela explique l’écart entre l’évolution du nombre des cancers, qui a augmenté, et l’évolution de la mortalité, qui diminue.

Dans les pays industrialisés, trois agents sont les principales causes de cancers : le tabac, l’alcool et la surnutrition.

En France

Le tabac est responsable de 27 % des cancers et de 33 % des décès par cancer chez l’homme et respectivement de 6,1 % des cancers et de 9,6 % des décès chez la femme.

L’alcool est directement responsable de 11 % des cas de cancer chez l’homme et de 4,5 % chez la femme.

Les agents infectieux sont à l’origine de 4,2 % des cancers, l’exposition professionnelle aux toxiques (amiante, poussières de bois, peintures, benzène, huiles minérales, rayonnements ionisants…) de 4 % des cancers chez l’homme et 0,5 % chez la femme.

Le surpoids et le manque d’activité physique sont en cause dans 3 % des cancers de l’homme et 5 % de ceux de la femme.

La proportion de cancers liés à la pollution de l’eau, de l’air et de l’alimentation est faible en France, de l’ordre de 0,5 %, elle pourrait atteindre 0,85 % si les effets de la pollution de l’air atmosphérique étaient confirmés.

Dans l’état actuel des connaissances, ne peuvent être considérés comme cancérogènes avérés : habitat proche de sources de pollution (industrielles, dépôts de déchets, incinérateurs), dioxines, rayonnements non ionisants autres que les UV, téléphones portables, antennes de téléphonie mobile.

Quelques réflexions de Maurice Tubiana sur les relations entre environnement et cancers

La mortalité par cancer est deux fois plus élevée chez les hommes que chez les femmes. Pourtant les hommes boivent la même eau, respirent le même air et mangent les mêmes aliments que les femmes.

On constate une mortalité par cancer de l’œsophage dix fois plus élevée, et par cancer des poumons trois fois plus élevée, chez les manœuvres que chez les cadres qui travaillent dans les mêmes usines. Ceci a vraisemblablement des causes sociales : moindre attachement à la vie, moindre intérêt à préserver sa santé, moindre résistance aux addictions.

La mortalité par cancers et autres maladies de l’appareil respiratoire n’est pas plus élevée dans les grandes agglomérations que dans les petites et y est même plutôt moins élevée.

La division par quatre de l’incidence des cancers de l’estomac depuis 1950 est liée à l’amélioration de la qualité des produits alimentaires grâce au réfrigérateur et à la chaîne du froid.

Aucune donnée ne montre un effet cancérogène des produits présents dans l’alimentation aux concentrations fixées par des comités d’experts français et européens. La plupart des polluants incriminés ont fait depuis vingt ans l’objet de recherches qui n’ont pas confirmé les craintes initiales.

Bibliographie

Le rapport Les causes du cancer en France

Les Auteurs deSanté
Gilbert Spagnolo dit P@py - 22 articles
Sylvie Simon - 58 articles
Marc Girard - 20 articles
insaecula - 10 articles
çaDérange - 299 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Koryneva - 1 articles
Biosphère Blog - 57 articles